En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 20Bannière 30Bannière 34Bannière 21

 TKD du Rocher

Valmorel (Le Grand Domaine)

Montaz Mautino

T1 ES
Mise en service en : 1963

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 05/04/2014 et mise à jour le 20/09/2015
(Mise en cache le 27/09/2015)

Image



Au sommaire de ce reportage :
    1. Les Avanchers-Valmorel
    2. Le ski aux Avanchers
    3. Rocher : Tout premier téléski moderne sur la commune des Avanchers-Valmorel
    4. Rocher : Appareil principal du secteur des Avanchers
    5. Ligne et infrastructures du téléski du Rocher
    6. Rocher : un téléski historique



Les Avanchers-Valmorel

Les Avanchers Valmorel est une commune de la basse Tarentaise, situé au dessus d'Aigueblanche. Les Avanchers est composé de 13 hameaux éparpillés sur une surface de 2193 hectares, qui est peuplée de 751 habitants.
Elle est entourée de plusieurs sommets culminant à plus de 2000 mètres d'altitude qui se nomment : Crève Tête (2342 mètres) ; Le Nielard (ou la Tête du Christ culminant à 2559 mètres) ; la Pointe du Mottet ; et le Cheval Noir (2832 mètres).

Image
Le Cheval Noir, vu depuis les Avanchers.


La commune est séparée en deux versants par le ruisseau du Morel. Ainsi on retrouve, un versant Est avec la station de Valmorel et le hameau du Pré (avec le téléski du Rocher) et un versant Ouest où se situe le village de Lancheverne, petit village typique vivant de l'agriculture.

Initialement, les Avanchers faisait partie de la commune d'Aigueblanche. Mais en 1988, les Avanchers devient indépendant pour former le village des Avanchers-Valmorel.

Image
Vue aérienne du village.



Image

^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Le ski aux Avanchers

En 1938, l'hôtel Rocheblanche fut construit. Celui-ci attirait une clientèle riche et « huppée » et se crée alors un grand prix : celui de Rocheblanche, dont l'arrivée était faite au Rocher. Durant ces années là, le damage était fait grâce au passage des skieurs et la remontée à pieds. Cette remontée à pied donnait aux Avancherains l'envie de se doter d'un remonte pente. Celui-ci ne vit le jour qu'après la guerre.

Dans les années 1940, une société pour l'équipement sportif des Avanchers fut crée.
Après de nombreuses péripéties, le 24 décembre 1947 un remonte pente fut inauguré. Celui-ci est installé à proximité du cimetière du village, qui est situé à l'entrée de celui-ci. Cette installation, d'une longueur modeste de 350 mètres, permettait de desservir une piste de 85 mètres de dénivelé.
Malheureusement pour le village, le remonte pente fut démonté 4 ans après sa construction, en 1952, suite à des hivers sans neige. En guise de souvenir de cette modeste installation, le village a décidé de garder la poulie motrice, à une dizaine de mètres de son départ originel.

Image
Sur la gauche de la photo, à côté du cimetière, nous pouvons observer la gare aval du Remonte Pente.

Image
La poulie motrice aujourd'hui.


En 1962, Antoine Jaquemard qui est le nouveau propriétaire de l'hôtel Rocheblanche s'implique avec Michel Vorger ainsi qu'un bon nombre d'actionnaires pour la création d'un nouvel équipement pour offrir une activité supplémentaire aux vacanciers qui séjournaient dans la commune.
C'est pourquoi en 1963, une nouvelle installation sort de terre. Elle se nomme Rocher. C'est un téléski débrayable d'une longueur de 785 mètres qui permet de gravir les 175 mètres de dénivelé de la nouvelle piste de ski alpin de la commune.
En 1971, des difficultés économiques touchait l'exploitation du téléski. Pour permettre de continuer à exploiter cette piste, la commune racheta l'activité ainsi que l'appareil.

Image
Le front de neige du Pré dans les années 1970.


Parallèlement, le téléski de l'Empyrée vit le jour en 1968 sous la volonté de la commune. Celui-ci était assez difficile car il possédait un dénivelé très important de 450 mètres, pour 1100 mètres de longueur.
A cette époque, le sommet du domaine skiable était à 1800 mètres d'altitude. Après le rachat du téléski du Rocher évoqué plus haut, la commune investira dans le dernier appareil neuf que connu le secteur avant 1978.
Ce sera un autre téléski débrayable, toujours de manufacture Montaz Mautino qui fut installé pour rejoindre depuis le sommet du téléski du Rocher. En effet, le départ du TKD de l'Empyrée était situé bien trop loin de la gare amont du Rocher pour être accessible directement.

Image
L'ancien domaine (tout les téléskis sont visibles, sauf celui de l'Empyrée).


Mais aussi au début des années 1970, un petit appareil, situé sur la droite du téléski du Rocher sortit de terre pour desservir un petit espace pour débutants. Cette installation dénommée "Blanchot" donne accès à une piste de faible longueur et d'une faible déclivité, ce qui permet d'initier les plus jeunes au ski. Le téléski de Blanchot est toujours tout comme son acolyte le Rocher, sont aujourd'hui, en exploitation.

En 1976, un télésiège fut construit dans les alpages de Planchamp, sur les futurs sites de Valmorel, qui était relié avec une station voisine. De ce fait le secteur des Avanchers, proposant moins de possibilités de ski fut quelque peu délaissé.

Image
Le télésiège de Beaudin durant ses premières années d'exploitation.


Mais en 1978, l'expansion massive du domaine d'altitude de Valmorel donnera le coup de grâce pour une partie du secteur des Avanchers. Car cette année là, le téléski de la Côte Soleil fut installé sur les hauteurs du hameau du Crey. Cet appareil permettait de remonter depuis le téléski du Rocher vers Valmorel. La partie haute du secteur fut pour l'occasion abandonnée et les téléskis de l’Empyrée et de Plan Chevron seront démontés durant ce même été.

Image
Le domaine des années 1970 En rouge le TKD du Rocher, en orange le TKD de Blanchot, marron le TKD de la Côte Soleil, l'Empyrée en Jaune et en noir le TKD du Plan Chevron (les tracés sont approximatifs).



Rocher : tout premier téléski moderne du domaine et le premier visage du secteur des Avanchers

C'est donc en 1963, grâce à l’incitative de nombreux Avancherains que le téléski du Rocher vit le jour, dont le but premier est de ralentir l'exode rural des habitants et donner une activité économique hivernale à la commune. Ce téléski permet d’accéder à une piste de presque 800 mètres de long, pour un dénivelé de 175 mètres. C'est vers Montaz Mautino que les actionnaires se tourneront pour l'installation de ce nouvel équipement.
Cet équipement est une vrai réussite, c'est pourquoi, en 1968, sous la volonté de la commune, Montaz Mautino installera un autre TKD (téléski à perches découplables) nommé "Empyrée".
Celui-ci permettait de desservir de nouvelles pistes avec plus de déclivité que celle desservie par le Rocher. Mesurant 1100 mètres de long et gravissait 450 mètres de dénivelé, ce qui en faisait un téléski difficile car il possédait en plus un virage en sorite de sa première partie en forêt.

Image
L'ancienne cabane du conducteur du téléski de l'Empyrée. Nous pouvons voir que la végétation a repris ses droits depuis le démontage de l'appareil.

Image
Vue sur une ancienne piste desservie par le téléski.


Par la suite, en 1970 et 1972, deux autres TKD, toujours de Montaz Mautino seront implantés.
Le premier dénommé Blanchot a permit de donner accès à une piste débutante, et le second long de 800 mètres, permettait de relier le téléski du Rocher à celui de l'Empyrée, car ce dernier était situé plus bas que le départ d'Empyrée.
Mais suite à l'aménagement massif en altitude sur les futurs sites de Valmorel, avec l’implantation de plusieurs télésiège (dont celui de Beaudin, et d'un certain nombre de téléskis (par exemple la chaîne Plan des Favres – Gollet), à proximité du centre de vacances de Planchamp, le secteur des Avanchers est amputé de sa partie supérieure lors de la construction du téléski de la Côte Soleil par Montaz Mautino. Ce téléski étant situé sur les hauteurs du hameau du Crey, permet de rejoindre depuis le sommet de l'antique téléski du Rocher, les autres pistes, situées au dessus de Valmorel.
Le sommet du secteur est alors abaissé à 1558 mètres, dans le Bois de la Croix. La partie haute est abandonnée, et les téléskis de l'Empyrée et de Plan Chevron seront démontés durant cet été là.


Rocher : le principal téléski du secteur des Avanchers

Le téléski du Rocher a donc été construit en 1963 pour permettre d'offrir une nouvelle activité économique pour la commune.
Aujourd'hui, le téléski du Rocher n'a pas changé, mais son rôle à évolué. Étant le premier appareil en arrivant de la vallée, cet appareil permet d'offrir un départ ski-journée avec sa proximité avec le parking gratuit du Crey. En plus de cela, de nombreux hameaux se situent à proximité, dont celui de la Charmette, qui est le plus étendu. De ce fait, il a comme rôle principal de départ station à ces trois derniers.
Même si l'offre de ski du téléski est réduite à trois pistes, toutes de couleurs verte. La première est la piste de liaison vers le téléski de la Côte soleil. Les deux autres sont en fait la piste du Praz du Pré qui est séparée en deux par la ligne du téléski du Rocher.

Malgré la vieillesse de cette installation, les pistes sont correctement desservies, avec une attente au départ assez faible sur presque sur l'ensemble de la journée.


Image
Le téléski du Rocher lors de ses premières années d'exploitation.

Image
Le téléski du Rocher aujourd'hui, avec sa nouvelle gare motrice.



Le téléski du Rocher dessert trois pistes :

  • La piste verte de la Praz su Pré redescendant au départ de cette installation, ainsi qu'a sa variante, située de l'autre côté de l'installation.
  • La piste bleue de la Côte Soleil-Séchat donnant accès au téléski de la Côte Soleil.

Image
Situation du téléski du Rocher sur le Grand Domaine.

Image
... Ainsi que sur le secteur.



Le téléski du Rocher est un appareil tout à fait classique pour son année de construction. Les support d'origine des poulies des pylônes sont en treillis, configuration utilisée jusque aux années 1970 pour tous les appareils de ce type. Nous pouvons donc noter que le premier pylône n'adopte pas cette configuration, ce qui nous laisse penser à un remplacement de celui-ci il y a quelques années.
Sur certaines images anciennes, nous pouvons aussi remarquer que la gare aval n'est sans doute pas d'origine car la partie qui retient aujourd'hui la glissière est de forme rectangulaire, alors qu'auparavant, elle devait être triangulaire, comme sur le téléski du Blanchot.


Voici donc les caractéristiques de cette installation :

Caractéristiques administratives

TKD - Téléski à perches découplables : ROCHER
Exploitant : DOMAINE SKIABLE DE VALMOREL S.A
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1963

Caractéristiques d'exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 575 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3,50 m/s
Type de départ : A plat
Heure d'ouverture/fermeture : 9h05-17h00 (17h15 à partir de février)

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1218 m
Altitude amont : 1393 m
Dénivelée : 175 m
Longueur développée : 785 m
Pente maximale : 40 %
Temps de trajet : 3 min

Caractéristiques techniques

Type de gare : D40
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 29 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Sens de montée : Gauche
Nombre de pylônes : 8



Ligne et infrastructures du téléski du Rocher

La gare aval

La gare aval du téléski du Rocher est située à 1218 mètres d'altitude, à proximité du hameau du Pré, où se trouve l'hôtel Rocheblanche. Nous retrouvons ici une gare motrice de type "D40" classique du manufacturier isérois qui permet aussi de stoker les perches inutiles. Le départ s'effectue à plat, comme souvent sur un téléski débrayable.

Image
La gare D40, vue depuis la gauche de la piste verte du Praz du Pré.

Image
Et de l'autre côté.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue de profil.

Image
Le bloc moteur et la poulie motrice.

Image
Le panneau d'information des pistes desservies. Nous pouvons remarquer une faute, le secteur est bien celui des Avanchers, et non de Gollet-Mottet.

Image
La ligne depuis la file d'attente.



La ligne

Le téléski du Rocher parcours les 785 mètres de la piste verte du Praz du Pré directement accessible depuis son sommet. Elle est décomposée en 3 parties : la première se situe après le départ brusque de la perche et qui dure jusqu'au pylône support-compression n°3 qui imprime la pente maximale de cet appareil jusqu’au P4. Celle-ci se radoucit entre P4 et P5 et devient relativement plate. Le pylône numéro sept donne l'inclinaison finale de cette ligne de longueur moyenne.
La ligne est composée de 8 pylônes classique des années 1960.

Montaz-Mautino a ainsi équipé la ligne de 8 pylônes, dont deux supports, 5 supports-compressions et un support/support-compression :

  • P1 : S/SC
  • P2 : SC/-
  • P3 : SC/-
  • P4 : S/S
  • P5 : S/-
  • P6 : SC/SC
  • P7 : SC/SC
  • P8 : SC/SC


Image
Dernière vue de la gare aval.

Image
Portée en sortie de gare.

Image
P1.

Image
Portée vers le P2.

Image
P2.

Image
Troisième portée du téléski.

Image
P3.

Image
Nous sommes dans la pente maximale du tracé.

Image
P4.

Image
P5.

Image
Portée vers le P6.

Image
P6.

Image
Portée P6-P7.

Image
P7.

Image
Dernière Portée.

Image
P8.



La gare amont

La gare amont est située à 1393 mètres d'altitude, au milieu des arbres. La tension du câble est effectuée ici grâce à une poulie flottante tendue par un contrepoids. Elle est située à quelques dizaines de mètres après le dernier pylône. La lâcher de la perche se fait au niveau du P8.

Image
Vue sur la gauche de la poulie flottante.

Image
Vue avant.

Image
Vue de trois-quarts.



Quelques vues depuis la piste

Image
La ligne, depuis le sommet de la partie gauche de la piste du Praz du Pré.

Image
Vers le sommet de l'installation.

Image
De l'autre côté.

Image
La première partie du téléski.



Rocher : un téléski historique

Le téléski du Rocher, du haut de ses 46 ans, est toujours bien entretenu et dessert toujours à merveille le secteur magnifique où il évolue. Malgré tout, le DSV va prochainement pencher à ce remplacement car il commence à se faire assez ancien et de nouvelles résidences vont être construites sur le hameau de la Charmette. Mais ce remplacement paraît inimaginable, vu que le téléski du Rocher fait partie intégrante de l'histoire des Avanchers, une relique qui est important de conserver en l'état actuel des choses pour l'ensemble du secteur.

Image
Ciment du développement du ski sur le village des Avanchers, le téléski du Rocher se fait maintenant vieux et ses jours lui son malheureusement comptés.


Je remercie vivement Kenzo pour la bannière.

Texte & photos : Alspace
Graphisme Bannière : Kenzo
Date des photos : 9 et 10 mars 2014



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09563 secondes. 40 requete(s).
126 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés