En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 4Bannière 34Bannière 39Bannière 14

 TSCD6-10 de la Clappe

Pra Loup (La Foux-Pra Loup)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Nouveauté 2013 du domaine skiable de Pra-Loup remplaçant une télécabine, deux télésièges, et un téléski. Il permet d'accéder au plateau de la Dalle en Pente depuis le front de neige de la station.

Mise en service en : 2013

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : j'ib
Section écrite le 20/04/2015 et mise à jour le 22/04/2015
(Mise en cache le 22/04/2015)

Téléporté mixte de la Clappe
Pra-Loup (04)


Image


Bienvenue à Pra-Loup

La station de ski de Pra-Loup est située dans la vallée de l'Ubaye, au dessus de Barcelonnette, dans le département des Alpes de Haute-Provence.
Elle fait partie du domaine skiable de l'Espace-Lumière regroupant ce centre de ski ainsi que le Val-d'Allos depuis 1977. La liaison entre les deux stations s'effectue grâce au télésiège des Agneliers (Val-d'Allos → Pra-Loup) et des Ubaguets (Pra-Loup → Val-d'Allos).
A Pra-Loup, on skie entre 1500 (départ de la télécabine de Molanès) et 2500 mètres d'altitude (sommet des téléskis du Lac et du télésiège des Quartiers).

En 1961, la station a ouvert ses portes après un énorme investissement de 500 millions de francs qui a permis la création de 45 kilomètres de pistes, 13 téléskis et 2 télécabines.
Aujourd'hui, la station dispose de 18 remontées mécaniques (1 télémix, 2 télécabines, 4 télésièges dont deux débrayables, 8 téléskis et 3 tapis roulant) dont la plupart sont récentes. Toutes ces installations desservent un total de 38 pistes (1 piste noire, 16 pistes rouges, 15 pistes bleues, 6 pistes vertes).

Vue d'ensemble du village et de la station de ski de Pra-Loup
Image

L'aménagement du front de neige de Pra-Loup 1600

À la fin des années 50, Pierre Grouès, médecin philanthrope, eut l'idée de créer une station de ski pour développer l'attractivité du village de Pra-Loup. Pour cela, il s'est entouré des meilleurs spécialistes du moment : Émile Allais, célèbre skieur alpin français et Honoré Bonnet, illustre entraîneur de l'équipe de France de ski alpin. La station prend forme au début des années 1960 avec la construction des téléskis doubles de la Clappe, permettant à eux deux d'accéder au plateau de la Dalle en Pente. En décembre 1965 est inauguré la première télécabine du domaine skiable, celle de Costebelle, construite par Weber, sur l'extrémité droite du front de neige et donnant accès à un nouveau domaine d'altitude. L'aménagement du front de neige continue avec la mise en service en 1967 du premier téléski des Sorbiers, desservant un petit espace débutants sur le front de neige. La télécabine des Clappiers fait, elle, son apparition l'année d'après afin de doubler les téléskis de la Clappe déjà existant. Le tourisme hivernal se développant de plus en plus à Pra-Loup, l'exploitant décide donc d'installer un stade de slalom sur le front de neige avec son téléski dès 1970. Puis, 1972 sera marqué par l'installation du téléski de Pré Chauvet parallèle au début de l'appareil des Clappiers. En l'espace de douze années, le front de neige de la station s'est équipé de sept remontées mécaniques dont deux gros porteurs.

Le front de neige de Pra-Loup 1600 au milieu des années 70', avec la télécabine des Clappiers et le téléski de Pré Chauvet au premier plan, les téléskis doubles de la Clappe au centre de l'image, et les téléskis du Stade et des Sorbiers ainsi que le téléporté Weber en arrière plan
Image

Après une dizaine d'années d'arrêt des investissements sur le domaine skiable, ces derniers reprennent dès 1981 avec la construction du télésiège fixe triplace de la Clappe, doublant les téléskis éponyme et entraînant la suppression d'un des ces deux derniers téléskis. L'année 1983 est émouvante pour la station puisqu'elle voit sa première télécabine, celle de Costebelle, disparaître au profit d'une nouvelle six places performante. De l'autre côté du front de neige, le télépulsé des Choupettes fait son apparition afin de permettre aux skieurs venant à la journée de rejoindre le front de neige. En 1997 le deuxième téléski des Sorbiers est construit. A partir de 2010, la SMAP entreprend un tri sur ses vieilles remontées mécaniques. Le téléski de Pré Chauvet disparaît en premier, puis en 2012 les téléskis des Sorbiers sont supprimés au profit d'un tapis roulant, et en 2013, la télécabine des Clappiers, le télésiège et le téléski de la Clappe disparaissent également pour laisser place à un téléporté mixte flambant neuf de chez Poma. Dernière étape en 2014, avec la suppression du télépulsé des Choupettes. En pas moins de quatre ans, sept installations construites aux alentours des années 1970 ont été supprimés au profit de trois remontées bien plus performantes.

2013 : Réorganisation des remontées mécaniques du front de neige

Après la construction en 2009 de la télécabine de Molanès, en 2010 du télésiège de Peguieou et en 2012 du télésiège des Bergeries, place en 2013 au téléporté mixte de la Clappe. Afin de moderniser son domaine skiable, la SMAP décide donc de réorganiser son front de neige, mais aussi de supprimer les installations devenus aujourd'hui obsolètes et inutiles. Ce sont donc depuis 2013, qu'ont disparus quatre appareils : la télécabine des Clappiers, le téléski et le télésiège de la Clappe, partant à eux trois du front de neige de Pra-Loup 1600 et donnant accès au plateau de la Dalle en Pente, ainsi que le télésiège de la Garcine qui « doublait » en quelques sortes le télésiège de Peguieou situé juste au dessus de ces derniers appareils.

Le télésiège et le téléski de la Clappe partaient côte à côte. Le téléporté avait sa gare amont en contrebas du restaurant de la Dalle en Pente tandis que le téléski, lui, s'arrêtait au début du plateau éponyme. La télécabine des Clappiers partait en contrebas de ces deux derniers appareils, permettant donc aux résidences des alentours de prendre directement cette installation sans avoir à monter à pied, et arrivait juste à côté du restaurant cité dernièrement. Enfin le téléporté de la Garcine démarrait à proximité du Peguieou, et finissait dans les contrebas de la piste rouge de l'Olympique.

Situation du télésiège de la Garcine (en mauve), de la télécabine des Clappiers (en vert), du télésiège (en rouge) et du téléski de la Clappe (en bleu)
Image

La télécabine des Clappiers ainsi que le télésiège et le téléski de la Clappe prenant leurs départs sur le front de neige de Pra-Loup 1600 avaient plus ou moins le même rôle, mais n'attirait pas la même clientèle. En effet, ces installations permettaient l'accès au domaine d'altitude, et plus particulièrement à la zone débutantes de la Bélière ou encore au télésiège de Peguieou, menant encore plus haut sur la station.
Le téléski attirait une clientèle qui désirait enchaîner des rotations sur les pistes, le télésiège lui était plutôt pour les skieurs cherchant la tranquillité et n'étant pas pressé, et enfin la télécabine convenait plutôt pour les personnes logeant sur le bas du front de neige. A eux trois, ils produisaient un débit horaire d'environ 2700 personnes. Comme on peut le constater, il est légèrement supérieur au débit de l'actuel télémix (2665 personnes par heure). Le but de cette modernisation n'est pas l'augmentation du débit mais juste de redonner un coup de jeune, d'améliorer le confort et l'impact environnemental. En effet, on retrouvait avant 2013 des remontées datant de 1961, 1968, ou encore 1983, très peu confortables, et qui présentaient plus de trente-deux pylônes contre onze aujourd'hui sur une installation !
Étant en plus secondés par la télécabine de Costebelle, ces trois appareils n'étaient pas toujours ouverts, et encore moins en même temps. En effet, le téléski a souvent la priorité sur l'ouverture et le télésiège est plutôt délaissé dans les périodes hors vacances scolaires.

En ce qui concerne le télésiège de la Garcine, construit en 1981, il permettait de doubler celui de Peguieou sur une plus petite longueur. Par contre, depuis le remplacement des téléskis de Peguieou par un téléporté débrayable, la Garcine ne servait quasiment à rien puisqu'on retrouvait une installation plus rapide, plus confortable, et qui débitait plus sur une plus grande longueur.

Techniquement la télécabine des Clappiers faisait partie de l'une des premières installations de ce type commercialisés par Poma. La gare aval, située dans un bâtiment en bois, était la station motrice de l'installation. La ligne, traversant une forêt de mélèzes, se composait de dix pylônes verts et blanc en treillis. La gare amont, également placée dans un bâtiment en bois, accueillait elle la tension dynamique du câble via un contrepoids situé sur le dernier pylône de la ligne et relié à la poulie retour par des câbles. Enfin, l'appareil était équipé de cabines de type Espace 4 commercialisée au début du XXIème siècle par Sigma Cabins et qui ont remplacés les vieillissantes SP4 d'origine.

La gare aval de la télécabine
Image

La fin de la ligne avec une cabine Espace 4
Image

La gare amont avec toute la mécanique de l'intérieur
Image

Le télésiège de la Clappe était équipé lui d'une gare Delta s'occupant de la mise en mouvement du câble ainsi que de la tension dynamique de ce dernier via deux vérins hydrauliques situés sur les extrémités de l'infrastructure. La ligne, parallèle à celle du téléski de la Clappe, était composée de douze pylônes. On retrouvait enfin en gare amont une classique poulie retour fixe.

La gare aval du télésiège de la Clappe située au dessus du front de neige
Image
(Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'installation dans la BDD)


Le téléski de la Clappe, dont sa motrice était située en aval juste à côté de celle du télésiège, possédait une classique infrastructure Poma de type T100 Treillis. La ligne était composée de dix pylônes et traversait une forêt de mélèzes. Rien de plus classique en gare amont qu'une poulie flottante s'occupant de la tension dynamique du câble par un contrepoids.

La gare aval du téléski de la Clappe durant ses derniers jours de fonctionnement
Image
(Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'installation dans la BDD)


Enfin pour terminer, intéressons-nous rapidement au télésiège de la Garcine qui a juste fait l'objet d'une suppression et non d'un remplacement. Il possédait une gare Delta motrice-tension en aval, et d'une poulie retour-fixe en amont.

La gare aval, cachée dans les mélèzes
Image

Un chantier rondement mené par la TRAME

Après avoir fait installer le télésiège des Bergeries en 2012 par la TRAME, l'exploitant renouvelle sa confiance envers cette société pour monter le nouveau téléporté mixte de la Clappe en 2013. Les travaux de ce dernier ont commencé durant la seconde moitié du mois de juillet par la destruction des remontées mécaniques déjà existantes. Le mois d'août a permis aux équipes de couler les bétons des pylônes, puis le mois suivant a été la mise en place du béton préfabriqué de la gare aval afin de gagner toujours plus de temps. Nous avons par ailleurs pu assister à l'héliportage des pylônes le 25 septembre. Durant le mois d'octobre la gare aval a été montée au sol puis montée sur les massifs. À noter que cette opération de montage au sol a été une première pour la TRAME. Courant novembre le câble a été tiré, avec la livraison des véhicules, et les premiers tests ont pu être faits début décembre pour une ouverture au public effective au début des vacances de Noël 2013.

La gare aval montée fin octobre 2013 (Photo Facebook de Pra-Loup)
Image
(Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'installation dans la BDD)


La gare aval finie début décembre 2013 ; l'installation n'attend plus que ses véhicules (Photo Facebook Pra-Loup
Image
(Ou cliquez ici pour accéder au reportage de l'installation dans la BDD)


La Clappe passe en téléporté mixte

Ce sont donc quatre vétustes remontées mécaniques qui ont laissé place à un seul téléporté mixte, signé Poma. Pour ce nouvel aménagement, le Syndicat Mixte d'Aménagements de Pra-Loup (SMAP) a décidé de garder un tracé quasiment identique mais plus logique que les anciennes installations. En effet, la gare aval a été installée quelques mètres plus bas par rapport au télésiège et au téléski, afin de permettre un meilleur accès pour les skieurs ainsi que pour les piétons. Et oui, les piétons, car l'exploitant a choisi un télémix, une combinaison de cabines et de sièges sur le même câble, et tout ceci dans le but de donner plus de conforts durant le transport premièrement aux piétons, mais aussi aux skieurs s'ils préfèrent être à l'abri des intempéries.
Le fait d'avoir installer la gare aval dans le même axe que le feu télésiège, a privé les résidences qui desservaient directement la télécabine des Clappiers d'un accès direct sans avoir à marcher une centaine de mètres jusqu'au nouvel appareil. Il fut donc décidé d'installer un tapis roulant entre la gare du feu téléporté et du nouveau. En plus de tout cela, ce petit investissement a permis de créer un nouvel espace débutants.

Nouvelle situation de la gare aval du téléporté mixte de la Clappe sur le front de neige de Pra-Loup 160 ; on remarque le tapis des Clappiers sur la droite de la photo
Image

Clappe : L'accès au domaine d'altitude

Le téléporté mixte de la Clappe est situé sur la gauche du front de neige de Pra-Loup 1600, à proximité de la télécabine de Costebelle. Il a été construit en 2013 par Poma.
Cette installation a pour but principal d'acheminer les skieurs du bas des pistes au plateau de la Dalle en Pente. Elle a donc un rôle d'ascenseur très important du début jusqu'à la fin de la journée. Sa situation sur la gauche du front de neige permet par conséquent un accès direct à son sommet à la partie gauche du domaine skiable, c'est-à-dire au télésiège débrayable de Peguieou, ou encore à l'espace débutants de la Bélière, desservi par le téléski éponyme. Par ailleurs, cet appareil est doublé sur une longueur quasi équivalente par la télécabine de Costebelle, située sur la partie droite de la station, et donnant donc accès au secteur des Bergeries, rejoignant ensuite celui de Peguieou.

En plus de cette fonction d'ascenseur, le téléporté mixte de la Clappe offre du ski propre à ses utilisateurs sur des pistes de niveau plutôt difficile. Au total plus de quatre pistes sont desservies :

  • La piste rouge des Fraises, généralement laissée en bosses ou en poudreuse après les chutes de neiges.
  • La piste bleue de la Clappe : Piste donnant accès en premier temps au télésiège de Peguieou et à la télécabine de Molanès, puis revenant sur la gare aval de cet appareil. Cette piste est équipée d'un dispositif d'enneigement artificiel.
  • La piste bleue de la Garcine.
  • La piste verte du « Y » : Piste plate et équipée de canons à neige permettant d'accéder au téléski de la Bélière ainsi qu'aux téléskis de Courtil 1 et 2.

Voici sa situation sur le plan des pistes :

Image

Caractéristiques

Caractéristiques Administratives

TSCD-Téléporté débrayable avec sièges et cabines : CLAPPE
Maître d'Ouvrage : SMAP
Maître d’Œuvre : ERIC
Études Topographiques : Mesur'Alpes
Montage / Génie Civil : TRAME / Poma
Terrassements : TMTC / Caratelli / Gaudy
Installation Électrique : INEO
Exploitant : SMAP
Constructeur : Poma
Année de construction : 2013
Montant de l’investissement : 8 000 000 €

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité des sièges : 6 personnes
Capacité des cabines : 10 personnes
Débit à la montée : 2665 p/h
Débit à la descente : 579 p/h
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Temps de trajet : 4 min 24 sec

Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1629 mètres
Altitude amont : 2005 mètres
Dénivelée : 376 mètres
Longueur développée : 1322 mètres
Longueur horizontale : 1261 mètres
Pente maximale : 53 %
Pente moyenne : 30 %

Caractéristiques Techniques

Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Nombre de pylônes : 11
Nombre de sièges : 60
Nombre de cabines : 10
Sens de montée : Gauche
Type de gares : Multix
Type de motorisation : Courant continu
Puissance électrique du moteur principal : 2*415 kW
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 47 000 daN
Fabricant des cabines : Sigma Cabins
Type de cabines : Diamond
Type de sièges : LPA-6-OCC
Type de pinces : LPA-M
Diamètre de la poulie motrice : 4900 mm
Diamètre de la poulie retour : 4900 mm
Espacement des véhicules : 9 secondes
Largeur de la voie : 6,6 mètres

Caractéristiques du Câble

Fabriquant du câble : ARCELOR MITTAL
Date de pose : 2013
Type de câblage : Lang
Sens de câblage : Droite
Diamètre du câble : 46 mm
Composition du câble : 6×26 Fils
Âme : Compacte

Ligne et infrastructures du téléporté mixte de la Clappe

Gare aval :

La gare aval est la station tension de l'installation. Elle est située à 1629 mètres d'altitude sur le front de neige de Pra-Loup 1600.
L'infrastructure est une Multix avec une couverture en bois. La tension dynamique du câble est effectuée par un vérin hydraulique. L'embarquement des cabines s'effectue dans l'axe des ralentisseurs, celui des sièges s'effectue dans l'axe des lanceurs.

La gare aval vue depuis la fin de la piste bleue de la "Clappe"
Image

Vue rapprochée
Image

La gare aval vue de profil
Image

Image

La gare aval vue de trois-quarts d'un côté ...
Image

... Comme de l'autre
Image

La gare aval vue de face avec les bornes de contrôle des forfaits
Image

La gare aval vue de face depuis la file d'attente
Image

La zone d'embarquement des cabines
Image

Un siège dans le contour
Image

C'est parti !
Image

La ligne :

La ligne, longue de 1322 mètres et composée de 11 pylônes, a une hauteur de survol au maximum de 14 mètres. La plus longue portée de la ligne est de 176 mètres.

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : 10C/10C
  • P2 : 8C/8C
  • P3 : 10S/8S
  • P4 : 8S/6S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 8S/6S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 10S/8S
  • P9 : 10S/10S
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 12S/12S

La ligne vue depuis l'aval
Image

P1 et P2 en sortie de gare
Image

P3
Image

P4
Image

Portée P4 - P5
Image

P5
Image

P6
Image

P7
Image

P8
Image

P9
Image

P10
Image

Portée P10 - P11
Image

P11
Image

Gare amont :

La gare amont est la station motrice de l'installation. Elle est située à 2005 mètres d'altitude sur le plateau de la Dalle en Pente, juste à côté du restaurant éponyme.
Le câble est donc mis en mouvement par deux moteurs électrique à courant continu développant chacun 415 kW. Le débarquement des cabines s'effectue dans le contour ainsi que dans l'axe des lanceurs, celui des sièges dans l'axe des ralentisseurs.

Arrivée en gare
Image

Image

La gare amont vue de trois-quarts avec la zone de débarquement des sièges
Image

La gare amont vue de face
Image

La gare amont vue de trois-quarts avec la zone de débarquement des cabines
Image

La zone de débarquement des cabines
Image

Vue de profil de la gare amont en partant vers l'espace débutants de la Bélière
Image

La gare amont, le poste de commandes ainsi que le local avec les transformateurs
Image

La gare amont vue de profil
Image

La gare amont vue en contre-plongée
Image

Image

La gare amont vue depuis le début de la piste bleue de la "Clappe"
Image

Véhicules et pinces

Le téléporté mixte de la Clappe est équipé au total de 70 véhicules dont 60 sièges et 10 cabines. Les sièges sont des LPA-6-OCC pouvant accueillir jusqu'à six personnes, et dont l'assise est délimitée et bicolore (grise et noire) pour que les skieurs ne se mélangent pas au moment de s'asseoir. Quant aux cabines, ce sont des Diamond grises provenant de chez Sigma Cabins avec le logo de la station collé sur les différentes vitres. Elles ont une capacité de 10 personnes. Les banquettes sont en moquette.

Une cabine en ligne
Image

Image

Un siège en ligne
Image

Image

Croisement entre deux cabines
Image

Croisement entre deux sièges
Image

Croisement entre une cabine et un siège
Image

Les véhicules sont tous reliés au câble par des pinces LPA-M dont l'embrayage et le débrayage sur le câble s'effectue grâce à deux ressorts s'actionnant en entrée et en sortie de gare au passage d'une came. A noter aussi que ces pinces peuvent être considérées comme auto-dégivrantes puisque le simple fait de comprimer les ressorts suffit à casser le givre.

Image

Image

Le téléporté mixte de la Clappe vu depuis les pistes

Le dernier pylône de la ligne avec le croisement d'une cabine et d'un siège
Image

Les derniers mètres de la ligne du pylône 9 au 11
Image

Le pylône 8 vu depuis la piste rouge des Loups
Image

Pylône 7 avec la vallée de l'Ubaye en arrière plan
Image

Du pylône 6 à la gare aval
Image

Un investissement réussi

Le téléporté mixte de la Clappe vient donc compléter le plan d'investissements lancé par l'exploitant en 2009. Il permet d'accéder au domaine d'altitude depuis le front de neige de Pra-Loup 1600 pour tous types de personnes : piétons, débutants, skieurs confirmés … De plus, cette installation remplace à merveille ses prédécesseurs qui commençaient à prendre de l'âge.
Ainsi, l'un des prochains investissements sur le domaine skiable devrait être le remplacement de la télécabine de Costebelle ou celui des téléskis des Lac I et II.

Le téléporté mixte de la Clappe : un investissement complètement réussi !
Image

J'ib, Avril 2015

Photos : J'ib
Texte, bannière et mise en page : J'ib
Date des photos : 28 mars 2014



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10947 secondes. 35 requete(s).
87 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés