En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 37Bannière 19Bannière 6Bannière 20

 TSCD6-8 du Drouvet 1

Orcières Merlette

Poma

T3 ES
Mise en service en : 2008

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : François05
Section écrite le 15/06/2014 et mise à jour le 15/11/2014
(Mise en cache le 19/11/2014)

Télémix du Drouvet 1 – Orcières 1850

Poma - 2008

Image


Orcières 1850

Orcières 1850 est une station de ski créée en 1962 se trouvant dans les Hautes Alpes, plus précisément dans la vallée du Champsaur à la limite du parc national des Ecrins. Le domaine skiable, fut repris en 2003 par le groupe Labellemontagne ou anciennement Rémy Loisirs. Dès lors un programme d’investissements est réalisé dans le but de moderniser le parc des remontées avec la création de 3 Télémix dont le 1er de France et 2e du monde à savoir celui de Rocherousse, mais aussi le remplacement de l'ancienne télécabine du Drouvet par deux appareils similaires en 2005 et 2008. En 2013, Orcières 1850 a construit le télésiège des Estaris, l'un des premiers appareils de la gamme Eezii de Poma, en remplacement du TSF2 des Lacs. Ceci, sans oublier également la restructuration des deux fronts de neige des Drapeaux et du Queyrelet ainsi que le renforcement de l'enneigement de culture.
Le domaine comprend aujourd'hui 28 remontées mécaniques dont : 3 Télémix, 2 télésièges débrayables, 5 télésièges fixes et 16 téléskis. Ces remontées desservent 44 pistes (dont 17 pistes rouges et 6 pistes noires) d'une longueur de 100 km, réparties entre 1830 et 2725 mètres d'altitude.

Pour plus d’information : http://www.orcieres.com/


La télécabine du Drouvet

La télécabine du Drouvet était à l'origine une installation 2 places construite en 1962 par Sarrasola-Sacmi. Elle fut par la suite transformée en 1974 par Poma en télécabine 4 places avec l'apparition des fameux "œufs". Cette longue installation, divisée en 2 tronçons, a été démontée pour laisser place à deux appareils Poma de type Télémix, construits en 2005 et 2008.

Cette télécabine est restée longtemps l'axe principal de ski du domaine. En effet elle permettait d'accéder au sommet du domaine skiable de l'époque à 2655 mètres d'altitude.


Vidéos sur le site de l'INA, relatant les débuts de la station ainsi que la construction de la télécabine:
http://www.ina.fr/video/RAF05010712/amenagement-de-la-station-de-ski-d-orcieres-merlette-video.html
http://www.ina.fr/video/RAF03005279/plan-d-amenagement-d-orcieres-merlette-video.html

Dossier sur les "œufs" de Poma issu ici d'une rénovation total de l'appareil en 1978.
Image

Partons à présent au fil de l'ancienne télécabine du Drouvet, et au cours des changements opérés au cours du temps.
Construction de la gare aval,
Image

Les premières cabines proches de la gare aval,
Image

Les cabines des deux version différentes survolant la zone débutants du front de neige,
Image

Image

Vue vers l'amont, au loin l'arrivée de la télécabine au Drouvet,
Image

Durant la rénovation faîte par Poma, les cabines passent de 2 à 4 places et sont désormais des SP4
Image

Brochure d'époque,
Image

La gare intermédiaire durant le premier hiver d'exploitation, sur la gauche on peut remarquer la présence du "câble" ayant permis la construction de la télécabine,
Image

Plus tard, avec la présence du restaurent sous la gare, et sur la gauche le téléski du Méollion pas encore doublé,
Image

Arrivée en gare intermédiaire,
Image

En sortie de la gare intermédiaire, début du 2e tronçon,
Image

A la conquête du sommet,
Image

Image

L'arrivée au sommet,
Image


Le Télémix du Drouvet 1

Qu'est-ce qu'un Télémix ?
Il s'agit tout simplement d'un appareil qui "mixe" à la fois des sièges et des cabines.
Ainsi, il permet d'avoir les avantages d'un télésiège en conservant les skis aux pieds et les avantages d'une télécabine pour la sécurité des enfants et la facilité d'utilisation, pour les piétons aussi bien l'hiver que l'été. Ainsi, les cabines permettent une exploitation totale, montée comme descente, avantage non-négligeable pour la saison estivale. Pour ce faire, la gare aval d'embarquement est composée en deux parties :
- Une partie embarquement pour les cabines, avec une vitesse de 0,3 m/s
- Une deuxième partie après le contour pour l'embarquement des sièges, qui s'effectue à 1 m/s

Le Télémix du Drouvet 1 est le premier maillon de l'historique colonne vertébrale du domaine skiable ; il est complété par le Télémix du Drouvet 2. Cet appareil vient donc en remplacement d'une télécabine Poma sur un tracé légèrement différent. En effet, désormais l'embarquement s'effectue non plus à côté du télésiège du Montagnou mais juste à côté du télésiège de la Bergerie. De plus, la ligne auparavant très aérienne, sensible au vent est désormais bien plus discrète, car survolant le torrent de la Combe.
Cette nouvelle position stratégique lui permet d'être plus facile d'accès, pour l'ensemble de la clientèle. A noter que c'est ici le troisième Télémix de la station, tous signés Poma.

Le Télémix du Drouvet est désormais accolé au télésiège de la Bergerie
Image

Depuis le sommet de cet appareil, il est possible de rejoindre de nombreuses pistes du domaine skiable. Tel que :
- Charpenet Principale piste, d'une grande largeur permettant le retour station.
- La piste "Opoualand" piste thématique et ludique à destination des plus jeunes.
- La Marmotte Permettant d'accéder au front de neige du Queyrelet et au Télémix de Rocherousse. Autrefois la piste "Milka"


L'installation permet également de desservir de nombreux autres appareils ainsi que les différents secteurs de la station.


Situation sur le plan des pistes :
Image


Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TSCD – Téléphérique monocâble avec sièges et cabines : Drouvet 1
Exploitant : La Belle Montagne
Constructeur : Poma
Année de construction : 2008

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Hiver et été
Vitesse : 5 m/s
Durée du parcours : 3 min 50 sec
Débit à la montée : 2400 p/h
Débit à la descente : 900 p/h
Capacité : 6/8 Personnes

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare aval : 1830 m
Altitude gare amont : 2098 m
Dénivelé : 268 m
Longueur : 1150 m
Diamètre du câble : 46 mm
Pente maximale : 37,5%

* Caractéristiques techniques :
Type de gare : Multix
Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 10
Sens de la ligne : Droite

* Caractéristiques des cabines :
Constructeur : Sigma
Type de véhicules : Diamond 8
Capacité : 8 Personnes
Nombre de cabines : 15
Type de pinces : LPA M

* Caractéristiques des sièges :
Type de véhicules : LPA OCC
Capacité : 6 Personnes
Nombre de sièges : 48
Type de pinces : LPA M


La gare aval :

La gare aval du Télémix du Drouvet 1 est située à 1830 mètres sur le front de neige des Drapeaux, à proximité directe du départ du télésiège de la Bergerie ainsi que des téléskis débutants Flocons et Etoile.
Niveau technique, c'est dans cette gare que s'effectue la tension du câble à l'aide d'un vérin hydraulique.

Image

Le Télémix et le télésiège de la Bergerie conjointement installé sur le front de neige des "Drapeaux",
Image

Une cabine en sortie de gare,
Image

Image

Une cabine à l'arrivée,
Image

Image

A gauche : l'embarquement pour les cabines et à droite celui des sièges,
Image

Depuis la file d'attente,
Image

La gare vue de derrière,
Image

Un siège dans le contour,
Image

Image

Embarquement des cabines,
Image

Assistance du personnel, chose utile avec les nombreux cours de skis pour débutants,
Image

Came d'ouverture des cabines,
Image

Et de fermeture,
Image

Système de sécurité de fin de zone d'embarquement,
Image

La zone d'embarquement des sièges où les portillons restent fermés au passage de la cabine,
Image

Accélération d'une cabine,
Image

Image


La ligne :


La ligne du Télémix est relativement courte puisque le trajet s'effectue en moins de 4 minutes. En sortie de gare, la ligne survole les pistes pour débutants du front de neige, suivant une pente constante et régulière. Tout de suite après, la ligne s'engouffre dans la combe du torrent de "La Combe". La ligne sort peu à peu de cette combe au niveau de la gare aval du téléski du Charpenet.

Poma a équipé la ligne de dix pylônes dont un compression et neuf supports :

P2,
Image

Image

P3, avec à droite la fin de la piste ludique "Opualand",
Image

Entrée dans la Combe durant laquelle le Télémix effectue tout son trajet,
Image

P4,
Image

Tête de pylône de celui-ci,
Image

Portée P4 - P5,
Image

P5,
Image

Poursuite de la montée, en pente douce et régulière,
Image

P6,
Image

Sur la gauche le téléski du Charpenet, seul "survivant" du réaménagement du front de neige en 2009,
Image

P7,
Image

P8,
Image

Les derniers mètres de la ligne,
Image

Image

P9,
Image

P10 : dernier pylône de la ligne,
Image

Image


La gare amont :


La gare amont est située à 2098 mètres d'altitude, juste à côté des gares avals du Télémix du Drouvet 2 et du téléski double de Méollion. Il y a également la présence de deux téléskis pour débutants nommés Schusseis 1&2, Plus en amont subsiste encore la gare intermédiaire de l'ancienne télécabine qui sert désormais de lieu de stockage pour l'exploitant.

Niveau technique, c'est dans cette gare que s’effectue la mise en mouvement du câble porteur-tracteur à l'aide d'un moteur électrique. De plus, une motorisation de secours est également prévue grâce à un moteur thermique.

Image

Dans le ralentisseur,
Image

Le débarquement donne vue sur le Drouvet 2 et à gauche l'ancienne gare intermédiaire,
Image

Image

Image

Poste de conduite,
Image

Zone de débarquement des cabines,
Image

Image

Image

Image

Image

Image


Au sein de la gare motrice :

Le ralentisseur,
Image

En entrée de gare,
Image

Le moteur électrique : alimentation principale de l'installation,
Image

Le moteur diesel de secours,
Image

Traînage d'une pince dans le contour,
Image

Prise de mouvement,
Image

Le contour,
Image

Le lanceur,
Image

Le moteur thermique de secours, vue de l'autre côté,
Image

Le réducteur,
Image

Vue sur l'ensemble de la chaîne cinématique,
Image

La centrale des freins,
Image

Transmission entre le moteur électrique et le réducteur,
Image

Le moteur électrique vue de l'autre côté,
Image

Le lanceur,
Image

Vue sur la poulie motrice avec à gauche le frein de sécurité et à droite le frein de service,
Image

La banane de déviation du câble en entrée de gare, constituée de 4 galets à l'horizontale,
Image

Vue sur l'ensemble d'un côté ...
Image

...et de l'autre
Image

Armoires électriques,
Image

Image

Image



Véhicules et pince :


Un siège 6 places à dossiers hauts du type LPA 6 OCC,
Image

Une cabine 8 places assises du type Diamond 8,
Image

Les véhicules sont accouplés au câble à l'aide de pinces du type LPA,
Image

Image


Vues depuis les pistes :

Image

Image

Image

Image


Conclusion :


En définitif, le Télémix du Drouvet 1 remplace parfaitement l'ancienne télécabine. Il propose un gain de temps de montée, une amélioration du confort, et une augmentation du débit horaire.
De plus, le Télémix s'avère être plus pratique que l'ancienne télécabine 4 places qu'il remplace grâce à sa position et à son accessibilité.


Lien vers le forum de discussion : http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=7028&view=findpost&p=156894
Pour plus d’information : http://www.orcieres.com
Texte : François05
Mise en page et photos : François05

© - 2014 - François05 - www.remontes-mecaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09981 secondes. 36 requete(s).
118 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés