En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 17Bannière 44Bannière 24Bannière 42

 TKE2 Snowpark

Les Arcs (Paradiski)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Téléski à archets assurant la desserte de l'Apocalypse Park. Remontée construite en 2010 remplaçant l'ancien télésiège du Clair Blanc.

Mise en service en : 2010

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 19/03/2011 et mise à jour le 28/03/2011
(Mise en cache le 11/07/2014)

Image


Les téléskis à enrouleurs dotés d'archets sont des installations généralement présentes sur glaciers. En France, rare sont ceux présents sur des lignes classiques au sein d'un domaine skiable. Pourtant depuis l'hiver 2010, la station des Arcs offre à sa clientèle un nouvel appareil de ce type pour assurer la desserte de son snowpark. Retour sur cet investissement.

Au sommaire :

  • Bienvenue aux Arcs
  • L'Apocalypse Park : une attraction phare des Arcs
  • Le téléski du Snowpark : améliorer la desserte de l'Apocalypse Park
  • Ligne et Infrastructures du téléski du Snowpark
  • Véhicules et Pinces
  • Depuis les pistes
  • Snowpark : un nouveau bon apocalyptique



Bienvenue aux Arcs

La station des Arcs est située en Tarentaise au dessus de la ville de Bourg Saint Maurice. Elle bénéficie d’un accès routier mais également d’un accès par funiculaire situé à proximité de la gare SNCF de Bourg Saint Maurice. Avec cette liaison pratique, les Arcs bien que situés aux portes de la Haute-Tarentaise reste l’une des stations les plus facilement accessible pour les touristes. La station des Arcs est composée de 4 quatre ensembles séparés et aux vocations bien différentes :
- Arc 1600, village à taille humaine destinée principalement à la clientèle familiale
- Arc 1800 qui est le plus gros de tous les ensembles des Arcs avec de nombreux restaurants et bars. Cet ensemble dispose de la plus grande capacité en termes de lits
- Arc 1950 est le dernier ensemble à avoir été formé. Il se trouve en contrebas d’Arc 2000. Il est surtout destiné à une clientèle internationale haut de gamme
- Arc 2000 est le plus éloigné de Bourg Saint Maurice. Il est surtout destiné à une clientèle sportive puisque tout est conçu pour la pratique des sports de glisse. Beaucoup de galeries sont en souterrain afin de rendre possible la vie même en cas de tempête. A

Deux autres stations sont reliées au domaine des Arcs. Au plus au Nord du domaine, en contrebas des pentes de l’Aiguille Rouge se trouve la petite station traditionnelle de Villaroger. Tandis qu’au sud d’Arc 1800, se situe la station de Peisey Vallandry, station à vocation familiale.

Le domaine skiable des Arcs est compris entre 1200 mètres d’altitude et 3226 mètres d’altitude au sommet de l’Aiguille Rouge et se compose de 200 kilomètres de pistes. Depuis 2003 le domaine des Arcs est relié à La Plagne par le Vanoise Express permettant la création d’un nouvel espace de ski de plus de 400 km dénommé Paradiski.

    Arc 1600 et Bourg Saint Maurice
    Image



L’Apocalypse Park : une attraction phare des Arcs

Désireuse de satisfaire une clientèle jeune et adepte des nouvelles glisses, la station des Arcs a créé en 1996 une immense zone ludique qui leur est destinée : l’Apocalypse Park. Cette zone est située sur le plateau de l’Arpette entre Arc 1600 et Arc 1800. Facilement accessible cette zone a été dès sa création un véritable succès. Son succès réside également dans l’aspect ludique mis en valeur. En effet cette zone n’est pas réservée qu’aux experts en la matière. Différentes lignes de modules adaptées à tous les niveaux sont présentes offrant aux débutants l’occasion de venir s’initier au freestyle. Les familles n’ont pas été oubliées avec une zone « boarder-glisse » permettant aux parents et aux enfants de s’amuser sur cette zone.

Dès que l’Apocalypse Park ouvre, il commence à y avoir foule sur le plateau de l’Arpette. Outre les usagers venant nombreux, beaucoup de personnes viennent dans le coin pour profiter du spectacle offert sur les nombreux modules crées par les quatre personnes en charge de concevoir et entretenir le park. La renommée de ce snowpark n’est plus à faire car de nombreuses animations et évènements avec riders professionnels sont organisés de nos jours sur cet espace.

    Une vue sur l’Apocalypse Park en 2009
    Image



Le téléski du Snowpark : améliorer la desserte de l’Apocalypse Park

Comme mentionné précédemment la popularité du snowpark vient en partie de sa grande accessibilité sur le domaine skiable. Que vous partiez d’Arc 1600, d’Arc 1800 ou d’Arc 2000 en quelques minutes il est possible de rejoindre cette zone freestyle. Depuis Arc 1800 avec le télésiège de la Vagère, vous bénéficiez d’un accès direct à cette zone. Depuis Arc 2000 et Arc 1950, rejoindre le sommet de l’Arpette avec le télésiège du Bois de l’Ours vous donne également un accès direct à cette zone. Depuis Arc 1600 les télésièges débrayables de la Cachette et du Mont Blanc (2011) vous emmènent via la piste du Belvédère au pied de l’Apocalypse Park.

Quid de l’enchainement des rotations sur l’Apocalypse park? La remontée dédiée au snowpark était depuis sa création le télésiège du Clair Blanc. Toutefois vu le succès rencontré par l’Apocalypse Park, il arrivait régulièrement que les 725 personnes par heure qu’offrait ce téléporté biplace ne suffisent pas à absorber les nombreux usagers. Bien qu’ayant à leur disposition une alternative un peu plus longue avec le télésiège fixe de l’Arpette l’attente de plus d’un quart d’heure qui se formait régulièrement aux portillons de Clair Blanc et le temps de montée un peu long gâchait quelque peu le succès de cet immense espace freestyle.

    Gare aval du télésiège du Clair Blanc
    Image


Il faudra attendre 2009 pour voir les choses bouger sur le plateau de l’Arpette. Cette année là le vieux télésiège de l’Arpette est remplacé par un télésiège débrayable six places. Cette nouvelle installation permet dans un premier temps de raccourcir le temps de trajet de l’itinéraire bis pour rejoindre le park. Mais cette transformation était déjà le signe de la fin proche du Clair Blanc, un télésiège dont sa ligne remonte aux touts débuts des Arcs. Eté 2010, le sort est scellé, Clair Blanc ne sera plus présent sur le domaine. La ligne est démontée et la gare aval sera récupérée par l’exploitant du domaine de Manigod – La Croix Fry afin de moderniser un de ses appareils. La place est donc libre pour le nouvel appareil qui aura la dure tache de remplacer l’ancien téléporté.

On aurait pu croire que la SMA, la société en charge du domaine allait réinvestir dans un nouveau téléporté et bien non. C’est finalement un téléski à enrouleurs qui a été retenu pour remplacer Clair Blanc. Fait rare ce n’est pas un téléski à enrouleurs pourvu de sellettes mais d’archets pouvant transporter deux personnes à la fois qui a été commandé. Du coup le débit proposé est bien supérieur à un téléski classique et il est également nettement supérieur à l’ancien télésiège. De quoi résoudre les problèmes d’attente sur cet axe. Le choix s’est porté sur les archets car apparemment plus pratiques pour les snowboarders, une clientèle qui emprunte très largement l'installation dédiée au snowpark. Le tracé de ce téléski est quelque peu différent par rapport à celui de l’ancien télésiège. Le départ se fait plus en amont tout en restant facilement accessible pour les clients arrivant d’Arc 1600. L’arrivée a été décalée sur la gauche par rapport à l'ancienne gare amont de Clair Blanc. Elle se fait désormais au plus près de l’amont du snowpark. Pour plus de sécurité, la réalisation de ce téléski a nécessité la création d’un tunnel pour que les clients arrivant du sommet de l’Arpette ou d’Arc 1800 n’aient pas à croiser la ligne de montée du téléski pour rejoindre l’Apocalypse Park. Un tunnel dont l’impact visuel est malheureusement assez fort puisque le béton est à nu, le rendant assez visible.

Outre le snowpark qui est l’espace principalement desservi par cet appareil, le téléski donne accès à la piste bleue Arpette qui permet de revenir au pied de cet appareil. De cet endroit les clients pourront gagner rapidement les appareils ou les pistes permettant leur retour sur leurs stations d’origine. Le retour sur Arc 1600 et sur Arc 1800 est direct. Le retour sur Arc 2000 et Peisey-Vallandry se fait rapidement avec le télésiège de l’Arpette qui se trouve à proximité.


    Situation sur le plan des pistes
    Image




Les Caractéristiques techniques de l’installation

Caractéristiques Administratives

RAE -Téléski à Enrouleurs : SNOWPARK
Maître d’Œuvre : ERIC
Exploitant : SMA
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 2010
Montant de l’investissement : 860.000 €

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personne(s)
Débit à la montée : 1200 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3 m/s
Temps de Trajet : 3 min 56

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 2080 m
Altitude Amont : 2227 m
Dénivelée : 146 m
Longueur développée : 710 m
Pente Maxi : 26 %
Pente Moyenne : 21 %


Caractéristiques Techniques

Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Aval
Type de Motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 74 kW
Sens de montée : Gauche
Dispositif d'accouplement : Pince Fixe
Nb Pylônes : 7
Angles : Non
Nb Enrouleurs : 82
Espacement : 18 m
Diamètre du câble : 18 mm
Fabricant du câble : FATZER


Ligne et Infrastructures du téléski du Snowpark

Le téléski du Snowpark a été fourni par le constructeur français Pomagalski. Il s’agit à l’heure actuelle du seul téléski à archets moderne installé par le constructeur de Voreppe. Snowpark dispose d’une gare Txxi, gare de téléski à enrouleurs désormais commune aux deux constructeurs faisant partie du groupe Seeber (Leitner et Pomagalski). Nous avons plus précisément une gare T74i puisque le moteur asynchrone de l’installation développe 74 kW. Elle reprend un schéma de construction classique de nos jours pour ce type d’appareils avec une structure en T. Elle se compose d’un pilier central unique sur lequel coulisse une poutrelle transversale qui supporte en son arrière le groupe moteur. La tension est située sur la partie avant de la gare et est reliée à la poutrelle transversale qui sert également de lorry de tension. Le téléski est exploité à la vitesse de 3 mètres par seconde. Avec ses 82 enrouleurs équipés d’archets, il offre un débit théorique de 1200 personnes par heure.


  • la gare aval

La gare aval est désormais située au même niveau et à proximité du restaurant de l’Altiport sur le tracé de la piste Belvédère. La gare aval assure la mise en mouvement du câble de l’installation ainsi que la tension de ce dernier grâce à un dispositif hydrauliqe. Elle intègre un balancier 4C/4C en entrée/sortie de gare.

    Vue de la gare depuis le bas du snowpark
    Image

    L’armoire au pied du pilier central abrite la centrale de tension
    Image

    la gare T74i dans son ensemble
    Image

    Image

    A l’aplomb de la poulie motrice, le réducteur et l’armoire contenant le moteur et le frein de service
    Image

    Le vérin permettant de tendre le câble
    Image

    On se présente de biais par rapport à la ligne avant de se mettre en position pour prendre l’archet
    Image



  • La ligne

La ligne de ce téléski ne présente par de difficulté particulière. C’est une ligne qui passe régulièrement sur des petites bosses augmentant un court instant l’inclinaison. Toutefois elles sont généralement entrecoupées par des phases où la montée est régulière. D’ailleurs vous noterez que la valeur de la pente maximale est assez proche de la pente moyenne.

Au total la ligne comporte 7 pylônes obliques qui supportent la ligne. Ils possèdent une largeur de voie de 3 mètres alors qu’elle n’est que de 2.5 mètres pour un téléski à enrouleur avec des sellettes. Comme de coutume sur les nouvelles installations aux Arcs, la numérotation des ouvrages de lignes est inversée.

Dans l’ordre de la montée nous trouvons :

P7 : 2S/2S
P6 : 4S/4S
P5 : 2S/2S
P4 : 2S/2S
P3 : 2C2S/2S2C
P2 : 2S/2S
P1 : 6S/6S

    En avant sur la ligne
    Image

    On arrive rapidement sur le premier ouvrage de ligne : P7
    Image

    La pointe du Petit Fond Blanc à gauche
    Image

    On poursuit
    Image

    En approche sur P5
    Image

    La piste de l’Arpette sur la droite
    Image

    On arrive bientôt au niveau du P4
    Image

    Vue d’ensemble sur ce dernier
    Image

    La piste noire du Fond Blanc visible en face
    Image

    La zone de réception d’un des "big air" du snowpark sur la gauche
    Image

    Détails sur la tête de P3
    Image

    On devine la forme du tunnel qui passe sous le téléski
    Image

    Le sommet du télésiège de l’Arpette sur la droite
    Image

    Passage sur le toit du tunnel
    Image

    On arrive bientôt au sommet
    Image

    P1, il est l’heure de quitter notre archet
    Image



  • La gare amont

La gare amont est une simple poulie de retour fixe. Elle possède un balancier 2S en entrée/sortie de gare. Elle se trouve quelques mètres après la zone de lâcher qui est en pente et qui décrit une légère courbe.

    La gare amont avec la piste fond blanc derrière
    Image

    Zoom sur cette dernière
    Image

    Gare amont depuis la piste de l’Arpette
    Image



Véhicules et Pinces

    Enrouleur et archet
    Image


A la différence des téléskis débrayable, les pinces de téléskis à enrouleurs s’apparentent à des pinces de télésiège fixe. Ces pinces nouvelle génération sont équipées de ressort pour faciliter les opérations de déplacement des agrès et de démontage

    Pince fixe
    Image

    Passage de la pince sur un pylône support
    Image



Depuis les pistes

    Le haut de la ligne depuis la piste de l’Arpette
    Image

    Ligne avec une partie des modules du snowpark
    Image

    Ligne depuis la piste de l’Arpette
    Image

    bas de la ligne
    Image



Snowpark : un nouveau bond apocalyptique

Avec ce nouvel appareil dédié à la desserte de l'Apocalypse Park, la station des Arcs soigne sa réputation sportive et sa clientèle adepte des nouvelles glisses tout en améliorant encore un peu plus l'image de son attraction phare. Procurant débit, praticité le tout avec un coüt réduit, cet investissement remet au gout du jour l'usage du téléski à archets sur des axes courts ayant besoin de débit. Remplaçant avantageusement le télésiège du Clair Blanc, le téléski à enrouleurs biplace Pomagalski joue parfaitement son rôle et procure entière satisfaction aux usagers qui font le spectacle sur le plateau de l'Arpette le tout dans une ambiance électrique.

    Image





Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09921 secondes. 38 requete(s).
150 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés