En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 39Bannière 29Bannière 36Bannière 34

 TKD du Slalom

Prabouré

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Le téléski du Slalom est un appareil à perches débrayables installé sur la partie supérieure du domaine, et qui, en tandem avec le nouveau téléski à enrouleurs des Jonquilles permet des rotations sur les pistes les plus au nord de la station. Découvrez ce vénérable appareil bientôt cinquantenaire, rénové par GMM en 2010...

Mise en service en : 1966

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : lolo42
Section écrite le 10/03/2014 et mise à jour le 07/07/2015
(Mise en cache le 07/07/2015)

Image


En bordure Est du Massif central, les monts du Forez forment une barrière naturelle entre Auvergne et Rhône-Alpes. C'est au cœur de ces montagnes, sur le territoire de la petite commune de Saint-Anthème, que se situe la station de Prabouré. Ce petit centre de ski alpin est implanté au creux d'une vaste clairière bucolique dominant la vallée de l'Ance, entre jasseries et sapins. Son domaine propose 7 pistes qui évoluent entre 1.250 et 1.380 mètres d'altitude ; il attire principalement une clientèle locale familiale.

La petite station dispose de trois téléskis dont celui du Slalom, un appareil à perches débrayables installé sur la partie supérieure du domaine, et qui, en tandem avec le nouveau téléski à enrouleurs des Jonquilles permet des rotations sur les pistes les plus au nord de la station. Découvrez ce vénérable appareil bientôt cinquantenaire, rénové par GMM en 2010...

Image
L'appareil sur un plan des pistes 2014.


De Schuss à Slalom

Les premières remontées de Prabouré ont vu le jour dans les années 1950, mais la station s'est essentiellement développée dans les années 1960, à l'âge d'or du ski alpin dans les monts du Forez, sous l'impulsion de la famille Colomb, qui fait construire au cœur du domaine, le chalet du Pastoral. C'est à cette époque que Montaz Mautino livre à Prabouré le téléski du Grand Schuss. Installé en 1963 (et toujours en service aujourd'hui après quelques rénovations), il attire immédiatement les skieurs de la région.

Face au succès, la station installe deux autres remonte-pentes Montaz-Mautino à pylônes trépieds pour la saison 1965-1966 :
- le téléski D.8 débrayable des Jonquilles, destiné aux débutants, qui prend place sur la pente douce du bas du domaine ;
- et le téléski D.8 fixe du Schuss, pour soulager l'appareil initial dans son rôle de desserte du haut des pistes.

Profitant d'une bonne saison, Prabouré double dès 1966 le téléski du Schuss avec l'implantation d'un nouvel appareil, également fourni par Montaz-Mautino : le Schuss 2, qui n'est autre que l'actuel téléski du Slalom.

Image
Etat du domaine de Prabouré repéré sur une vue aérienne IGN de 1968.


Image
Vue générale sur le départ des téléski du Schuss 1 (à gauche) et 2 (à droite). (DR, collection Laurent Berne)



Comme le téléski du Grand Schuss, Schuss 2 dispose de pylônes en fûts métalliques et d'une gare débrayable. En l’absence d'électricitén - elle n'arrive à Prabouré qu'en 1996 - l'appareil est livré avec une motorisation thermique.

Image
Schuss 1 dispose d'une station Montaz-Mautino D.8 non débrayble, Schuss 2 d'un modèle D.20 débrayable du même constructeur. (DR, collection Laurent Berne)



Les deux lignes du Schuss cohabitent jusqu'au début des années 1990. Le téléski du Schuss 1 est alors ferraillé ; ne reste que le téléski du Schuss 2 qui prend le nom de Slalom sous lequel on le connait aujourd'hui.

Image
Le téléski du Slalom, nouveau nom du téléski du Schuss 2 depuis le démontage de Schuss 1.


Caractéristiques de l'appareil


  • Nom de l'installation : Slalom
  • Type : RDP - remonte-pente à perches débrayables
  • Constructeur : Montaz-Mautino
  • Modèle : D20
  • Maître d'œuvre : Montaz-Mautino
  • Année de construction : 1966
  • Exploitant : Communauté de Communes de la Vallée de l'Ance
  • Saison d'exploitation : Hiver

  • Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s (3,49 m/s avant l'électrification)
  • Débit maximum : 300 personnes/heure
  • Temps de trajet 1 min 50 s

  • Altitude aval : 1.287 mètres
  • Altitude amont : 1.380 mètres
  • Dénivelée : 93 mètres
  • Longueur totale suivant la pente : 311 mètres
  • Longueur de la piste suivant la pente : 285 mètres
  • Pente moyenne: 31 %

  • Sens de la montée : gauche
  • Nombre de pylônes : 3
  • Diamètre du câble : 12 mm


  • Type de station aval : D20 motrice à départ manuel
  • Moteur : moteur électrique SEW
  • Type de tension : amont par contrepoids sur poulie flottante
  • Masse du contrepoids : 1.200 kg


  • Véhicule : perche Montaz-Mautino
  • Attache : attache à douille débrayable Montaz-Mautino
  • Nombre de véhicules : 21


Station aval

Situation

Le départ du téléski du Slalom est situé au cœur du domaine à 1.287 mètres d'altitude, quelque 80 mètres en amont du chalet Le Pastoral. Il est accessible par les deux autres téléskis du domaine, et tout particulièrement par le récent téléski à enrouleurs des Jonquilles, dont l'arrivée est située à proximité de la station aval.

Image
Départ du téléski du Slalom, 80 mètres en amont du chalet Le Pastoral.


Image
Implantation de la gare de départ vue depuis le Sud.


Image
La gare de départ est en liaison directe avec l'arrivée du téléski des Jonquilles.



Détails de la gare

La station est un modèle monofut débrayable Montaz-Mautino type D20. La livrée qu'elle adopte désormais avec ses poulies rouges est plutôt sympathique et rappelle l'époque des années 1960 où les exploitants mettaient fréquemment leurs remontées en valeur par des peintures de couleurs vives.


Image
La station Montaz-Mautino type D20 et son chalet.


Image
La station Montaz-Mautino type D20 et son chalet.


Image
La station Montaz-Mautino type D20 et son chalet.


Image
La station Montaz-Mautino type D20 et son chalet.


Image
Détail des poulies récemment peintes en rouge.



Technique

La D.20 a été rénovée par GMM en 2010 lors de son I30. Elle a reçu pour l'occasion un moteur électrique SEW et un variateur en remplacement d'un bruyant moteur diesel Lombardini.

Le précédant moteur thermique était situé sur un support à hauteur d'homme contre le fût. La transmission était réalisée en sortie via une courroie. Celle-ci montait à la verticale au niveau de la partie haute de la structure, ou elle était déviée à l'horizontale par deux poulies (une côté aller, et une seconde côté retour). Elle venait ensuite s'enrouler au niveau de l'étage de réduction Texrope Hansen situé au dessus de la poulie motrice.

Le support de la précédente motorisation thermique demeure toujours fixé, au fût de la station.

Image
Principe de la motorisation thermique précédente avec l'exemple de la G1 du Grand Shuss qui a conservé cette configuration lors de son passage à l’électricité.


Image
Sur le fût, on note encore la présence du support de l'ancien moteur thermique.



Le nouveau moteur électrique mis en place par GMM abandonne cette configuration déportée (contrairement à la station de départ du Grand Schuss) au profit d'une implantation directe sur le réducteur Texrope Hansen d'origine, au dessus de la poulie motrice.

Depuis son électrification, le téléski est exploité à de 2,5 mètres par seconde. Cette vitesse réduite reste peu impactante eu égard à la longueur modeste de la ligne et garantit un départ sans à-coup et plus accessible aux jeunes skieurs.

Image
Le moteur électrique SEW installé en 2010 prend place au dessus de la poulie motrice.


Image
Détail du moteur SEW installé sur le réducteur Texrope Hansen d'origine. On dote la présente d'un arrêt d'urgence à proximité.



L'appareil reste cadencé manuellement par le conducteur qui tire sur la corde du sélecteur pour engager la douille de la perche. Le téléski est équipé de 21 suspentes qui autorisent un débit maximal théorique de 300 personnes par heure.

Image
Le perchman tire sur la corde pour engager la perche en ligne


Image
Détail du sélecteur manuel.


Image
Détail de la douille de la perche engagée en ligne.



La ligne

Le tracé du téléski est court : 311 mètres suivant la pente. Il assure une dénivellation de 93 mètres suivant une inclinaison moyenne de 31 %.

La ligne dispose de trois pylônes de huit mètres de haut. Le premier est de type support-compression tandis que les deux suivants sont de type support.


Image
La portée G1 - P1.


Image
Vue sur la ligne depuis le départ.


Image
Le P1 (S/C - S/C).


Image
Vue arrière sur le P1.


Image
Le P2 (S - S).


Image
Le P3 (S - S).


Image
Vue arrière sur le P3.


Image
Vue de la ligne depuis le départ de la piste Désirée.



Lâcher et station retour.

La zone du lâcher est implantée 50 mètres après le pylône n°3. Notons que même si l'inclinaison du terrain est ici relativement douce, la fin de piste de montée reste située dans la pente.

Le renvoi est situé 26 mètres plus loin, à 1 380 mètres d'altitude. Il est réalisé par une station retour à poulie flottante qui assure la tension du câble via avec un contrepoids en béton de 1.200 kg suspendu au pylône poussard.

Image
Vue générale sur la zone d'arrivée et la station retour.


Image
La station retour vue depuis la ligne


Image
Vue rapprochée sur la station retour.



Offre ski

Le téléski du Slalom dessert deux petites pistes rouges de 350 mètres tracées de part et d'autres de la ligne de la remontée : la piste des Bruyères côté Nord et la piste Intermédiaire côté sud, à côté de laquelle les amateurs de nouvelles glisses trouveront le petit snowpark développé par la station.

Image
La piste rouge des Bruyères.


Image
La piste rouge Intermédiaire.


Image
Le snowpark sur le haut du domaine.



L'appareil donne également accès à une piste bleue créée en 2011, La Désirée, qui reprend, en le rallongeant, le parcours d'une ancienne piste bleue (le Schuss). La descente est agréable et rythmée. Elle court sur près de 1.000 mètres en direction des jasseries de Viallevieille, évoluant entre hautes-chaumes, bosquets et clairières. La piste aboutit au point bas du domaine à 1.250 mètres d'altitude, au départ du téléski à enrouleurs des Jonquilles.

Image
Départ de la piste bleue Désirée.


Image
La Désirée en direction des jasseries de Viallevieille.


Image
Partie basse de la désirée.



En tandem avec le téléski des Jonquilles

La rénovation en 2010 du téléski du Slalom par GMM s'inscrit dans un programme d'investissements plus large de Prabouré qui a vu la même année la construction du téléski à enrouleurs des Jonquilles. La ligne de cette dernière remontée dessert de façon directe et pratique le départ du téléski du Slalom : les deux remontées constituent désormais un tandem idéal pour gagner le sommet du domaine depuis le bas ; une chaîne dont l'attractivité est renforcée par la piste bleue Désirée.

Avec l'optimisation de ce tandem Jonquilles - Slalom et l'ensemble des améliorations qualitatives apportées sur le domaine, en particulier l'enneigement de culture, Prabouré s'affirme désormais comme une petite station dynamique et localement attractive.

Laurent Berne

Image
Les téléskis des Jonquilles et du Slalom : un tandem idéal pour gagner le sommet du domaine.


Image
Vue d'ensemble du téléski du Slalom.



Site internet de Prabouré : www.praboure.fr



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11503 secondes. 29 requete(s).
147 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés