En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 20Bannière 29Bannière 35Bannière 7

 TKE du Blanchot

Manigod (La Clusaz-Manigod)

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Un petit téléski débutant au col de Merdassier, le premier téléski à enrouleur de la station.

Mise en service en : 2000

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : GPS-74
Section écrite le 21/07/2009 et mise à jour le 14/09/2014
(Mise en cache le 14/09/2014)

Je vous présente un reportage sur le téléski à enrouleurs du Blanchot à Manigod dans le massif des Aravis.


Manigod est une station de sport d’hiver située en Haute-Savoie. Avec les stations de la Clusaz, du Grand-Bornand et de Saint-Jean-de-Sixt, elle forme le massif des Aravis.

La commune se compose de deux grandes zones habitables :

  • le centre du village de Manigod : situé au dessus de Thônes, il est le centre administratif de la commune.
  • les cols de la Croix-Fry et de Merdassier : ces deux cols situés de chaque côté de la Tête de Cabeau (1680m) concentrent la majorité des activités touristiques notamment avec le ski alpin dont le domaine skiable occupe depuis la fin des années 60/début des années 70 la Tête de Cabeau et l’Etale.

Actuellement, le domaine skiable comporte une vingtaine de remontées mécaniques pour 25 kilomètres de pistes réparties sur deux secteurs : le secteur de la Croix-Fry et le secteur de Merdassier/Etale.

Image


Au sommaire :

  • Le téléski du Blanchot : une nouvelle offre toute saison
  • Présentation du téléski du Blanchot
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion et remerciements



Le téléski du Blanchot : une nouvelle offre toute saison

En 1971, les deux premières remontées mécaniques de Merdassier sont installées : il s'agit des téléskis du Petit Chamois et du Chevreuil. L'année suivante, l'expansion du domaine skiable de Merdassier continua avec l'installation des téléskis du Petit Choucas, du Grand Choucas et des Chevrettes (appelé aussi téléski du Petit Chevreuil). Les téléskis du Petit Choucas et des Chevrettes étaient dédiés aux débutants.

Dans les années qui suivent, la station de Manigod se développe : sur le secteur de Merdassier seront notamment construits les téléskis du Grand Chamois (1977), du Merle (1983) et le télésiège du Chevreuil (1987). Ces deux derniers sont situés sur le versant de la Tête de Cabeau où se trouve également le téléski des Chevrettes.

En 2000, deux nouveaux téléskis voient le jour à Merdassier sur la Tête de Cabeau entre les téléskis du Merle et des Chevrettes : il s'agit des téléskis du Blanchot et du Baby Chou. Le téléski à enrouleurs du Blanchot, construit par Doppelmayr, dessert une piste bleue et le boarder cross. Le téléski à perches fixe du Baby Chou à quand à lui été construit par Pomagalski et dessert une petite piste verte. A cet espace débutant sera ajouté par la suite le télécorde de l'Ourson (2003) et un tapis roulant.

Le téléski du Blanchot à son départ au-dessus du centre commercial de Merdassier et monte tranquillement en direction du milieu de la ligne du téléski du Merle. Le projet initial prévoyait une ligne comportant quatre pylônes permettant de le faire monter jusqu'au replat de la piste de l'Armoise, à proximité de la ligne de montée du téléski du Merle. Mais, la route d'accès à la ferme située en amont de l'arrivée actuelle du téléski du Blanchot devait rester libre, ce qui empêchât ce dernier de monter jusqu'au replat du Merle. Sa ligne fut donc réduit et l'arrivée installée au départ du boarder cross. On notera que ce téléski a été équipé de projecteurs lui permettant d'être utilisé pour le ski nocturne. De plus, le téléski du Blanchot est exploité l'été pour la pratique du Dévalkart et, depuis 2009, il est également accessible aux vététistes.

Image
Le téléski du Blanchot en été, avec la piste de Dévalkart à droite.


Actuellement, l'espace débutant de Merdassier constitué de trois principaux appareils (téléskis du Baby Chou, des Chevrettes et du Blanchot) de niveau différents pour l'apprentissage du ski sur le secteur est adapté à la clientèle qui peuvent ainsi jongler sans difficulté entre ces installations. Ce qui n'est pas tout-à-fait le cas avec le téléski du Petit Choucas, situé sur le versant voisin...

Pour mieux connaître le second téléski à enrouleur Doppelmayr des Aravis, je vous invite à consulter le reportage du téléski du Bois des Raiches au Grand-Bornand. Ce second reportage vient en complément de celui de cet appareil.


Situation du téléski sur le plan des pistes :

Image

Ce téléski dessert deux pistes assez courtes au col de Merdassier. Tout d'abord, il y a la piste de la Chevrette (11) qui longe l'appareil sur la droite. Elle est d'ailleurs régulièrement utilisée par l'entrainement des jeunes du ski-club sur une partie de sa largeur. Ensuite, il y a le Boarder cross (13) à gauche du téléski qui, comme son nom l'indique, se compose d'une petite descente sur un boarder cross créé il y a quelques années.



Présentation du téléski du Blanchot

Le téléski du Blanchot fut donc installé par Doppelmayr durant l'été 2000. C'est un appareil classique pour sa génération, avec sa gare motrice MDTS où se trouve la chaîne cinématique et la tension de l’appareil, sa ligne avec les pylônes rectangulaire et sa gare amont retour fixe.

Permettant de desservir un espace ludique avec de petites pistes et le boarder cross, il est très prisé de la clientèle débutante. Toutefois, son débit est suffisant pour absorber l'afflux de skieurs venant dévaler les pentes de Merdassier !


Les caractéristiques actuelles du téléski du Blanchot :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Blanchot
  • Type d'appareil : téléski à enrouleurs
  • Secteur : Merdassier
  • Commune : Manigod
  • Exploitant : Manigod Labellemontagne
  • Ouverture : 9H00
  • Fermeture : 16H30
  • Saison d'exploitation : été et hiver
  • Constructeur : Doppelmayr
  • Année de construction : 2000
  • Montant de l'investissement : 213.000 €

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1500 m
  • Altitude de la gare amont : 1555 m
  • Longueur : 353 m
  • Dénivelée : 55 m
  • Pente moyenne : 21%
  • Pente maximale : 22%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Type de gare motrice : gare MDTS-15
  • Type de motorisation principal : moteur à courant continu
  • Puissance du moteur principal : 45 kW
  • Emplacement de la station de tension : aval
  • Type de tension : hydraulique
  • Nombre de vérins : 1
  • Type de gare retour : lâcher sous poulie (LSP)
  • Diamètre du câble : 16 mm
  • Capacité des enrouleurs : 1 personne
  • Nombre d'enrouleurs : 49
  • Dispositif d'accouplement : pince fixe

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 3
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : droite
  • Sens d’exploitation : montée
  • Vitesse en ligne : 2.85 m/s
  • Temps de montée : 2mn 4s
  • Débit : 863 p/h
  • Difficulté de la ligne : moyen



La gare aval

La gare est située au col de Merdassier, à 1500 mètres d'altitude en amont des logements situés sur le bas de la Tête de Cabeau. Elle se compose d'un pied supportant une petite structure sur laquelle se trouve l'entrainement de l'installation, composé du moteur électrique et de la poulie motrice, ainsi que la tension de l'installation qui s'effectue grâce à un vérin permettant la mobilité de la partie horizontal de la structure. Le poste de conduite principal se trouve ici, accolé à la gare.

La gare aval vue en arrivant de la piste de la Chevrette. On distingue derrière la ligne du téléski du Petit Chamois :
Image

Vues sur la gare :
Image

Image

Image

Image

Image

Image


Partie technique de la gare :

La tension du câble s'effectue par l'intermédiaire d'un vérin hydraulique monté sur la gare et relié à la structure horizontal de la gare (à laquelle est également fixée la poulie motrice) qu'il fait glisser sur ce même axe pour ajuster la tension.

Vue sur le vérin et, fixé au pied de la gare, la centrale hydraulique pour la commande du vérin :
Image

Vue rapproché sur le vérin de tension :
Image

La poulie motrice avec en dessous le moteur et le réducteur (ces derniers ne sont pas visibles de l'extérieur) :
Image

Le réducteur n'est pas d'origine, il a été remplacé en 2006.



La ligne

La ligne du téléski est très courte et ne comporte aucune difficulté. Elle monte de façon assez linéaire sur le bas de la Tête de Cabeau.

La ligne comporte 3 pylônes numérotés de 1 à 3. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • Gare aval : 4C/4C
  • P1 : 1C2S1C/1C2S1C
  • P2 : 1C2S1C
  • P3 : 4S/6S
  • Gare amont : 2S/Ø


Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :
Image

Situation du téléski au col de Merdassier :
Image

La totalité de la ligne vue depuis le départ de l'installation :
Image

Le début de la ligne et le boarder cross à droite :
Image

Le début de la ligne vue de la piste de la Chevrette :
Image

La fin de la ligne :
Image

La ligne avec l'Etale en arrière-plan :
Image

Le sommet de l'installation :
Image

Portée entre la gare et le pylône 1, avec le boarder cross à gauche :
Image

Pylône 1 :
Image

Portée entre les pylônes 1 et 2, au niveau de la partie la plus raide de la ligne :
Image

Pylône 2 :
Image

Un enrouleur :
Image

Pylône 3 :
Image

Image



La gare amont

La gare amont est située à 1555 mètres d'altitude dans les alpages de la Tête de Cabeau en contrebas d'une vieille ferme. Cette gare est la plus simple que l'on peut trouver car elle n'est constituée que d'une poulie de retour fixe.

La gare amont vue de la piste des Armoises longeant le téléski du Merle :
Image

L'arrivée en gare :
Image

Vues sur la gare :
Image

Image

Image



Conclusion et remerciements

La création de cette installation a permis aux skieurs débutants de profiter plus pleinement de ce magnifique secteur et notamment en permettant d'emprunter le boarder cross situé en parallèle et la piste bleu juste au-dessus des habitations du col. Ce téléski a également su se rendre très utile l'été pour la pratique de diverses activités. C'est un investissement réussi que la clientèle apprécie fortement comme en témoigne l'affluence au départ de l'installation.

Je remercie la Société d'exploitation des remonte-pentes de l'Etale pour leur contribution à l'élaboration de ce reportage.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09395 secondes. 38 requete(s).
87 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés