En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 41Bannière 25Bannière 32Bannière 36

 TKE de Gers

Flaine (Le Grand Massif)

Poma

T2 ES
Mise en service en : 1970

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 11/04/2014 et mise à jour le 14/04/2014
(Mise en cache le 13/07/2014)

LE TELESKI DE GERS
Flaine (Grand Massif)
Montaz-Mautino - 1970


Image


Le Grand Massif, un des domaines les mieux enneigés de France

Le Grand Massif est un vaste domaine skiable situé en Haute-Savoie. Regroupant les stations de Flaine, des Carroz, de Samoëns, de Morillon et de Sixt-Fer-à-Cheval, il totalise ainsi 265 kilomètres de pistes répartis entre 690 et 2484 mètres d’altitude, ce qui fait de ce domaine le deuxième plus haut de Haute-Savoie, le troisième plus grand de Haute-Savoie et l’un des plus grands de France.
Ce domaine bénéficie d’un enneigement exceptionnel (situé à proximité du Chablais, il obtient un des meilleurs enneigements de France, même à basse altitude), et propose des pistes très intéressantes et agréables. On notera également la présence à Morillon du plus long télésiège d’Europe, le télésiège débrayable du Sairon, d’une longueur de 2851 mètres.

Flaine, au cœur du Grand Massif

La station de Flaine a vu le jour en 1968, à l’initiative du géophysicien Éric Boissonnas, au pied d’un cirque vierge, à 1600 mètres d'altitude. Très vite, son domaine se développe sur les pentes de ce cirque, dont le point culminant s’avère être la Tête du Colonney, avec ses 2692 mètres d’altitude.
Station à l’architecture très contestée, elle s’intègre au final plutôt bien dans le paysage rocheux de Flaine.
C’est une station skis aux pieds, où l’on laisse la voiture à l’entrée de la station. Le domaine skiable de Flaine se compose de 4 principaux secteurs plus ou moins distincts :
- Les Grandes Platières : c’est le cœur du domaine, proposant de longues pistes variées et très agréables. Culminant à 2480m au sommet éponyme, il est desservi par quelques remontées mécaniques à la longueur et au dénivelé assez importants (le DMC des Grandes Platières, les télésièges du Diamant Noir, de la Tête des Verds, du Désert Blanc, les téléskis du Petit Balacha et du Lapiaz)
- L’Aup de Véran : secteur voisin des Grandes Platières, il culmine à 2484 au sommet des Lindars, en faisant le point culminant du Grand Massif. Il est desservi par une dizaine de remontées mécaniques (la télécabine de l’Aup de Véran, le télésiège des Lindars Nord, les téléskis du Bois, du Stade, d’Aujon et du Grand Grenier)
- La Combe de Gers : secteur grandiose et isolé du reste du domaine skiable, il offre une piste noire balisée de presque 800m de dénivelé, mais surtout d’immenses possibilités de hors-piste. Ce secteur est peu fréquenté en raison de la difficulté des pentes dans cette combe, et de la raideur et de la longueur de l’unique téléski situé dans ce secteur…
- Les Grands Vans et la Combe de Vernant : c’est une zone située au cœur du Grand Massif, très fréquentée, et assurant la liaison entre Flaine et les autres domaines du Grand Massif. C’est tout de même un secteur agréable et souvent au soleil, offrant aussi de belles possibilités de hors-piste. Il est desservi par quelques remontées mécaniques au débit imposant (télésièges des Grands Vans, de Vernant, du Lac et de la Corbalanche, téléski de Véret).

Le téléski de Gers : desservir une combe unique

Le téléski de Gers a été construit en 1970 afin d’agrandir le domaine skiable de Flaine. C’est une combe encore vierge de toute installation qui fut choisie pour accueillir un très long téléski débrayable du constructeur isérois Pomagalski. Celui-ci avait donc pour tâche de remonter les skieurs descendus dans la Combe de Gers en haut de cette dernière, soit pour rebasculer sur Flaine ensuite, soit pour redescendre en bas du téléski.

Quelques vues des hors-pistes de la Combe de Gers:

Image

Image

Cependant, ici comme dans le cirque de Flaine, les hauteurs de neiges sont souvent assez conséquentes, et rendaient l’exploitation du téléski difficile, puisqu’il fallait parfois creuser de profondes tranchées pour permettre le passage des skieurs. A cela s’ajoutaient les avalanches sur certaines parties du tracé, notamment au niveau du virage et sur la portion de la ligne le précédent.
C’est pourquoi la décision fut prise, quelques années après la construction du téléski débrayable, de le transformer en téléski à enrouleurs. Cette tâche fut confiée au constructeur français Montaz-Mautino, qui préserva une bonne partie du matériel de l’ancien téléski.
Plus récemment, les pylônes de ce téléski, qui étaient peints en blanc à l'origine, comme la plupart des installations de Flaine, ont été repeints en gris afin de mieux les intégrer au paysage été comme hiver. Initiative réussie, puisqu'ils sont désormais assez discrets, notamment en été.
Notons également que nous avons ici affaire à l’un des plus raides téléskis de France (sans doute le plus raide encore en exploitation !), avec une pente maximale de 72 % !

Une seule piste donne accès à ce téléski, elle-même assez délicate à trouver, puisqu'elle n'est accessible que par un petit chemin, la piste noire "Jais", très peu balisée et se perdant dans la montagne.
Niveau ski, le téléski de Gers donne accès à plusieurs pistes:
- La noire "Onyx", longue noire de 700 mètres de dénivelé pour près de 2 km de long! C'est une des pistes mythiques de Flaine, très rarement damée et très peu fréquentée, très technique et éprouvante.
- La rouge "Jaspe", qui permet de revenir sur le secteur du Désert Blanc.
- La bleue "La Peuf", qui rejoint la longue piste bleue des Cascades, piste mythique du Grand Massif pour ses 12 km de long et ses 1400m de dénivelé!

Il n'est accessible que par la piste bleue "Zéolite", piste assez facile qui part de la bleue "Serpentine" et qui rejoint cette dernière un peu avant le départ du télésiège du Désert Blanc. On accède de ce fait à ce téléski via trois remontées mécaniques: le DMC des Grandes Platières, et les télésièges du Désert Blanc et du Diamant Noir.

La noire "Onyx" est un long champ de bosses...
Image

Situation sur le plan des pistes :
Image

D'un peu plus près :
Image

Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :
TKE – Téléski à enrouleurs : GERS
Exploitant : DSF – Domaine Skiable de Flaine
Constructeur : Poma (Rénové par Montaz-Mautino et Doppelmayr)
Année de construction : 1970 (Rénové en 197…)

Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 600 p/h
Vitesse d’exploitation : 3,5 m/s
Téléski difficile : Oui

Caractéristiques géométriques :
Altitude aval : 1686 m
Altitude amont : 2385 m
Dénivelé : 699 m
Longueur développée : 1773 m
Pente maximale : 72 %
Pente moyenne : 43 %

Caractéristiques techniques :
Type de gare : T
Tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Motrice : Aval
Sens de montée : Gauche
Nombre de pylônes : 17
Moment de puissance : 406
Virages : Oui, 1
Véhicules : Perches à enrouleurs

Ligne et infrastructures du téléski de Gers :

Descriptif rapide de la ligne :
La ligne du téléski de Gers est particulièrement longue et irrégulière. Dès le début, on attaque une forte pente flirtant avec les 60 % dès le passage du premier pylône. Au troisième pylône, la pente se radoucit, et nous montons « tranquillement » sur des pentes entre 30 et 40 % sur les alpages de la Combe de Gers. Après un assez long replat entre les pylônes 6 et 7, nous attaquons une nouvelle forte montée de plus de 50 %, jusqu’après le pylône 8. S’ensuit alors une partie régulière et moyennement pentue, jusqu’à l’approche du virage, où la pente reprend de l’inclinaison. Une fois le virage et son imposant pylône passés, nous attaquons la pente maximale de ce tracé, qui dépasse les 70 % ! Cette très forte pente se poursuit jusqu’au prochain pylône, rapidement suivi du pylône 13, après lequel nous croisons l’unique piste menant au bas de ce téléski, la noire « Styx ». Immédiatement après le pylône 13B, rebelote, une nouvelle pente à plus de 50 % ! C’est toutefois la dernière, mais une fois le pylône 14 passé, la pente reste tout de même proche des 40 %, avec un petit pic à 50% juste avant l’arrivée, au pylône 16.

La gare aval :

Vue de la gare aval dans son environnement, perdue au milieu de nulle part...
Image

La gare aval vue depuis la combe située à l’ouest du téléski :
Image

D’un peu plus près :
Image

La structure de la gare aval. On remarque bien les pylônes tubulaires de Poma, du temps où le téléski était débrayable :
Image

Idem :
Image

Les panneaux d’informations :
Image

Attention, téléski difficile !
Image

Hop, c’est parti ! Premier pylône :
Image

Portée P1-P2, la pente s’accentue déjà :
Image

P2. Première pente à plus de 60 % :
Image

Portée P2-P3 :
Image

P3, nous arrivons au terme de cette première forte pente :
Image

Regard en arrière :
Image

Portée P3-P4, la pente est toujours dans les 50 % :
Image

P4 :
Image

Portée P4-P5. La pente se radoucit peu à peu :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6, la deuxième forte montée se profile déja :
Image

Très longue portée P6-P7 :
Image

P7, deuxième forte pente !
Image

Portée P7-P8 :
Image

Portée P8-P9 :
Image

P9, la pente se radoucit à nouveau :
Image

Longue portée P9-P10 :
Image

P10 :
Image

Longue portée P10-P11, le virage est en vue, de même que la plus forte pente d'un des téléskis les plus raides de France:
Image

P11. Les virages ont toujours été impressionnants sur des téléskis à enrouleurs :
Image

Image

Image

Portée P11-P12. Ca y est, nous sommes dans la pente !
Image

Vue sur le P11B, virage du brin descendant :
Image

Image

Dans la pente, on approche du P12 :
Image

Regard en arrière :
Image

P12 :
Image

Portée P12-P13. La pente repasse sous la barre de 50 %... momentanément :
Image

P13 :
Image

Portée P13-P13B, croisement avec la piste « Onyx » :
Image

P13B, nouvelle pente à plus de 50 % !
Image

Portée P13B-P14 :
Image

P14, la pente se calme quelque peu:
Image

Très longue portée P14-P15. Nous longeons à présent la piste "Onyx" :
Image

P15 :
Image

Dernière portée avant l’arrivée :
Image

La fin de cette interminable montée approche :
Image

P16, derrière se trouve l’arrivée :
Image

La gare amont :

L’arrivée !
Image

L’aire d'arrivée et de lâcher de perche :
Image

La poulie retour, qui effectue la tension du téléski, via un contrepoids de béton situé à l’arrière de la structure. A noter que cette gare provient du constructeur autrichien Doppelmayr :
Image

Image

Image

Quelques photos depuis les pistes ou hors-pistes :

Au niveau du P14:
Image

Image

Au croisement avec la piste "Onyx":
Image

Depuis la combe à droite de l'appareil:
Image

Gers : un appareil mythique

Véritable atout pour le domaine de Flaine, ce téléski offre des possibilités de ski infinies. Desservant un secteur à l'enneigement excellent, il reste peu fréquenté et calme, à l'écart de l'agitation du reste du domaine. On a même l'impression de voyager au milieu des années 70, à l'époque où les téléskis comme celui-ci étaient monnaie courante! Ce téléski reste donc un témoin de cette époque aujourd'hui révolue, et offre encore des pistes vierges de tout terrassement, chose de plus en plus rare à l'heure actuelle. Il remplit donc parfaitement son rôle, et a encore de belles années de bons et loyaux services devant lui.

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de m’avoir lu et à bientôt !

Textes et photos : collonges74
Photos prises le 8 mars 2014



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.12856 secondes. 25 requete(s).
201 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés