En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 21Bannière 17Bannière 23Bannière 6

 TKD Roc de Tougne 1&2

Méribel-Mottaret (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Les plus vieux appareils encore en service sur le domaine skiable de Méribel Mottaret.

Mise en service en : 1974

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 14/07/2010 et mise à jour le 04/08/2010
(Mise en cache le 09/07/2014)

Image


Méribel- Mottaret est une station savoyarde située dans la vallée de la Tarentaise. La station possède un domaine skiable compris entre 1700 mètres et 3000 mètres d’altitude qui est situé au cœur du plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds : Les 3 Vallées. Elle bénéfice du rayonnement international de sa voisine Méribel lui permettant d’attirer un vaste panel de clients. Les téléskis du Roc de Tougne sont les plus vieux appareils encore en service sur le domaine de Méribel – Mottaret.


La naissance de Méribel Mottaret

Méribel débute son activité ski dans le milieu des années trente avec la réalisation d’une remontée artisanale. Cependant l’exploitation de cette première remontée est stoppée par la seconde guerre mondiale. Afin de pouvoir accueillir plus de monde suite au développement des 3 Vallées après la fin des hostilités la commune des Allues lance la construction d’une nouvelle station au dessus de Méribel car le site même de Méribel à de moins en moins de place disponible pour la réalisation de logements. Baptisée Méribel-Mottaret, la station va ouvrir ses portes en 1972. L’architecture de Méribel est conservée à Mottaret avec la présence de façades bardées de bois. Les clients ont pour la plupart la possibilité de quitter les résidences skis aux pieds à contrario de Méribel.

A l’ouverture de cette station satellite, deux remontées principales sont construites. Il s’agit de la télécabine du Pas du Lac permettant de rejoindre la Saulire et de basculer sur le domaine de Méribel ou de Courchevel. Une deuxième remontée est présente sur le front de neige, il s’agit du télésiège fixe triplace des Combes emmenant en altitude sur le versant Belleville de la station. Toutefois en 1972, la liaison vers la vallée des Belleville n’est pas encore possible. Il faudra attendre deux ans avant que cela ne le devienne.


Roc de Tougne : la première liaison vers la vallée des Belleville

Afin de ne plus contraindre la clientèle de Mottaret à passer par Méribel pour rejoindre la vallée des Belleville, la station va entreprendre la réalisation d’une remontée mécanique permettant de faire cette liaison. En 1974 est donc mis en service le téléski du Roc de Tougne. Ce téléski partant du lieu des Combes rejoint la crête faisant office de frontière naturelle entre la vallée de Méribel et celle des Belleville en contrebas du Mont de la Challe. Directement accessible depuis le télésiège des Combes, cet appareil forme une chaine d’accès vers les Menuires. Ainsi est née la première liaison vers les Belleville depuis Mottaret.

Très vite le succès fut au rendez vous car la SPTV en charge de l’exploitation des remontées de Mottaret fut dans l’obligation de doubler ce téléski pour absorber le flux de clientèle voulant rejoindre le domaine des Menuires. En 1975, ils offrent un débit cumulé de 1405 personnes par heure vers la vallée des Belleville. Au fur et à mesure, les téléskis deviennent quelque peu saturés surtout que depuis 1981, ils deviennent accessibles depuis le télésiège triplace de la Table Verte partant du haut de Mottaret. Le développement de la station ainsi que de celle des Menuires incite les aménageurs de Mottaret à réfléchir à la réalisation d’un second appareil permettant la liaison vers la vallée des Belleville. Pleinement opérationnelle en 1984, la longue télécabine des Plattières va rejoindre un nouveau point de liaison vers cette vallée avec plus de débit reléguant les téléskis du Roc de Tougne à un rôle plus secondaire.


Le Roc de Tougne un point de liaison de plus en plus secondaire

Même si la venue de la télécabine des Plattières a amputé ces téléskis d’une certaine partie de leur clientèle, le point de liaison du Mont de la Challe n’en reste pas moins intéressant. En effet la télécabine des Plattières est souvent très fréquentée et passer par le Roc de Tougne permet d’éviter cet appareil pour un temps de montée quasiment identique. De plus en 1994, l’accessibilité à ces téléskis a largement été améliorée avec la mise en service du télésiège débrayable des Combes. Le temps de montée par cette chaine de remontées a donc été largement réduit et est même théoriquement inférieur que l’enchainement des trois tronçons télécabine.

Bien que la station des Menuires soit directement accessible depuis le haut de cette installation, cette chaine pâtit du confort procuré par la télécabine et de son accès direct depuis Mottaret. On pourrait sans doute ajouter le fait que la montée en téléski quelque peu difficile avec la vitesse et la pente joue en faveur de la télécabine ainsi que la piste de liaison vers les Menuires qui est rouge au sommet des ces appareils alors qu’il est possible de prendre une bleue depuis la télécabine.

Le dernier élément en date qui a fait perdre leur intérêt de liaison 3 Vallées est la mise en place de l’itinéraire bis pour délester la télécabine des Plattières en 2006. Avec une chaine composée des télésièges débrayable Combes, Chatelet et Côte Brune, Mottaret dispose d’une seconde chaine d’accès principale vers la vallée des Belleville qui offre l’avantage par rapport aux téléskis de permettre la liaison vers Val Thorens. Un autre coup dur pour ces appareils les recentrant plus désormais sur un rôle de desserte de ski propre.


Roc de Tougne de nos jours

Bien que largement trentenaires, les appareils du Roc de Tougne sont toujours bel et bien en place. Désormais l’ouverture des appareils est faite en fonction de l’affluence. Le second appareil est ouvert quand la fréquentation le justifie. Ils permettent toujours depuis les appareils Combes et Table Verte de rejoindre les Menuires au niveau du télésiège débrayable des Granges et du téléski des Teppes. Ils procurent par la même occasion un accès direct vers Saint Martin de Belleville et ses remontées. Le fait qu’ils soient conservés repose sans doute sur le fait qu’en cas de vent fort, les téléportés d’altitude ont plus de chances d’être contraint à l’arrêt alors qu’avec les téléskis même s’il y’ a du vent ceci est moins contraignant. Ainsi Mottaret est pratiquement toujours en mesure d’assurer les retours sut les Menuires et Saint Martin de Belleville.

Roc de Tougne avec son rôle nettement réduit dans la liaison 3 Vallées a permis de développer quelque peu le ski propre sur cette partie du domaine de Mottaret. Il offre du ski technique avec la desserte de pistes difficiles et très difficiles. Depuis peu, Méribel a aménagé une zone ludique baptisée « Bosses Stadium ». Sur cet espace, il est possible de s’initier et de tester le ski de bosses. Située entre la piste rouge Lagopède et la piste noire Bartavelle cet espace offre une descente de 400 mètres de dénivelée entièrement bosselée. Les téléskis permettent donc d’enchainer rapidement les rotations sur cet espace de glisse. Par les pistes qu’il dessert il permet également de revenir directement sur le télésiège Chatelet ou le second tronçon de la télécabine des Plattières et ainsi accéder entre autre après avoir enchainer les bosses, au snowpark de Mottaret.

Au sommet de cet appareil quatre pistes sont accessibles :

Sur le versant Belleville
- La piste rouge des Teppes qui mène au bas du téléski du même nom et au télésiège débrayable des Granges.

Sur le versant Méribel - Mottaret
- La piste Boulevard de la Challe qui rejoint la piste Mouflon permettant de rejoindre les appareils Chatelet et Plattières 2.
- La piste rouge Lagopède qui rejoint le bas de ce téléski. On peut poursuivre sur Mottaret avec les pistes Coqs et Martre
- La piste noire Bartavelle qui débouche sur le bas de la piste Lagopède.


Situation sur le plan des pistes
Image


Les Caractéristiques techniques de l’installation


Caractéristiques Administratives

RDP-Téléski à perche débrayable : ROC DE TOUGNE 1&2
Maître d’Ouvrage :COMMUNE DES ALLUES
Maître d’Œuvre :CETARM 73
Exploitant : S3V
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1974 l 1975

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne(s)
Débit à la montée : 755 l 750 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3.5 m/s
Temps de Trajet : 5min43

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 2137 m
Altitude Amont : 2542 m
Dénivelée : 405 m
Longueur développée : 1199 m
Pente Maxi : 52 %
Pente Moyenne : 34 %


Caractéristiques Techniques

Type de Gare : H210
Tension : Amont
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 110 KW
Sens de montée : Droite l Gauche
Dispositif d'accouplement :Douille auto-coinçante
Nb Pylônes : 16 l 17
Angles : Oui ; 1
Nb Perches : 144
Espacement : 17.85 l 18.02 m


Caractéristiques du câble

Diamètre du câble : 18 mm
Câblage : Lang à droite


Ligne et infrastructures des téléskis Roc de Tougne 1&2


  • La Gare Aval

La gare aval est située au lieu dit des Combes. Elle est positionnée au pied de la retenue collinaire de Méribel Mottaret. Les gares présentes sont de type H, reconnaissables à leurs pieds carrés qui supportent l’ensemble de la structure de la gare. Ces gares motrices assurent l’entrainement du câble grâce à une chaine cinématique positionnée en hauteur. Dans le chalet du conducteur, on trouvera tout l'appareillage électrique pour la puissance. Les commandes et le pavé de sécurité pour la ligne sont à l’extérieur au pied de chaque gare. Les départs sont dits lancés puisque une pente est aménagée afin que le client après avoir poussé une baguette ne prenne pas la perche à l’arrêt limitant ainsi l’à-coup au départ.

Vues sur les gares
Image

Image

A gauche le Roc de Tougne 1, à droite le Roc de Tougne 2
Image

D'autres vues sur les gares
Image

Image

La poulie motrice du Roc de Tougne 2. Comme sur le 1, elle est accouplée au réducteur par des courroies
Image


  • La Ligne

La ligne des deux appareils monte rapidement après avoir le P1. Elle monte en escalier avec une petite « marche » entre P3 et P4. Une fois atteint le P9, la ligne va très légèrement redescendre avant d’entamer la dernière partie du tracé. L’inclinaison maximale est atteinte dans cette portion avec une pointe à 52% de pente. Dans cette partie raide la ligne décrit un angle sur la gauche qui permet de rejoindre peu après le sommet de cet appareil. La pente conjuguée à la vitesse de 3.5 mètres par seconde ainsi que la présence d’un angle font que les téléskis sont considérés comme difficile

Les 1199 mètres des tracés sont supportés par 16 ouvrages de ligne pour Roc de Tougne 1 et 17 ouvrages pour Roc de Tougne 2. Les différents ouvrages de ligne sont placés sur des ancrages en béton.

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : C l C
P2 : S l S
P3 : S/SC l S/SC
P4 : C l C
P5 : S l S
P6 : SC l SC
P7 : SC/SC l SC/SC
P8 : S/S l S/S
P9 : S/SC l S/SC
P10 : C l C
P11 : C l C
P12 : C l C
P13 : SC l SC
P14 : S/SC l S/SC
P15 : Angle Endroit l S
P16 : S/S l Angle Envers
P17 : - l S/S


La ligne dans sa globalité
Image

En avant sur le tracé de Roc de Tougne
Image

Le Roc de Tougne en haut à droite
Image

Première montée
Image

P3
Image

Petit replat…
Image

… avant de vite remonter
Image

On poursuit
Image

La pente reste constante
Image

On arrive au terme de cette phase montante
Image

P8 et P9
Image

Partie légèrement descendante
Image

La pente s’accentue
Image

On remonte le long de la piste Bartavelle
Image

Image

Image

En approche sur les angles
Image

Angle Endroit pour le 1 et angle envers pour le 2
Image

Les derniers pylônes
Image

Arrivée au sommet
Image


  • Les Gares Amont

Les gares amont sont situées à 2542 mètres d’altitude à coté de la gare amont du téléski des Teppes. Elles sont pratiquement au pied du Mont de la Challe, sommet culminant lui à 2573 mètres d’altitude. A la construction des deux appareils, les gare amont étaient des poulies flottantes reliées à un contrepoids pour réaliser la tension du câble ce qui est tout à fait classique pour l’époque. Dans les années 2000, la S3V a remplacé les deux poulies flottantes par des Lâcher Sous Poulie avec tension hydraulique du constructeur autrichien Doppelmayr. Ceci a permis de faire plus d’espace à cet endroit afin que les clients puissent stationner en toute sécurité aux abords des gares sur une zone n’étant pas très large.

Vues sur les deux Lâcher Sous Poulie
Image

Image

Image

Image

Gros plan sur le LSP de Roc de Tougne 1
Image


Diverses Photos

Les deux derniers pylônes avec le Roc de Tougne
Image

Les angles depuis la piste Lagopède
Image

Partie la plus pentue des tracés depuis le mur de la piste Bartavelle
Image

Ligne avec la station de Méribel au fond
Image

Bas de la ligne
Image


Roc de Tougne et après ?

Fidèles au poste ces téléskis restent néanmoins les plus vieux appareils encore en service sur le domaine de Méribel-Mottaret. Cependant à priori leur remplacement n’est pas encore à l’ordre du jour et le remplacement proche de la télécabine des Plattières laisse supposer que ces appareils ont encore de belles années devant eux. Il est plausible que Mottaret cherche à conserver ces appareils dans le but de garantir la liaison vers la Vallée des Belleville par tout temps. Peut être que leur remplacement sera évoqué un jour si celui du télésiège de la Table Verte viendrait à être plannifié.

Image

Ainsi se termine ce reportage
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.12587 secondes. 37 requete(s).
127 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés