En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 1Bannière 39Bannière 9Bannière 8

 TPH V de la Citadelle de Dinant

Dinant

Pohlig

T1 ES
Mise en service en : 1956



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : rodo_af
Section écrite le 05/01/2010 et mise à jour le 06/01/2010
(Mise en cache le 23/08/2013)

Image

Dinant

Image

Image

Dinant est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne, comptant environ 14000 habitants.
Elle est bâtie sur la rive droite de la Meuse, dans la vallée de la Haute-Meuse, à 90 kilomètres au sud de Bruxelles. Serrée entre la roche et l’eau, la ville ne dispose que de peu d’espace pour s’épanouir ; c’est donc tout en longueur que la cité s’est développée, d’abord en noyaux distincts, dès la période romaine, puis en un ruban continu orienté du nord au sud. L’affleurement de bancs de calcaire de très grande qualité a permis à l’industrie de la pierre (principalement du marbre) de se développer rapidement grâce à la proximité du fleuve, mais c’est surtout la dinanderie qui lui apporta la réussite économique.

La ville est également largement tournée vers le tourisme grâce à ces nombreux monuments tel la Collégiale Notre-Dame de Dinant (XIIIe - XIVe siècles), qui relève du patrimoine majeur de Wallonie, la citadelle et les nombreuses croisières fluviales qui sont organisées au départ de Dinant.

La ville est connue dans le monde entier grâce à l'Abbaye Notre-Dame de Leffe, construite en 1152 en périphérie de la cité, et qui produit la célébrissime bière Leffe.
Dinant est également connue pour avoir donné son nom à l'art de la fabrication des objets en cuivre et en laiton, mais surtout par Adolphe Sax, célèbre inventeur du saxophone né à Dinant en 1814. La ville commémore chaque année cet enfant du pays en organisant des événements musicaux.

La citadelle (1818-1821), a été aménagée par les Hollandais, sur un rocher à 100 mètres au-dessus du niveau de la Meuse, sur l’emplacement d’un château fort datant de 1051, reconstruit en 1523 par l'évêque de Liège, et détruit par les Français en 1703. Aujourd’hui la citadelle a été transformée en musée, et est relié par un téléphérique depuis 1958.

Image

L’entrée de Dinant,
Image

Dinant est situé sur la fameuse route de la bière…
Image

L’Abbaye de Leffe ; la vrai avec son vitrail…

Image

Le téléphérique de la citadelle de Dinant

L'idée d'exploiter la visite de la Citadelle remonte, déjà, à 1906. Quelques Dinantais entreprenants créent, alors, une société anonyme et rachètent le site à la ville qui connaissait des difficultés financières. Elle avait, elle même, racheté la Citadelle pour le franc symbolique après sa démilitarisation, en 1878.
Le dévellopement touristique a connu une évolution importante lorsque le téléphérique « de la citadelle de Dinant» a été construit en 1956, à l’occasion de l’exposition universelle de Bruxelles de 1958. En effet, les différentes villes du pays devaient proposer des projets qui sortaient de l'ordinaire. C’est ainsi que Huy et Dinant ont chacun proposé un projet de construction de téléphérique reliant leur vallée aux hauteurs des villes, ceci dans le but de créer un pôle touristique. L’Etat Belge a retenu le projet, et financé ces travaux.
A l’époque le téléphérique de la citadelle de Dinant était le 1er exemplaire de téléporté dans l’ensemble du Bénélux.

Ce téléphérique permet de relier très rapidement le centre ville de Dinant à la citadelle qui surplombe la ville et la vallée mosane. Elle permet une alternative pour tous, à l’impressionnant escalier historique de 408 marches
La citadelle accueille environs 150.000 visiteurs par an. L’utilisation du TPH est incluse dans le billet d’accès au site. Ceci signifie qu’emprunter l’escalier ou utiliser le téléphérique reviens au même prix !! Ce qui explique notamment que l’installation a connu une rénovation importante, en 1997, et ne soit pu aujourd’hui exactement comme à l’origine.
En effet, les bonnes vieilles cabines grises qui dataient des origines ont cédé la place, à des cabines bleues et blanches, du carrossier suisse Gangloff pouvant accueillir 17 personnes par trajet : plus modernes et largement vitrées.
De l'ancienne installation n'a été conservé que les deux gares et le câble porteur.
Les portiques à tourniquets se bloquent quand le quota de 17 passagers (capacité des nouvelles cabines) est atteint. Automatiques, également, l'ouverture et la fermeture des portes. Le pilotage des cabines est aussi dirigé par informatique. C'est l'ordinateur, et plus l'opérateur, qui commande aux moteurs de ralentir ou d'accélérer.
Le but poursuivi par cet investissement est triple :
- Améliorer la sécurité et le confort des passagers,
- Etre prêt à faire face à une augmentation de la fréquentation
- Diminuer le coût d'exploitation.
En effet, grâce aux automatismes du nouveau système, une seule personne peut faire fonctionner le téléphérique, et il n’y a pu de conducteur dans la cabine lors du trajet.

En 2009, l’accès à la citadelle de Dinant était au tarif de 7 €, et le site restait le monument historique le plus visité de Wallonie.
La gare aval est installée dans un bâtiment de la vieille ville accueillant la billetterie de la citadelle et un magasin de souvenir. L’ installation a une ligne très courte, qui n’a pas nécessité l’implantation de pylône. Vous remarquerez la très faible hauteur de survol de la ligne.
La gare amont est située à légèrement en aval de l’entrée de la citadelle. A proximité d’un restaurant et d’un terrain de jeux pour enfants. La gare est la station motrice de l’installation. Un contrepoids effectuant la tension des deux câbles est situé juste derrière le bâtiment de la gare.
Une fois arrivée les visiteurs profitent de la vue plongeante sur la ville, de la vallée mosane, et vont visiter la citadelle et son musée historique.

Source : Le soir.be ; Wikipedia

Plan du téléphérique de la ville de Dinant,
Image Image

Le TPH est situé dans une impasse,
Image

Derrière la place reine Astrid,
Image

Suffit de suivre les panneaux…

Image

Pour plus d’information : http://www.citadellededinant.be

Le billet d’accès à la citadelle
Image

Les photos ont été prises le 5 Juillet 2009

Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TPH – Téléphérique à va et vient : de la Citadelle
Exploitant : La Citadelle de Dinant S.A
Constructeur : ?
Année de construction : 1956
Année de rénovation : 1997
Coût de la rénovation : 20 000 000 FBel ( Soit environ : 500 000 €)
Tarif en 2009 : 7 €

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Annuel
Vitesse : 3,50 m/s
Durée du parcours : Env. 2 min
Débit : 340 p/h

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare aval : Env. 100 m
Altitude gare amont : Env. 250 m
Dénivelé : Env. 150 m
Longueur : ?
Pente de la ligne : ?

* Caractéristiques techniques :
Gare motrice : Amont
Gare tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylône : 0
Nombre de cabines : 2
Constructeur des cabines : Gangloff
Capacité d’une cabine : 17 Personnes ou 1360 Kg
Diamètre du câble porteur : 38 mn
Diamètre du câble tracteur : 19 mn

La gare aval :

Vue sur la ligne depuis la rue…
Image

Arrivée d’une cabine en gare,
Image

Image

Image

Le chariot,
Image

L’intérieur de la cabine Gangloff,
Image

Image

La plaque du constructeur,
Image

La cabine a quai près au départ,
Image

La ligne :

Vue sur la ligne depuis le quai,
Image

Dernière vue sur G1,
Image

La montée,
Image

Image

Le croissement des cabines,
Image

Image

Image

Le final de la ligne,
Image

Image

Image

La gare amont :

La gare amont,
Image

Arrivée de la cabine,
Image

Image

La cabine à quai,
Image

La salle des machines,
Image

Image

Image

Le contrepoids effectuant la tension des câbles,
Image

La signalétique de la citadelle,
Image

Vues extérieur de la gare amont,
Image

Image

Autres photos :

Quelques vues de la cabine,
Image

Image

Zoom sur le chariot,
Image
Photo de Google, libre de droit

Et Viva la Belgique….
Image

Merci pour son aide et sa participation, sans qui ce reportage n'aurait pu être présenté : Makicata





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09321 secondes. 23 requete(s).
94 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés