En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 37Bannière 43Bannière 15Bannière 18

 TKF du Saint Bernard

Bramans

Duport

T2 HS
Mise en service en : 1977
Fin de service en : 2014

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 26/06/2016 et mise à jour le 28/07/2016
(Mise en cache le 29/07/2016)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Bramans
  2. Le ski à Bramans
  3. Saint Bernard, le seul téléski du village
  4. Ligne et infrastructures du téléski du Saint Bernard
  5. Saint Bernard, un appareil obsolète et peu fréquenté


Bramans

Bramans est un petit village mauriennais implanté sur l’antique voie romaine qui franchissait le Petit Mont-Cenis et le col Clappier. Aujourd'hui, un deuxième hameau, "Le Verney" s'est installé sur la voie actuelle vers le Mont-Cenis et l’Italie.

Ce petit village habité par quelque 426 âmes, est doté d'un domaine de ski nordique de 40 kilomètres qui s'étale entre 1280 mètres d'altitude au niveau du village et 1800 mètres d'altitude au plateau du Planay.
Jusqu’en 2014, on y trouvait un domaine de ski alpin composé d’un téléski desservant 2 pistes vertes à vocation débutante.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Le ski à Bramans

Le premier domaine de ski alpin formé sur la commune de Bramans est ouvert en 1963, sous l'impulsion d’Edoardo Allemand, un italien résidant à Bardonecchia. Ce premier domaine skiable est installé au col du Sommelier, à 3000 mètres d'altitude et accessible seulement par une route de terre. Les travaux de cette route ont débuté au printemps 1962, ils ont été menés par une équipe disposant d'une pelle mécanique pour tracer un chemin de 19,5 kilomètres pour grimper 1600 mètres de dénivelé depuis le village de Rochemolles, en Italie.
Trois téléskis sont installés pour desservir quelques pistes directement tracées sur le glacier du Sommelier. Un refuge est également construit au bout de la route d'accès au centre de ski.
On notera que l'étage du refuge du Sommelier, qui abritait quelques chambres d'hôtel, est soufflé par une avalanche lors de l'hiver 1968-1969.
Cette aventure italienne au col du Sommelier se termine à la fin des années 1970 ou au début des années 1980 à cause de la fonte trop prononcée du glacier. La société d'exploitation du centre de ski est quant à elle liquidée en 1989, mais les installations et le refuge restent en place et sont définitivement abandonnées.

De nombreuses photos du centre de ski du Sommelier ainsi que des téléskis : http://www.summitpost.org/the-dying-glacier/836042


Pendant ce temps au village de Bramans, un téléski est installé au milieu des années 1970 au niveau du hameau des Hauts du Verney. Il s'agissait d'un petit appareil Montaz-Mautino d'environ 350 mètres de longueur, équipé d'une gare motrice D.20. Il desservait une piste plutôt pentue car tracée sur des terrains abrupts au milieu de la forêt qui surplombe ce hameau.

Image
La gare aval du téléski des Hauts du Verney autour des premières maisons du hameau éponyme (D.R).


Et enfin, en 1977, la commune de Bramans décide d'installer un téléski à perches fixes sur les hauteurs du chef-lieu du village. Fourni par Duport, ce téléski dessert un espace aux pentes douces et larges idéales pour les débutants.
Cet appareil reprend le nom de la chapelle dressée à son arrivée qui est dédiée à Saint Bernard.

Image
Situation du téléski à perches fixes du Saint Bernard (en orange) par rapport au téléski débrayable des Hauts du Verney (en vert) (© cliché Géoportail).

Image
La chapelle du Saint Bernard qui est dressée juste derrière l'arrivée du téléski.



Saint Bernard, le seul téléski du village

Le téléski du Saint Bernard était le seul téléski de la station de Bramans. Avec un parking situé à proximité de sa gare aval, le téléski du Saint Bernard était facile d’accès depuis le village, même si ce dernier était situé en retrait par rapport à l’arrivée des deux pistes.
Saint Bernard desservait les deux seules pistes de ski alpin de la commune. Elles étaient dédiées aux skieurs débutants qui trouvaient ici de la place avec des pistes larges, peu pentues et pas très fréquentées.
En effet, peu de personnes venaient skier sur ces deux pistes, la cause surtout à son excentricité et à la concurrence des grandes stations à proximité telles que Aussois ou Val Cenis. C’est pourquoi le téléski n’ouvrait que durant les week-ends et les mercredis en dehors des vacances scolaires, et tous les jours pendant les vacances, mais seulement l’après-midi, de 13h30 à 16h30.

Le téléski du Saint Bernard donnait accès à deux pistes vertes :
  • La piste verte de la Moutta qui était située sur la gauche du téléski. Elle traversait le tracé du téléski du Saint Bernard juste avant la gare aval.
  • La piste verte de la Vie Neuve, qui longeait le tracé du téléski sur sa droite.

Image
Situation du téléski du Saint Bernard sur le plan des pistes de Bramans.


Saint Bernard était un gros téléski à perches fixes fourni par Duport. Avec plus de 400 mètres de longueur développée, il était l’un des plus longs appareils encore en service en 2014 construit par cette entreprise. Très classique, il était équipé d’une gare motrice-fixe en aval, de pylônes portiques posés au sol sans massifs en béton, retenus seulement par des câbles ancrés dans la terre. Quant à la gare amont, elle effectuait classiquement la tension du câble.


Voici donc les caractéristiques de cette installation :

Caractéristiques administratives

TKF-Téléski à perches fixes : SAINT BERNARD
Maitre d'ouvrage : COMMUNE DE BRAMANS
Exploitant : COMMUNE DE BRAMANS
Constructeur : DUPORT
Année de construction : 1977
Année d'arrêt de l'exploitation : 2014
Année de démontage : 2016

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 300 personnes/heure (*323 personnes/heure)
Vitesse d'exploitation maximale à la montée : 2 m/s
Embarquement : À plat
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1250 m
Altitude amont : 1304 m
Dénivelée : 54 m
Longueur développée : 423 m
Longueur horizontale : 420 m
Pente moyenne : 5,74 %
Pente maximale: 12,86 %
Temps de trajet : 3 minutes 32 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Motrice-fixe légère Duport
Emplacement motrice : Aval
Diamètre de la poulie motrice : 720 mm
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 15 kW
Emplacement tension : Amont
Type de gare amont : Poulie flottante
Type de tension : Contrepoids
Diamètre de la poulie retour : 1250 mm
Masse du contrepoids : 650 kg
Tension nominale : 1300 daN
Nombre de pylônes : 5

Caractéristiques des véhicules

Fabricant : DOPPELMAYR
Date de pose : 2004
Nombre de véhicules : 33
Dispositif d'accouplement : Pince fixe Doppelmayr
Espacement : 12 secondes

Caractéristiques du câble (2009)

Fabricant : ARCELOR MITTAL
Composition : 6x7 fils
Type de câblage : Lang à droite
Type d'âme : Textile
Diamètre du câble : 14 mm
Section du câble : 76 mm²
Section du toron : 13 mm²
Pas de câblage : 100 mm
Pas de toronage : 46 mm
Résistance à la rupture : 13 090 daN

* Valeur théorique


Ligne et infrastructures du téléski du Saint Bernard

La gare aval

La gare aval du téléski du Saint Bernard était située à 1250 mètres d’altitude, au-dessus du centre du village de Bramans.
C’était la station motrice-fixe du câble. Nous y reviendrons plus en détails dans la partie « Au cœur du téléski du Saint Bernard ».

Image
Vue large de l’emplacement de la gare aval.

Image
Vue de trois-quarts avant.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois-quarts arrière.

Image
Gare aval depuis la ligne.



La ligne

La ligne du téléski du Saint Bernard était courte, avec seulement 423 mètres de longueur développée.
La montée était peu pentue et donc pas difficile. Notons deux petites ruptures de pente avant le pylône 1 et entre les ouvrages 3 et 4.

Duport avait équipé la ligne de 5 pylônes supports-compressions :
  • P1 : SC/S+ poulie inclinée à 90° pour réduire la largeur de la voie
  • P2 : SC/SC
  • P3 : SC/SC
  • P4 : SC/SC
  • P5 : SC/S+ poulie inclinée à 90° pour augmenter la largeur de la voie

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Portée vers le pylône 1.

Image
P1.

Image
Retour sur le pylône 1.

Image
Portée vers le pylône 2 et croisement avec une piste de ski de fond.

Image
P2.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers la gare amont et l'aire de lâcher des perches toute proche.



La gare amont

La gare amont était située à 1304 mètres d’altitude. Elle constituait le sommet du domaine de ski alpin de Bramans.
C’était une poulie flottante assurant la tension du câble. Nous y reviendrons plus en détails dans la partie « Au cœur du téléski du Saint Bernard ».

Image
La gare amont depuis l’aire de lâcher des perches.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue arrière.



Véhicules et pinces

Le téléski du Saint Bernard était équipé de 33 perches télescopiques fournies par Doppelmayr, venues remplacer en 2004 les véhicules Duport d’origine.
Elles étaient reliées au câble par une pince fixe Doppelmayr.

Image
Une perche Doppelmayr en ligne.



Au cœur du téléski du Saint Bernard

La tension du câble

La tension du câble du téléski du Saint Bernard était assurée en gare amont grâce à un contrepoids. Ce contrepoids était relié à la poulie flottante via un câble qui était dévié par une petite poulie retenue par un poussard tubulaire, fixé quant à lui grâce à des haubans et une petite jambe de force.

Image
Le poussard.

Image
Jambe de force qui permettait de retenir droit le poussard.

Image
Le contrepoids en béton.

Image
La poulie qui permettait de rediriger le câble de tension du contrepoids à la poulie flottante.

Image
Vue arrière de la poulie retour.

Image
Vue de dessous.

Image
Dispositif de sécurité en gare amont. Celui-ci permettait d’arrêter l’appareil si un skieur franchissait la cellule.


La mise en mouvement du câble

La mise en mouvement du câble était assurée en gare aval grâce à un moteur électrique asynchrone de 15 kW. Ce moteur était logé dans un caisson juste derrière le pied de la gare aval. La transmission du mouvement à la poulie motrice était réalisée par des cardans qui grimpaient vers la poulie motrice dans le pied de la gare aval. Notons qu’un volant d’inertie se trouvait derrière le caisson du moteur, mais n’était pas équipé de frein de service.

Image
Le caisson où se trouvait le moteur de l’installation.

Image
Vu de côté.

Image
La sortie du cardan du moteur vers la poulie motrice avec le volant d’inertie.

Image
La poulie motrice.

Image
Vue de dessous.


Les pylônes

Le téléski du Saint Bernard était équipé de pylônes portiques fournis par Duport. Tous ces ouvrages étaient pourvus de balanciers supports-compressions à l’exception du brin retour au niveau des pylônes 1 et 5 où seules une poulie support et une autre inclinée (qui servait à modifier la largeur de la voie) étaient installées.
Ils étaient tous peints en vert afin de l’intégrer plus facilement dans le paysage estival du village.

Image
Un pylône portique Duport vu de trois-quarts.

Image
Un balancier support avec un galet incliné pour réduire la largeur de la voie au niveau du pylône 1.

Image
Un balancier support-compression.



Autres vues…

Image
Le début de la piste verte de la Vie Neuve.

Image
La fin de la ligne du téléski du Saint Bernard.

Image
La partie intermédiaire de la piste verte de la Vie Neuve.

Image
Vue générale de la partie basse du téléski.

Image
La ligne entre les pylônes 1 et 3.



Saint Bernard, un appareil obsolète et peu fréquenté

Le téléski du Saint Bernard était donc la seule installation du village de Bramans. Il desservait une piste très large et pas très pentue adaptée à une clientèle débutante peu perfectionnée. Mais sa position à l’écart des grands domaines à proximité ne le rendait pas très fréquenté. De plus, en 2014, après 37 années de bons et loyaux services, le téléski du Saint Bernard était trop vétuste pour continuer sa carrière. Ainsi, la commune de Bramans a décidé de suspendre son exploitation.
Depuis l'été 2015, la commune de Bramans souhaite remplacer l'appareil du téléski fixe de 1977 par un appareil à enrouleurs sur un tracé raccourci d’une vingtaine de mètres afin d'élargir l'aire de départ de la future installation. Le manque d'autorisations a repoussé ce chantier à l'automne 2016...

Image
Saint Bernard, un téléski peu utilisé mais qui a fait son temps...


Je tiens à remercier valcelouis pour les photos de l’appareil ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : valcelouis
Date des photos : 24 et 28 février 2014.



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.0956 secondes. 23 requete(s).
131 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés