En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 23Bannière 35Bannière 33Bannière 24

 TSD3 de l'Aiguille du Fruit

Courchevel (Les Trois Vallées)

Poma

T2 HS
Description rapide :
Long télésiège débrayable qui effectuait la liaison entre Courchevel-Moriond et Courchevel 1850. Au départ fixe, puis transformé en débrayable quelques année après sa construction, ce télésiège fut démonté à l'été 2014 pour être remplacé par un télésiège débrayable 6 places sur un tracé différent.

Mise en service en : 1983
Fin de service en : 2014

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 04/04/2015 et mise à jour le 19/04/2016
(Mise en cache le 23/04/2016)

LE TELESIEGE DE L’AIGUILLE DU FRUIT
Courchevel (Les Trois Vallées)
Poma - 1983


Image



Les Trois Vallées :

Entre les vallées de la Tarentaise et de la Maurienne, au cœur de la Savoie, le domaine des Trois Vallées est sans aucun doute le plus grand domaine skiable de France. Totalisant près de 330 pistes, il est desservi par 3 téléphériques, 4 funitels, 34 télécabines, 48 télésièges débrayables, 14 télésièges fixes et 43 téléskis. Le domaine est composé, comme son nom l’indique, de trois vallées principales : la vallée de Bozel (dans laquelle se trouve le domaine de Courchevel), la vallée des Allues (dans laquelle se trouve le domaine de Méribel), et la vallée des Bellevilles, dans laquelle se trouvent les domaines de Saint Martin, des Menuires et de Val Thorens. Le domaine est composé de 12 stations principales : Méribel, Méribel-Mottaret, Brides-les-Bains, Saint-Martin-de-Belleville, les Menuires, Val Thorens, Orelle, Courchevel 1850, Courchevel-Moriond, Courchevel-Village, Courchevel-le Praz et la Tania.
Le domaine des Trois Vallées s’étale de 1300 à 3230 mètres d’altitude, et on y trouve la station de ski la plus haute d’Europe, Val Thorens, perchée à 2300 mètres d’altitude.

Courchevel : du huppé au familial

Le domaine skiable de la vallée de Courchevel comprend 5 stations : Courchevel-Le Praz, Courchevel-Village, Courchevel-Moriond, Courchevel 1850 et La Tania. On y skie sur 150 km de pistes, entre 1300 et 2700 mètres d’altitude. Courchevel 1850 est mondialement connue pour être une station très chic, très élégante : les beaux chalets cossus y sont légion, et on y trouve de nombreuses boutiques de luxe. Courchevel-Moriond, station la plus excentrée, est le foyer du ski à Courchevel, puisque c’est ici qu’est construite la première remontée de la vallée dans les années 40, le téléski de Sainte Agathe. Courchevel-Village et Courchevel-Le Praz sont des stations beaucoup plus familiales, de même que la Tania, mais se situent à des altitudes bien plus modestes (respectivement 1550, 1300 et 1400 mètres).
L’ensemble du domaine est composé de près de 80 pistes, et est desservi par un téléphérique, 10 télécabines, 15 télésièges débrayables, 2 télésièges fixes et 25 téléskis.

Le secteur de l’Aiguille du Fruit : histoire d’une liaison

Courchevel 1850 et le Moriond sont apparus et se sont développés séparément, la première étant directement gérée par le département de Savoie et le deuxième étant géré par la commune de Saint-Bon. Séparés l’un de l’autre par le vallon des Creux, ils commencent à s’équiper en 1946.

La première liaison entre ces deux stations toutes proches se fera en 1962, avec la construction des téléskis de Praméruel et des Creux. Partant tous deux du fond du Vallon des Creux, le premier hisse les skieurs en direction du Moriond, et le second en direction de Courchevel 1850.

Le plan des pistes des lieux en 1962, avec les téléskis de Praméruel et des Creux (au tracé quelque peu erroné) :
Image


En 1973, face à l’immense succès que rencontre cette nouvelle liaison, la décision est prise de doubler le téléski des Creux par le téléski du Fruit, sur un tracé plus long avec un virage.

En 1973, le nouveau téléski du Fruit apparaît sur le plan des pistes (n°27), à proximité des téléskis des Creux (n°28) et de Praméruel (n°61) :
Image


Deux ans plus tard, en 1975, est construit plus en amont dans le vallon des Creux le télésiège des Marmottes, rejoignant le sommet de la Vizelle, constituant ainsi les prémices d’un deuxième point de liaison entre Courchevel-Moriond et Courchevel 1850.
Puis, en 1976, le téléski de Praméruel est à son tour secondé, mais cette fois par un téléporté, le télésiège biplace du Roc Mugnier.

Le plan des pistes en 1976, avec les nouveaux télésièges du Roc Mugnier et des Marmottes :
Image


Ce nouveau point de liaison sera achevé en 1979 avec la construction du télésiège de Chanrossa, sur le versant du vallon opposé au télésiège des Marmottes.

En 1983, un très long télésiège est implanté afin de soulager les téléskis des Creux et du Fruit : il s'agit du télésiège de l'Aiguille du Fruit, qui sera transformé en télésiège débrayable quelques années plus tard.

Le plan des pistes en décembre 1983, avec le flambant neuf télésiège de l’Aiguille du Fruit (C40), et le récent télésiège de Chanrossa (C73) :
Image


En 1994, le télésiège de Chanrossa est remplacé par un télésiège débrayable quadriplaces. L’ancien télésiège, construit quinze ans plus tôt et encore en bon état de marche, est réimplanté quelques kilomètres en contrebas pour remplacer le difficile téléski de Praméruel.

Le plan des pistes en décembre 1994 :
Image


Le carrefour de Praméruel jusqu’en 2003, avec les téléskis du Fruit et de la Cave des Creux et les télésièges du Roc Mugnier et de l’Aiguille du Fruit (le télésiège de Praméruel n’est pas sur l’image) :
Image

Le télésiège de l’Aiguille du Fruit et les téléskis de la Cave des Creux et du Fruit, tels que les lieux étaient configurés jusqu’en 2003 :
Image

La gare aval du télésiège de l’Aiguille du Fruit, côtoyant celle du téléski du Fruit :
Image


En 2003, les raides téléskis du Fruit et des Creux sont remplacés par un télésiège quadriplace de Skirail, le télésiège des Gravelles, qui est en réalité une réimplantation de l’ancien télésiège du Plan des Mains à Mottaret.

Le plan des pistes en 2003, suite à la construction du télésiège des Gravelles :
Image


En 2009, c’est au tour des télésièges du Roc Mugnier et de Praméruel d’être remplacés par un unique télésiège débrayable à six places, du constructeur autrichien Doppelmayr (premier télésiège débrayable de ce constructeur de la vallée de Courchevel)

Le plan des pistes en 2009, suite à la construction du télésiège du Roc Mugnier :
Image


Enfin, 2014 sonne le glas des télésièges de l’Aiguille du Fruit et des Gravelles. Ils sont tous deux remplacés par un télésiège débrayable six places bien plus moderne et performant.

Le télésiège de l’Aiguille du Fruit : un télésiège stratégique

Le télésiège de l’Aiguille du Fruit occupait donc un rôle stratégique sur le domaine, puisqu’il effectuait la liaison entre le domaine de Courchevel Moriond et Courchevel 1850. Il était secondé par son voisin le télésiège des Gravelles, qui le doublait sur un tracé plus court. Il servait également d’ascenseur pour les skieurs du Moriond, qui pouvaient depuis son sommet rejoindre le télésiège des Marmottes pour basculer sur la vallée de Méribel ou sur les pistes de la Saulire. Il avait, outre un rôle de liaison tout à fait important, un rôle de desserte de ski propre, car il donnait accès à deux pistes difficiles.

Son usage était, comme les skieurs en étaient avertis, fortement déconseillé aux skieurs débutants, puisque depuis son sommet, deux pistes étaient accessibles :
- La noire « Turcs », qui partait sur la droite de la ligne et rejoignait la noire des « Suisses » et le télésiège éponyme
- La rouge « Park City », qui partait sur la gauche de la ligne et rejoignait les télésièges de Chanrossa et des Marmottes en bifurquant sur la piste « Rama ». On pouvait également accéder au télésiège des Creux Noirs par une petite route, ou bien encore accéder à Courchevel 1850 et au télésiège des Suisses en prenant la piste « Lac Creux ».
Les débutants qui ne possédaient pas un niveau suffisamment bon pour les pistes desservies par le télésiège étaient contraints de prendre le télésiège des Gravelles.

D’un point de vue technique, ce télésiège faisait partie de la famille des « Alpha Evolutifs », qui était le nouveau modèle de télésiège débrayable au catalogue de Poma à l’époque. Ce nom signifique qu’il disposait d’une gare motrice Alpha, comme les télésièges fixes, mais que des lanceurs lui ont été ajoutés afin de transformer ce télésiège en débrayable. La mise en mouvement du câble et sa tension étaient effectués en gare aval.

Situation sur le plan des pistes :
Image

D'un peu plus près :
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25 000ème des lieux (Géoportail – Droits réservés) :
Image


Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :


  • Type de remontée : TSD – Télésiège à pinces débrayables
  • Nom de la remontée : AIGUILLE DU FRUIT
  • Exploitant : S3V – Société des Trois Vallées
  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : 1983
  • Année de démontage : 2014

Caractéristiques d’exploitation :


  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 3 personnes
  • Débit à la montée : 1800 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 5 m/s
  • Temps de trajet : 6 min 21 sec

Caractéristiques géométriques :


  • Altitude aval : 1825 m
  • Altitude amont : 2400 m
  • Dénivelé : 575 m
  • Longueur développée : 1865 m
  • Longueur horizontale : 1763 m
  • Pente moyenne : 28,52 %
  • Pente maximale : 65 %

Caractéristiques techniques :


  • Type de gare aval : Alpha évolutif
  • Type de gare amont : Lanceurs évolutifs
  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Aval
  • Sens de montée : Droite
  • Nombre de pylônes : 19
  • Dispositif d'accouplement : Pince TB50
  • Nombre de sièges : 130
  • Type de sièges : Arceau 3 places
  • Espacement entre deux sièges : 30 m
  • Moment de puissance : 1035
  • Puissance développée : 483 kWh

Caractéristiques du câble :


  • Diamètre du câble : 40 mm
  • Type de câble : Lang
  • Âme : Textile

Caractéristiques de la ligne:

P1 : 12C/12C
P2 : 16C/16C
P3 : 4S/4S
P4 : 6S/6S
P5 : 6S/6S
P6 : 6S/6S
P7 : 4S/4S
P8 : 4S/4S
P9 : 4S/4S
P10 : 4S/4S
P11 : 6S/6S
P12 : 6S/6S
P13 : 6S/4S
P14 : 6S/6S
P15 : 6S/6S
P16 : 8S/8S
P17 : 4S/4S
P18 : 4S/4S
P19 : 4S/4S

Ligne et infrastructures du télésiège de l’Aiguille du Fruit :

La gare aval :

La gare aval, de type Alpha évolutif, était située à proximité immédiate de celle du télésiège des Gravelles. Particulièrement bruyante, elle réalisait la tension du câble grâce à deux vérins hydrauliques, de même que sa mise en mouvement.

Vue estivale de la gare aval dans son ensemble. Au fond, les télésièges de Praméruel et du Roc Mugnier, remplacés en 2009, et à gauche le télésiège des Gravelles :
Image

La gare aval dans son ensemble :
Image

La gare aval de derrière :
Image

Vue depuis la piste Roc Mugnier :
Image

La gare Alpha, motrice-tension :
Image

La poulie motrice, située sous la gare Alpha :
Image

Les lanceurs et ralentisseurs depuis la file d’attente :
Image

Un siège dans le contour :
Image



La ligne :

La ligne du télésiège de l’Aiguille du Fruit ne présentait pas de difficultés particulières. Après une brève montée assez forte en sortie de gare aval, la ligne progressait à travers bois, puis alpages, et enfin sur une crête, le tout avec une pente allant en décroissant au fur et à mesure que l’on avançait sur la ligne.

Vue d’ensemble de la ligne :
Image

Première portée P2-P3, dernier regard sur la gare aval :
Image

P3. Le début de la ligne est très proche de celle du télésiège des Gravelles :
Image

Portée P3-P4 :
Image

P4, la ligne s’engouffre dans la forêt :
Image

Portée P4-P5 :
Image

P5 :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6, nous sortons des bois :
Image

P7, avec le télésiège des Gravelles à droite :
Image

Portée P7-P8 :
Image

P8 :
Image

P9 :
Image

P10, on distingue à gauche en haut de la crête la ligne de la télécabine de la Vizelle, et en contrebas celle du télésiège des Suisses :
Image

Portée P10-P11 :
Image

P11, le plus haut de la ligne. Planté à la verticale, c’était un pylône commun à l’ancien téléski du Fruit :
Image

Tête du pylône P11 :
Image

P12 :
Image

P13, à gauche la ligne du télésiège des Marmottes, à droite le télésiège des Suisses et la télécabine de la Vizelle :
Image

Portée P13-P14, nous sommes au sommet de la ligne de crête :
Image

P14, en haut de la falaise :
Image

S’ensuit alors une série de trois pylônes très rapprochés, à commencer par le P15 :
Image

Puis le P16 :
Image

Et enfin le P17 :
Image

Portée P17-P18, avec au-dessus le sommet de la Vizelle, plaque tournante du domaine de Courchevel avec l’arrivée des télésièges des Marmottes et des Suisses et de la télécabine de la Vizelle :
Image

P18 :
Image

Ultime pylône avant la gare amont, le P19 :
Image


La gare amont :

La gare amont était située à 2400 mètres d’altitude. N’y étaient effectués que le retour du câble via une poulie fixe, le débrayage et l’embrayage des sièges.

La gare amont vue de trois quarts :
Image

Depuis la zone de débarquement :
Image

De plus près :
Image

En contre-plongée :
Image



Véhicules et pinces :

Le télésiège de l’Aiguille du Fruit était équipé de 130 sièges Arceau à 3 places, suspendus au câble par une pince TB50.

Un siège en ligne :
Image

La pince TB50 :
Image


Aiguille du Fruit : un télésiège qui a fait son temps

Initialement, le démontage du télésiège de l’Aiguille du Fruit n’était prévu que pour 2018. Mais les complications administratives rencontrées par la S3V dans le projet de restructuration du front de neige de Courchevel-Moriond l’ont poussé à modifier son calendrier, et à remplacer le télésiège de l’Aiguille du Fruit par un télésiège débrayable six places au cours de l’été 2014. Voici quelques photos du démontage du télésiège pour clore ce reportage :

Image

Image

Image


------------------------------------------------

Merci à Kaldini, Bouctou et Daphnis pour leurs photos du télésièges et les anciens plans des pistes !

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de m’avoir lu et à bientôt !

(c) - Avril 2015 – Daphnis, Bouctou, Kaldini et collonges74 - Tous droits réservés

Photos : Daphnis, Bouctou et Kaldini
Textes, bannière et mise en page : collonges74



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09452 secondes. 38 requete(s).
129 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés