En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 14Bannière 18Bannière 32Bannière 40

 TSD3 de Molanès

Pra Loup (La Foux-Pra Loup)

Poma

T2 HS
Description rapide :
Le dernier TSD3 Poma à pinces S avec station intermédiaire en angle. Vintage, depuis le 25 mai 2009.

Mise en service en : 1975
Fin de service en : 2009



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : fredo_chato
Section écrite le 26/05/2009 et mise à jour le 28/08/2013
(Mise en cache le 28/08/2013)

Bonjour à tous et à toutes, pour mon sixième reportage sur ce site, je vais vous présenter un télésiège débrayable triplace (TSD3) avec une station intermédiaire en angle : le télésiège débrayable trois places de Molanès à Pra Loup:

Image


Historique et situation

Le télésiège débrayable triplace de Molanès a été construit sur le site de Pra-Loup en 1975 par Poma. Avant sa construction il n'y avait aucune remontée. Le télésiège à repris le nom du hameau où est implanté la gare de départ : Molanès. Ce hameau se trouve sur la route de la station de Pra Loup, à environ 1 kilomètres de cette dernière.

L'intérêt de cet appareil est double : premièrement il dessert le hameau de Molanès et deuxièmement, la clientèle à la journée n'a pas besoin de monter à la station. Les voitures peuvent stationner au pied du télésiège : on économise de la distance et du temps, mais surtout on a la garantie de pouvoir se garer pas trop loin du pied des pistes tout en désemcombrant la station.

Le télésiège n'offre concrêtement aucune réellement possibilité de ski propre. Sur le papier, il dessert une piste bleue que je n'ai jamais vu ouverte, pour cause elle est étroite et exposée sud. Du haut de l'appareil on peut soit rejoindre le front de neige principal de la station, ou bien, via des remontées intermédiaires, rejoindre le haut du domaine skiable. Le télésiège est ouvert aux piétons ; ainsi les non-skieurs peuvent aller d'un hameau à l'autre et peuvent également rejoindre le restaurant du Clos du Serre qui se trouve en haut du téléporté.

L'intérêt de la station intermédiaire est de desservir les deux hameaux (Molanès et Pra-Loup 1500), le hameau à proximité de la station intermédiaire ne se trouvant pas sur la route de la station. Ainsi, la station intermédiaire dispose d'un angle prononcé.

Sur le plan des pistes le télésiège est ainsi situé :

Image

L'appareil se trouve à l'écart du domaine skiable. Pour revenir à son bas, deux solutions : le hors pistes (seulement quand la quantité de neige le permet car la piste n'ouvre jamais) ou bien redescendre en télésiège, surtout que le premier tronçon coupe la route plusieurs fois, donc le fait de déchausser et rechausser ne permet pas un gain de temps.


Caractéristiques technique du télésiège

Selon le FIRM:

* Nom de l'installation : Molanès
* type : télésiège débrayable type S
* Constructeur : Poma
* Année : 1975
* Exploitation : hiver (été?)

* Véhicule : sièges à pinces débrayables
* Modèle des sièges : "goutte d'eau" débrayables Poma
* Attache : pince S
* Capacité : 3 personnes / siège
* Nb véhicules : 51

* Sens d'exploitation : montée et descente
* Sens de montée: gauche
* Débit à la montée : 900 p/h
* Débit à la descente: 900 p/h
* Vitesse : 4m/s
* Temps de trajet : env 4 min 10

* Altitude aval : 1482 m
* Altitude amont : 1809 m
* Dénivelée : 327 m
* Longueur développée : 920 m
* Pente maximale: 75 %

* Emplacement motrice : amont
* Emplacement tension : aval
* Type de tension : contrepoids avec lorry
* Motorisation principale : moteur électrique
* Motorisation de secours : moteur thermique diesel
* Nombre de pylônes : 11
* Configuration de ligne :
P0 : 12C/12C (portique)
P1 : 6S / 6S
P2 : 4S / 4S
P3 : 4S / 4S
P4 : 8S / 8S
Station intermédiaire
P5 : 12C / 12C
P6 : 4S / 4S
P7 : 6S / 6S
P8 : 8S / 8S
P9 : 8S / 8S
P10 : 12S / 12S


La gare aval (G1)

Dans la gare aval, comme dans les deux autres, l'embarquement et le débarquement s'effectuent pieds déchaussés, les utilisateurs déchaussent au pied de la gare, montent l'escalier, et embarquent à pieds, les skis sont posés sur le contrepoids du garde corps (solution rustique) : pour embarquer, posez vite vos skis et pour vous assoir... courez!
Le contrôle des forfaits s'effectue uniquement en G1 et en G2, le contrôleur se trouve dans un petit chalet en bas des escaliers de la gare.

La tension du télésiège s'effectue par un contre-poids avec une poulie retour sur lorry. Le cyclage s'effectue via un pneu. A la sortie du pneu une baguette détecte le passage d'un siège, cela déclenche une minuterie, le pneu s'arrête et redémarre à la fin de la minuterie pour faire passer le siège suivant, ce qui ne permet pas de reboucher un trou (si le siège suivant a du retard, le pneu tournera dans le vide), mais permet au moins de laisser un intervalle minimum entre chaque siège. Le pneu est alimenté via un petit moteur électrique.

Le pneu est complémenté dans chaque gare, y compris celle-ci, par le trainage, dans les zones d'embarquement/débarquement une chaine fait avancer le siège à vitesse constante pour éviter un dé-cyclage à chaque zone d'embarquement / débarquement. Ici le trainage ne s'effectue pas avec des chaines à taquets comme sur les télécabine SP4 de même génération. Le trainage s'effectue par une chaine spéciale, les iège "n'accrochent" qu'à des endroits de la chanie (le principe de base reste le même) Le télésiège compte donc 3 chaines de ce type (deux par gare).

Vue générale de la gare aval :
Image

La G1,les escaliers prouvent bien que le TS se prend déchaussé, coté entrée :
Image

Coté sortie, remarquez au passage le poussard qui est la pièce maitresse d'une tension par contre poids :
Image

Le contour, avec juste au dessus la poulie retour-tension, et à droite le tableau de commande :
Image

Gros plan sur le tableau de commande :
Image

Le pneu de cadencement en G1 :
Image

Une pince dans le contour, juste avant la chaine de trainage au dessus de la zone d'embarquement :
Image

Vue sur les lanceurs et ralentisseurs :
Image

Le lanceur:
Image

Et sa prise de mouvement (pour le trainage en gare), le peneu au premier plan:
Image

Le ralentisseur, la prise de mouvement aide à faire les siège dans le ralentisseur s'il as peu d'élan (après un arrêt par ex.):
Image



Le tronçon 1:

Immédiatement à la sortie de la gare se trouve un 12C/12C en portique, la ligne coupe par quatre fois la route et dispose de cinq pylônes. LA distance est courte et la pente modérée et constante. Le dernier pylône remet la câble à l'horizontale pour rentrer en gare intermédiaire (G2), qui se trouve surélevée par rapport au niveau du sol, pour ne pas gêner la route qui passe à proximité.

Très court, voici une vue en entière de bas en haut:
Image

Le P0, 12C/12C, en portique, grosse compression en sortie de gare:
Image

Portée entre P2 et P3:
Image

Le P3, 4S/4S:
Image

Le P4 8S/8S:
Image

Et nous voici arrivé en G2:
Image



La Gare intermédiaire (G2)

Cette station intermédiaire fait assumer un angle au télésiège, les deux brins sont débrayés, l'embarquement et le débarquement sont possible aussi bien à la montée qu'à la descente. Ce qui ne simplifie rien, les gens voulant embarquer en G2 doivent attendre un siège libre, s'il y as aussi foule aux autre gares, à moins que l'agent d'exploitation n'envoie volontairement des sièges vide, les délais d'attente peuvent être énorme. Ici aussi il n'y as pas de gabarit et les gens embarquent et descendent à pieds, il faut aller vite car la zone d'embarquement (et de débarquement) est courte.

Le câble est dévie par un balancier placé à l'horizontal. La gare comporte deux pneus de prise de mouvement, un pour le sens descendant et un pour le sens montant, l'intérêt est surement qu'un pneu tout seul ne pourrait tout entrainer et patinerait. Le pneu sert à entrainer le trainage (zone d'embarquement) et à aider les sièges à monter dans les ralentisseur. Sur cet appareil le lancement et le ralentissement s'effectue par gravité et non pas avec des poutres à pneus comme actuellement. Pour aider les sièges "lourds" à monter et en cas de ralentissement de l'installation, des chaines de trainage viennent complémenter le ralentissement par gravité.
Le passage en gare peut s'effectuer sans relever le garde corps et en gardant les pieds sur les repose-pieds.

Une vue extérieure, l'accès aux clients avec ici aussi la cabane du contrôleur:
Image


Sens montée, deux vues du balancier horizontale qui crée la déviation du câble, c'est dans la zone arrondie que se trouve les zones d'embarquement/débarquement, peu commode d'ailleur car arrondie :)/>/>/>/>/>/> . Le passage du contour sans descendre du siège n'est pas des plus souple (le siège tourne par acoups) :
Image
(En bleu un employé de la station)

Et les lanceurs dans le sens de la montée:
Image

Sens descente, ralentisseur:
Image

Image

Le balancier (avec une barre de siège au milieu :wacko:/>/>/>/>/>/> ):
Image

Le lanceurs avec au fond le dernier pylône du T1, remarquez au passage que les barres du balanciers, c'est du costaud (enfin vaut mieux...):
Image

La sortie de gare coté aval:
Image

Vue coté aval de la gare:
Image



Le tronçon 2 :

La sortie de gare s'effectue ici aussi par un 12C/12C mais sur un seul fût, la ligne monte assez raide sur la plus grosse partie de tronçon en franchissant une grande portée avec une grosse hauteur. La piste ne suit pas la ligne sur toute sa longueur (seulement sur le bas je crois), arrivée en haut de la montée deux pylônes remettent le câble à l'horizontale afin de rentrer en G3 La ligne mesure moins d'un kilomètre et le trajet s'effectue en moins de cinq minute,ce qui fait un appareil très court.

Le P5, 12C/12C, mais non portique celui ci (contrairement au P0):
Image

La portée entre le P7 et leP8, assez longue:
Image

Le P9, 8S/8S
Image

Détail de la tête du pylône (P9):
Image

Le P10, 12S/12S:
Image



La gare amont (G3)

La gare amont est la station motrice et de garage de l'installation. Les moteurs (principal et de secours) se trouvent au milieu de la gare dessous la poulie motrice. Le garage est automatique, le rangement s'effectue ici aussi par gravite, une chaine monte les siège, et ensuite les sièges parcourent le garage par gravite, il faut donc quelqu'un pour arrêter les sièges avant qu'ils ne se rentrent dedans. Le garage se trouve sur la coté droit de la gare. Un aiguillage permet de diriger les véhicules sur la ligne ou dans le garage. Dans le garage se trouve en permanence la benne de service et la pince rouge. La pince rouge est un véhicule qui n'existe aujourd'hui plus, mais sur les appareils débrayables plus vieux, il y en as toujours une. Comme vous le savez le serrage des pince est contrôlé en gare par le pesage, en gare la pince est refermée, et le mors doit serrer à 0.7 fois le diamètre du câble. Une sécurité vérifié que la condition est respectée, faute de quoi l'installation s'arrête. Cette sécurité est elle-même vérifiée par la pince rouge. Je n'ai malheureusement pas la photo de la pince rouge de ce télésiège, il s'agit simplement d'un siège sans assise ni garde corps, le fer de la structure étant peint en rouge.
La gare comporte deux portes distincte d'entrée et sortie pour les passagers.

Une vue générale de la gare, je n'ai malheureusement pas put prendre beaucoup de photo de cette station,:
Image

Le lanceur pour le départ à la descente:
Image

La prise de mouvement coté ralentisseur:
Image

Le garage, remarquez que se jour le télésiège ne tournait même pas à 50% de sa capacité maximum:
Image

Une vue extérieure de la G3 ou l'on peut enfin rechausser pour profiter pleinement des 230KM de piste de l'espace lumière:
Image



Les véhicules :

Les véhicule sont des sièges arceaux poma type triplace débrayable (avec suspente articulée). Ils sont équipés de pince S montées avec le levier de débrayage en haut.

Image

Image

La pince S
Image

Pince dans un support:
Image



Vintage

Cet appareil d'un genre rare (voire le dernier télésiège débrayable à pince S avec un virage), a vu son démontage commencer le 25 mai 2009. Il est remplacé par une télécabine Poma sur un tracé sensiblement identique ,avec également une station intermédiaire en angle. Le remplacement est très largement discutable et discuté, d'aucun considérant qu'il y a plus urgent à faire sur le domaine (la remontée la plus récente est un TSF3 de 1986 ) car il s'agit la d'une remontée secondaire. D'un autre coté la clientèle journalière s'arrêtera plus volontiers à Molanès si elle était certaine d'attendre moins longtemps qu'a Pra Loup (au pied des pistes), cela dés-engorgera donc la station et valorisera le produit ski à la journée.


Merci de m'avoir suivi jusqu'ici et n'hésitez pas à réagir à ce reportage.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.14447 secondes. 33 requete(s).
135 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés