En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 12Bannière 25Bannière 7Bannière 10

 TSD3 Kumme

Zermatt

Garaventa

T2 ES
Description rapide :
Le plus vieux télésiège débrayable de Suisse encore en activité.

Mise en service en : 1982



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : SnowLoup
Section écrite le 14/06/2010 et mise à jour le 29/06/2010
(Mise en cache le 23/08/2013)

Je vous présente un reportage sur le
Image


Présentation de la station

Image

Zermatt, station mythique des Alpes, est nichée au pied du Cervin (4478m) et d’une couronne de 4000, dont le Mont-Rose, le plus haut sommet Suisse (la Pointe Dufour à 4634m). Grâce à ce cadre merveilleux, Zermatt est devenue une destination touristique de premier plan dès le XIXème siècle, d’abord en été puis rapidement également en hiver. En 1898 l’ouverture de la ligne de chemin de fer du Gornergrat, qui permet de monter depuis le village à 1600m jusqu’à plus de 3000m et ainsi d’admirer la vue sur le Mont-Rose et les autres sommets de la vallée, fut en quelque sorte les prémisses des remontées mécaniques de la station.

Si le train est bien implanté à Zermatt, la voiture est bannie du village, qui d’ailleurs n’est accessible que par train, et l’on ne peut se déplacer qu’en taxis ou bus électriques à l’intérieur de celui-ci, ce qui contribue à lui donner un certain charme.

L’année 1942, avec la construction de la première remontée entre le village et Sunnegga (à 2290m d’altitude au pied du Rothorn), a marqué le début de la construction du domaine skiable à proprement parler. Depuis de très nombreuses remontées-mécaniques ont été construites et le domaine actuel s’étend sur près de 200km de pistes réparties sur les sommets que sont le Rothorn (3103m), le Gornergrat (3090m), le Stockhorn (3405m), le Petit-Cervin (3820m, le plus haut téléphérique d’Europe) et le Schwarzsee (2583m, 2775m au Hörnli). De plus Zermatt forme avec les stations Italiennes de Cervinia et Valtournanche, le domaine Matterhorn Ski Paradies qui compte en tout 313km de pistes et de nombreux itinéraires.

Finalement la station propose un des plus grands domaines de ski d'été d'Europe avec des pistes entre 2939m (en début de saison, sinon 3300m) et 3890m d'altitude!

Image
^^Le secteur Triftji devant le Mont Rose (4634m, plus haut sommet Suisse) depuis le Rothorn

Image
^^Le Weisshorn (4505m) depuis la piste Tufternkumme

Image
^^Zermatt et le Cervin (4478m) depuis cette même piste


Le TSD3 Kumme

Image
^^Situation sur le plan des pistes

Le TSD3 Kumme-Unterrothorn a été construit en 1982 par Garaventa en remplacement de l’un des rares TKD Poma à avoir été construit en Suisse alémanique. Le tracé du téléski comportait un virage sur la droite afin d’éviter la zone rocheuse située près du sommet. Ce télésiège est un des premiers de la secondes vague de débrayables à arriver en Suisse après le TSD3 Oberdorf-Gamsalp à Wildaus, du même constructeur et installé l’année précédente, et la même année que le TSD3 Grisch-La Siala, de Vonn Roll et Habegger, à Laax. Il faut tout de même dire que ces premiers TSD modernes arrivent plus de 20 ans après l’installation du dernier TSD2 Vonn Roll VR101. A noter encore que si la ligne et le montage de ce télésiège sont signés Garaventa, les gares sont de Doppelmayr et les pinces de licence Von Roll. Les sièges sont également de Doppelmyar ou sont en tout cas du même type que ceux installés à l’époque par le constructeur autrichien. En plus d’être un précurseur il est, avec le TSD3 de Laax, depuis l’arrêt (provisoire ?) du Weissenstein, le plus vieux TSD en activité du pays, c’est donc un télésiège historique pour la Suisse!

Niveau piste, bien que toutes les pistes du secteur Rothorn soient accessibles depuis la gare amont du TSD3, celles-ci se trouvant au somment des pistes, il dessert principalement trois pistes, une de chaque couleur, qui vont de la gare amont à la gare aval:

-La rouge Schneehuhn (no 12), très jolie piste tracée dans les rochers et relativement pentue qui occupe la droite de la ligne. Elle donne aussi accès aux itinéraires Chamois (16) et Marmotte (17) qui descendent sur la face ouest de l’Unterrothorn.

-La noire Downhill (no 13) qui longe la ligne sur la droite. Cette piste présente une pente agréable, mais reste assez étroite.

-La bleue Kumme (no14) qui fait un large détour à droite de la ligne du TSD. Cette large piste parfaite pour carver reste longtemps sur la crête de l’Unterrothorn, où elle est confondue avec la piste descendant sur Gant, avant de plonger en direction de Kumme. On peut rajouter que c’est la seule des trois à être enneigée artificiellement et qu'elle donne accès à la magnifique rouge Turftenkumme (no 15). Elle a souvent été la première piste ouverte sur le secteur Rothorn, mais cette pratique d’ouverture anticipée de ce secteur n’est plus être d’actualité depuis la fusion des remontées de Zermatt.

Malgré son âge avancé, ce télésiège joue encore très bien son rôle. Il est relativement peu utilisé, les skieurs préférant descendre directement sur Gant, Patrullarve ou Blauherd, et son débit élevé permet d'éviter toute file d'attente. Ainsi il n'y aucun projet de replacement pour cette remontée.

Caractéristiques techniques


  • Type: Télésiège débrayable 3 places
  • Constructeur: Garaventa
  • Année de construction: 1982
  • Altitude la gare aval: 2777m
  • Altitude la gare amont: 3100m
  • Dénivelé: 323m
  • Longueur de la ligne: 1056m
  • Nombre de pylônes: 14
  • Débit: 2160p/h
  • Gare tension: Aval
  • Gare motrice: Amont
  • Garage: En amont
  • Sens de montée: Gauche
  • Vitesse d'exploitation: 3.7m/s
  • Temps de montée: ~5min
  • Cadencement des cabines: 5s
  • Espacement des sièges: 18.5m

La gare aval

Située au fond d’un vallon, la gare aval est, comme souvent à l’époque, abritée dans un bâtiment en dur. Ici, ce dernier est une simple construction en béton avec un toit en bois et des tolles fermant l’avant de la gare. Cette construction austère s’explique par le fait que le bâtiment se trouvant caché au fond de la vallée, il reste peu visible depuis le reste du domaine. De plus l’été le béton doit se fondre assez bien dans les pierriers alentours.
La particularité de cette gare motrice est qu’il n’y a pas une simple poulie située au niveau de la ligne pour assurer le retour du câble, mais un système de poulies (une par brin) le déviant verticalement en sous-sol où il est alors dévié horizontalement. Les skieurs entrent sur le côté gauche de la gare et l’embarquement se fait classiquement dans le sens de la ligne.

Image
^^La gare aval depuis la droite

Image
^^Idem depuis la gauche

Image
^^P0 et la sortie de gare

Image
^^Les poulies qui dévies le câble en sous-sol

Image
^^Zoom sur celle de droite

Image
^^Une pince dans le contour

Image
^^L'intérieur de la gare

Image
^^La sortie de gare


La ligne

La ligne est relativement courte, un kilomètre, ce qui rend le trajet tout à fait supportable malgré la faible vitesse pour un TSD (3,7m/s) et le confort rudimentaire des sièges.
La ligne est également régulière, seules les traversées de la piste Schneehuhn au trois-quarts du trajet et de la piste Kumme près de la gare amont occasionnent des replats significatifs.

Image
^^P1

Image
^^P2

Image
^^P3

Image
^^P4

Image
^^Un petit regard en arrière

Image
^^Entre P4 et P5

Image
^^P5

Image
^^La ligne après P5

Image
^^P6

Image
^^Croisement de la piste Schneehuhn

Image
^^P7

Image
^^P8 et P9, le seul compression avec P0

Image
^^Idem

Image
^^Jolie portée après P9

Image
^^Vue sur un siège, le Cervin et la piste Schneehuhn

Image
^^P10

Image
^^Une vue dégagée sur le Cervin cette fois-ci

Image
^^P11

Image
^^P12 et l'arrivée du TPH150 Blauherd-Rothorn

Image
^^La fin de la ligne

Image
^^P13

Image
^^L'arrivée en gare


La gare amont

La gare amont se trouve près du sommet de l’Uterrothorn au, point culminant de cette partie du domaine. Elle est également intégrée dans un bâtiment. Ce dernier est accolé à un restaurant est dispose d’un garage pour les sièges sur sa droite (du côté du restaurant). Cette position plus visible que pour la gare aval a incité la station à rendre le bâtiment moins voyant en le recouvrant de tôles brunes, rendant son aspect plus uniforme avec le restaurant.
Techniquement il s’agit d’une gare plus classique avec cette fois-ci une simple poulie motrice. Le trainage des sièges dans le contour est effectué par une chaine crantée.

Image
^^La poulie motrice et la chaine de trainage

Image
^^L'entrée du garage

Image
^^L'arrière de la gare

Image
^^La gare et la fin de la ligne

Image
^^Idem

Image
^^La gare depuis devant

Image
^^L'entrée en gare

Image
^^Idem


Le siège et la pince

Image
^^Un siège en ligne

Image
^^La pince


Le TSD depuis les pistes

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Voilà pour ce télésiège qui fait maintenant partie d'une espèce en voie de disparition, les TSD Garaventa de 1ère génération.





Appareil en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09307 secondes. 26 requete(s).
85 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés