En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 26Bannière 19Bannière 7Bannière 31

 TKE des Loups

Les Sept Laux

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Un téléski de liaison sur la partie haute de la station du Pleynet

Mise en service en : 2005



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : antidote
Section écrite le 13/02/2010 et mise à jour le 14/02/2010
(Mise en cache le 24/08/2013)


Voici un petit reportage sur le téléski à enrouleurs Les Loups



Image



Les Sept Laux est une station située en Isère, dans le massif de Belledonne. Troisième domaine skiable de l’Isère, elle est exploitée par une société d’économie mixte, la SEMT7L (Syndicat d’économie mixte des téléphériques des 7 Laux). Les pistes, qui permettent de skier entre 1350 et 2400m d’altitude, se répartissent sur 3 secteurs : Prapoutel, Pleynet et Pipay. Les origines de la station remontent aux années 1970. Ceux qui veulent en savoir plus liront avec intérêt l’historique détaillé qui se trouve sur le site de l’exploitant : Historique officiel



Situation de la remontée

Ce téléski est situé sur le secteur du Pleynet, comme on le voit sur le plan des pistes :

Image




Présentation de la remontée

Le téléski a été construit durant l’été 2005. Comme tous les appareils construits aux 7 Laux depuis 2001, le téléski Les Loups est un produit Doppelmayr. Il s’agit d’un appareil difficile, réservé aux bons skieurs. Cette remontée ouvre un nouveau domaine, qui n’était desservi par aucune remontée jusque-là. Il faut cependant préciser que le versant auquel ce téléski permet d’accéder a été, par le passé, équipé en remontées. Il s’agissait du téléski du « Brula », visible sur le plan ci-dessous, et qui a été démonté dans les années 1990. Il s’agissait en effet d’un appareil difficile, et la station, qui souhaitait réduire son parc de remontées à l’époque, n’a pu le conserver.

Image




Historique et rôle de la remontée

La décision de construire ce téléski en 2005 répond à plusieurs préoccupations.


- D'abord, désengorger le secteur de Roche Noire. En 1999, l’ancien TSF2 Roche Noire est remplacé par le TSD4 de l’Aigle, dont la ligne est légèrement plus longue. Lors de la construction de ce télésiège, il a été choisi de ne pas le prolonger jusqu'en crête, notamment pour permettre l'exploitation de l'appareil même en cas de vent. De plus, cela permettait de limiter les coûts de construction, puisque le ligne restait plus courte. La conséquence est que ce nouvel appareil arrive contre la montagne des Fanges, dans une zone enclavée. Les skieurs n’avaient pas d’autre solution que de redescendre en direction du village de Pleynet.

La construction du téléski Les Loups, dont la G1 est située à proximité de l’arrivée du TSD de l’Aigle, permet donc aux skieurs qui arrivent de ce télésiège d’avoir un nouvel appareil à emprunter. Il donne d’abord accès à une piste rouge, située sur le secteur du Pleynet. Mais il dessert aussi une courte, mais belle piste noire située sur le Versant de Pipay, la piste des « Plagnes », qui donne sur l’ancien emplacement du Tk des Plagnes, lui aussi démonté (voir le plan ci-dessus). Il permet encore de rejoindre la piste verte Chanterelle, basculant aussi sur Pipay. Ce téléski « Les loups » permet aussi de rejoindre le Snowpark réputé de la station. Il assure donc une meilleure répartition des clients sur le versant Pleynet.


- Ensuite, assurer la bascule sur Pipay. Le téléski Les loups permet aux skieurs de basculer sur un autre versant, celui de Pipay. En période d’affluence, la liaison Pleynet-Pipay était parfois problématique, car le principal appareil chargé d’assurer la jonction, le TSF Oursière, était souvent saturé. L’exploitant, en créant ce nouvel appareil, espérait bien désengorger le TSF Oursière. Il s’agit donc bien d’un appareil de liaison.


Le pari est réussi, et l’appareil rencontra un franc succès. Succès tellement franc d’ailleurs que ce téléski était régulièrement saturé, surtout à partir de 2007, puisque fut créée une piste permettant aux skieurs venant de Prapoutel et de Pipay d’accéder à ce téléski par gravité (la piste du Maire). Le téléski est donc accessible aujourd’hui depuis le TSD de l’Aigle, mais aussi depuis le TSDC Grand cerf, le TSF de l’Eterlou et celui de l’Oursière. Ceci a conduit à la construction, en 2009, d’une nouvelle remontée dans ce même secteur, le téléski Le Tétras.

Cette photo montre l’implantation des différents appareils : le téléski des Loups au premier plan (G1 en contrebas), la G2 du TSD4 de l’Aigle en second plan, et la gare aval du téléski Le Tétras en arrière-plan.


Image




Caractéristiques de l’appareil

Lors de sa première année d’exploitation, en 2005, l’appareil était équipé de « pioches », donc d’enrouleurs 2 places. Cependant, la zone d’embarquement offrant un espace très limité et la ligne ayant une pente marquée, le nombre de chutes de skieurs était important. Dès 2006, les enrouleurs 2 places furent remplacés par des enrouleurs 1 place. Les enrouleurs démontés furent utilisés sur le téléski du Soleil, construit cette même année 2006. Le téléski Les loups est donc bien un « Tke1 », malgré ce que le FIRM annonce.



Type d’appareil : Tke -Téléski à enrouleurs
Nom de l’appareil : LES LOUPS
Constructeur : DOPPELMAYR
Exploitant : SEMT7L
Année de construction : 2005
Saison d'exploitation : hiver

Type de véhicules : enrouleurs Doppelmayr
Capacité : 1 personne
Sens de montée : gauche

Débit : 1188 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3 m/s
Altitude aval : env. 1950 m
Altitude amont : env. 2075 m
Dénivelée : 125 m
Longueur développée : 407 m
Pente maximale : 47 %
Pente moyenne : 33 %
Temps de trajet : env. 2,5 minutes.

Tension : aval
Type de tension : hydraulique
Motrice : aval
Nb Pylônes : 6



La gare aval

Elle est située à proximité de la gare amont du TSD4 Aigle et de la gare aval du téléski Le Tétras. Elle est boulonnée sur un massif en béton. La tension est effectuée par un vérin hydraulique situé en G1, comme pour tous les téléskis à enrouleurs Doppelmayr de ce type.


Image


Image



Toujours la gare aval, vue depuis le téléski Le Tétras

Image



La zone d’embarquement

Image




La ligne

La ligne est courte, moins de 500 mètres, et difficile, puisque la pente moyenne dépasse 30%.


Le P1

Image



La gare aval vue depuis la piste de montée

Image



Le P2

Image



En se retournant :

Image



Le P3

Image



Le P4

Image



Le P5

Image




Gare amont

Comme la gare aval, elle est boulonnée sur un massif en béton.

Image




Image



Vues générales de la ligne


Depuis le sommet du téléski lui-même

Image




Depuis l’arrivée du TSD4 de l’Aigle

Image




Depuis le téléski Le Tétras, vue sur l'intégralité de la ligne


Image



Un agrès


Image





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09402 secondes. 33 requete(s).
158 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés