En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 4Bannière 29Bannière 2Bannière 28

 TPH V 125 de la Croix de Culet

Champéry - Les Crosets (Portes du Soleil)

Garaventa

T3 ES
Description rapide :
Un téléphérique assurant la liaison entre Champéry et Planachaux.

Mise en service en : 1987



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Raphaël B
Section écrite le 22/03/2008 et mise à jour le 25/05/2008
(Mise en cache le 23/08/2013)

Image


Champéry, petite station valaisanne située à 1050 mètres d'altitude, au pied des Dents-du-Midi (3257m), des Dents Blanches (2756m) et au cœur du domaine des Portes du Soleil. Historiquement, le tourisme remonte à 1857. Cette date fait de Champéry un des plus anciens sites touristiques de Suisse.
Superbe station de ski et joli village traditionnel Champéry représente une carte postale de village typiquement suisse de par son architecture préservée, ses richesses culinaires et son accès direct aux Portes du Soleil qui permet de découvrir l'un des plus grand domaine skiable international relié au monde avec pas moins de 194 remontées mécaniques et tout un éventail de pistes de skis alpins dans un décor grandiose.

En hiver : En complément du ski alpin, un circuit de ski de fond de dix km, partiellement éclairé la nuit, est également ouvert. Pour les amateurs de snowboard, le snow park de Champéry-Les Crosets est construit chaque hiver et de nombreuses manifestations y sont organisées. Quelques chemins sont praticables en raquettes, et des initiations au Snowkite sont également possibles.

En été : Une partie des remontées mécaniques reste en activité pour les randonneurs et les adeptes du VTT. Plusieurs circuits et une dizaine de pistes de descente sont d'ailleurs entretenues. Dans les environs de Champéry, la Via ferrata de Tière, d'un dénivelé de 125 mètres, surplombe les cascades du torrent de Tière.

De nombreux kilomètres de randonnées sont balisés dans le massif alpin des Dents du Midi ; de l'escalade, du canyoning et du parapente figurent également dans la liste des activités proposées.

Le domaine d’altitude de Champéry débute depuis la Croix de Culet accessible soit par les TSD6 Garaventa de Grand Paradis et Planachaux ou par le téléphérique de la Croix de Culet fonctionnant hiver comme été.


Je vous propose donc un nouveau reportage en trois parties sur ce téléphérique.


Sommaire :
Avant propos
Première partie :la ligne et ses caractéristiques
Deuxième partie :Partie technique et aménagements des gares
Troisième partie : Les véhicules


Avant propos

Mis en service à Noël 1987 en remplacement d’un ancien Téléphérique à plus faible capacité et sur un tout autre tracé ainsi qu'une Télécabine . Ce téléphérique construit par Garaventa est la remontée reine de Champéry, il permet d’atteindre le domaine skiable depuis le village. Aucune piste n’y redescend, c'est une importante liaison, ce téléphérique est donc très emprunté aussi bien le matin que le soir et ce dans les 2 sens.

L'ancien téléphérique , construit en 1939, dés plus classiques car double voie , ça ligne était composés de deux pylônes et de deux petites cabines de 18 places chacunes, il était bi-porteur et bi-tracteur. Cette installation a bien vécu puisqu'elle a tourné durant 48 ans et fut encore en service Durant l'été 1987 (lors de la construction de son successeur ),sont démantèlement eu lieu en automne 87.

Voici une carte postal de l'ancien Téléphérique qui était bi-câble porteur et bi-câble tracteur.
Image
Photo de www.telechampery.ch

Un site avec plusieurs photos de l'ancien TPH
http://photo.memovs.ch/95ph/page/kettele03.htm

L'ancienne télécabine, construite en 1963. Elle comprenait des cabines à deux places de trois couleurs différentes (rouge, jaune et bleu) appelé couramment les "oeufs" (en raison de leur forme). Cette installation comprenait une gare intermédiaire dut à l'importante déviation supérieur à 90 degrés, cette gare était située à proximité de la station de déviation du TSD6B Grand-Paradis , tout comme celui-ci, l'embarquement où le débarquement n'y était pas possible. En outre, la ligne était extrêmement raide entre le chemin pédestre et le sommet de la crête (soit juste avant la gare intermédiaire). Après 24 ans de service (la moitié moins que le TPH18), l'exploitation de la TCD2 s'est arrêtée au 19 avril 1987...Après quoi le le démantèlement des divers éléments de ligne (pylônes et câbles ...) . La gare aval quand à elle fut démonté l'été de l'année suivante.

Première partie : la ligne et ses caractéristiques

Voici la localisation de ce téléphérique sur le plan des pistes des Portes du Soleil
Image

Plus précisément sur le plan des pistes de la station
Image

Voici les principales caractéristiques de ce téléphérique

    Administratif

  • Station : Champery
  • Type d’installation : Téléphériques 125 places
  • Nom de l'installation : Croix de Culet
  • Principe : Va et vient
  • Exploitant :
  • Année de construction : 1987
  • Constructeur : Garaventa

  • Géographie
  • Altitude gare aval (G1) : 1037 m
  • Altitude gare amont : 1936,4m

  • Technique

  • Saison d'exploitation : été / hiver
  • Longueur horizontal : 1949 m
  • Longueur oblique : 2152 m
  • Dénivelée : 899,4 m
  • Débit descente : 70 %
  • Pente Maxi : 80 %
  • Pente Moyenne : 43 %
  • Portée maximale : 1300m
  • Débit : 730 personnes/heure
  • Temps de Trajet : 4.30mn
  • Vitesse d'exploitation : 10 m/s
  • Vitesse au passage des pylônes : 7 m/s
  • Emplacement Motrice : amont
  • Emplacement Tension : aval
  • Nb Pylônes : 2
  • Hauteur du Pylône 1 : 75 m
  • Hauteur pylône 2 : 25m
  • Nb Véhicules : 2
  • Constructeur cabines : Gangloff
  • Capacité par cabines : 125 places
  • Masse à vide : 3050kg
  • Diamètre des câbles tensions : 48mm
  • Diamètre des câbles porteurs : 57mm
  • Diamètre des câbles tracteurs : 37mm
  • Diamètre des câbles lest : 22mm,
  • fabricant des câbles : Fatzer
  • Puissance du moteur principal : 650/1100 KW


- Il est à noter que le câble tracteur n’est pas un seul câble en boucle épissure mais deux câbles distincts relié aux chariots de chaque cabines par une salade (pièce conique ou le câble est effilé puis rentré dans ce culot ou il est ajouté du métal en fusion pour solidariser le tout)
Voici pour toutes les caractéristiques techniques.
Ce téléphérique est d’ancienne générations de conception classique et courante à l’heure actuel comportant pour l’époque une technologie qui avait prouvé ça fiabilité, puisqu’il s’agit de la disposition des câbles , bi-câble porteur et, mono-tracteur dispositif Suisse mis au point par Von Roll. Cette disposition permet une stabilité accrue du chariot sur la voie de roulement et une meilleur emprise au vent. C’est un téléphérique des plus classique On notera la présence d'un pylône de 75m de haut .

Une vue de la ligne depuis la route du col de Planachaux , on ce rends compte que la gare amont de la Croix de culet est posé sur un promontoire rocheux et les pylônes accroché au flanc de la montagne , on distingue donc la quasi-totalité de la ligne assez impressionnante de ce TPH.

Image

Voici la gare aval G1 situé à 1037m d’altitude
La gare aval est commune avec la gare terminus du train AOMC (Aigle-Ollon-Monthey-Champéry).
Elle abrite également les caisses des remontées mécaniques de la station, un point information, salle d’attente, lieu d’exposition, bureaux ESF. Son architecture imposante dans un style très classique (tôle et béton) ne dénote pas malgré tout et s’intègre avec les bâtiments alentours.
Comme vous l’aurez constaté, les quais sont à la hauteur du niveau du sol . La gare aval est de type retour tension c’est là que ce situe les contrepoids des câbles porteurs et du câble tracteur ou lest


Image

Image


Voici diverses vues de la ligne.

Depuis la gare aval.
Image

Image

L'ascension

Première partie de la ligne
Image

Image

Image

Image



La deuxième partie de la ligne
Image

Image

Image

La troisième partie de la ligne entre le P2 et la gare amont

Vue sur la totalité de la ligne
Image

Les pylônes

Le P1 d'une hauteur de 75m
Image

Image

Sur cette photo l'on remarque que les sabots sont assez court.
Image

Détail de la partie supérieur du P1
Image

Le P2 d'une hauteur de 25m
Image

Image

Image

Détail de la partie supérieur du P2
Image

Détail d'un des sabots
Image

L'on notera depuis peux que des petits ensembles composés de galets supplémentaire sont positionnées sous les sabots du P2 afin de supporter le câble tracteur de la nacelle. Ce dispositif est démontable et l'on retrouve ce genre de pièces sur le TPH 80 de Wengen

La gare sommitale G2 altitude 1936,54m
Elle accueil des bureaux ainsi qu'un restaurant snack et autres self service, souvenir
Imposante dans un style très classique pour ce genre de TPH de part ça grandeur que par son architecture, elle abrite la partie motrice et le poste de commande .

Image

Image


Une terrasse panoramique offre un panorama unique sur le domaine skiable des Portes du Soleil
Image


Deuxième partie :Partie technique et aménagements des gares

La gare aval G1 est retour tension par contrepoids

Voici tout d'abord un plan de la G1 nous montrant le système de tension par contrepoids car cette gare est retour tension .
Image

Ensemble G1
Image

Aménagement en G1
Image

Cabine à quais en G1
Image
l'on remarquera que les quais sont au niveau du sol ce qui facilite l'accès au personnes à mobilités réduite

Armoire de commande des quais a ouverture automatique.
Image

La particularité est que la fosse est commune aux contrepoids des câbles porteurs et au contrepoids du lest

Voici deux photos des contrepoids
Image

Image
il est évident que la course des contrepoids est très faible . Les câble porteurs sont directement solidaire aux contrepoids sans câble de tension. Les câbles sont donc directement relié aux contrepoids grâce à un panier à salade.


Voici une vue du lest servant à la tension du câble tracteur
Image


Système de déviation des câbles porteurs et du câble tracteurs.

Déviation des porteurs grâce à des chaines de déviations
Image

Le système de déviation ce trouve à l'étage supérieur de la G1

Haricot voie 1
Image

Haricot voie 2
Image

Poulie de déviation du câble lest situé au milieu du haricot
Image

Une vue sur les sabots de soutien en G1 depuis les passerelles de maintenance
Image

Une vue sur la ligne voie 1 depuis les passerelles de maintenance
Image



Comme je l’ai mentionné précédemment c’est en gare amont G2 à la Croix de Culet que ce trouve le cœur de ce téléphérique, la disposition du treuil est donc a l'étage inférieur de la gare juste sous les quais d'embarquements .

Voici tout d'abord un plan de la G2 nous montrant l'ensemble de la motrice, et l'ancrage des câble porteurs
Image

Ensemble G2
Image

Aménagements en G2
Image

Image

Entrée depuis Croix de Culet
Image

Cabine à quais en G2
Image

Le poste de commande et de surveillance
Image

Le pupitre de commande
Image
Depuis le pupitre l'on a une vue sur la totalité la ligne
La partie commande à été remise à neuf en 2006 par l'entreprise Sisag

L'écran tactile
Image

la synoptique du TPH avec les différents éléments de lignes
Image

Les différents contacteurs et autre interrupteurs de commandes et autres indicateurs de surveillance.
Image

L'armoire de commande
Image

Détail des principaux contacteurs et indicateurs de l'armoire
Image

La salle des machines situé à l'étage inférieur de la gare . Vous remarquerez l'état de propreté impeccable de la salle en question la clartée du lieu grâce à des baies vitrées.

Voici comment ce compose donc le treuil , le moteur couplé au réducteur qui lui est couplé à la poulie à double gorge.
Image

Image
Le treuil à été remis à neuf en 2006 , le moteur,les liaisons d'accouplement ainsi que les freins ont été changé.

la liaison treuil et poulie ce fait par un accouplement élastique
Sur l’ensemble du treuil, le moteur à été remplacé en 2006 c’est un ABB de 650 à 1100 KW , le réducteur est d’origine , il y à deux dispositifs de freins, 4 freins de service agissant directement sur la poulie motrice et 4 freins de sécurité agissant directement sur la poulie motrice eux aussi.
Liaison entre l'arbre moteur et le réducteur
Image

Liaison entre le réducteur et la poulie motrice
Image

La marche de sécurité s’effectue par un moteur hydraulique raccordé directement au réducteur
Image

Le moteur thermique couplé à un alternateur formant un groupe électrogène permettant l'alimentation du courant en cas de panne sur le réseau.
Image

La centrale hydraulique alimentant les freins et à l'occasion le moteur auxiliaire de secours

Les freins
Détails freins de service et sécurité
Image
Les 8 freins sont de simples patins montés sur un court piston hydraulique, les freins de services et de sécurité ne sont pas tous du même côté car ils fonctionnent deux par deux , sur la poulies les freins inférieurs sont des freins de sécurité et les freins supérieur sont des freins de service, lors du ralentissement l'on entend les freins de sécurité appuyer sur la poulie motrice sans la bloqué, elle ralentit, lors de l'arrêt des moteurs (cabines à quais) , l'on entend les patins des quatre freins de service plaqués la poulie motrice et la bloquée.
Les groupes de freins sont vis à vis et freine donc de chaque côté de la poulie. En conclusion dans tous les cas le freinage s'effectue de chaque côté de la poulie motrice.


Ensemble poulie motrice à double gorge.
Image

Ensemble poulie de renvoi à double gorge elle aussi.
Image

Les armoires de puissances.
Image

Ancrage des câbles porteurs et déviations du câble tracteur.

L'ancrage des câbles porteurs s'effectue à l'étage supérieur de la G2

Voici les tommes d’ancrages disposé de chaque côté d'une assise en béton.

Voie 1
Image

Voie 2
Image

Il est étonnant de voir que la disposition des tommes d'ancrage des porteurs est au sommet de la construction... on retrouve ce principe sur des installations beaucoup plus récente, habituellement en générale les ancrages ce situaient après un gros renvoi d'angle permettant de limiter les contraintes de flexion au seins du bâtiment.

Devant les tambours d'ancrage ce situe les poulies de déviations du câble tracteur

Détail d'une poulie de déviation en direction des voies de roulements
Image


En gare amont ce trouve la benne d'évacuation relative aux deux voies , cette benne fixé sur le côté droit de la G2 au dessus des quais.
La benne de secours permettant un sauvetage en ligne,elle est déplaçable grâce à un palent, le treuil qui l'anime est placé sur un rail ce qui permet donc de mettre la benne de secours sur la voie choisi.

Vue d'ensemble de la benne de secours et de son treuil
Image

L'échantillonnage des différents câbles en gare aval.
de face
Image
En coupe
Image


Troisième partie : Les véhicules

Les cabines construitent par le carrossier Gangloff ont la particularité de posséder des doubles portes en trois parties s'ouvrant par le milieu permettant un accès plus aisé. Afin d'éviter toutes rayures et autres altérations dut aux divers frottements sur les cornes d'entrées de gares ou le long des quais , de chaque côté des bennes ce trouve des protections interchangeable en PVC qui suivent le contour dans le sens de la longueur protégeant toutes les parties risquant d'être en frottement lors de la mise à quais de chaque bennes.

Cabine 1
Image
Cabine 2
Image

La suspente et le chariot
Image

Image

Le chariot et ses 32 galets en tout est équipé de 4 freins

Image

Image

Les deux vérins présent sur le chariot servent à amortir la course en rotation de la liaison suspente chariot , ce sont des amortisseurs d'oscillations agissant directement sur la liaison axe et suspente.

L'intérieur d'une cabine
Image

Le poste de commande
Image

détail du Pupitre de commande .

Avant changement en 2006
Image

Après changement en 2007
Image

La plaque signalétique à l'intérieur des cabines
Image


Le chariot de l'ancien TPH exposé sur le quais central en gare aval.
Image

En conclusion ce téléphérique est quasiment neuf bien qu'il est fêté ces 20 ans en décembre dernier, il remplit à merveille son rôle d'ascenseur entre Champéry et la Croix de Culet , liaison avec les Portes du Soleil, tout en alliant confort,rapidité et sécurité .

Image

Je tiens à remercier toute l’équipe du téléphérique, les personnes qui m'ont fait visiter cette installation, pour leur gentillesse et leurs disponibilité.

J'espère que ce reportage vous a plu.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09469 secondes. 32 requete(s).
120 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés