En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 26Bannière 20Bannière 39Bannière 6

 TKE2 Mitterkaser

Schönau am Königssee

PHB

T2 ES
Description rapide :
TKE2 pentu, à pylônes mono fûts, typiques des installations PHB dans les années 60.

Mise en service en : 1967



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : monchu
Section écrite le 12/12/2012 et mise à jour le 17/12/2012
(Mise en cache le 24/08/2013)

Image


Au sein du petit domaine familial du Jenner, dans le pays de Berchtesgaden, un petit téléski offre des sensations fortes à la montée comme à la descente. Sa ligne escarpée accuse une pente maximale de 51% qui ne pardonne aucune chute lors de l’ascension. Mais la rude montée permet d’accéder à un panorama à couper le souffle au sommet de l’appareil, avant de redescendre soit par l’unique piste rouge, sot par les nombreux itinéraires hors pistes. Certains d’entre eux, très engagés et tracés parallèlement à la ligne, sont situés dans le territoire du Parc National dont les frontières tangentent la ligne.

Voici un aperçu de la ligne spectaculaire du téléski de Mitterkaser, un appareil livré par PHB il y a 45 ans déjà.


Sommaire :
1. En limite du parc national
2. Historique succinct
3. Caractéristiques techniques
4. G1 « Mitterkaser »
5. En ligne
6. G2 « Pfaffenkegel »
7. Agrès
8. Points d’intérêt à proximité de la ligne




1. En limite de parc national


Le téléski de Mitterkaser tire son nom de l’alpage situé près de sa gare aval. Quelques chalets épars témoignent de l’activité pastorale l’été. L’un d’entre eux est devenu un restaurant d’altitude exploité depuis la construction de la télécabine du Jenner. L’alpage de Mitterkaser offre un point de vue remarquable sur la chaîne frontalière dont le Hohes Brett est le sommet le plus connu.

Le Parc National des Alpes de Berchtesgaden, mis en place plusieurs décennies après l’ouverture du Jenner au tourisme mécanisé, est tracé en limite du TKE2, le long de la ligne à l’est, ainsi que derrière sa G2.

Pour les skieurs, le TKE2 dessert une piste rouge, numérotée III-A et dotée d’enneigeurs sur toute sa longueur. Elle donne accès par gravité à l’ensemble des remontées mécaniques du domaine.

Image
Situation de l’appareil sur le domaine skiable du Jenner (en jaune).




2. Historique succinct


L’historique complet du domaine skiable est disponible dans le reportage sur la Jennerbahn. On notera simplement que ce téléski a ouvert en 1967 des champs de ski qui n’étaient pas accessibles par gravité depuis le sommet de la télécabine du Jenner. Sa gare aval se vit adjoindre en 1980 un TSF2 remontant vers le sommet du Jenner.

L’enneigement artificiel du secteur, développé en 1998, a permis de sécuriser la saison de ski. Toutefois, les perches installées le long de la piste III-A sont sans effet en cas de manque de neige sur la piste de montée du téléski, pentue et entourée de buissons. Il n’est pas rare de voir ce téléski et le haut de la piste III-A fermés à cause de l’enneigement insuffisant sous l’appareil.



3. Caractéristiques techniques


  • Constructeur : PHB
  • Année de construction : 1967
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 2 personnes
  • Altitude Aval : 1 530 m
  • Altitude Amont : 1 780 m
  • Dénivelée : 250 m
  • Longueur développée : environ 1 050 m
  • Débit maximum : 760 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 3,0 m/s
  • Emplacement motrice : aval
  • Emplacement tension : amont




4. Station inférieure "Mitterkaser" (G1)


Situation

La gare aval du téléski est accolée à celle du TSF2 Mitterkaser, construit treize ans plus tard. Les deux appareils partagent la même file d’attente et une cabane de contrôle des forfaits commune. Cependant, en raison de la forte pente au cours de la montée du TKE2, plusieurs panneaux dissuadent l’accès aux débutants et aux skieurs moyens, qui sont invités à emprunter le TSF2.

Image
Gare aval du téléski à proximité des chalets de Mitterkaser.


Image
Portiques et cabane de contrôle communs au télésiège.



Gare de départ

La gare de départ en portique, motrice fixe, abrite un moteur à courant continu. Un court balancier compression est intégré au portique de gare.

Image
Vue en enfilade de la gare aval.


Image
Détail de la poulie motrice et du balancier compression intégré à la gare.



5. En ligne


Généralités

C’est dans la partie inférieure de la ligne, entre le P1 et le P2, que la pente atteint son maximum à plus de 50%. La montée se fait ensuite selon une pente toujours soutenue jusqu’à la ligne de crête.

Image
Vue d’ensemble du tracé.


Image
Partie inférieure du tracé, particulièrement raide.


Image
Partie supérieure de la ligne, sous le Pfaffenkegel.


La ligne est équipée de pylônes à fûts uniques, droits, à section cylindrique, typiques de Pohlig puis de PHB. Le P1 est toutefois équipé d’un fut à section carrée.

Détail de l’équipement des pylônes :
P1 : 4C/4C
P2 : 4S/4S
P3 : 2S/2S
P4 : 2SC/2SC
P5 : 4S/4S
P6 : 4S/4S
P7: 4S/4S
P8 :4S/4S


Image
Détail d’un balancier compression.



Photos de ligne

A la sortie de la gare aval, deux balanciers, l’un sur le portique de gare et le second au P1, vont imprimer à la ligne une pente de près de 51%. La piste de montée étroite est encadrée par des filets de protection destinés à rattraper les skieurs qui viendraient à chuter.

Image
P1 compression.


Image
La pente s’adoucit légèrement en amont du P2.


Image
La ligne continue son ascension au milieu des mélèzes.


La ligne est ensuite tracée dans un léger dévers, mais sans rupture de pente marquée. Après le passage d’un pylône support-compression, la pente augmente à nouveau légèrement.

Image
P3 support 2S/2S.


Image
La pente augmente à nouveau progressivement.


Image
Les balanciers du P4 S/C sont composés de 2 galets support et d’un galet compression.


Deux groupes de 2 pylônes successifs vont remettre progressivement la ligne à l’horizontale. Les clients débouchent sur la ligne de crête : le panorama étendu qui s’ouvre à leurs yeux contraste avec l’austérité de la piste de montée bordée de buissons et de mélèzes.

Image
La ligne de crête approche à proximité des P5 et P6.


Image
Vue de profil du P6 devant le Hörnlbrett, à 2182 m, un sommet de la chaîne frontalière.


Image
Les P7 et P8 redressent la ligne avant l’arrivée.



6. G2 "Pfaffenkegel"


La station retour tension est implantée sur un contrefort du Pfaffenkegel, sommet frontalier arrondi. Les clients abandonnent rapidement leur arbalète dans une courte zone de lâcher située entre le P8 et la rampe de rembobinage. Une vigie amont assure en permanence la surveillance du secteur et veille au bon rembobinage des enrouleurs.

Image
Après la zone de lâcher, la rampe de rembobinage des agrès précède la poulie retour.


Image
Poulie retour et contrepoids de tension.




7. Agrès


Les archets courts d’origine ont été remplacés par des archets longs, moyennant une adaptation des pylônes qui se son vu adjoindre une glissière sur le brin descendant, destinée à maintenir l’archet à une distance suffisante du pylône et à prévenir tout risque d’accrochage avec l’échelle.

Image
Détail d’une arbalète au passage d’un pylône.


Image
Agrès dans la zone de lâcher.




8. A proximité de la ligne


Les clients apprécient le point du vue au sommet de l’installation. Le regard porte à plusieurs kilomètres dans le Parc National. Les Alpes autrichiennes sont visibles, à l’est par la trouée du col du Terrener Joch et au sud, au-delà de la Mer de Pierre, vaste plateau karstique en limite des Alpes de Berchtesgaden.

Image
Sommet du Jenner au premier plan, et Watzmann à l’arrière plan.


Image
A l’autre bout de la ligne de crête, les stations supérieures de la télécabine et du TSF2 Mitterkaser sont implantées sous le sommet du Jenner.


Image
Au-delà du sillon du Königssee, la Mer de Pierre marque la frontière avec l’Autriche.




Le témoin de l’époque PHB


A l’époque où la plupart des constructeurs équipaient leurs téléskis de portiques en treillis, PHB livrait cet appareil typique de sa gamme, à pylône mono fûts, moins encombrants. Leur implantation nécessitait moins de terrassement que les portiques classiques.

Cette idée du fut central asymétrique fut reprise ultérieurement par la plupart des constructeurs, sous des formes différentes. Malgré son âge avancé de près d’un demi-siècle, cet appareil exigeant garde encore certains traits de caractère modernes. Aucun projet de remplacement n’étant défini à court terme, il devrait rester pendant quelques années encore un témoin de la grande époque de PHB.



Image
Derrière la G2 de l’appareil, le col du Torrener Joch fait communiquer avec l’Autriche.




Informations pratiques

Exploitant :
Berchtesgadener Bergbahn AG (BBAG)

Sites Internet :
Exploitant :http://www.jennerbahn.de,
Station : http://www.koenigssee.com
Refuge de Mitterkaser : http://www.mitterkaser-alm.de

Accès :
Par la route : Depuis Salzburg, par la route fédérale B305 (1 heure), et depuis Munich par l’autoroute A8 puis la route fédérale B20 (2 heures)
Par le rail : Gare de Berchtesgaden à 5 km puis bus réguliers.
Par les airs : Aéroports de Salzburg à 30 km, de Munich à 180 km

Ouverture :
Saison d’hiver : de décembre à début avril

Tarification :
Forfait journée adulte : 29,80 € (2013)
Tarification horaire : 8,75 €/h (10 h mini), et 22,88 €/4 h (20 h mini)


Remerciements

Remerciements chaleureux au personnel.


Fil de discussion

Accès au fil de discussion consacré à l’appareil sur le forum.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10885 secondes. 33 requete(s).
130 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés