En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 19Bannière 26Bannière 16Bannière 17

 TSD2B de la Braye

Château d'Oex (Gstaad Mountain Rides)

Garaventa

T2 ES
Description rapide :
La colonne vertébrale du domaine skiable de la Braye.

Mise en service en : 1993
Video Ce reportage possède 1 video



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Artsinol
Section écrite le 25/05/2015 et mise à jour le 09/06/2015
(Mise en cache le 11/06/2015)

Je vous présente un reportage sur le

Image

Image
Cliquez sur le logo pour découvrir la station.

Descriptif de la station de Château-d’Oex.

Le village de Château-d’Oex se situe dans les Alpes Vaudoises à l’extrémité Est du canton de Vaud à proximité de la station bernoise de Gstaad. Il y a trois moyens d’accéder au village par la route, soit par la ville de Bulle où passe l’autoroute Lausanne-Berne, soit par Aigle via le col des Mosses ou par le Simmenthal. On peut aussi y accéder par le rail via la ligne du GoldenPass, qui relie la ville de Montreux au village de Zweisimmen, avec une correspondance à la ligne du BLS, qui relie Zweisimmen à Interlaken ou Berne via Spiez. Mais comme l’écartement des lignes est différent un changement de train est obligatoire. Mais avec le projet du transGoldenPass qui consiste à pouvoir modifier l’écartement des bogies (roues des trains) des correspondances directes Montreux-Interlaken seront proposées dès 2018 ce qui augmentera le trafic. Ce qui explique le rattachement du domaine skiable de Château-d’Oex à celui de Gstaad c’est le fait que la liaison entre les différents domaines est relativement rapide par le train et la route. A savoir que le domaine est rattaché à celui de Gstaad uniquement pour les abonnements de ski, la station est exploitée par une société indépendante (Télé-Château-d’Oex SA) qui est principalement soutenue par la Commune à cause de son manque de rentabilité qui aura peut-être raison d’elle. Le domaine de Château-d’Oex est de petite taille, il est composé d’un TPH35 d’accès qui part du centre du village (à 100 mètres de la gare) au domaine. Le reste du domaine comporte un TSD2B et trois téléskis. Anciennement il y avait un TSF2 qui permettait un 2ème accès au domaine, mais il n’est plus en activité depuis quelques saisons à cause du manque de liquidités de la station qui n’a pas pu faire les mises aux normes exigées par l’OFT (office fédéral des transports). Il y a encore un parc d’apprentissage pour le ski qui se situe au village. Si le domaine est resté de petite taille, ça s’explique par le fait qu’aucune liaison avec les domaines voisins de la Videmanette ou des Mosses ne soit possible.

La Ligne de la Braye : L’histoire du biplace.

L’histoire du domaine skiable de la Braye à Château-d’Oex commence en 1957, quand les autorités locales ont décidé de créer un 2ème domaine skiable sur les hauts du village (après celui des Mt-Chevreuils). Ce domaine skiable est également un des plus anciens des Préalpes helvétiques. La décision de créer ce domaine a été incitée par les vœux des touristes afin de créer un domaine compact pour pouvoir faire plusieurs fois la même piste durant la journée. Pas comme les stations en plein développement comme Grindelwald, St-Moritz, Crans Montana, Verbier, etc. Le lieu de la Braye a été choisi pour sa bonne exposition (pentes Nord) et pour son joli plateau avec des pentes douces et donc des pistes faciles. Durant la même année ont été construit le TPH20 d’accès (VonRoll) qui part du centre du village pour relier Praz Perron qui se situe de l’autre côté de la vallée au-dessus d’une petite falaise et une TCD2 qui relie Praz Perron au sommet qui se nomme la Montagnette où se trouve aussi un restaurant. Cette TCD2 a été construite par Giovanola.

Image
Une ancienne affiche publicitaire avec la TCD2 de Giovanola.

Ces deux remontées et toutes celles qui ont suivi sont la preuve de la forte fréquentation de la station à cette époque avec aussi le développement de l’autre domaine de Château-d’Oex, à savoir le secteur des Mt-Chevreuils qui est fermé depuis 2002. En 1993 interviennent les premiers et uniques remplacements de la station jusqu’à ce jour. Le téléphérique et la télécabine sont victimes de leurs succès et de leurs âges. Le TPH20 de VonRoll est remplacé par un TPH35 et la TCD2 est remplacée par un TSD2B qui est un modèle très rare. Ces deux nouvelles remontées sont construites par Garaventa sur le même tracé que les précédentes.

Image
L’ancienne télécabine.

Image
idem


Situation sur le plan des pistes.

Voici la situation du télésiège sur le plan des pistes. On remarque qu’il s’agit de la colonne vertébrale du domaine. Il dessert toutes les pistes et permet d’aller sur tous les secteurs de la station. Il dessert aussi une piste de luge qui est marquée en violet sur le plan des pistes.
Image

Caractéristiques.

Caractéristiques administratives

Télésiège débrayable Praz Perron – La Montagnette
Exploitant : TéléChâteau-d’Oex SA
Constructeur : Garaventa
Année de construction : 1993

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : hiver et été
Capacité : 2 personnes par siège
Débit à la montée : 800 personnes/heure
Débit à la descente : 800 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 5 m/s
Temps du Trajet : 5.5 min

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1219 m
Altitude amont : 1646 m
Dénivelé : 427 m
Longueur développée : 1678 m
Pente moyenne : 17%
Pente maximale : 39%

Caractéristiques techniques

Emplacement tension : aval
Type de tension : hydraulique
Emplacement motrice : aval
Nombre de pylônes : 15
Fabricant du réducteur : Kissling
Fabricant des câbles : Fatzer
Diamètre du câble : 32mm
Fabricant du moteur :AAB
Puissance du moteur en continu : 203KW
Puissance de pointe du moteur : 299KW
Fabricant des commandes : Frey AG
Type de pince : AK 2.1
Nombre de sièges : 76+2 bennes pour le transport de marchandise et 1 nacelle de service
Type gare aval : Compact
Type gare amont : Compact
Type d’embarquement : longitudinal 0°
Type de débarquement : longitudinal 0°
Aide à l’embarquement : aucun
Sens de la montée : droit
Emplacement garage : aval


Infrastructures du télésiège Praz Perron-La Montagnette.

Le constructeur choisi pour cet appareil est le leader Suisse Garaventa qui a aussi construit le nouveau téléphérique cette même année. Initialement les dirigeants avaient projeté de construire une télécabine 4 places qui aurait probablement ressemblé à celle de Barboleuse-Les Chaux à Villars. Mais la décision de construire un télésiège débrayable 2 places s’est avérée la bonne surtout avec des bulles de protection qui améliorent considérablement le confort. Ce TSD biplace débrayable est relativement rare par rapport au nombre de 6 ou 4 places. La gare amont du nouveau télésiège se trouve une vingtaine de mètres plus haut que l’ancienne gare de la télécabine, comme ça elle se situe juste à la même hauteur que le restaurant. L’ancienne gare de la TCD a été conservée pour garer les dameuses durant la belle saison. Le télésiège a été doté de bulles de protection et de pinces AK 2.1. Les gares sont dotées de couverture de la gamme « Kompact ». Petit détail un peu particulier, le pied en béton qui se situe sous les lanceurs de la gare amont a une inclinaison vers l’externe de la gare. Ce type de support avec cette inclinaison est normalement utilisé pour les appareils qui doivent avoir les pieds de la gare sur une unique base, comme par exemple les télésièges qui se trouvent sur les glaciers. Ce télésiège a été équipé de portes skis dans lesquels le personnel ajoute chaque matin une sorte de crochet avec une base en bois pour pouvoir mettre les luges en hiver et en été les trottin’ herbes et les VTT. Le moteur a été livré par ABB et les commandes ont été livrées par Frey AG de Stans comme dit dans les données techniques. L’intégralité des sièges sont garés dans l’ancien garage des cabines qui se situe à Praz Perron juste derrière la gare du téléphérique. Une autre particularité de l’installation c’est le fait que la station aval est de type motrice-tension et que la station amont est de type retour fixe. La tension du câble est assurée par un vérin hydraulique. Un télésiège 2 places débrayable est déjà une rareté en soit mais avec des bulles autant dire que c’est presque unique. Mis à part le TSD2B Leontica-Cancori dans la station Tessinoise de Nara et les télésièges Cheselen et Jäst dans la station Bernoise de Melchsee-Frutt, c’est le seul de Suisse.

La gare aval : Praz Perron.

La gare aval est située au lieu-dit Praz Perron, juste à côté de l’arrivée du téléphérique. Le lieu est relativement exigu entre une cassure de terrain est une route ce qui donne cette gare très compacte. La première portée est très courte pour permettre le passage par-dessus la route surtout que le P2 est coincé entre la route et un ruisseau. Le poste de commande est commun avec celui du téléphérique où se trouve aussi local pour la pause des employés. A noter que la gare est également accessible par la route où un petit parking se trouve entre la portée du P2 et P3. Mais attention il n’y a pas de caisse en hiver pour acheter des forfaits. Donc pour les personnes sans forfait qui montent en voiture pour éviter le téléphérique doivent retourner aux caisses à Château-d’Oex en téléphérique!

Image
Gare aval,

Image
Autre angle,

Image
Zoom sur la gare,

Image
Le garage vide,

Image
Vue de l’arrière,

Image
Les tourniquets pour le contrôle des forfaits et on aperçoit à l’arrière la gare amont du TPH,

Image
Embarquement,

Image
Poulie motrice-tension et en rouge au centre de la poulie le réducteur de Kissling,

Image
Le départ avec un siège qui arrive,


La Ligne,

La ligne traverse un paysage typique des Préalpes Suisse. Ce paysage est composé de grandes praires et de forêts de sapins. La ligne n’est pas audacieuse, elle est relativement régulière mis à part une petite montée entre le P3 et le P4. A partir du P11 la ligne longe celle du TKD1 de la Montagnette jusqu’à la gare amont. A noter que durant toute la montée on a une magnifique vue sur le Rocher du Midi et à la descente une vue panoramique sur le village de Château-d’Oex jusqu’à celui de Rougemont.

Image
P1,

Image
P2 avec la courte portée P1-P2 et la route au milieu,

Image
P3,

Image
P4 de compression,

Image
P5,

Image
P6,

Image
Portée P6-P7 avec le Rocher du Midi et la piste noire qui longe la ligne,

Image
P7,

Image
P8,

Image
Portée P8-P9 avec un petit passage dans la forêt,

Image
P9,

Image
Portée P9-P10,

Image
P10,

Image
P11,

Image
Portée P11-P12 avec le TKD1 de la Montagnette,

Image
P12,

Image
Portée P12-P13 avec le survol de la piste rouge,

Image
P13,

Image
Portée P13-P14,


Image
P14 avec le restaurant,

Image
P15 avec l’ancienne gare amont de la télécabine qui sert de garage,


Image
Arrivée en gare amont,

La Gare Amont : La Montagnette

La gare amont se trouve exactement sous la paroi du Rocher du Midi, sur une crête qui sépare les vallées du Pays-d’Enhaut et celle de l’Etivaz. Le complexe de la Montagnette accueille aussi le restaurant et la gare amont du TKD1 de même nom.

Image
Débarquement,

Image
Idem avec un peu plus neige,

Image
Poulie de type retour fixe,

Image
Prêt pour la descente dans le brouillard,

Image
Les 2 derniers pylônes avec la chaîne des Vanils,

Image
Gros plan sur le petit rail de stockage, principalement utilisé pour sortir les bennes qui servent à ravitailler le restaurant,

Image
Depuis l’arrivée du TKD1 de la Montagnette,

Image
Gare vue dessous,

Image
Vue depuis le départ de la piste noire,

Les Sièges,

Uniques dans leur genre les sièges sont équipés de bulles qui sont très agréable les jours de mauvais temps. Ils sont également dotés de porte luges qui sont aussi utilisé en été pour permettre de remonter les trottin’herbes et les VTT. Les sièges sont équipés de pinces de type AK 2.1.

Image
Un siège en ligne,

Image
Idem un peu plus bas sur la ligne,

Image
Une benne pour le transport de marchandises,

Image
Sièges au garage,

Image
Les 2 bennes et la nacelle de service,

Image
Une pince AK 2.1 au garage,

Image
Vue de dessous,

Dossier Technique : les panneaux de commande.

Image
Partie des boutons de la commande principale en station aval,

Image
Vue générale de la commande,

Image
Vue générale de la commande en station amont,

Image
Vue plus détaillée,

Image
Cadrans de contrôle de la vitesse, etc,

Image
Commande à quai en station aval pour pouvoir sortir ou en remettre un siège en ligne ou régler un siège manuellement s’il s’est fortement décalé. Ou simplement ralentir ou accéléré.

Dossier technique : mécanique, moteur des gares.

Image
Vue général de la gare amont,

Image
Contour en station aval, avec un moteur d’aiguillage pour cycler les sièges le matin ou mettre une benne durant l’exploitation journalière.

Image
Vue générale du moteur et de la transmission,

Image
Moteur thermique de secours,

Image
Arbre de transmission et frein de service,

Image
Gros plan sur le frein de service,

Image
Le moteur électrique de ABB,

Conclusions.

Ce télésiège représente le point central du domaine de la Braye qui est très bien intégré dans le paysage. Une grande réussite de Garaventa, mais un débit un peu plus élevé les jours de fortes affluences ne serait pas de trop. Mais comme évoqué dans les autres reportages les problèmes financiers risquent de venir à bout de la station dans un court terme. Je rappelle juste que la station est soutenue principalement par la commune de Château-d’Oex qui est l’actionnaire principal de la société. Mais on espère pouvoir encore skier de nombreuses années sur ce joli petit domaine skiable.


Image

Fin du reportage, à bientôt !

Textes et Bannière : Artsinol
Photos et relecture : Pistenbully Fan
Les photos ont été prisent entre février et mars 2015 et en septembre 2014.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09765 secondes. 38 requete(s).
127 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés