En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 13Bannière 29Bannière 28Bannière 26

 TPH V 26 de Cassons

Flims (Alpenarena)

Von Roll

T2 HS
Description rapide :
Téléphérique historique demonté à l'été 2015 , appareil légendaire de la maison Von Roll.

Mise en service en : 1956
Fin de service en : 2015

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Artsinol
Section écrite le 06/01/2016 et mise à jour le 17/02/2016
(Mise en cache le 17/02/2016)

Avec les photos de Snowloup et Kilano18, je vous présente un reportage sur le téléphérique du Fil de Cassons à Flims.

Image

Alpenarena : Flims-Laax-Falera

L’Alpenarena, ou aussi connu comme Weisse Arena est l’un des domaines skiables le plus célèbres du canton des Grisons. Avec plus de 220 km de pistes, il est le deuxième domaine skiable des Grisons (précédé seulement par Lenzerheide-Arosa qui en compte 225km). Ce domaine skiable est unique et réparti sur trois villages : Flims, Laax et Falera.

Le domaine s’étend entre 1080 mètres de Flims et les 3000 mètres du groupe du Vorab. Le domaine est desservi par 4 téléphériques (devenu 3 depuis cet été avec la fermeture du téléphérique du Cassons), 4 télécabines, 9 télésièges, 8 téléskis et 5 tapis roulants. En outre à Flims il y a un funiculaire hors domaine skiable qui mène au lac de Cauma.

Ce gros domaine skiable compte un grand nombre d’appareils très intéressants au niveau historique. Il a été le premier domaine du monde à avoir un téléporté débrayable sur son domaine! (TSD2 Flims-Foppa 1945>1983). Un autre appareil légendaire du domaine est le téléphérique du Cassons avec une ligne très impressionnante. Cependant il dispose aussi d’appareils intéressants et innovants, en effet il y a aussi le 1er télésiège Bartholet avec des sièges Porsche design.

Flims:L’Est de l’Alpenarena

Le village de Flims s’étend entre 1000 et 1100 mètres au fond de la vallée de Surselva. Flims est destiné à une clientèle familiale avec une offre d’activité sportive et aussi pas mal d’autres attractions. En hiver le ski alpin est très présent, en outre Flims présente une bonne offre pour le ski de fond sur le plateau de Plaun. Mais aussi une piste de bob à Naraus, une piste de luge à Foppa et un bon nombre de randonnées hivernales dans les forêts qui font le tour du Lac de Cauma, en allemand Caumasee. Ce lac est l’une des principales attractions de Flims pour son atmosphère et ses environs magnifique ainsi que le restaurant et son île. A savoir qu’un ascenseur incliné permet de rejoindre ce lac. En outre l’offre estivale comporte aussi des belles randonnées, la plus célèbre est celle du col du Segnas, qui permet de rejoindre la station d’Elm. Anciennement ce chemin était utilisé pour relier le canton des Grisons et celui de Glaris.

Dans le domaine de l’Alpenarena, Flims est un grand secteur (presque la moitié du domaine). Ce secteur s’étend entre 1080 mètres (la gare aval de la TCD8 Arena express et du TSD3 Flims-Foppa) et les 2800 mètres du Piz Grisch (ou aussi la Siala), où se trouve la gare amont de la nouvelle télécabine homonyme.

Alp Naraus-Fil de Cassons : 60 ans d’aller et retour avec le même appareil

Reconnu nationalement, presque comme un patrimoine historique, le téléphérique de Cassons est passé dans l’histoire comme un des plus anciens téléphériques pour voyageurs de Suisse. Juste dépassé par quelques téléphériques privés, donc ça veut dire que ce téléphérique a été le plus ancien sous concession cantonale. Pour revenir à sa construction nous devons nous lancer dans les années 40. Flims est un village de montagne, anciennement surtout habité par des bergers, il devient une destination touristique, influencé par la présence de sa voisine Laax.

En 1945, avec les débuts de la pratique du ski alpin, donc aussi ceux des remontées mécaniques, déjà en place comme à Gstaad, Crans Montana et Verbier, ou plus proche comme à Saint Moritz. Flims décide aussi de se lancer l’aventure qui deviendra ensuite une chance. En effet en 1945 a été construit le premier télésiège entre Flims et Foppa, il s’agit du 1er téléporté débrayable au MONDE. Le constructeur a été Von Roll de Berne. L’année suivant une deuxième section identique à la première entre Foppa et Alp Naraus a été construite.

Le domaine de Flims n’a pas investi durant les années suivantes pour réfléchir ou agrandir son domaine skiable. Certains parlent d’aller sur le plateau de Nagens, et descendre dans la vallée de Plaun (le tout sera fait dans les années 60). Mais en 1955, Flims décide d’être plus ambitieux, et de créer l’appareil qui arrive le plus haut de Suisse pour l’époque. Avec l’avancée technologique des remontées tout devient possible. Grâce à tout cela le rêve de rejoindre le Fil du Cassons, surplombant Flims devient possible. En 1954 le premier projet vit le jour et il fut accepté l’année suivante, donc en 1955. Et c’est en 1956 que le « téléphérique de l’impossible » vit le jour et c’est le constructeur helvétique Von Roll qui a réalisé cet appareil.

Image

Livraison d’une cabine, avec les technologies de l’époque. Ils se sont aidé du TSD2 déjà construit, on voit bien les pinces VR sur l’image. (Seilbahn Nostalgie.ch)

Ce téléphérique est devenu une attraction fondamentale de la station les années suivante. Avec ses 2700 mètres le flux des skieurs et touristes devient presque incontrôlable et tout cela permit à la station de s’agrandir. Donc dans les années 60 le domaine de Flims commence à s’étendre, jusqu’à la naissance du domaine Laax – Falera, jusqu’à une situation similaire à l’actuelle. En 1973-74 le téléphérique et la deuxième section du télésiège ont pris feu et furent partiellement détruits, donc ils sont rénovés en 1974 pour reprendre leur exploitation. Les cabines SIG ont etè rennovées par CWA. En 1980 l’Alpenarena est déjà né depuis quelques années, mais le point culminant est encore le Fil de Cassons. Mais avec la construction de remontées sur le Vorab et le Piz Grisch les années suivantes, le Fil de Casson n’est plus le point culminant. Donc un plan pour revaloriser ce secteur décentré est réalisé. Différents projets sont étudiés, principalement la réalisation d’un secteur entier sur le Flimstein à côté du Fil de Cassons. Mais pour cela il faut rénover les appareils d’accès, âgés d’environ 30 ans. En 1987 la première section est remplacée par l’actuelle TSD3, et en 1989 la deuxième section est remplacée par l’actuelle TSD4.

Image
Le téléphérique avec ses cabines d’origine (Seilbahn nostalgie.ch)

Cependant le projet d’extension sur le Flimstein est bloqué pour différentes raisons donc le secteur de Cassons tombe dans l’ombre du Piz Grisch et du Vorab. L’espérance de reprendre ce projet n’a pas totalement disparu et l’exploitation de ce secteur continue aujourd’hui encore. Mais l’été 2015 vit la fin de l’exploitation du téléphérique du Cassons, le premier téléphérique de tout l’Alpenarena. Le téléphérique va être démonté après 59 ans de bons et loyaux services. Par contre les 2 télésièges continuent d’être exploités.


Les caractéristiques :

Caractéristiques administratives

TPH-V Téléphérique à va-et-vient : Alp Naraus – Fil da Cassons
Exploitant : BFL Bergbahnen Flims-Laax
Constructeur : VonRoll Seilbahnen Wank Bern
Année de construction : 1956
Année de rénovation : 1974 (Par Von Roll)
Fin d’exploitation : 2015

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : été / hiver
Capacité :26 personnes par cabine (+ 1 conducteur)
Débit :200 personnes/heure
Vitesse d’exploitation :6 m/s
Ligne de sauvetage : non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval :1846 m
Altitude amont :2644 m
Dénivelé :798 m
Longueur développée :2193 m
Pente moyenne : 39%
Pente maximale : 46%

Caractéristiques techniques

Emplacement tension du câble tracteur : amont
Emplacement tension du câbles porteur : aval
Type de tension : contrepoids
Emplacement motrice : aval
Type de motorisation : moteur courant continu
Constructeur du moteur : Maschinenfabrik Oerlikon
Nombre de câbles : 1 porteurs par voie + 1 tracteur
Commandes et télésurveillance : Frey AG (Stans)
Nombre de cabines : 2
Constructeur des cabines : SIG , rennovées par CWA



Situation sur le plan des pistes

Sur le plan des pistes de cette année il n’est plus présent, cependant sur l’ancien il composait le troisième maillon de la colonne vertébrale droite sur le plan des pistes, il desservait deux itinéraires hors-piste.

Image
Situation sur l’ancien plan des pistes.

Image
Gros plan sur le secteur de Cassons.

Infrastructures du TPH26 Alp Narauns-Fil de Cassons

Dans les premières années d’existence du domaine skiable, les constructeurs présents n’ont pas été très différents. La quasi-totalité des appareils ont été construit par le fabricant bernois Von Roll. Aujourd’hui encore, ce constructeur est reconnu comme l’un des plus grands fabricants de l’histoire des remontées mécaniques. La technologie de ce constructeur était bien plus développée que celle de ces concurrents à cette époque. L’appareil choisi est un téléphérique, il ne présente aucune particularités techniques majeures. On peut quand même souligner une ligne assez raide qui grimpe le long de la falaise.

La position de la gare aval lui permet d’être aussi bien la gare de tension pour le câble porteur et motrice de l’installation, La gare amont est la gare de tension du câble tracteur. Les poulies de déviation du câble tracteur de l’étage dans la gare aval sont encore les originales, les poulies pas visibles ont été installées après la rénovation. Les différences de génération sont les couleurs des poulies (anciennes noir, nouvelles jaunes). Les sabots des gares sont très courts et bleus. La ligne est composée de 4 pylônes, dont certains ont dû être adaptés à la pente, avec une jambe supplémentaire permettant un point d’appui supplémentaire. Ce modèle est inspiré de la technologie Willy Buhler. Le même type de pylônes était présent sur l’ancien téléphérique du Moléson (démonté en 2011), également du constructeur Von Roll.


La gare aval – Alp Naraus

La gare aval se trouve dans un espace assez restreint, sur les pentes de l’Alp da Naraus, aussi appelé « Naraus ». Tout près se trouve aussi la gare amont du télésiège Foppa-Naraus, élément central de la colonne vertébrale du Cassons. La gare est couverte en bois, ce qui lui donne un aspect vintage et rustique. Elle est de petite taille, à l’intérieur se trouve aussi une petite salle d’attente.

La station aval de l'Alp Naraus, avec sa structure en bois est un bâtiment simple mais toujours en bon état. Avec son style traditionnel de bâtiments agricoles, il s’intègre parfaitement dans le paysage. Particulièrement remarquable et probablement unique pour un téléphériques, c’est la sortie sur le devant de la gare (entre les cabines).

Image
Gare aval vue depuis une cabine, on aperçoit aussi le télésiège Foppa-Naraus,

Image
Gare aval, vue depuis le télésiège Foppa-Naraus,

Image
Idem,

Image
Vue frontale,

Image
Tête de la gare,

Image
Détails des sabots,

Image
Complexe intérieur vu depuis la ligne,

Image
Salle d’attente,

Image
Sortie du hall vu depuis la plateforme d’embarquement,

Image
Embarquement avec la cabine,

Image
Autres détails des sabots,

Image
Idem,


La ligne

La Ligne passe à côté d’un gros éperon rocheux, donc sur une pente assez abrupte. Il a donc été obligatoire d’adapter les pylônes au terrain raide présent sous la ligne. Elle passe sur des petites bosses qui fait des différences de hauteur assez importantes. Cependant la construction s’est avérée assez difficile vu l’année de sa réalisation et que les engins de chantier que nous connaissons maintenant n’existaient pas à l’époque. Le panorama sur le reste de l’Alpenarena et sur la vallée de Surselva est magnifique durant tout le trajet.

Image
La ligne vue de la gare aval,

Image
Zoom sur les trois premiers pylônes,

Image
Portée vers le P1,

Image
Idem,

Image
Zoom sur le P1,

Image
P1,

Image
Tête du P1,

Image
P1 depuis l’arrière,

Image
Portée vers le P2,

Image
Idem,

Image
Zoom sur le P2,

Image
P2,

Image
Tête du P2 avec le détail sur la jambe d’adaptation,

Image
P2 vu de l’arrière,

Image
Portée vers le P3,

Image
On distingue la cabine de loin,

Image
La cabine,

Image
A mi- portée il y a le passage sur le flanc du Flimstein qui est impressionnant,

Image
Une jolie petite falaise,

Image
Zoom sur le P3,

Image
P3,

Image
Tête du P3,

Image
P3 vu de l’arrière,

Image
Portée vers le P4,

Image
P4,

Image
Tête du P4,

Image
P4 vu de l’arrière,

Image
Portée vers la gare amont,

Image
Idem,

Image
Arrivée en gare amont,


La gare amont – Fil de Cassons

La gare amont est sans doute très caractéristique, elle est en béton blanc. Elle présente encore de nombreux éléments originaux, elle a toujours été repeinte avec les couleurs originales qui lui donne un aspect plutôt vintage. Elle ne se trouve juste pas au sommet, donc il faut marcher un peu pour rejoindre le début des itinéraires à ski. Elle accueille aussi un restaurant.

Image
Débarquement,

Image
Détails des sabots, on voit bien qu’ils sont plus anciens que ceux de la gare aval,

Image
Sortie de la gare, on doit grimper avant de rejoindre le sommet et les pistes,

Image
L’arrière de la gare,

Image
La sortie de la gare avec un panneau solaire,

Image
Vue générale de la gare,

Image
Avec une petite tour de pierres,

Image
Vue de côté,

Image
Vue de la ligne,


Les cabines

Les cabines d’origine ont été construites par les ateliers SIG à Neuhausen. Elles seront rénovées en 1974 par la société CWA. C’est la société Awkward qui a livré les premières cabines. Elles ont été transportées de Films jusqu’à Foppa avec un camion et pour rejoindre Naraus elles ont été transporté avec l’aide du télésiège (accrochée dessous), comme c’est possible de voir sur l’image en noir et blanc plus haut.


Ces cabines sont plutôt simples, elles sont très petites. De toute façon il n’y avait la possibilité de les faire plus grandes en 1989 lors de la rénovation. Le couleur reste l’originale, à savoir le rouge, avec le logo de l’Alpenarena et pas ceux de Flims.

Image
Cabine en ligne,

Image
Cabine en gare amont,

Image
Cabine en gare aval,

Image
Intérieur d’une cabine,

Image
Le chariot,

Image
Idem,

Image
Idem,

Autres Photos :

Voilà des autres Photos des panoramas sur la cime du Fil de Cassons

Image
Vue vers l’Est, le plateau au 1er plan est le Flimstein, qui fut l’objet d’anciens projets d’extension,

Image
Vue vers le Sud, on voit bien le village de Flims sur la gauche,

Image
Ici le panorama sur le reste de la station est exceptionnel, j’ai marqué les principaux points du domaine skiable,

Image
Vue sans description à peu plus à gauche,

Image
Vue Sud prise plus proche du sommet,

Le Cassons : Quel avenir?

Cette ligne sera probablement remplacée à moyen terme, on peut espérer entre les années 2018-2020. Cependant la question est comment le remplacer?

Malgré la volonté de certains de vouloir conserver le vénérable téléphérique du Cassons, celui-ci a été mis hors service, il y a quelques semaines de cela et il sera démonté au printemps prochain.

Pour le futur, le projet privilégié est actuellement la variante Y, comme elle est surnommée localement.
Elle consiste à créer une nouvelle remontée (vraisemblablement une TCD) qui relierait Flims à Ils Cugns (très proche de Cassons) avec des stations intermédiaires à Foppa et Startgels (la gare aval du téléphérique du Grauberg, qui permettra de relier plus rapidement le secteur au reste du domaine).

Ce projet est soutenu, dans un cadre plus large, par le Weisse Arena Gruppe mais aussi par la commune de Flims.
Celle-ci veut en effet développer l'exploitation touristique estivale d'un site reconnu au patrimoine mondial de l'Unesco, le haut lieu tectonique Sardona, qui est situé partiellement sur son territoire (au nord de la localité et des pistes de ski, à la frontière des cantons des Grisons, de Glaris et de St-Gall).

En septembre dernier la population locale a marqué son accord à une large majorité sur un budget de 850.000 CHF pour les études préliminaires, budget dont 50% sont pris en charge par la commune et 50% par le Weisse Arena Gruppe.
Le projet concerne, outre la remontée mécanique mentionnée plus haut, la réalisation/modification de sentiers touristiques, de pistes de ski, l'enneigement mécanique de certaines d'entre elles, l'enneigement et l'éclairage d'une piste de luge et diverses infrastructures touristiques.

Si tout se déroule parfaitement la nouvelle remontée pourrait entrer en service à la fin 2019, avec des travaux commençant dès 2018.

En outre il y a possibilité de reparler de l’extension sur le Flimstein, dont nous pourrions rêver.

Image
Le projet, la situation avant, aujourd’hui et après,

Conclusion

Ce téléphérique est devenu un symbole des appareils suisses et mondiaux pour sa longue vie, un téléphérique présent depuis le 1954, qui a vu plusieurs générations d’appareil se succéder sur le domaine. Mais en 2015 c’est lui qui devra laisser sa place à son successeur. Un petit appareil mais grand par son nom vient de disparaitre, le projet de son successeur parle d’une ligne totalement rénovée, donc on peut espérer un magnifique nouvel appareil.

Image
Vue du sommet du Cassons.

Cassons, un pièce de légende qui va finalement laisser sa place.


Fin du Reportage

Textes & bannière : Arstinol
Relecture : Pistenbully fan
Photos : Kilano18 & SnowLoup



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11222 secondes. 24 requete(s).
123 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés