En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 2Bannière 24Bannière 34Bannière 40

 TPH V des Vallées

Huy

Ceretti & Tanfani

T3 HS
Mise en service en : 1957
Fin de service en : 2012



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : rodo_af
Section écrite le 03/01/2010 et mise à jour le 05/01/2010
(Mise en cache le 23/08/2013)

Image

La ville de Huy

Localisation de Huy
Image

Image

Huy est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne, à mi-chemin entre Namur et Liège. La ville borde la Meuse au confluent avec le Hoyoux. Huy au moyen-age était ville-étape de batellerie, proposant l’ensemble des corps de métiers de l’époque.
Au XVe siècle, le château de Huy est peu à peu transformé en véritable forteresse. Bâti sur une colline surplombant la Meuse, il fera la fierté des Hutois et deviendra l'emblème de la ville.
Malheureusement, du fait de sa position stratégique, Huy voit sa brillante destinée se ternir et subît de nombreuses attaques. La forteresse est attaquée douze fois en trente ans. La belle cité connaît trop souvent massacres, pillages et incendies.
En 1715, le château-citadelle est démonté pierre par pierre par les citadins. Un siècle plus tard, au même endroit, en 1818, la construction du nouveau fort débute. Il ne servira jamais de position d'attaque, mais de prison pour l’armée Allemande durant les guerres de 1914-1918 et 1939-1945.

Image
Pour plus d’informations sur la ville de Huy : http://www.huy.be et sur le fort de Huy : http://www.fortdehuy.be

Le téléphérique des Vallées

Le téléphérique « des vallées à Huy » a été construit à l’occasion de l’exposition universelle de Bruxelles en 1958. En effet, les différentes villes du pays devaient proposer des projets qui sortaient de l'ordinaire. C’est ainsi que Huy et Dinant ont chacun proposé un projet de construction de téléphérique reliant leur vallée aux hauteurs des villes, ceci dans le but de créer un pôle touristique. L’Etat Belge a retenu le projet, et financé ces travaux.
L’installation a été inaugurée le 13 septembre 1957. Pourtant dès le début, de lourdes incertitudes planaient sur son devenir de fait d'ennuis juridiques. En effet, certains riverains du téléphérique s’opposaient au projet car l'appareil survolait leur propriété. Malgré le jugement en leur faveur rendu le 14 décembre 1959, le téléporté n’a pas été démonté !

La gare aval est située sur les berges de la Meuse, légèrement décalé par rapport à la ville, dans le quartier Bata occupé par quelques immeubles d’habitations et une zone de commerce. La gare est station tension de l’installation. (Tension assuré par un contrepoids)
Le téléphérique de Huy du constructeur Italien, Cerreti e Tanfani, relie la vallée dite « Bata » et la « plaine de la Sarte » sur une longueur de 1500 mètres la ligne survole le fleuve la Meuse et accède directement au fort de Huy. On remarque comme particularité la présence d'une gare intermédiaire au niveau du P2. A noter que la gare intermédiaire n’est ouverte que dans le sens descendant.
Ensuite la ligne survole le centre ville de Huy avec une vue sublime sur la région. Puis après le P3, la ligne survole une zone boisée et assez plate permettant de rejoindre le sommet de la « plaine de la Sarte ».
La billetterie est disponible uniquement en G2, directement à la sortie des véhicules. La gare amont est la station motrice de l’installation. Elle est située dans le quartier de la « plaine de la Sartre », face à une église et à proximité d’un parc. Cette partie de la ville est fréquentée pour les ballades et les sorties en famille.

Après près de cinquante ans de service, les pylônes, attaqués par la rouille, n'étaient plus aptes à assurer une parfaite sécurité. L'installation a donc provisoirement fermé ses portes en 2003. Les travaux nécessaires ont été menés à bien d'avril à juillet 2006. Cette rénovation a également été l'occasion de doter les cabines d’un nouvel habillage, dans le style de la BD, réalisé par Pierre Kroll, enfant du pays.
Aujourd’hui l’exploitation a repris avec un rythme saisonnier. Le TPH n’étant ouvert que l’été de juin à septembre, et lors de certains week-ends des vacances scolaires.

Le billet : Aller/retour
Image

Les photos ont été prises le : 5 juillet 2009

Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
Année de construction : 1957
Année de rénovation : 2006
Date d’inauguration : 13 septembre 1957
Constructeur : Cerreti e Tanfani
Exploitant : Municipalité de Huy
Tarif en 2009 : 8,50 € (Aller/retour)

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Eté
Heures d’ouverture : de 11h à 12h15 et de 13h à 18h30
Dernière descente : 18h15
Dernière descente au fort : 16h45
Durée du parcours : 5 minutes
Vitesse maximum : 8m/s
Débit : Env. 136 p/h
Capacité d’une cabine : 24 mais exploitée à 12

* Caractéristiques géométriques :
Altitude de la gare aval : 63 m
Altitude de la gare amont : 202 m
Dénivelé : 139 m
Hauteur maximum de survol : 92 m
Longueur de la ligne : 1500 m
Longueur de la première portée : 300 m
Longueur de la seconde portée : 800 m
Longueur de la troisième portée : 400 m

* Caractéristiques techniques :
Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Puissance des moteurs principal : 114 cv
Puissance des moteurs auxiliaire : 65 cv
Nombre de pylônes : 3
Nombre de cabines : 2

* Caractéristiques des câbles :
Câble porteur :
- Diamètre : 35mm
- Longueur : 1500m
- Poids : 7500 kg
Câble tracteur :
- Diamètre : 17mm
- Longueur : 3000m
- Poids : 5100 kg
Câble de secours :
- Diamètre : 13mm
- Longueur : 3000m
- Poids : 600 kg


Localisation de l’installation :
Image

Image

La gare amont :

Le bâtiment vu de l’extérieur,
Image

Image

Vue de face
Image

Sur les murs vous distinguez les « bulles de BD »
Image

L’entrée
Image

Les tarifs en 2009
Image

La partie technique :

Le pupitre des commandes :
Image

Image

L'entraînement du téléphérique :


Le téléphérique de Huy dispose d'un entraînement typique des installations Ceretti e Tanfani des années 50. Tous les éléments sont d'origine.

L'appareil est mu par un moteur électrique principal Siemens développant 84 kW. En sortie de celui-ci, sur l'arbre rapide, on trouve les freins 1 à sabots. L'ensemble est pris sur un réducteur Fachini qui engrène l'arbre lent longitudinal animant la poulie motrice. Les freins 2 sont quant à eux situés sur la bande intérieure de la poulie.
En cas de problème avec le moteur Siemens, un moteur thermique de secours Kaelble de 65 CV permet d'assurer le rapatriement des deux cabines en gares.
Ce moteur secondaire ne se contente pas d'animer le treuil principal. Par le biais d'un boîtier d'accouplement situé sur son arbre rapide, il peut également mouvoir la ligne auxiliaire. Il s'agit d'un câble de secours au fonctionnement indépendant du téléphérique principal, pouvant accueillir les deux véhicules de services. En cas d'immobilisation des cabines principales, c'est par ce biais que sont évacués les passagers. Pour ce faire, en sortie du boîtier d'accouplement 6 courroies sont prises sur l'arbre longitudinal et entraînent un second arbre animant la poulie auxiliaire. Celle-ci se prolonge d'un freinage à sabots dédié.

Image

Vue générale sur l'entraînement :
Le moteur principal (au fond), et en sortie,les freins 1. L'ensemble s'engrène dans le réducteur (au centre)
qui vient entraîner l'arbre lent longitudinal (en bas).
Le moteur thermique de secours (à droite) est relié au boîtier d'accouplement, qui, au choix, anime le
réducteur principal ou les courroies de l'entraînement auxiliaire.


Image

Image

Image

L'arbre lent longitudinal vient animer la poulie motrice. On remarque les freins 2 sur la bande intérieure.
Image

Le moteur principal, de marque Siemens, développe 84 kW
Image

Les freins 1 de type sabots sont situés sur l'arbre rapide directement en sortie du moteur
Image

Le réducteur fourni par l'entreprise milanaise Fachini
Image

Gros plan sur le moteur thermique de secours Kaelble de 65 CV
Image

En sortie du thermique, le boîtier d'accouplement et ses manettes permettant de choisir d'animer
le réducteur principal (gauche) ou les 6 courroies entraînant la poulie auxiliaire (droite)
Image

Les caractéristiques des câbles
Image

Les tommes d'ancrage des câbles porteurs
Image

Image

Image

Le quai de la gare amont :

Le quai vue de face,
Image

L’entrée des câbles dans le bâtiment, et la plaque du constructeur,
Image

La cabine à quai,
Image

Les consignes d’utilisation pour la gare intermédiaire,
Image

Arrivée d’une cabine en gare :

Image

Image

Image

La ligne :

Le départ,
Image

Image

La ligne survol un parc sur sa 1er partie,
Image

Puis une zone boisée,
Image

P3,
Image

Le survol de la ville de Huy,
Image

Image

Le croisement des cabines,
Image

Image

Arrivée sur le fort de Huy,
Image

Vue sur une cabine survolant la ville,
Image

P2 : la gare intermédiaire :

Image

Approche du pylône,
Image

Image

La descente de la benne,
Image

La benne redémarre,
Image

La porte-passerelle d’accès à la benne,
Image

Le fort de Huy :

Vue sur la ville et la centrale nucléaire de Thiange,
Image

Image

Huy est traversé par la Meuse,
Image

P1 & P2 sont situé sur le fort de Huy,
Image

Le passage d’une benne sur P1,
Image

Puis sur P2,
Image

Reprise de la ligne :

Arrivée de la benne à P2,
Image

Embarquement,
Image

P1,
Image

Descente vers la gare aval et survol de la Meuse,
Image

Image

La benne survolant la Meuse : principal fleuve de Belgique,
Image

Image

La gare aval :

Image

Arrivée de la benne,
Image

Le quai de la gare aval,
Image

Les bennes à quai,
Image

Image

Image

Informations sur les horaires et tarifs,
Image

Une fresque peinte dans la gare,
Image

Un croquis effectué par une école de Huy qui présente l’installation,
Image

L’entrée du bâtiment,
Image

Image

Le bâtiment vue de l’extérieur,
Image

Image

Vue sur la Meuse et le fort de Huy depuis la gare aval,
Image

Les véhicules :

Vue en ligne des bennes,
Image

Image

Les cabines ont été repeintes pour le cinquantenaire du TPH,
Image

La benne est limitée à 12 personnes,
Image

Le téléphone de bord,
Image

Quelques strapontins sont présents dans la cabine,
Image

Image

Image

Le chariot,
Image

Image

La nacelle de service :
Image

Photo souvenir....
Image


Merci pour leur aide et participation, sans qui ce reportage n'aurait pu être présenté : Lolo42, Makicata et Gauthier





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.14453 secondes. 24 requete(s).
94 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés