En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 29Bannière 31Bannière 3Bannière 17

 TKE2 Grubhörndl

Lofer

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Long téléski à enrouleurs muni d'un virage tourbillon, avec tension en milieu de ligne.

Mise en service en : 1976



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : monchu
Section écrite le 25/03/2013 et mise à jour le 26/03/2013
(Mise en cache le 24/08/2013)

Image



Le domaine skiable de Lofer tracé sur des alpages de moyenne montagne s’est étendu progressivement depuis les années 60. La construction du téléski du Grubhörndl qui ouvre pour la saison 1976/77 marque la fin de cette première période d’expansion. L’exploitant consacrera les 25 années suivantes à la modernisation des infrastructures : remplacement de remontées, installation d’enneigeurs, création de pistes et de parcs dédiés aux familles et aux enfants. Il faudra attendre la construction du TSD8BCA Schwarzeck en 2012, sur un versant encore non équipé, pour assister à une nouvelle extension du domaine.

Le TKE2 Grubhörndl est un bel exemple de ces longs téléskis à enrouleurs, construits dans les années 70, sur des parcours longs et difficiles. La station de Lofer les a progressivement remplacé lorsqu'ils desservaient des pistes pour familles ou débutants, mais elle a conservé quelques exemplaires sur des secteurs plus engagés.

Il est temps de partir découvrir l’avant-dernière extension de la station, un téléski au parcours difficile, doté d'un virage à mi-parcours...




Sommaire :
1. Les pistes techniques de Lofer…
2. Historique succinct
3. Caractéristiques techniques
4. G1 « Loferer Alm »
5. En ligne
6. G2 « Grubhörndl »
7. Points d’intérêt à proximité de la ligne




1. Les pistes techniques de Lofer…


Une présentation détaillée de la station de Lofer et du son alpage Loferer Alm est consultable dans le reportage sur la télécabine Loferer Alm I.

Image
Le Grubhörndl depuis le sommet du domaine skiable.


Le téleski Grubhörndl dessert la piste noire Hochwena tracée dans une forêt de mélèzes, ainsi qu’une longue piste bleue, la Grubhörndl Familien, qui parcourt la combe entre le Grubhörndl et le Schönbühel. Malgré la présence de cette piste facile, l’appareil n’est pas destiné aux skieurs débutants, en raison de son départ difficile et de son tracé pentu.

Image
Situation du téléski dans le domaine skiable.


Image
Le téléski dessert un ensemble de pistes variées, mais reste interdit aux débutants.





2. Historique succinct


L’historique complet du domaine skiable est disponible dans le reportage sur la télécabine Loferer Alm I.

Les débuts du ski sur le plateau de Loferer Alm remontent à l'hiver 1973-74, au cours duquel trois téléskis à enrouleurs sont installés sur l'alpage. En l'absence de liaison par câble depuis la vallée, les clients doivent gagner ce domaine d'altitude par la route, jusqu'à l'hiver 1975-76 qui voit la mise en service du deuxième tronçon de télésiège reliant le village au plateau.

L'année suivante, la construction du TKE2 Grubhörndl marque la fin de cette première période d'équipement. Le téléski est ouvert au public le 19 janvier 1977. Il est équipé dès l'origine d'arbalètes longues, signe de modernité pour l'époque.

Image
Premières années d’exploitation.





3. Caractéristiques techniques



  • Constructeur : Doppelmayr
  • Année de construction : 1976
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 2 personnes
  • Altitude Aval : env. 1 360 m
  • Altitude Amont : env. 1 680 m
  • Dénivelée : env. 320 m
  • Longueur développée : env. 1 100 m
  • Débit maximum : env. 1 200 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : env. 3 m/s
  • Emplacement motrice : aval
  • Emplacement tension : virage




4. Station inférieure "Loferer Alm" (G1)


Situation

La gare est implantée au point le plus bas du plateau de Loferer Alm. Elle est ainsi accessible par gravité depuis l’ensemble des remontées d’altitude. Lorsque les clients descendent la piste de retour vallée, ils doivent emprunter brièvement un télécorde qui leur permet de franchir un faux-plat montant. Le départ du téléski Grubhörndl est situé à proximité de cet appareil et bénéficie ainsi d’une très bonne visibilité. En contrepartie, une partie de la clientèle se trompe d’appareil, ce qui a poussé l’exploitant à flécher la piste de retour vallée en éloignant les flux de skieurs de la gare aval du TKE2, et à placer plusieurs panneaux d’avertissement rappelant que la pente est forte et l’appareil déconseillé aux débutants.

Image
Le départ du téléski est situé en contrebas de la gare aval du TSD6BC Family Express (au centre) et accessible par gravité depuis le sommet de la TC6 Almbahn II (à droite).


Image
Le télécorde assurant la liaison avec le départ de la piste de retour vallée est situé à proximité de l’appareil.


Image
De nombreux chalets, dont un abritant le garage à dameuses, en haut, parsèment les dernières pentes du Grubhörndl .



Equipements

La station aval est motrice fixe. L’ensemble moteur-réducteur est posé sur un massif central en béton.

Afin d’améliorer l’embarquement des clients, l’exploitant a vraisemblablement fait modifier l’aire de départ. Sur le brin montant, une zone horizontale a été créée sur quelques dizaines de mètres en amont de la poulie. Elle permet aux agrès de rester à une hauteur constante, ce qui facilite la prise en main par la clientèle. Auparavant, la zone était certainement équipée d’un balancier compression placé juste après la poulie. Le brin montant prenant immédiatement de la hauteur, il n’était sûrement pas possible pour la clientèle de saisir sereinement l’agrès, nécessitant la présence d’un employé pour retenir les arbalètes.

La modification de la zone d’embarquement a donc très certainement permis le passage à un embarquement en libre-service et à une exploitation à 2 employés au lieu de 3. Le profil dissymétrique des P1 et P2 ainsi que le tracé de la ligne de sécurité qui file tout droit de la G1 au P3 trahissent le rajout ultérieur des P1 et P2.

Image
Local opérateur et motrice.


Image
Les compressions sur les brins montant et descendant sont décalées pour ménager une longue zone horizontale au départ et permettre aux clients d’attraper l’arbalète dans les meilleures conditions.


Image
Vue d’ensemble du réducteur sous la poulie, de la motorisation principale et de la marche de secours.


Image
Zone de départ en libre-service, presqu’horizontale.





5. En ligne


Généralités

Le parcours du téléski Grubhörndl est particulièrement accidenté. Remontant une des arêtes du Grubhörndl, le téléski commence par monter en pente soutenue sur un tracé un dévers. Vers le milieu de parcours, une légère déviation à droite est réalisée au moyen d’un virage-tourbillon. La ligne repart en pente croissante jusqu’à l’arrivée. Ces caractéristiques de ligne justifient l’interdiction aux débutants.

La ligne comporte 14 pylônes dissymétriques, non compris le portique du virage.

Détail de l’équipement des pylônes :
P0 : 4S/6C
P1 : -/10C
P2 : 16C/-
P3 : 4S2C/2S2C
P4 : 2S4C/2S4C
P5 : 4S2C/2S2C
P6 : 8S/4S
P7 : 8S/-
P8 : 4S/2S2C
P9 : 6C/-
P10 : 2S4C/10C
P11 : 8C/-
P12 : 12S/12S


Image
Barrettes cassantes sur balancier compression.



Partie inférieure du tracé

Dans la partie basse, la ligne quitte en pente soutenue le plateau de Loferer Alm puis s'enfonce dans la forêt en empruntant un parcours en dévers marqué.

Image
Le P2, premier pylône sur brin montant, est réglable en hauteur en fonction de l’enneigement, de manière à faciliter l’embarquement et éviter les risques d’accident par choc de l’arbalète sur la tête des clients. La ligne de sécurité est tendue directement entre la G1 et le P3, ce qui trahit le rajout ultérieur du P1 et du P2.


Image
Début de montée en pente croissante.


Image
P3.


Image
A l’entrée de la forêt, la pente commence à croître et le dévers s’accentue.


Image
P4.


Image
P5.


Image
Le P6 annonce un replat.


Image
Le P7 remet la ligne à l’horizontale avant le passage du virage.



Virage tourbillon

La ligne est déviée légèrement vers la droite dans le sens de la montée, d'un angle d'environ 6°. Le brin montant est dévié directement vers l'intérieur, tandis que le brin descendant, ne pouvant être renvoyé vers l'extérieur du fait de la forme des pinces, est dévié deux fois vers l'intérieur, une première fois de 84° environ, puis une seconde fois de 90° sur une poulie montée sur lorry. C'est en ce point qu'est effectuée la tension de ligne, au moyen d'un contrepoids.

Image
Virage faiblement prononcé.


Image
Vue d’ensemble des 3 étages du portique.


Image
A l’étage inférieur, une poulie assure la déviation directe du brin montant.


Image
A l’étage central, une seconde poulie assure la déviation du brin descendant, dans l’axe du bas de la ligne mais dans le sens opposé.


Image
Une poulie de déviation éloignée du portique remet le brin descendant dans la direction de la G1.


Image
A l’étage supérieur, le balancier supportant le brin descendant remis dans l’axe de la ligne.


Image
La poulie de déviation est montée sur lorry : c’est en milieu de ligne qu’est effectuée la tension.



Partie supérieure du tracé

Après le virage, la montée vers la gare supérieure se fait en pente croissante, au milieu d'une forêt de mélèzes, avec le sommet du Grubhörndl en ligne de mire.

Image
Après le virage, la ligne remonte en pente modérée avec le sommet du Grubhörndl en ligne de mire, ici au P8.


Image
Sur le brin descendant, le P8 est muni d’une détection d’enrouleur cassé, ce qui provoque l’arrêt de l’appareil avant le virage.


Image
La pente augmente désormais constamment jusqu’à l’arrivée.


Image
P9 monobrin.


Image
P10 dissymétrique.


Image
Le raidillon final annonce l’arrivée.


Image
P11.


Image
Montée vers le P12 et sa cabane de vigie.


Image
La courte zone de lâcher est située au droit du pylône.



6. G2 "Grubhörndl"


Situation

La gare amont est située à une centaine de mètres sous le sommet géographique, au plus haut point skiable sur les flancs du Grubhörndl.

Image
La G2 est implantée sous l’arête finale du Grubhörndl.



Equipements

La G2 est constituée d’une simple poulie retour fixe de faible encombrement. Implantée au bord d'une barre rocheuse tombant dans la vallée de Lofer située 400 mètres en contrebas, elle est abritée des congères et des avalanches qui s’abattraient du Grubhörndl par un demi-toit en planches.

Image
Poulie retour fixe au bord de l’arête.




7. A proximité de la ligne


Le sommet du téléski réserve une vue à 180° sur le domaine skiable, depuis les montagnes karstiques de Lofer jusqu'à la vallée de la Saalach en passant par la Steinplatte.

Image
Vue sur la chaîne des montagnes karstiques de Lofer (Loferer Steinberge).


Image
Vue sur le Schönbühel, sommet du domaine skiable.


Image
Départ de la piste bleue.


Image
Au loin, la Steinplatte marque le sommet du domaine skiable de Waidring, avec le chalet d’arrivée du TSD4 Bäreck et la station supérieure du TSD6B Plattenkogel.


La ligne réserve quant à elle de beaux points de vue sur les alpages de Lofer et la forêt de mélèzes.

Image
Partie inférieure du tracé, en dévers.


Image
Piste de montée au milieu des chalets.


Image
Partie supérieure du tracé. Au fond, les champs de neige du Schwarzeck sur lesquels la station s’est étendue en 2012.






Un téléski rude…

La station de Lofer cible une clientèle familiale, amoureuse de beaux paysages et de pentes faciles. Pourtant, le domaine d'altitude réserve quelques remontées et pistes plus techniques, non adaptées aux débutants. Ces secteurs drainent moins de monde que les larges boulevards bleus tracés sur l'alpage. Pour cette raison, le téléski Grubhörndl conserve un débit suffisant , et n'est pas prêt d'être remplacé...




Image
Vue sur la chaîne des montagnes karstiques de Lofer (Loferer Steinberge).






Informations pratiques

Coordonnées de l’exploitant :

Bergbahn Lofer GmbH
Lofer 275
A-5090 Lofer
Site : http://www.skialm-lofer.com

Ouverture :
Saison d’hiver de mi-décembre à mi-avril
Saison d’été de mai à octobre.

Accès :

Par la route :
à 45 minutes de Salzburg via Bad Reichenhall (B21) ;
à 1h30 de Munich via Inzell (A8) ;
à 2 heures d’Innsbruck via Wörgl (A12)

Par le rail :
gare ÖBB de Saalfelden à 25 km (lignes régionales Zell am See – Kitzbühel - Wörgl)
gare DB à Bad Reichenhall à 20 km (ligne régionale Berchtesgaden – Salzburg)

Par les airs :
aéroport de Salzburg à 40 km.



Remerciements chaleureux aux membres du personnel.



Fil de discussion

Accès au fil de discussion consacré à l’appareil sur le forum.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.13846 secondes. 34 requete(s).
124 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés