En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 12Bannière 44Bannière 9Bannière 7

 TKE Petite Verdette

La Toussuire (Les Sybelles)

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Téléski à enrouleurs construit en 2004 sur le domaine de La Toussuire en remplacement d'un téléski débrayable

Mise en service en : 2004

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 23/11/2009 et mise à jour le 29/12/2009
(Mise en cache le 07/07/2014)

Image


La Toussuire est une station située dans la vallée de Maurienne. Son domaine comprenant celui des Bottières s’étend de 1300 mètres à 2300 mètres d’altitude. Le domaine offre un espace de 55 kilomètres de pistes desservies par 22 remontées mécaniques. Depuis 2003, le domaine de la Toussuire est relié skis aux pieds au domaine des Sybelles. Les téléskis Petite Verdette et Musique sont deux installations débutantes réalisées en 2004 sur le domaine de la Toussuire.


La Toussuire au temps des pionniers

La Toussuire station située sur un vaste plateau d’altitude se trouvant à 1700 mètres d’altitude commence à aménager ses pentes en 1937. Cette année là, les frères Augert installent le téléski artisanal de Comborcière qui trouve son départ au pied de leur hôtel. Stoppé par la seconde guère mondiale, le développement de la station reprendra son cours à la fin de cette dernière. Ce renouveau est impulsé par Louis Buisson qui construit de ses propres mains un petit téléski débutant baptisé Plans qui fut mis en service en 1947. Louis audacieux et volontaire s’engagea plus tard dans la réalisation d'un projet fou afin de conquérir l’un des hauts sommets qui culmine au dessus du plateau de La Toussuire, la Grande Verdette. Après trois ans de dur labeur et de travail acharné, il met en service le téléski de la Grande Verdette durant l'hiver 1953.


La Moyenne Verdette I : l’un des premiers téléskis moderne

Le téléski de la Grande Vedette est le dernier appareil artisanal connu à avoir été implanté sur le domaine de la Toussuire. Suite à l’émergence d’entreprises spécialisées dans les remontées mécaniques avec entre autre Pomagalski et Montaz Mautino, les nouveaux appareils des stations allaient non plus être fait de bric et de broc mais de matériaux issus de procédés industriels nettement plus fiable. Le premier de ces appareils moderne à avoir été mis en place sur le domaine de la Toussuire est le téléski de la Moyenne Verdette I construit en 1957 par Montaz Mautino. Le téléski part du front de neige de la station pour rejoindre le col de la Petite Verdette sur une distance légèrement inférieure à 900 mètres. Cet appareil permet de desservir des pentes plus faciles que celles desservies par le téléski de la Grande Verdette permettant à plus grand nombre de monter en altitude. Il permettra aux moniteurs de la station et aux clients de bénéficier d'un appareil intermédiaire pour qu'ils puissent se perfectionner avant de partir à l'assaut de la Grande Verdette.

Image
Vue sur le tracé original du téléski

Il est rejoint en 1965 par le téléski de la Moyenne Verdette II. L’arrivé de ce téléski va impliquer une importante modification du tracé de Moyenne Verdette I. Son tracé sera décalé sur la gauche afin de libérer de la place pour la piste desservie par son petit frère. Le point d’arrivée en lui-même n’est pas changé et se trouve toujours au sommet du col de la Petite Verdette. La ligne qui était sans virages auparavant comporte désormais un angle décrivant un virage à droite. Il continue donc de desservir des pentes moins fortes que sur la Grande Verdette et permet aux écoles de ski d’emmener leurs clients un peu en altitude pour les perfectionner à la pratique de ce sport.

Image
Le téléski sur son nouveau tracé

Image
Vue sur la station avec la partie haute du tracé de Moyenne Verdette I

Image
La ligne depuis la montée finale

En 1984 s’ouvre la liaison entre La Toussuire et la station voisine du Corbier par le bas de la Vallée Perdue. Cette vallée sépare les deux domaines skiables. Afin de pouvoir la franchir, deux télésièges sont réalisés avec un appareil sur chaque versant. Vu qu’il n’y a pas de pistes coté Toussuire pour rejoindre l’appareil des Envers qui permet d'accéder au Corbier, il faut que les clients puissent accéder au sommet du télésiège de la Liaison qui rejoint le bas de la Vallée Perdue. Moyenne Verdette I va donc jouer ce rôle d’accès depuis le front de neige puisque le col de la Petite Verdette est situé en amont et non loin de l’emplacement de la gare sommitale du télésiège de la Liaison. Bien qu’on puisse rejoindre également ce télésiège à l'époque par les appareils Tête de Bellard, Grande Verdette et Comborcière; Moyenne Verdette I reste l’accès le plus rapide depuis le front de neige pour rejoindre le téléporté. Il va permettre d’accéder à ce télésiège pendant six ans. Sa gare aval fut changée en 1986 pour une gare T80 Trapézoïdale peinte en gris. Beaucoup de gens le surnommèrent à cette occasion le téléski gris car il était l’un des rares appareils n’étant pas peint en orange. L'orange était auparavant la couleur utilisée pour peindre les remontées mécaniques de la Toussuire. Ce téléski étant assez difficile et ne débitant que 900 personnes par heure, il fallait créer une remontée plus performante pour rejoindre l’appareil de liaison avec le Corbier ceci à cause du développement important de la station au fil du temps.

Image
Carte montrant la nouvelle gare installée en 1986

En 1990 la station installe alors le télésiège quadriplace de la Côte du Bois. Toutefois Moyenne Verdette I ne sera pas purement et simplement démonté. Il va être raccourci pour doubler son petit frère Moyenne Verdette II. Long de 407 mètres et possédant une dénivellation de 80 mètres sur son nouveau tracé, il va être reconverti en téléski à vocation débutante afin d’offrir plus de débit sur les pistes du bas de la station. Cette même année là, il sera renommé Moyenne Verdette. La différence principale avec son petit frère était surtout la vitesse d’exploitation nettement plus rapide sur Moyenne Verdette. En effet la vitesse était de 3.6 m/s contre seulement 2.4 m/s sur son voisin. Cet appareil était un moyen pratique pour rejoindre rapidement le téléski de la Tête de Bellard et le Téléski de la Grande Verdette suite au déplacement de sa gare aval en 1987 qui a été imposé par la mise en service du télésiège des Ravières. Quand le téléski de la Grande Verdette fut remplacé par un télésiège fixe, Moyenne Verdette était également l'un des moyens pour rejoindre rapidement le départ de ce téléporté depuis le front de neige. Victime de son succès sur son nouveau tracé cet appareil était très fréquenté.


La Moyenne Verdette II : Le téléski débutant du front de neige

Installé en 1965, le téléski de la Moyenne Verdette II est venu étoffer l’offre débutante sur le front de neige du domaine de la Toussuire. Avant l’offre se résumait au téléski des Plans de Louis Buisson qui a été modernisé en 1962 et au téléski de la Petite Verdette installé en 1958. Plans étant isolé du front de neige, on peut dire que sur le front de neige l’offre était uniquement supportée par Petite Verdette et un peu par Coq de Bruyère. Avec Moyenne Verdette II, la station a offert à cette clientèle un nouvel espace pour glisser sur des pentes douces. De plus l’espace dégagé par le déplacement du tracé de Moyenne Verdette I est suffisamment grand pour accueillir de nombreuses personnes ainsi que les cours de l’ESF. Le téléski longe la partie basse du tracé de Moyenne Verdette I et s’arrête peu de temps après que la ligne de son grand frère ne vire pour prendre la direction du col de la Petite Verdette.

Ce téléski est donc très modeste puisqu’il est long de 590 mètres et possède une dénivellation de 74 mètres. Sa vitesse d’exploitation est adaptée à la clientèle pour lequel il est destiné puisqu’elle est seulement de 2.4 mètres par seconde. C’était également à ma connaissance le seul téléski où il était autorisé de monter à deux sur une perche. De cette façon le moniteur ou le parent d’un petit enfant pouvait monter cette personne en haut du téléski. Le départ sur cet appareil étant donné manuellement par l’agent d’exploitation, il n’était pas rare qu’il fasse embrayer deux perches pratiquement coup sur coup pour que le moniteur ou un accompagnateur puisse assurer la montée d’un débutant en étant juste derrière lui.

Image
Moyenne Verdette II est le premier téléski visible sur l’image

Image
Les départs des deux Moyenne Verdette

Image
Les départs des deux Moyenne Verdette

Image
A l'époque déjà beaucoup de monde aux départs des Moyenne Verdette

Image
Vue avec dans l’ordre Coq, Petite Verdette, Moyenne Verdette I, Moyenne Verdette II, Gorges

Lors du remplacement du téléski de la Petite Verdette surnommé la Musique par le télésiège de la Côte du Bois, Moyenne Verdette II fut rebaptisé Petite Verdette. Comme son grand frère a été raccourci et que désormais il le double entièrement, Petite Verdette fut soulagé d’une partie de sa clientèle. Toutefois il n’était pas rare de voir une longue queue à son départ. Quand il n’y avait pas trop de monde, il était tout comme son grand frère un bon moyen pour rejoindre le départ des appareils de la Grande Verdette et celui de la Tête de Bellard évitant ainsi de devoir prendre Ravières ou Côte du Bois.


2004 : On change tout !

2004 a marqué un grand changement sur le domaine de la Toussuire. En effet un an plus tôt s’est ouvert le domaine des Sybelles. La Toussuire se retrouve désormais relié avec Le Corbier, Saint Jean d’Arves, Saint Sorlin d’Arves et Saint Colomban des Villards, le tout skis aux pieds grâce à l'aménagement des pentes situées au dessous de la pointe de l'Ouillon qui culmine à 2431 mètres d'altitude. Le domaine des Sybelles offre au total 310 kilomètres de pistes et fait partie des plus grands domaines skiables de France. En 2004, La Toussuire a profondément modernisé son domaine en créant un accès rapide vers la liaison Sybelles grâce à la mise en service de deux télésièges débrayable. Toutefois ce fut également l’occasion pour la SOREMET qui a en charge l’aménagement et l’exploitation des remontées mécaniques du domaine de remplacer les deux vieux téléskis partant du front de neige.

Durant l’été 2004 les deux téléskis débrayable sont donc démontés et remplacés sur des tracés légèrement différents par deux téléskis à enrouleurs. Les nouveaux téléskis sont parallèle et desservent tous les deux les pistes débutantes qui sont situées au dessus du front de neige. Ils ont été baptisé Petite Verdette et Musique en hommage à l’ancien téléski de Sibué et Roche. Musique est le téléski de gauche quand on regarde vers l’amont et est légèrement plus long que son homologue Petite Verdette. Ils vont permettre à la clientèle débutante d’apprendre les sports de glisse sur un vaste terrain où les pentes sont douces et donc idéales pour l’apprentissage du ski. Ils desservent deux pistes vertes qui sont baptisées également Musique et Petite Verdette. Les téléskis sont donc largement empruntés par les débutants et le personnes qui les accompagnent ainsi que par les Ecoles de Ski qui exercent sur la station.

En cumulé les deux appareils possèdent un débit supérieur aux deux anciens appareils ce qui permet d’accroitre la capacité d’accueil. Ceci était devenu indispensable à cause de l’afflux de clientèle qu’a amené l’ouverture du domaine des Sybelles. Quand la fréquentation est faible généralement il n’y a qu’un seul appareil d’ouvert. Ces appareils permettent de rejoindre tous les autres appareils partant du front de neige à l’exception du télésiège des Gorges. Ils rejoignent également le télésiège de la Tête de Bellardsans avoir à passer par Médaille d’Or, Cote du Bois ou Ravières.

La piste de la Petite Verdette a été équipée en 2007 d’éclairages qui permettent à la station une fois par semaine pendant les vacances scolaires de proposer du ski de nuit sur cette piste.

Situation sur le plan des pistes
Image

Vue Globale du tracé
Image

Construit en 2004, les bétons des gares de ces téléskis ont également été victime de l’affaire du béton de mauvaise qualité. Les travaux n’ont pas été aussi spectaculaires que sur les deux télésiège débrayable de La Toussuire construit en 2004 qui ont été également victime de ce béton défectueux. Les anciens massifs des gares aval et amont ont été détruit et les gares ont été repositionnées par la suite sur de nouveaux massifs. Les deux gares aval qui avant étaient strictement perpendiculaire ont été légèrement décalées suite à cette opération.


Les Caractéristiques techniques de l’installation


Caractéristiques Administratives

RAE-Téléski à enrouleur : MUSIQUE / PETITE VERDETTE
Maître d’Ouvrage : SOREMET
Maître d’Œuvre : CETARM 73
Exploitant : SOREMET
Constructeur : DOPPELMAYR
Année de construction : 2004


Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne(s)
Débit à la montée : 811 / 809 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3 m/s
Temps de Trajet : 1min47

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1710 /1710 m
Altitude Amont : 1780 / 1778 m
Dénivelée : 70 / 68 m
Longueur développée : 367 / 357 m
Pente Maxi : 26 / 26 %
Pente Moyenne : 19 / 19 %


Caractéristiques Techniques

Type de Gare : MTDS
Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 30 / 30 KW
Sens de montée : Gauche / Droite
Dispositif d'accouplement :Attache Fixe
Nb Pylônes : 5 / 4
Angles : Non
Nb Enrouleurs : 68 / 66
Espacement : 11.1 m


Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 16 mm
Câblage : Lang à droite


Ligne et Infrastructures des Téléskis

Afin de satisfaire la clientèle des ces appareils, la SOREMET a fait le choix d'installer des téléskis à enrouleurs. Ces appareils présentent l'avantage de posséder un démarrage en douceur à contrario des téléskis débrayable ou le démarrage peut être sec. Ceci présente donc un confort non négligeable et limite également le nombre de chutes au départ. Autre avantage lié à cela, c'est que le débit réel est relativement proche du débit théorique. Les deux appareils ont été installés par le constructeur autrichien Doppelmayr via sa filiale Française basée à Modane.



  • Les Gares Aval

Les gares aval sont situées sur le front de neige non loin du rassemblement ESF et ESI de la station. Elles se trouvent également non loin du départ du télésiège de la Médaille d’Or et du point de vente des forfaits. Ces deux gares sont motrices et assurent la mise en mouvement des deux installations. On trouve également sur chacune des gares le dispositif hydraulique assurant la tension dynamique du câble.

Vues sur la gare aval :
Image

Image

Zoom sur la gare de Petite Verdette :
Image

Image

Zoom sur la gare de Musique :
Image

Image


  • La Ligne

Les tracés des lignes sont parallèles. La ligne du téléski de la Musique est légèrement plus longue que celui de Petite Verdette. Les lignes sont toutes les deux très faciles et montent plutôt régulièrement les rendant idéales pour la clientèle de ces appareils.

Les lignes de Musique et Petite Verdette comportent respectivement cinq et quatre pylônes fixés sur des ancrages métalliques.
Dans l’ordre de la montée cela donne :

P0 : 4C/4C l 4C/4C
P1 : 4S/2SC l 4S/2SC
P2 : 2S/2SC l 2S/2SC
P3 : 2S/2SC l 4S/2SC
P4 : 2SC/4S l 4S/6S
P5 : 4S/2S l -

En avant sur le trace de Musique :
Image

Le télésiège de la Côte du Bois sur la gauche :
Image

Les deux P1 :
Image

Le télésiège de la Médaille d’Or sur la droite :
Image

Les deux P2 :
Image

La piste Musique sur la gauche :
Image

Les deux P3 :
Image

La piste Petite Verdette sur la droite :
Image

P4 de Musique :
Image

On arrive au niveau où les personnes qui empruntent Petite Verdette lâchent l'enrouleur :
Image

Il reste encore quelques mètres à gravir sur le trace de Musique :
Image

Les derniers mètres :
Image

On lâche juste après le P5 :
Image


  • Les Gares Amont

Les gares amont sont donc espacées de quelques mètres vu que les tracés ne sont pas de la même longueur. Ceci à été fait pour qu'il n'y ait pas de croisement au niveau des zones d'arrivées.

Vues sur la gare amont de Musique :
Image

Image

Vues sur la gare amont de Petite Verdette
Image

Image

Les deux gares :
Image


Véhicules et Pinces

Enrouleur + Canne Doppelmayr :
Image

Zoom sur l’enrouleur et la pince :
Image

Passage d’un enrouleur sur un pylône de type support :
Image


Diverses Photos

Lignes depuis le haut de Musique :
Image

Lignes avec le sommet de Médaille d’Or au fond :
Image

Lignes avec la station d’Albiez-Montrond au fond :
Image

Lignes depuis la piste Petite Verdette :
Image

Idem avec le départ du télésiège de la Côte du Bois :
Image

Lignes depuis la piste Musique avec le départ du télésiège de la Médaille d’Or
Image


Pour Conclure

Ces deux téléskis ont remplacé avantageusement les deux anciens téléskis débrayable débutant qui étaient en place sur le front de neige de la Toussuire. Performance et confort sont au rendez vous de ces appareil qui assurent parfaitement leur rôle et qui permettent à de nombreuses personnes d'apprendre les joies des sports de glisse.

Image

Ainsi se termine ce reportage
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.15966 secondes. 38 requete(s).
71 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés