En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 14Bannière 7Bannière 35Bannière 29

 TKE du Bois Chenau

Château d'Oex (Gstaad Mountain Rides)

Garaventa

T1 ES
Mise en service en : 1982



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Artsinol
Section écrite le 15/06/2015 et mise à jour le 23/06/2015
(Mise en cache le 24/06/2015)

Je vous présente un reportage sur le

Image

Image
Cliquez sur le logo pour découvrir la station.

Descriptif de la station de Château-d’Oex.

Le village de Château-d’Oex se situe dans les Alpes Vaudoises à l’extrémité Est du canton de Vaud à proximité de la station bernoise de Gstaad. Il y a trois moyens d’accéder au village par la route, soit par la ville de Bulle où passe l’autoroute Lausanne-Berne, soit par Aigle via le col des Mosses ou par le Simmenthal. On peut aussi y accéder par le rail via la ligne du GoldenPass, qui relie la ville de Montreux au village de Zweisimmen, avec une correspondance à la ligne du BLS, qui relie Zweisimmen à Interlaken ou Berne via Spiez. Mais comme l’écartement des lignes est différent un changement de train est obligatoire. Mais avec le projet du transGoldenPass qui consiste à pouvoir modifier l’écartement des bogies (roues des trains) des correspondances directes Montreux-Interlaken seront proposées dès 2018 ce qui augmentera le trafic. Ce qui explique le rattachement du domaine skiable de Château-d’Oex à celui de Gstaad c’est le fait que la liaison entre les différents domaines est relativement rapide par le train et la route. A savoir que le domaine est rattaché à celui de Gstaad uniquement pour les abonnements de ski, la station est exploitée par une société indépendante (Télé-Château-d’Oex SA) qui est principalement soutenue par la Commune à cause de son manque de rentabilité qui aura peut-être raison de lui. Le domaine de Château-d’Oex est de petite taille, il est composé d’un TPH35 d’accès qui part du centre du village (à 100 mètres de la gare) au domaine. Le reste du domaine comporte un TSD2B et trois téléskis. Anciennement il y avait un TSF2 qui permettait un 2ème accès au domaine, mais il n’est plus en activité depuis quelques saisons à cause du manque de liquidités de la station qui n’a pas pu faire les mises aux normes exigées par l’OFT (office fédéral des transports). Il y a encore un parc d’apprentissage pour le ski qui se situe au village. Si le domaine est resté de petite taille, ça s’explique par le fait qu’aucune liaison avec les domaines voisins de la Videmanette ou des Mosses ne soit possible.

Bois Chenau : Le deuxième accès au domaine.

Le nom de « Bois Chenau », vient du nom du lieu-dit où se situe la gare aval. Cette installation a été construite en 1982 pour agrandir le domaine skiable et surtout pour créer un deuxième accès au domaine skiable. Cette deuxième porte d’entrée est composée de ce téléski et en aval de celui-ci il y a le TSF2 Gérignoz-Tête des Mourriaux. Il part du hameau de Gérignoz pour aboutir 280 mètres plus haut sur une petite tête et de là il est possible de rejoindre notre téléski par un grand schuss. Mais malheureusement il n’est plus en activité de nos jours à cause des problèmes financiers de la station qui n’a pas pu faire les mises aux normes exigées par l’OFT. C’est bien dommage car les jours de forte affluence le TPH, qui part du centre du village, a un peu de peine à absorber le flux des skieurs en fin de journée. De ce fait il perd de son importance au sein du domaine, mais malgré cela il reste encore fréquenté surtout pour ces belles pistes. Ce téléski desserre trois pistes la rouge du Rérey (qui est pour moi la plus belle du domaine), une piste noire appelée Noire-Bois Chenau ou la Gaine (pour les intimes) et il est aussi possible de faire la piste noire La Montagnette-Praz Perron en prenant la piste rouge de la Crause qui fait la liaison jusqu’à la gare aval du TK. La ligne de ce téléski est très longue presque aussi longue que celle du TSD2B Praz Perron-La Montagnette. Ce téléski a la particularité d’avoir des assiettes et des arbalètes sur la même ligne.

Situation sur le plan des pistes.

Ce téléski est bien visible sur le plan des pistes, il est sur la droite du domaine. On voit encore sur ce plan le TSF2 Gérignoz-Tête des Mourriaux qui est maintenant hors service.

Image

Caractéristiques.

Caractéristiques administratives.

Téléski à enrouleurs du Bois Chenau
Exploitant : TéléChâteau-d’Oex SA
Constructeur : Garaventa
Année de construction : 1982

Caractéristiques d’exploitation.

Saison d'exploitation : hiver
Capacité : 1 ou 2 personnes par enrouleur
Débit à la montée : 1000 personnes/heure

Caractéristiques géométriques.

Altitude aval : 1172 mètres
Altitude amont : 1590 mètres
Dénivelée : 418 mètres
Longueur développée : 1458 mètres

Caractéristiques techniques.

Emplacement tension : amont
Type de tension : contrepoids
fabricant du câble : Fatzer
Emplacement motrice : aval
Nombre de pylônes : 16
Sens de la montée : droite



Infrastructures du TKE1-2 du Bois Chenau.

Avec son débit de 1000 p/h il est l’appareil avec le débit le plus haut de la station. Le téléski du Bois Chenau est un modèle standard de Garaventa des années 80. Sur cette installation une ressemblance est assez marquée avec d’autre constructeur de cette époque, comme Küpfer ou Habegger. Ce qui ressemble le plus se sont les pylônes. Ils sont presque identiques aux téléskis Küpfe bi-câble. Les pylônes ont aussi des potences de dé-câblage de forme triangulaire (oreilles de loup) sur les pylônes support, comme déjà vu sur le TKE1 du Grin qui est du constructeur Küpfer. Les gares sont des Garaventa typiques de ces années, l’aval a un large pied en béton avec la poulie située juste dessus. Ce modèle de gare est fait pour les gares motrices, en effet le moteur se trouve juste sous la poulie. La gare amont est aussi standard de Garaventa et elle est la gare tension de l’installation. La tension est assurée par un contrepoids en béton accroché à deux câbles qui le relie à la poulie de renvoi. On distingue aussi plusieurs petites poulies à l’arrière du pylône qui sont là justement pour dévier ces câbles qui servent à la tension.

La gare aval : Bois Chenau.

La gare aval est implantée à côté d’une route qui desserre des habitations un peu plus loin pour aboutir à un chalet d’alpage. Elle se situe sur un joli replat à proximité d’une ferme. On voit arriver parallèle à la ligne la piste Noire-Bois Chenau, sur la droite la piste rouge du Rérey et sur la gauche la piste rouge de la Crause. La cabane où se trouve la commande est relativement originale car elle est entièrement en bois ce qui lui donne un aspect rustique, joli à voir!

Image
La gare aval vue de la piste noire,

Image
Vue de profil depuis le long schuss de la piste du Rérey,

Image
Idem sous un autre angle,

Image
Vue de l’arrière,

Image
Avec le début de la ligne,

Image
De profil,

Image
Zoom sur la poulie motrice,

Image
Commande à quai avec l’arrêt d’urgence,

Image
La fameuse cabane en bois qui ressemble à celle du TKD1 de la Montagnette,

La ligne.

La ligne est entièrement en forêt avec quelques passages dans des clairières. Elle est très irrégulière avec 4 mûrs successifs entrecoupé par des replats ce qui la rend très difficile pour les débutants. Elle est aussi très longue presque 1500 mètres ce qui est pénible quand il fait très froid.

Image
P1,

Image
P2,

Image
P3,

Image
P4,

Image
P5,

Image
P6,

Image
P7,

Image
Portée P7-P8,

Image
P8,

Image
P9,

Image
P10,

Image
P11,

Image
P12,

Image
Portée P12-P13,

Image
P13,

Image
P14,

Image
P15,

Image
P16,


La gare amont : le départ du Rérey.

La gare amont se trouve juste sous les falaises du Rocher du Midi, depuis là il est possible de partir sur Praz Perron ou de continuer à skier sur les pistes que le téléski desserre. A la hauteur du P16 il y a le débarquement après une petite bosse pour faciliter le débarquement. Et là se trouve aussi une petite cabane encore plus rustique que celle en aval. Un téléphone et un bouton d’arrêt d’urgence, voilà pour son équipement, impressionnant ! Elle était occupée dans le temps par un employé qui surveillait le débarquement des clients. Maintenant il y a deux sécurités qui le remplace, une corde tendue entre deux piquets juste derrière le tas de neige qui fait arrêter l’installation si elle est accrochée par un enrouleur qui s’enroule mal ou par un client qui arrive à passer par-dessus le tas de neige (oui, oui c’est possible). Et il y a encore un spa qui se trouve sur le pylône à l’entrée de la poulie de retour, qui fait déclencher l’installation pour les même raisons que la corde.

Image
Gare amont depuis le débarquement,

Image
Vue latérale,

Image
Depuis l’arrière avec les contrepoids sous la neige,

Image
Depuis l’avant,

Image
La cabane de surveillance,

Autres Photos.

Image
Le P16 vu depuis l’arrière et on aperçoit la fameuse corde en bas à droite,

Image
Le P16 de profil,


Conclusion.

Ce téléski est bien pratique, même les grosse journées, il n’y a pas d’attente donc on y retrouve les habitués et les bon skieurs. Et il desserre sûrement les pistes les plus amusantes du domaine. Mais comme pour les autres installations, il risque de fermer à cause de problèmes financiers de la société qui exploite les remontées, mais encore une fois on espère pouvoir skier de nombreuses années sur ce magnifique téléski qui remplit à merveille son rôle au sein du domaine.

Image

Fin du reportage, à bientôt

Textes & Bannière : Artsinol
Relecture & Photos : Pistenbully fan
Les photos ont été prisent entre février et mars 2015.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11067 secondes. 35 requete(s).
127 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés