En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 39Bannière 9Bannière 43Bannière 12

 TKD du Torraz

La Giettaz (Portes du Mont Blanc)

Poma

T1 ES
Description rapide :
Téléski permettant la desserte de la partie haute du secteur de la Giettaz.

Mise en service en : 1977

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : j'ib
Section écrite le 12/11/2016 et mise à jour le 14/11/2016
(Mise en cache le 14/11/2016)

Téléski du Torraz
La Giettaz (73)


Image


Bienvenue à La Giettaz

La Giettaz est une commune de Savoie située au portes des Aravis, entre La Clusaz et Megève. Avec son clocher à bulbe et ses constructions traditionnelles, c'est un petit village savoyard qui a conservé tout son charme. Le domaine de La Giettaz est situé à proximité du bourg, au lieu-dit, Le Plan. Il est de taille modeste mais offre les pentes les plus alpines de toutes les Portes du Mont Blanc, domaine auquel il est rattaché. Les Portes du Mont Blanc (Combloux – Megève-Jaillet - Cordon) proposent 90 kilomètres de pistes évoluant de 1190 mètres à 1930 mètres d'altitude entre alpages et forêts avec de très beaux points de vue sur le Mont-Blanc. Ainsi ce petit domaine est également intégré au plus vaste domaine de l'Evasion Mont-Blanc regroupant en plus Megève (Mont-d'Arbois et Rochebrune), Saint-Gervais-les-Bains, Saint-Nicolas-de-Véroce et les Contamines-Montjoie-Hauteluce.

Auparavant, La Giettaz n'était pas reliée avec Megève–Le Jaillet et Combloux. Cette liaison a pu se réaliser en 2004 grâce à la construction de deux téléskis, les Charmots et le Bonjournal permettant le retour depuis la Giettaz, et à deux pistes bleues, la Tréffléannaise (Megève – Le Jaillet → La Giettaz) et la Controverse (La Giettaz → Megève – Le Jaillet). Le secteur de La Giettaz est constitué de 7 remontées mécaniques (2 télésièges, 4 téléskis, 1 tapis) desservant 15 pistes de tous niveaux.

    Le front de neige du Plan
    Image


L'aménagement de la station de ski de La Giettaz

Les débuts du ski à La Giettaz ont commencé en 1970 avec l'ouverture de deux téléskis : le Covagnet, situé sur le front de neige et desservant un espace débutants, et la Rare, permettant d'accéder quasiment jusqu'au sommet de la Tête du Torraz. Sept ans plus tard l'exploitant décide de créer un accès au sommet cité dernièrement afin d'offrir aux visiteurs du ski propre sur plus de 700 mètres de dénivelé, et un paysage époustouflant sur les plus hautes montagnes des Alpes : c'est ainsi que naquit le téléski du Torraz. En 1988, la station fait installer par Poma son premier télésiège fixe quatre places à haut débit et confortable partant du front de neige du Plan au sommet de la station. Les crêtes de la Tête du Torraz étant assez plates, l'exploitant y construisit un petit espace débutants trois ans plus tard desservi par le téléski du Tétras. En 1990, le téléski de la Rare est divisé en deux afin de créer deux appareils distincts.

En 2004 sonne l'heure du changement pour ce petit domaine skiable, puisque les stations de Megève–Le Jaillet et de Combloux, alors reliées, viennent agrandir leurs espaces de ski en rejoignant skis aux pieds La Giettaz par deux pistes bleues et deux téléskis à enrouleurs, ceux des Charmots et du Bonjournal. A partir de cette date la petite station a été exploitée par la SEM du Jaillet qui y a installé trois ans plus tard un nouveau téléski à enrouleurs à la place du Covagnet sur le front de neige. En 2012, le télésiège de la Tête du Torraz devenu long, lent, et peu productif, a été scindé en deux télésièges : la Grande-Rare desservant un espace débutants sur le bas du domaine, et la Tête du Torraz donnant accès au sommet éponyme. Les téléskis Rare I et II ont par conséquent été supprimés.

Torraz : Le survivant de la Giettaz

Le téléski du Torraz est situé sur la partie haute de la station en donnant directement accès au sommet du domaine skiable à environ 1930 mètres d'altitude à la Tête du Torraz. Construit en 1977 par Poma, cet appareil est classé comme « téléski difficile » avec notamment des pentes supérieures à 60 % mais aussi à cause d'une vitesse très élevée (3,52 mètres par seconde) rendant la montée aux skieurs très athlétique.

De sa construction à 2012, cette remontée avait une utilité autre qu'aujourd'hui. En effet à cette époque il constituait le dernier maillon d'une chaîne de trois téléskis partant du front de neige du Plan au sommet de la station et doublant le long télésiège fixe de la Tête du Torraz : la Rare I, la Rare II et celui-ci. Même si cette alternative s'avérait bien plus rapide que de prendre le téléporté, ces installations étaient tout de même classées comme difficiles à cause de leurs pentes et de leur rapidité. Ainsi, lors du réaménagement complet du secteur effectué par la SEM des Portes du Mont-Blanc en 2012, le conseil général de Savoie, qui a largement financé le projet, a demandé à supprimer ces appareils devenus « dangereux » pour les clients. Par ailleurs le télésiège de la Tête du Torraz a été scindé en deux parties : la Grande Rare desservant un espace débutant sur le bas de la Giettaz et la Tête du Torraz, long de 1400 mètres environ, donnant accès au sommet. Seul le téléski du Torraz a survécu à ces travaux, ce qui fait que celui-ci permet maintenant de simplement desservir un espace de ski propre sur le haut du domaine skiable. D'ailleurs la clientèle aujourd'hui n'utilise quasiment que cet appareil pour skier sur cette station étant donné que le « nouveau » téléporté est toujours aussi long et lent, ce qui fait que la rotation dessus est très longue.
On peut donc accéder depuis le sommet à toutes les remontées de ce secteur ou bien décider de rejoindre le massif du Jaillet via les téléskis des Charmots et du Bonjournal.

Côté ski, le téléski du Torraz dessert toutes les pistes de la Giettaz, mais seulement cinq pistes partent à proprement parlé de la gare amont de ce dernier :

  • La piste noire des Chamois, rejoignant la gare aval de ce téléski.
  • La piste rouge de la Crête qui rejoint la gare amont de l'ancien téléski de la Rare II et qui donne ensuite accès aux pistes de la Traversée (revenant sur le téléski du Torraz) ou des Chevreuils (rejoignant la plateforme intermédiaire des télésièges).
  • La piste rouge des Rhodos, qui longe la quasi totalité de la ligne du téléski du Torraz.
  • La piste bleue de la Controverse, permettant soit d'accéder à la piste rouge du Boënet ou bien de rejoindre le téléski des Charmots et donc de retourner sur Megève ou Combloux.
  • Le Snow-Park.

Voici sa situation sur le plan des pistes des Portes du Mont-Blanc :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TKD-Téléski à attache débrayable : TORRAZ
Maître d'Ouvrage : Commune de la Giettaz
Exploitant : SEM des Portes du Mont-Blanc
Constructeur : Poma
Année de construction : 1977

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 800 p/h
Vitesse d'exploitation : 3,52 m/s
Temps de trajet : 3 min 42 sec

Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1615 mètres
Altitude amont : 1917 mètres
Dénivelée : 302 mètres
Longueur développée : 780 mètres
Pente maximale : 62 %
Pente moyenne : 39 %

Caractéristiques Techniques

Gare motrice : Aval
Gare tension : Amont
Nombre de pylônes : 9
Nombre de perches : 97
Sens de montée : Gauche
Type de G1 : H110
Type de G2 : LSP
Puissance du moteur électrique : 100 kW
Type de motorisation : Asynchrone
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 5818 daN
Diamètre de la poulie motrice : 1650 mm
Diamètre de la poulie retour : 3500 mm
Espacement des véhicules : 4,5 secondes

Caractéristiques du Câble

Fabriquant du câble : CYAESA
Date de pose : 2014
Type de câblage : Lang
Sens de câblage : Droite
Diamètre du câble : 16 mm
Composition du câble : 6×7 Fils
Résistance à la rupture : 177 daN
Pas de câblage : 120 mm
Pas de toronage : 52 mm
Section du câble : 114 mm²

Ligne et infrastructures du téléski du Torraz

Gare aval :

La gare aval est la station motrice de l'installation. Elle est située à 1615 mètres d'altitude à la jonction des pistes Chamois, Rhodos et Traversée juste à côté d'une antenne relais.
On retrouve une infrastructure de type H110 fournie par Poma et équipée d'un moteur à mouvement asynchrone développant une puissance électrique de 100 kW.

    La gare aval vue depuis la fin de la piste noire des Chamois, à gauche le départ de la piste rouge du Goulet
    Image

    La gare aval et l'antenne relais juste à droite
    Image

    La gare aval vue de profil
    Image

    Image

    La gare aval vue depuis la file d'attente
    Image

    Détail sur les différents éléments de la gare
    Image

    La poulie motrice et juste au dessus le réducteur
    Image


La ligne :

La ligne est longue de 780 mètres et se compose de 9 pylônes. Le relief présente très peu de pente plate puisque dès le passage du premier pylône on se retrouve dans une première montée à plus de 50 % qui dure jusqu'au quatrième ouvrage. Celui-ci permet la remise à l'horizontale du câble sur une centaine de mètre jusqu'au prochain pylône qui incline fortement une nouvelle fois le câble. Celle-ci ne dure guère longtemps que jusqu'au P6. Puis, le septième pylône permet d'attaquer la montée finale, la plus forte de la ligne.

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : C
  • P2 : S/S et Galet incliné à 90°
  • P3 : SC/SC
  • P4 : S/S
  • P5 : C
  • P6 : S/SC
  • P7 : C
  • P8 : S/SC
  • P9 : S/S

    La ligne vue depuis l'aval
    Image

    P1 qui permet dès le début l'entame des difficultés
    Image

    P2 le long de la piste rouge des Rhodos
    Image

    P3
    Image

    P4, on aperçoit le sommet de la Tête du Torraz avec l'arrivée du télésiège
    Image

    Portée P4 - P5
    Image

    P5 avec la nouvelle difficulté de la ligne
    Image

    Portée P5 - P6
    Image

    P6
    Image

    P7 permettant d'attaquer la dernière forte déclivité de la ligne
    Image

    Retour en arrière avec le massif des Aravis et notamment la Grande Balmaz (2616 m), le sommet du télésiège du Col de Balme de la Clusaz et la Roualle (2589 m)
    Image

    P8
    Image

    P9
    Image


Gare amont :

La gare amont est la station tension de l'installation. Elle est située à 1917 mètres d'altitude au sommet de la Tête du Torraz en contrebas de la station supérieure du télésiège éponyme. De là on profite d'une vue imprenable sur tout le massif du Mont-Blanc, des Aravis, le Val-d'Arly, ou encore sur le Beaufortain.
On retrouve un Lâcher Sous Poulie (LSP) typique de Poma qui s'occupe de la tension dynamique du câble via un vérin hydraulique relié à la poulie posée sur un lorry afin de s'adapter aux différents mouvements de celui-ci. A noter également la présence d'un système de débrayage de la pince au niveau de la poulie support du LSP qui permet de faciliter le débarquement de l'utilisateur.

    Arrivée en gare
    Image

    La gare amont vue de trois quarts avec à droite le système de débrayage de la pince bien visible et le col des Aravis à gauche (1487 m)
    Image

    La gare amont vue de trois quarts de l'autre côté avec la Pointe Percée au fond à droite (2750 m)
    Image

    La gare amont vue de profil avec le Petit Croise Baulet (2009 m) en arrière plan
    Image

    La gare amont vue de profil en partant sur la piste rouge des Rhodos
    Image


J'ib, novembre 2016

Photos : J'ib
Texte, bannière et mise en page : J'ib
Date des photos : 28 décembre 2011 & 21 février 2016



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09298 secondes. 30 requete(s).
122 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés