En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 27Bannière 11Bannière 15Bannière 34

 TKD du Pré du Bois

Villeneuve - La Salle-les-Alpes (Serre Chevalier Vallée)

Poma

T2 ES
Mise en service en : 1971

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 23/07/2014 et mise à jour le 31/10/2014
(Mise en cache le 31/10/2014)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le …

Image

Au sommaire :


  • Serre Chevalier Vallée
  • Le téléski du Pré du Bois : liaison bis entre les secteurs de Fréjus et de l’Aravet
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion


Serre Chevalier Vallée

La station de Serre Chevalier Vallée est située dans les Hautes-Alpes, à environ 3h30 de route de Marseille et de Lyon.

Implantée dans la vallée de la Guisane, affluent de la Durance prenant sa source au Col du Lautaret, Serre Chevalier Vallée se compose de 3 ensembles de villages, Chantemerle, Villeneuve et Le Monêtier-les-Bains, et d’une ville, Briançon. Le domaine s’étend sur 250 kilomètres de pistes tous niveaux. Celles-ci alternent murs en forêt, chemins avec vue imprenable sur la vallée de la Guisane et de la Durance et champs de bosses pour les skieurs les plus expérimentés.
Ces pistes sont desservies par 61 remontées mécaniques allant du tapis roulant à la nouvelle télécabine de Ratier. Le domaine compte d’ailleurs le premier DMC au monde, celui du Pontillas. Les remontées mécaniques de Serre Chevalier Vallée sont composées de 7 tapis et télécordes, de 26 téléskis, de 11 télésièges à pinces fixes, de 10 télésièges à pinces débrayables, de 5 télécabines, d’un DMC et un téléphérique exploité uniquement en été.

L’histoire de Serre Chevalier Vallée a commencé en 1941 avec l’inauguration du premier téléphérique, reprenant le nom du sommet qu’il atteint : le Serre Chevalier. Ensuite, le développement de la liaison avec Villeneuve et des secteurs de l’Aravet, du Prorel et des combes au-dessus de Serre Ratier s’est accéléré jusqu’à l’incendie du téléphérique en 1983. En cette année, la décision est prise d’ouvrir la liaison avec Le Monêtier-les-Bains avec l’installation de plus de 12 remontées mécaniques ! De plus, un nouveau téléphérique est construit sur le tracé de l’ancien. Celui-ci réutilise beaucoup d’éléments du premier appareil. 1983 restera l’une des dates importantes dans la création de Serre Chevalier.
En 1989, le domaine de Briançon est créé avec l’installation de 9 remontées mécaniques dont le fameux télésiège de Puy Chalvin (qui n’a pas fait une saison et qui a été revendu par la suite). Depuis 2004, la station est gérée par la Compagnie Des Alpes (CDA) qui renouvelle progressivement le parc de remontées mécaniques de Serre Chevalier, la plupart des appareils datant des années 80. Le dernier investissement est en date de 2013 avec le remplacement du premier tronçon du téléphérique et de la télécabine de Grand Alpe par la nouvelle télécabine de Ratier.

Le téléski du Pré du Bois : liaison bis entre les secteurs de Fréjus et de l’Aravet

Le téléski du Pré du Bois est un appareil situé à cheval entre les secteurs de Fréjus et de l’Aravet.

Ce téléski a été construit en 1971 par Poma. A l’époque, le secteur de Fréjus n’était composé que du téléski du Malparti et la liaison avec le Mônetier n’était qu’à peine envisagée. Ce téléski desservait alors une piste isolée et très appréciée pour ses bosses et sa pente. Il permettait aussi de doubler le téléski de l’Echaillon, très difficile, dans la liaison entre les champs de neige de Fréjus et du plateau de la Rouge. A sa construction, le Pré du Bois possédait un moteur diesel. Le développement du secteur de Fréjus a donné un second rôle à cet appareil : celui de liaison bis entre les appareils de Fréjus et l’Aravet (télésièges de la Casse du Bœuf et de la Forêt). De là, on peut accéder à Serre Ratier (Chantemerle) et plus loin, à Briançon (par les télésièges de l’Orée du Bois et du Prorel). Le développement du secteur (construction des télésièges de Clôt Gauthier et de Côte Chevalier dans les années 80) a permis aussi l’électrification du téléski présenté aussi.

Il permet de relier l’Aravet et Fréjus sans passer par la chaîne classique qui consiste à prendre le télésiège de Fréjus, le téléski des Crêtes et le télésiège de Côte Chevalier. Le téléski du Pré du Bois permet d’éviter ces trois appareils, régulièrement engorgés. Cependant, le téléski du Pré du Bois reste relativement isolé et son rôle de liaison et mal indiqué sur les pistes : en effet, la signalisation incite plus à rejoindre la chaîne de remontées classiques pour accéder au secteur de l’Aravet ainsi qu’à Chantemerle, lorsque l’on vient du vallon de la Cucumelle (Mônetier-les-Bains).

Arrêtons-nous maintenant sur les quelques particularités de ce téléski : ce dernier comporte d’abord deux virages et une pente maximale avoisinant les 60%, ce qui lui permet d’intégrer la liste des téléskis difficiles. Sa deuxième particularité principale est de posséder deux ponts : le premier franchit un torrent tandis que le second permet d’enjamber la piste rouge du Bois. Les dameuses ne pouvant pas passer sur les ponts (risque d’effondrement des ponts à cause du poids de la dameuse, en plus de celui de la neige), ceux-ci comportent souvent des bosses, plus ou moins grosses.

Le téléski du Pré du Bois dessert une piste de ski propre : le Bois, piste à pente soutenue et non damée redescendant au téléski du Pré du Bois. Ce dernier permet aussi d’accéder au bas de la piste bleue Fangeas (vers les télésièges de Clôt Gauthier et de Côte Chevalier ainsi que vers le plateau de Fréjus), à la noire de la Casse du Bœuf (vers le front de neige de Villeneuve) et à la piste bleue du Marteau (vers l’Aravet et Serre Ratier).

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale.

Image
Zoom sur le téléski.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

TKD – Téléski à perches débrayables : PRE DU BOIS
Exploitant : SCV Domaine Skiable
Constructeur : Poma
Année de construction : 1971

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 640 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3.23 m/s

- Caractéristiques Géométriques

Altitude gare aval : 1970 m
Altitude gare amont : 2260 m
Dénivelé : 290 m
Longueur développée : 906 m
Pente moyenne : 35.91 %
Pente maximale : 63.4 %
Temps de trajet : 5 min 10 sec

- Caractéristiques Techniques

Type de gare aval : H110
Type de gare amont : LSP (Lâcher Sous Poulie)
Emplacement gare de tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Electrique
Sens de montée : Gauche
Type d'embarquement : A plat
Nombre de pylônes : 12
Dispositif d'accouplement : Douilles auto-coincantes

La gare aval

La gare aval est la station motrice de l’installation. Installée dans une cuvette, la gare est placée en bordure d’un torrent, et est accessible depuis la piste bleue de la Traversée comme depuis la piste rouge du Bois. A noter que depuis la gare, on peut emprunter la fin de la piste Traversée qui nous mène à la piste bleue du Goulet, qui permet d’accéder au télésiège de Fréjus et plus loin au front de neige de Villeneuve.

Image
La gare aval depuis la piste rouge du Bois.

Image
Depuis la file d’attente. La première forte pente est d’ailleurs visible.

Image
Zoom sur le moteur et la poulie motrice.

Image
Nous sommes avertis…

Image
Le départ avec directement le premier pont.

La ligne

La ligne est longue de 906m pour un dénivelé de 290m.
Le départ se compose d’une forte pente imprimée par le premier pylône. La ligne passe alors un petit pont. La pente est accentuée par le pylône deux et reste constante jusqu’au pylône trois. Les ouvrages trois, quatre et cinq redressent la pente. La ligne entame une montée plus douce. Après la traversée du deuxième pont et le passage du pylône huit, le premier virage se présente. Assez sec, il permet à la ligne de se diriger tranquillement vers le télésiège de la Casse du Bœuf. Après une partie qui a tendance à soulever, le deuxième virage permet d’attaquer le final qui se compose d’une petite montée sur la gare amont.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 1C/-
P2 : 1SC/-
P3 : 1S/1S
P4 : 1S/1S
P5 : 1S/1S
P6 : 1S/1SC
P7 : 1C/-
P8 : 1S/1S
P9 : 1V/1V
P10 : 1S/1S
P11 : 1V/1V
P12 : 1S/1S

S : poulie support
C : poulie compression
SC : poulies support-compression
V : poulie virage


Image
La ligne depuis l’embarquement, avec le premier pont.

Image
Le P1, avec tout de suite une forte pente.

Image
Le P2, la pente arrive à son paroxysme.

Image
Dans la pente maximale de la ligne.

Image
Le P3, début du radoucissement de la pente.

Image
Portée moins pentue.

Image
Le P4.

Image
Suivi du cinquième pylône.

Image
Après P5 une petite vue en arrière…

Image
… et à l’avant.

Image
Le P6.

Image
Passage au-dessus de la piste du Bois.

Image
Le P7, on approche du premier virage.

Image
La portée de P7 à P8.

Image
Le P8, le premier virage est en vue.

Image
P9, premier virage.

Image
La longue portée qui suit le P9.

Image
Cette photo est prise dans le passage qui a tendance à soulever.

Image
P10, le télésiège de la Casse du Bœuf derrière.

Image
Le P11, deuxième virage et l’arrivée en vue.

Image
Le P12, dernier pylône.

La gare amont

La gare amont est la station tension de l’appareil. Avant l’installation du télésiège de la Casse du Bœuf en 1998, elle était de type poulie flottante. La gare est actuellement un lâcher sous poulie.
Elle est placée juste à côté de la gare amont du télésiège de la Casse du Bœuf, près d’une retenue d’eau et du restaurant Le Bivouac.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
De derrière, avec la poulie retour au premier plan.

Image
La gare amont depuis la zone de débarquement du télésiège de la Casse du Bœuf.

Image
La gare de l’autre côté avec la gare amont du télésiège en arrière-plan.

Conclusion

Le téléski du Pré du Bois assure assez bien son rôle de liaison de secours, mais reste chargé en période de vacances scolaires. Sa forte pente en décourage certains qui préfèrent attendre au télésiège de Fréjus et au téléski des Crêtes. Cependant ce téléski devrait disparaître à moyen terme lors de la restructuration du secteur de Fréjus avec la construction de plusieurs gros porteurs. Pour l’instant, on ne sait pas si ce téléski sera remplacé ou simplement supprimé.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (les 6 et 8 mars 2014)

A bientôt.

© - 2014 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.16667 secondes. 39 requete(s).
142 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés