En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 33Bannière 6Bannière 11Bannière 9

 TKD du Roc

Val Thorens (Les Trois Vallées)

Montaz Mautino

T1 HS
Description rapide :
Téléski pour débutants raccourci en 2008, situé en amont du front de neige principal de Val Thorens.

Mise en service en : 1973
Fin de service en : 2016

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 05/09/2016 et mise à jour le 24/10/2016
(Mise en cache le 24/10/2016)

LE TELESKI DU ROC
Val Thorens (Les Trois Vallées)
Montaz-Mautino – 1973 > 2016


Image


Les Trois Vallées : le ski version XXL !

Entre les vallées de la Tarentaise et de la Maurienne, au cœur de la Savoie, le domaine des Trois Vallées est sans aucun doute le plus grand domaine skiable de France. Totalisant plus de 300 pistes, il est desservi par 3 téléphériques, 4 funitels, 35 télécabines, 50 télésièges débrayables, 10 télésièges fixes et 44 téléskis, soit un total de 146 remontées mécaniques ! Le domaine est composé, comme son nom l’indique, de trois vallées principales : la vallée de Bozel (dans laquelle se trouve le domaine de Courchevel), la vallée des Allues (dans laquelle se trouve le domaine de Méribel), et la vallée des Bellevilles, dans laquelle se trouvent les domaines de Saint Martin, des Menuires et de Val Thorens. Le domaine est composé de 12 stations principales : Méribel, Méribel-Mottaret, Brides-les-Bains, Saint-Martin-de-Belleville, les Menuires, Val Thorens, Orelle, Courchevel 1850, Courchevel-Moriond, Courchevel-Village, Courchevel-le Praz et la Tania.
Le domaine des Trois Vallées s’étale de 1300 à 3230 mètres d’altitude, et on y trouve la station de ski la plus haute d’Europe, Val Thorens, perchée à 2300 mètres d’altitude.

Val Thorens : la plus haute station d'Europe !

La station de Val Thorens se trouve en Savoie, au fond de la Vallée des Belleville, à une altitude de 2300 mètres. Cette station, dont la renommée n'est plus à faire puisqu'il s'agit de la station la plus haute d'Europe, fait partie du gigantesque domaine skiable des Trois Vallées.
Jusque dans les années 1990, Val Thorens était d'ailleurs la seule station de France à proposer deux domaines distincts pour le ski d'été (Chavière et Péclet).
Aujourd'hui, son domaine est relié à celui de la station voisine d'Orelle, située dans la vallée de la Maurienne. On y skie sur une cinquantaine de pistes réparties entre 1800 et 3230 mètres d'altitude, desservies par un téléphérique, quatre funitels, trois télécabines (dont la plus longue télécabine du monde en un seul tronçon), treize télésièges débrayables (dont cinq à double embarquement), deux télésiège fixes et trois téléskis.

Le téléski du Roc : plus ancienne remontée de Val Thorens encore en service

Le téléski du Roc était un téléski historique de la station de Val Thorens puisqu'il était en service depuis 1973, soit deux ans seulement après les premiers téléskis de la station (les téléskis du Golf et du Lac), et la même année que la télécabine de Péclet.

Jusqu'en 2008 toutefois, la ligne du téléski du Roc différait largement de celle que l'on a connu entre 2008 et 2016. En effet : elle possédait alors 8 pylônes, dont l'un d'entre eux imprimait un virage à gauche à la ligne, et la gare amont était une poulie flottante. Après les modifications de 2008, la ligne ne disposait plus que de 4 pylônes, le virage avait été supprimé, et la gare amont remplacée par un lâcher sous poulie.

L'ancien tracé du téléski du Roc dans son intégralité, avec au centre l'ancienne télécabine de Péclet et à droite le télésiège des Cascades :
Image

Le virage du téléski du Roc, sous la télécabine et le funitel de Péclet. On distingue également à gauche les anciens télésièges du Sentier et des Cascades :
Image


Un téléski pour débutants...mais pas que !

Le téléski du Stade avait donc été construit par Montaz-Mautino, en 1973. Deux rôles principaux lui étaient confiés. Le premier était de desservir une petite zone débutante située de part et d'autre du téléski, mais peu pratique car souvent empruntée par les skieurs arrivant des pistes rouges du secteur de Péclet. Ce téléski était également souvent emprunté pour rejoindre rapidement le téléski du Stade, sans avoir à passer par le télésiège des Cascades. Il connaissait donc une fréquentation normale, essentiellement débutante lorsqu'aucune course n'avait lieu sur le stade au-dessus.

Côté technique, c'était un téléski de la gamme D de Montaz-Mautino. La configuration de la ligne était classique : la gare aval était la station motrice de l'installation avec le magasin de perches, tandis que la gare amont était la station tension de l'appareil. La vitesse était toutefois assez élevée pour un téléski desservant une zone débutante, bien qu'elle ait été réduite à l'occasion de son raccourcissement en 2008.

Côté ski, le téléski du Roc desservait une piste : la piste verte du Roc, qui longeait intégralement la ligne du téléski. On pouvait toutefois accéder, depuis son sommet, à la gare aval du téléski du Stade ainsi qu'au bas de la piste bleue des Bleuets.

Situation sur le plan des pistes de Val Thorens :
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000e de Val Thorens (Géoportail – Droits réservés) :
Image


Caractéristiques de l'appareil :

Caractéristiques administratives :


  • Type de remontée : RDP – Téléski à perches débrayables
  • Nom de la remontée : ROC
  • Exploitant : SETAM
  • Constructeur : Poma
  • Maître d'ouvrage : SETAM
  • Année de construction : 1973

Caractéristiques d’exploitation :


  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : 900 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 3,5 m/s
  • Sens de montée : Droite

Caractéristiques géométriques :


  • Altitude aval : 2300 m
  • Altitude amont : 2345 m
  • Dénivelé : 45 m
  • Longueur développée : 320 m
  • Longueur horizontale : 304 m
  • Pente moyenne : 14,80 %
  • Pente maximale : 22,00 %

Caractéristiques techniques :


  • Tension : Amont
  • Type de tension : Contrepoids
  • Motrice : Aval
  • Nombre de pylônes : 4
  • Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
  • Nombre de suspentes : 44 (75 jusqu'en 2008)
  • Espacement : 4 secondes
  • Puissance développée : 18 kW
  • Diamètre poulie motrice : 1350 mm
  • Diamètre poulie retour : 3450 mm


Caractéristiques du câble :


  • Fabricant du câble : C.Y.A.E.S.A.
  • Année de pose : 2013
  • Diamètre du câble : 16 mm
  • Type de câble : Lang à droite
  • Composition : 6*7 fils

Caractéristiques de la ligne:
P1 : S-C/S
P2 : S/S
P3 : S-C/S-C
P4 : S-C/S


Ligne et infrastructures du téléski du Roc :

La gare aval :

La gare aval du téléski du Roc était une gare de type D, située à 2300 mètres d'altitude, un peu en amont du front de neige principal de Val Thorens, non loin de la gare aval du télésiège des Pionniers et des téléskis du Retour 1 & 2 jusqu'en 2009. C'était la station motrice de l'appareil.

Premier aperçu de la gare aval :
Image

Vue de trois-quarts avant, avec le télésiège des Cascades en arrière-plan :
Image

Vue arrière :
Image

En s'approchant par la file d'attente :
Image

Vue rapprochée :
Image

Départ imminent :
Image


La ligne :

La ligne du téléski du Roc ne présentait pas de difficultés particulières. Elle montait régulièrement sur 320 mètres de long et 45 mètres de dénivelé jusqu'en gare amont, sans pente prononcée.

En avant sur la ligne avec le P1 :
Image

P2 :
Image

P3 :
Image

P4, dernier pylône de la ligne :
Image


La gare amont :

La gare amont du téléski du Roc était située à une altitude de 2345 mètres, à l'arrivée des piste de Béranger Bas, des Bleuets, des Cascades et du Flocon, sous la ligne du funitel de Péclet. C'était depuis 2008 un lâcher sous poulie, réalisant la tension du câble grâce à un contrepoids situé dans le fût de la gare.

Arrivée en gare amont :
Image

Vue arrière avec le funitel de Péclet en arrière-plan :
Image

Vue rapprochée :
Image

Vue de profil :
Image

De l'autre côté, avec le télésiège des Cascades sur la crête au fond :
Image

Vue plus éloignée :
Image


Un démontage inutile ?

Cela faisait déjà plusieurs années que la SETAM cherchait à optimiser la desserte du secteur de Péclet, afin de seconder le funitel du même nom. Le projet s'est concrétisé au cours de l'été 2016, pendant lequel un nouveau télésiège débrayable six places a vu le jour. Cette construction a néanmoins entraîné le démontage des téléskis du Roc et du Stade, puisque le nouveau téléporté reprend peu ou prou le tracé décrit par les deux téléskis. Si on peut saluer la construction du télésiège du Stade, on peut regretter la disparition du téléski du Roc, qui sera certes remplacé par un nouveau téléski à enrouleurs, mais bien plus en amont donc plus difficilement accessible depuis le front de neige principal de Val Thorens.

Le téléski du Roc, un téléski historique au coeur du front de neige désormais démonté :
Image


------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Octobre 2016 – j'ib & collonges74 - Tous droits réservés – Modification ou reproduction interdites sans l’accord des auteurs.

Photos et bannière : j'ib
Textes et mise en page : collonges74
Photos prises les 5 et 6 décembre 2015



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09901 secondes. 42 requete(s).
179 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés