En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 11Bannière 32Bannière 29Bannière 28

 TPH V Scenic Cableway

Katoomba - Scenic World

Doppelmayr

T3 ES
Description rapide :
Le téléphérique le plus incliné d'Australie

Mise en service en : 2000



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : lolo42
Section écrite le 16/11/2009 et mise à jour le 25/11/2009
(Mise en cache le 08/11/2013)

    Image

C'est en Australie, au cœur des Blue Mountains, que www.remontees-mecaniques.net vous invite à partir aujourd'hui, avec la découverte d'un téléphérique à la cabine étagée originale : le Scenic Cableway.

Au sommaire :

  • Le Scenic World de Katoomba
  • Un téléphérique en complément du funiculaire
  • Ligne et infrastructures du Scenic Cableway
  • Une cabine "scénique"
  • Fonctionnement du Scenic Cableway


Le Scenic World de Katoomba

Les montagnes bleues

Les Blue Mountains sont une vaste chaîne de grès australienne s’étendant sur 260 kilomètres du nord au sud, et dont la superficie dépasse les 247 000 hectares. Ils culminent à One Tree Hill à 1111 mètres d'altitude.
Pour l'anecdote, l’appellation de "montagnes bleues" tire son nom des vapeurs d’huile qui se dégagent des nombreux eucalyptus, créant ainsi un nuage bleu au-dessus des montagnes.

C'est au cœur de ce paysage de carte postale que se trouve Katoomba, une petite ville australienne de 9000 habitants située à 110 kilomètres à l'ouest de Sydney. La ville tire son nom de la concaténation des mots aborigènes Ka Toom Ba, littéralement « la chute d’eau brillante », une cascade qui se jette dans la Jamison Valley, vaste plaine à la végétation luxuriante surplombée par d’impressionnants à-pic rocailleux, parmi lesquels se distinguent les fameux rochers des Trois Sœurs (the Three Sisters) ; un paysage spectaculaire qui, comme en témoignent les signalétiques en japonais que l'on trouve ça et là, a assis la réputation de cette petite bourgade bien au delà des frontières australiennes.

    Image
    © Google

    Les Trois Sœurs
    Image
    CC Wikipedia


Scenic World : une plongée au cœur de la nature grâce au transport par câble

Au centre de ce tableau luxuriant, non loin de la ville, Scenic World, offre à ses visiteurs une plongée au cœur de la nature. Le complexe touristique dispose pour ce faire de trois remontées-mécaniques ; des appareils qui constituent sans conteste, les principales attractions touristiques de la région.
Effectivement, le transport par câble est ici roi ! Il faut dire qu'il s'avère être le moyen de déplacement le plus adapté à ce site au relief contrarié, en respectant la nature par son faible impact sur la flore et sa consommation énergétique maitrisée, tout en offrant au visiteur des sensations et des panoramas spectaculaires.

Scenic World propose ainsi un survol de la vallée offrant une vue directe sur les chûtes de Katoomba par le biais d'un téléphérique horizontal (le Scenic Skyway), ainsi qu'une promenade dans la forêt de la Jamison Valley via des sentiers aménagés accessibles par le Scenic Railway, funiculaire détenant le record du monde de la plus forte pente, mais également, depuis 2000, par le téléphérique Scenic Cableway, l'appareil auquel s'intéresse plus particulièrement ce reportage.

    Les infrastructures du Scenic World
    Image



Un téléphérique en complément du funiculaire

70 ans de succès

Il y a 70 ans, le Scenic World, c'était un simple petit kiosque à sandwiches et ce funiculaire typique, à la base aménagé pour transporter le minerai et transformé pour une exploitation publique avec un matériel roulant de fortune. Une petite entreprise familiale que la majesté du site, classé à l'Unesco, a contribué à développer bien au delà des espérances de Philip Hammond, son créateur.
Si le succès est au rendez-vous dès début, l'expansion du tourisme international va assoir plus encore la réputation et la fréquentation du complexe. Le petit funiculaire n'arrive plus, à lui seul, à assumer la charge de descendre et monter les visiteurs du site principal à la vallée. L'appareil a, certes, déjà été rénové par 3 fois, et les derniers travaux de 1994 permettent désormais d'atteindre un débit de 720 personnes/heures, mais la configuration spécifique de cet appareil ne peut désormais plus appeler à une transformation plus poussée.
A l'aube des années 2000 la famille Hammond fait donc le choix de doubler l'accès à la vallée en commandant la construction d'un téléphérique au groupe Doppelmayr pour un coût de 13 millions de Dollars. C'est la division suisse de Thoune (originellement Habegger) qui est chargée des travaux. L'appareil ouvre en décembre 2000 et est officiellement inauguré sous le nom de "Sceniscender" le 22 février 2001. Il sera finalement renommé "Scenic Cableway" quelques années plus tard pour des questions d'uniformisation d'appellations au regard des noms donnés aux deux autres remontées du site.

    Vue aérienne du Scenic World et tracé des remontées-mécaniques
    Image
    ©Google

    Plaque inaugurale du téléphérique, initialement nommé Sceniscender
    Image


Une attractivité renforcée

Mais le Cableway ne se conte pas de doubler le funiculaire : plutôt que de simplement implanter le téléphérique en parallèle de l'appareil originel, Philip Ammond imagine une gare aval déportée un peu plus au sud.
La distance de 380 mètres séparant les gares aval des deux appareils a ainsi permis d'aménager un parcours botanique pédestre encadré et ludique au cœur de la forêt tropicale avec des informations détaillées sur la flore : le Scenic Walkway, une promenade idéale pour les familles.
La ballade se déroule, de plus, sur une plateforme en bois spécialement étudiée pour être accessible aux personnes à mobilité réduite, et se complète, pour les visiteurs le souhaitant, de nombreux parcours annexes, pour une découverte plus poussée des lieux.
Ainsi le téléphérique est utilisé de paire avec le funiculaire : le visiteur emprunte le téléporté à l'aller, puis parcourt le sentier botanique, et effectue le retour en funiculaire (ou inversement). Les deux appareils sont donc parfaitement complémentaires.

    Plan du Scenic Wolrd avec l'implantation du Scenic Cableway et du parcours pédestre Walkway
    Image

    Parcours en image : téléphérique Cableway > promenade Walkway > funiculaire Railway
    Image


Caractéristiques principales

  • Nom de l'installation : Scenic Cableway
  • type : téléphérique monovoie à va-et-vient
  • configuration : biporteur-monotracteur


  • Construction : 2000
  • constructeur : Doppelmayr (Doppelmayr Tramways Thun)
  • Exploitant : Scenic World
  • Saisons d'exploitation : Eté / Hiver


  • Véhicule : 84 places + 1 conducteur
  • Nb véhicules : 1 cabine
  • Constructeur véhicule : CWA
  • Temps de Trajet : 3 min
  • Débit : 730 personnes/heure pour chaque sens
  • Vitesse d'exploitation maximum : 5 m/s


  • Altitude gare amont : 955 m
  • Altitude gare aval : 737m
  • Dénivelée : 218 m
  • Longueur développée : 510 m


  • Moteur : ABB 500 kW
  • Emplacement motrice : gare amont
  • Tension tracteur : gare amont
  • Type tension câble tracteur : contrepoids
  • Tension porteurs : fixe


  • Câbles porteurs : 2x55 mm
  • Câble tracteur : 35 mm
  • Constructeur : Fatzer


Ligne et infrastructures du Scenic Cableway

Le but de l'appareil étant clairement de descendre les visiteurs au cœur de la Jamison Valley, une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir la remontée d'amont en aval.

La gare amont

La gare de départ est située à 955 mètres d'altitude, au sein du vaste complexe hébergeant les services d'accueil du Scenic World (guichets, toilettes...), des points de restauration parmi lesquels un restaurant panoramique, mais aussi, un cinéma, une boutique de souvenirs ainsi que les accès aux deux téléphériques et au funiculaire.
Le station d'embarquement est située à l'extrémité Sud du bâtiment principal. De la toiture terrasse du complexe, la gare amont laisse entrevoir ses poulies de déviation et la structure sur laquelle repose le sabot accueillant le chariot de la cabine. Les quais sont, quant à eux, situés juste en dessous, accessibles par l'intérieur du bâtiment. Ils sont à deux niveaux du fait de la conception étagée de la cabine.

    Vue d'ensemble de la gare de départ
    Image

    Les poulies de déviations et la structure du sabot émergent de la toiture terrasse
    Image

    La gare de départ est située non loin de celle de l'autre téléphérique, le Skyway
    Image

    L'accès aux quais par l'intérieur du bâtiment
    Image

    Les quais, à deux niveaux, sont situés en dessous
    Image

    Arrivée d'une cabine, embarquement imminent
    Image


La ligne du téléphérique

La ligne du Scenic Cableway est plutôt courte, mais les 510 mètres de trajet ont été étudiés pour donner au visiteur le maximum de sensations visuelles.
Le trajet commence paisiblement de façon quasi horizontale, mais déjà, le visiteur peut apercevoir, à l'approche de l'unique pylône, la déviation du câble qui plonge dans la vallée.
Au passage de l'ouvrage, la ligne assume en effet un important changement inclinaison (plus de 30°) et le véhicule se retrouve projeté dans une pente de 81 %, la plus importante de tous les téléportés d'Australie.
En plus du vide impressionnant sous la cabine, la vue s'ouvre alors très largement, révélant toute la majesté de la Jamisson Valley.
Le descente se poursuit ainsi jusqu'au cœur de la forêt sur quelques 200 mètres de dénivelée.

    Le profil en long de la ligne Scenic Cableway
    Image

    Vue du la partie haute depuis la gare amont
    Image

    La cabine s'éloigne de sa station de départ
    Image

    Portée entre gare et pylône
    Image

    Image

    Approche du pylône avec le Mont Solitaire en toile de fond
    Image

    Vue d'ensemble du pylône
    Image

    Passage sur le sabot de déviation
    Image

    Image

    Image

    Plongée dans la vallée
    Image

    Image

    Pente de 81 %
    Image

    Vue arrière sur le pylône
    Image

    Descente au cœur de la Jamisson Valley
    Image

    Image

    La ligne du Cableway longe celle du téléphérique contrepoids du funiculaire
    Image

    Le câble tracteur est soutenu par deux cavaliers durant le trajet
    Image

    Second cavalier présent sur la ligne
    Image

    Approche de la gare aval
    Image

    Image

    En bout de ligne, au cœur de la végétation luxuriante de la Jamisson Valley
    Image

    Image



La gare aval

La gare aval est implantée au cœur de la foret tropicale à 737 mètres d'altitude. Le but étant de laisser au maximum toute sa place à la nature, la station se résume volontairement à sa plus simple expression : à savoir de simples quais d'embarquement/débarquement, tout de même surmontés d'une casquette de protection légère. L'espace central et son sabot d'accueil demeurent, quant à eux, à ciel ouvert, et aucun élément technique n'est présent hors les nécessaires ancrages des câbles porteurs et les deux poulies de renvoi du câble tracteur.

    Vue d'ensemble de la gare aval
    Image

    Une structure métalique légère et un espace central à ciel ouvert
    Image

    Arrivée de la cabine
    Image

    Image

    La cabine à quai
    Image

    Espace d'attente abrité sur le côté de la gare
    Image

    La partie technique se résume à sa plus simple expression : encrage central des porteurs et poulies de renvoi du tracteur
    Image

    Gros plan sur les deux poulies de renvoi du câble porteur
    Image

    Image


Une cabine "scénique"

Une caisse conçue sur-mesure

La cabine du Cableway a été conçue sur-mesure par le carrossier Suisse CWA de façon à offrir le trajet le plus démonstratif possible pour tous les passagers. A cet effet le plancher de la caisse se présente de façon étagée, comme celui d’un funiculaire, à l’image des gradins d’une scène de spectacle, à ceci près que la scène est ici absente et que le spectacle est assuré par le panorama majestueux sur la Jamisson Valley s’offrant aux yeux des passagers.

    Gros plan sur la cabine
    Image

    La caisse de l'appareil a été conçue sur mesure par le carrossier CWA
    Image

    De larges vitrages panoramiques
    Image

    Image

    La caisse possède un profil incliné particulier
    Image

    L'aménagement intérieur se présente comme sous une formé étagée
    Image

Sur la caisse, l’inscription « Rick Andrewartha » rend hommage à cet homme, chef de projet australien de l’équipe de Doppelmayr Thoune, et qui a porté le projet du téléphérique jusqu’à son décès brutal survenu peu avant l’ouverture de l’appareil en décembre 2000, comme en témoigne la plaquette apposée à l’intérieur de l’habitacle.

    « Rick Andrewartha »
    Image

    Plaquette "hommage"
    Image


Sept gradins pour une vue parfaite

A l’intérieur, sept gradins permettent de répartir confortablement 84 passagers dans l’habitacle.
Les rangs des extrémités, plus larges et communquant directement avec les portes d'accès, sont prévus pour accueillir les personnes à mobilité réduite. Quatre strapontins sont également disponibles pour les passagers désireux de s’asseoir.

L’inclinaison de la cabine a été pensée pour que chaque occupant puisse garder en point de mire le paysage sans gêne importante du rang inférieur, et ainsi vivre au mieux la sensation de « saut dans le vide » provoquée au passage du pylône.

    Quelques vues sur l'intérieur aménagé en gradins
    Image

    Image

    Le premier rang (comme le dernier) est aménagé pour accueillir les PMR
    Image

    Alignement de la porte avec le quai pour le passage des chariots PMR
    Image

    La cabine accueille 84 passagers et le cabinier
    Image

    Trappe d'accès en toiture
    Image

Le poste de conduite est relégué à l’arrière de la cabine. Le conducteur dispose, via un panneau Sisag, de l’ensemble des paramètres et commandes nécessaires pour le pilotage intégral du téléphérique.

    Image

    Panneau de commande Sisag
    Image

    Image


Le chariot

Le chariot du téléphérique s'articule autours d'une série de 2x12 galets auxquels viennent s'ajouter sur l'avant deux autres galets reliés à l'ensemble principal par un bras aux roulements principaux. Ces deux galets supportent les quatre freins agissant par pression sur les deux câbles porteurs et destinés à immobiliser la cabine en urgence. Une configuration typiquement Habegger, qui nous rappelle la conception d'origine thounoise de l'appareil.

    Le chariot
    Image

    Gros plan sur les 4 freins à l'avant du chariot, une configuration façon Habegger
    Image

    Chariot en gare sur le sabot
    Image


Fonctionnement du téléphérique

Disposition et tension des câbles

Le téléphérique Scenic Railway est un appareil monovoie. Il adopte une configuration à deux câbles porteurs d'un diamètre de 55 mm classiquement disposés de façon coplanaire sur un plan horizontal pour répartir les charges d’appui du chariot. La faible longueur de la ligne a permis, pour ceux-ci, de se passer d'une tension dynamique : ils sont simplement amarrés via des mordaches à un massif en béton en gare aval et enroulés autour d'une tomme en amont. Un dévideur permet de stocker une réserve pour les déplacements destinés à éviter les points d'usure prématurée.
    Tomme d'ancrage et dévideur en gare amont
    Image

    Gros plan sur la tomme, la réserve, et la mordache
    Image


La traction de la cabine s’opère via un câble unique de 35 mm quil dispose, quant à lui, d'une tension dynamique réalisée en gare amont par un contrepoids en béton suspendu à une poulie de renvoie verticale.

En plus d'assurer la tension du câble tracteur, la gare amont est également motrice, une configuration peu usuelle pour un téléphérique à va et vient.
L'adhérence du câble autour de la poulie motrice est assurée par un double enroulement faisant appel au couple classique poulie motrice double-gorge et poulie de renvoi libre.

    Image

    Les poulies de déviation verticale
    Image

    La poulie bleue permet de renvoyer le câble de la partie "tension" vers la partie "entrainement"
    Image

    Image

    On pénètre à l'intérieur de la gare amont : vue sur le double enroulement de l'entrainement au premier plan, et le contrepoids de tension en arrière plan
    Image

    Image

    Double enroulement avec poulie motrice double gorge et poulie de renvoi
    Image

Entrainement du téléphérique

L'entrainement principal de l'appareil est assuré par un moteur électrique à courant continu ABB développant 500 kW. Sur l'arbre rapide, directement en sortie, on trouve un volant d'inertie sur lequel sont montés les freins de sécurité 1 (freins de services). L'arbre pénètre ensuite dans le réducteur qui transmet la puissance à l'arbre lent entrainant la poulie motrice. 

Dans l'axe de l'arbre rapide, pris sur la face opposée du réducteur, un arbre de secours permet le rapatriement de la cabine en cas d'avarie sur le moteur ABB. Il s'articule autour d'un motoréducteur hydraulique et d'un freinage de sécurité 1 sur volant d'inertie.

Les freins de sécurité 2 (freins d'urgence) sont composés de freins à étriers dont les plaquettes qui viennent exercer leur pression sur la périphérie de la poulie motrice. L'ensemble des freinages du téléphérique est géré hydrauliquement par une centrale.


    Image

    Vue d'ensemble de l'entrainement : moteur (bleu clair), freins (jaunes), réducteur (bleu foncé), motoréducteur de secours (rouge) et, sur la gauche centrale des freins (rouge)
    Image

    Arbre lent et réducteur
    Image

    Image


Dispositif d'évacuation

En cas d'impossibilité de rapatrier la cabine par le biais du treuil principal, un dispositif auxiliaire permet d'envoyer un véhicule à la rencontre des passagers à secourir.
Il s'articule autour d'un treuil à tambour motorisé qui permet de dérouler un câble sur toute la longueur de la ligne. L'ensemble, situé en gare amont à proximité de l'entrainement principal, est mu par un motoréducteur alimenté hydrauliquement.
Un côte de ce tambour dispose d'une couronne périphérique équipé d'un freinage hydraulique par étriers.
    Le treuil à tambour d'évacuation est situé à côté du treuil principal
    Image

    Le tambour avec son motoréducteur hydraulique (en rouge au centre), son frein (en rouge à droite).
    Une coulisse asservie au tambour permet de répartir l'enroulement du câble de façon homogène
    Image


Le véhicule destiné à l'évacuation est un panier à ciel ouvert pouvant accueillir 10 personnes. Il est, en temps normal, stocké au pied du quai. Pour l'évacuation, le personnel le place sur la ligne par l'intermédiaire du câble du treuil. Son chariot repose alors sur les deux câbles porteurs du téléphérique.

    Le véhicule destiné à l'évacuation stocké au pied du quai
    Image

    Le panier peut accueillir 10 personnes
    Image

    Les galets du chariot prennent place sur les câbles porteurs durant la procédure
    Image

    Le véhicule est hissé sur la ligne par l'intermédiaire du treuil
    Image

    Image


Poste de conduite

Le poste de conduite est situé en gare amont. La vue directe sur le haut de la ligne (section G2-Pylône) est complétée par une vision par caméra pour la partie basse (Pylône-G1).
Le téléphérique est piloté par une électronique Sisag (pupitre et logiciel sur ordinateur).

    Le local du poste de conduite
    Image

    Pupitre de commande Sisag
    Image

    L'ordinateur avec le logiciel Sisag et la vue de la caméra sur la ligne
    Image



En conclusion

Le Cableway a été construit dans le but d'épauler le Railway, remontée historique du site, dans son rôle d'accès à la Jamisson Valley.
En ajoutant un débit de 730 personnes/heures à celui, similaire, du funiculaire, le téléphérique a résolu les problèmes d'attente.
Mais, au delà, l'aménagement d'un parcours botanique entre les gares aval des deux appareils confère au téléporté un rôle parfaitement complémentaire de celui du Railway. L'allée s'effectue avec l'un et le retour avec l'autre.
D'ailleurs, le téléphérique, avec sa cabine panoramique étagée si particulière et sa ligne au brusque changement de pente, constitue pour les visiteurs une attraction à part entière.
Le Scenic Cableway détient le record du téléporté le plus incliné d'Australie et a, depuis sa mise en service fin 2000, contribué à renforcer, plus encore, l'attractivité du site.

Crédits

Texte, schémas, mise en page : Laurent Berne
Photographies : Rodo_Af

Site internet du Scenic World : www.scenicworld.com.au

    Image





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11954 secondes. 29 requete(s).
89 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés