En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 19Bannière 20Bannière 33Bannière 3

 TSD4 de Cornebois

Châtel (Portes du Soleil)

Leitner

T2 ES
Description rapide :
A sa construction, le télésiège de Cornebois a constitué une véritable avancé pour le domaine et a grandement amélioré la liaison entre Châtel et Avoriaz. Il a aussi permis de valoriser la desserte ski propre offerte à son arrivée.

Mise en service en : 2000

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Le Risoulien
Section écrite le 15/03/2015 et mise à jour le 01/04/2015
(Mise en cache le 03/04/2015)

Image


Châtel

La station de Châtel est située en Haute-Savoie, dans la vallée dʼAbondance, au pied du Pas de Morgins. Ce village se distingue par son architecture traditionnelle basée sur des chalets en bois. Il a ainsi conservé son charme savoyard et ce malgré un développement prononcé et rapide. La station propose une offre de ski variée et complémentaire répartie sur deux secteurs Super-Châtel et Le Linga – Pré-la-Joux, reliés par télésièges depuis 2014.

Le domaine de Châtel est totalement intégré à lʼespace des Portes du Soleil ; un vaste espace qui sʼétend entre 900 et 2277 mètres au travers de 12 stations implantées de part et dʼautre de la frontière franco- suisse parmi les plus connues Avoriaz, Châtel, Champéry, Les Gets et Morzine.


Situation dans le domaine skiable

Sur le plan des pistes des Portes du Soleil

Image

Et sur celui de Châtel

Image

Cornebois : liaison "Linga / Pré-la-Joux" - "Plaine Dranse"


Les premières remontées mécaniques sont réalisées sur le secteur de Super Châtel avec la construction d’un premier téléski en 1947. Les aménagements de Super Châtel se sont ensuite rapidement enchaînés et la première liaison franco-suisse des Portes du Soleil est inaugurée en 1964 avec l’ouverture du téléski Chalet Neuf. La fin des années soixante marque également le début de l’aménagement du secteur d’altitude du Linga avec la réalisation d’une télécabine débrayable 4 places en deux sections de manufacture Weber (pinces Müller). La première section est ouverte en 1967, la seconde section suit une année plus tard. A la même époque est également construit le premier téléski « Leiche ». Le domaine est prolongé de l'autre côté de la combe du Linga avec la construction d'un télésiège fixe deux places nommé "Combes" en 1978.

C'est cependant dans les années 80 que les secteurs Pré-la-Joux et Plaine Dranse se développent. En effet, le projet de liaison avec Avoriaz voit le jour et avec lui la construction du télésiège fixe trois places de la Chaux Fleurie et du télésiège fixe deux places des Rochassons en 1981. Ces deux appareils sont les premiers pas vers la liaison entre les deux stations. Seulement un an plus tard, le télésiège fixe trois places de la Chaux des Rosées voit le jour et constitue donc une extension mais permet aussi de s'approcher un petit peu plus du Linga. C'est finalement en 1985, quatre ans après le début des travaux de la liaison Châtel-Avoriaz, que le dernier appareil nécessaire pour celle ci sera construit. Il s'agit de télésiège de Cornebois.
Ce téléporté est érigé par le société Poma non loin de la gare de départ du télésiège des Combes durant cet été 1985. Il est muni des premières gares de type Alpha et est l'appareil permettant la jonction entre les secteurs "Linga / Pré-la-Joux" et "Plaine Dranse". C'est donc une installation fondamentale dans la liaison entre les deux stations d'Avoriaz et Châtel. Cependant, avec le développement et l'augmentation de la fréquentation de Châtel, cet appareil n'est plus de taille pour faire face aux attentes des clients. En effet, le faible débit, le long temps de trajet et le confort réduit sont les points négatifs de l'appareil. Il est ainsi remplacé par un télésiège quatre places plus performant durant l'été 2000. A noter que celui ci possédait le record du nombre de siège en France : 246 véhicules ! A ce jour, il n'a d'ailleurs jamais été dépassé.

Image du télésiège de Cornebois version fixe (Source : http://www.cornebois.com/html/page_04_du_nom_cornebois.htm)
Image



Cornebois passe en débrayable

Pour répondre aux attentes des clients, l'exploitant opte pour la construction d'un télésiège débrayable quadriplaces du constructeur Leitner en 2000. Ce téléporté constitue une véritable avancée dans la liaison entre les deux secteurs de la partie Linga : en effet, le temps de montée est diminué et le débit ainsi que le confort sont largement améliorés par rapport à l'ancien appareil. Le nouveau télésiège de Cornebois a aussi permis d'améliorer la desserte du ski propre, en plus de l'accès possible à Avoriaz via le télésiège des Rochassons.
Ce télésiège marque le début de la rénovation de la liaison entre les deux secteurs et donc entre les deux stations. En effet, cette rénovation sera poursuivie en 2002 par la construction du télésiège six places de la Chaux des Rosées, en 2006 par la construction du télésiège six places des Combes et enfin en 2011 par celle du télésiège six places des Rochassons. La rénovation de ces axes était nécessaire en raison de leur importance (liaison Portes du Soleil) et pour l'image de la station qui se voulait moderne.

Cornebois est accessible depuis l'arrivée des télésièges débrayables du Pré de la Joux et de la Chaux des Rosées et permet de rejoindre le domaine d'Avoriaz via le télésiège des Rochassons depuis le Linga et Pré-la-Joux.
Niveau pistes, il dessert Pré la Joux, Perdrix Blanche et Blattins. Pré la Joux est une piste partant de Cornebois et descendant jusqu'au lieu dit du même nom. Depuis son arrivée, il est possible d'accéder directement à Plaine Dranse via le télésiège de Pierre Longue sans avoir à reprendre le télésiège Pré-la-Joux puis celui de Cornebois. De ce fait, en cas de panne de ce dernier, la liaison n'est que peu perturbée.


Caractéristiques techniques



  • Nom de l'installation : Cornebois
  • Type : TSD - télésiège à attaches débrayables
  • Constructeur : Leitner
  • Modèle : SA4 gamme
  • Année de mise en service : 2000
  • Exploitant : SEM Sports et tourisme

  • Altitude aval : 1.649 mètres
  • Altitude amont : 2.096 mètres
  • Dénivelée : 447 mètres
  • Longueur suivant la pente : 1.896 mètres
  • Pente minimale : 26 %
  • Pente maximale : 57 %

  • Sens de montée : droit
  • Nombre de pylônes : 20

  • Emplacement motrice : gare aval
  • Emplacement de la tension : gare aval
  • Modèle des sièges : Leitner SA4-97
  • Capacité : 4 places
  • Attache débrayable : Leitner LA automatique
  • Nombre de véhicules : 136

  • Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
  • Temps de trajet : 6 min 30 s
  • Débit théorique actuel à la montée : 2.600 p/h


La gare aval

Située à 1649 m d'altitude, c'est elle qui assure le mouvement du câble ainsi que la tension de l'appareil. Elle a été construite sur un plat artificiel au même endroit que l'ancienne gare de l'appareil triplaces. On y trouve aussi à sa gauche un atelier de maintenance. Le départ est facilement accessible depuis l'arrivée du télésiège Pré-la-Joux via la piste Blattins et depuis la rouge Combes.

La gare aval vue depuis le télésiège Pré-la-Joux
Image

Idem
Image

Vue depuis la piste Blattins
Image

D'un peu plus près
Image

L'arrière
Image

Image

Le début de la ligne et l'atelier de maintenance
Image

Dans la file d'attente
Image


La ligne

La ligne mesure 1896 m de long et franchit un dénivelé de 447 m. Elle est composée de 20 pylônes en raison de sa forte longueur.

P1 et P2
Image

P3 de loin

Image

P3 de près
Image

Image

P4
Image

Image

Image

P5
Image

Image

P6
Image

Image

P7
Image

P8
Image

Image

P9
Image

P10
Image

P11
Image

Image

P12
Image

Image

P13 - P14
Image

Portée P14 - P15
Image

Image

P15
Image

P16
Image

Image

P17
Image

Image

P18
Image

Portée P18 - P19
Image

P19 - P20
Image

Idem
Image



La gare amont

La gare amont est située à 2096 m d'altitude et se situe à Cornebois. Depuis celle ci, il est possible de rejoindre Plaine Dranse et nottamment Avoriaz via le télésiège des Rochassons.

L'avant
Image

Le débarquement
Image

Image

Image

Image

Image

Image



Véhicules et Pinces

Le télésiège de Cornebois est équipé de 136 véhicules appartenant à la gamme SA4-97. Chaque extrémité des sièges est équipée d'un système de sécurité permettant aux usagers de ne pas glisser sous le garde corps. Ce système est surtout orienté vers les enfants.
Les véhicules sont reliés au câble par une pince de type LA automatique.

Siège en ligne
Image

Sièges en gare
Image

La pince
Image



Conclusion

Avec le remplacement du vieux télésiège fixe de Cornebois par un appareil quadriplace débrayable, la station a valorisé sa liaison vers le domaine d'Avoriaz et a amélioré la desserte de ce secteur enneigé et ensoleillé.
Cet appareil a ainsi marqué le début de la rénovation de la liaison au cours de la décennie 2000 qui s'est terminée en 2011 avec le remplacement du plus vieux télésiège du secteur, Rochassons, par un appareil débrayable six places Poma.

Image


Texte : Le Risoulien et Kilano18
Photos : Kilano18
Bannière : Bovinant



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10288 secondes. 36 requete(s).
108 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés