En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 37Bannière 18Bannière 6Bannière 24

 TSD4 de la Loze Express

Méribel (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Mise en service en : 2014

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 28/03/2015 et mise à jour le 22/04/2015
(Mise en cache le 25/04/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. Méribel
  2. Historique : le télésiège fixe du Rocher de la Loze
  3. 2014 : Modernisation du télésiège du Rocher de la Loze
  4. Loze Express : ski propre et liaison facile entre Méribel et Courchevel
  5. Ligne et infrastructures du télésiège de la Loze Express
  6. Loze Express, un appareil remis à niveau



Méribel

Méribel est une station située dans la vallée des Allues et reliée au village de Brides-les-Bains en vallée de Bozel par la télécabine de l'Olympe. Elle est reliée à Courchevel (via le col de la Lauze et la Saulire), aux Menuires et à Saint Martin de Belleville (via le Pas de Cherferie, Tougnète, le Mont de la Challe, le Roc des 3 Marches, ainsi que le Mont de la Chambre pour les Menuires et le Roc de Fer pour Saint Martin de Belleville), et à Val Thorens (par le Mont de la Chambre). Elle est donc située en plein cœur des Trois Vallées.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^



Historique : le télésiège fixe du Rocher de la Loze

Après la Seconde Guerre mondiale, la station de Méribel se développe. Dès les années 1950, les premiers télébennes relient Méribel Centre au sommet de la Saulire. Côté Courchevel, le téléphérique de la Saulire est opérationnel à partir de 1952.

Dans les années 1960, c'est le secteur de l'Altiport qui se développe grâce à sa proximité avec les différents quartiers de Méribel (dont Méribel 1600). Le téléski de Burgin est construit entre le rond-point des pistes et la station intermédiaire des télébennes de Burgin-Saulire. Ce téléski permet de basculer vers le secteur de l'Altiport, desservi par le téléski de l'Altiport suivi du téléski de la Frasse (arrivant au niveau de l'actuelle gare d'arrivée du télésiège de la Dent de Burgin). En effet, ces pentes présentent l'avantage d'être peu prononcées et très ensoleillées : elles sont donc rapidement prisées des vacanciers.

Image
Le plan des pistes de Méribel dans le secteur de l'Altiport et de Burgin à la fin des années 1960. On remarquera que les itinéraires du col de la Loze et du retour à Brides-les-Bains sont signalés.

De chaque côté du col de la Loze, les domaines de Courchevel/La Tania et de Méribel se sont développés pendant les années 1970. La liaison était déjà bien mise en place au sommet de la Saulire. Côté Méribel, le téléski de Burgin est doublé et de nouvelles installations sont construites au niveau du front de neige de la Chaudanne. Versant la Tania, les téléskis de Bouc Blanc et Praz Juget desservent des pentes relativement proches du col de la Loze. La nécessité d'un nouveau point de liaison entre Courchevel et Méribel apparaît alors comme une évidence, surtout à l'observation d'un plan des pistes d'époque.

Image
Plan des pistes des Trois Vallées à la fin des années 1970.

En 1980, Courchevel décide de construire le télésiège fixe 2 places du Col de la Loze afin de permettre aux skieurs arrivant de Courchevel via les téléportés des Chenus ou des Coqs mais aussi de la Tania via le téléski de Praz Juget de skier sur une nouvelle piste rouge qui deviendra plus tard la piste noire du Dou des Lanches. Dans le même temps, la piste bleue du Col de la Loze est également tracée. Cela ne reste à ce moment-là que du ski propre d'altitude proposé à la clientèle, même si des itinéraires hors-pistes relient depuis le début des années 1960 le col de la Loze à Méribel et Brides-les-Bains (cf. plus haut le plan des pistes de Méribel dans les années 1960).
Mais versant Méribel, rien ne bouge, si ce n'est la construction du télésiège fixe de Burgin en travers du téléski de la Frasse. Il faudra réellement attendre 8 ans après l'ouverture de l'accès au col de la Loze depuis Courchevel pour qu'un téléporté y soit construit depuis le domaine de Méribel.

Image
Plan des pistes des Trois Vallées au milieu des années 1980.

Le télésiège fixe du Rocher de la Loze est construit en 1988. Il permet enfin de basculer sur la Tania et Courchevel sans emprunter les difficiles pistes du sommet de la Saulire. Les jours de mauvais temps, c'est également un moyen sûr d'assurer une liaison entre les deux versants. Compte-tenu du temps de montée assez conséquent, Rocher de la Loze fait office d'appareil de liaison secondaire face aux grands axes de Burgin-Saulire, ce qui est regrettable car il dessert tout de même des pistes très agréables et ensoleillées toute la journée.

Quelques photos de cette installation :

Image
Ligne du télésiège du Rocher de la Loze dans sa configuration fixe vue depuis la piste bleue du Pic Bleu. En arrière-plan, nous pouvons admirer les secteurs de Tougnète et du Roc de Fer (cliquez sur la photo pour afficher le reportage lié à l'installation).

Image
Les derniers pylônes de la ligne vus depuis la piste bleue du Pic Bleu (cliquez sur la photo pour afficher le reportage lié à l'installation).



2014 : Modernisation du télésiège du Rocher de la Loze

Ingélo et les équipes de Poma ont donc réutilisé les éléments des gares évolutives du télésiège du Biollay, démonté à Courchevel en 2012, pour les remonter sur le télésiège du Rocher de la Loze, prévu dès l'origine pour évoluer en débrayable. Suivant l'objectif de réduction de l'impact sur l'environnement, mais aussi de simplification de la ligne, quatre pylônes de l'ancien télésiège ont été démontés et remplacés par deux pylônes supports-compressions. D'autres balanciers ont été revus et modernisés (axes de balanciers noirs, changement des capteurs de sécurité, …). Enfin, les poulies motrice et retour ont été changées et les gares ont été fermées totalement afin de faciliter les opréations de maintenance.

Quelques photos du chantier :

Image
Préparation des massifs de la gare aval par les équipes de Méribel Alpina en Juin 2014.

Image
Montage des piliers de soutien de la gare amont pendant le mois de Juillet 2014.

Image
Habillage en bois de la gare aval pendant le mois de Septembre 2014.

Image
Fin du montage de la ligne et du déroulage du nouveau câble.

Image
Finitions sur la gare aval pendant le mois de Novembre 2014.

L'installation a pu être finie pour ouvrir vers la fin du mois de Décembre 2014.

→ Retour sur la construction sur le forum : Construction TSD4 Loze Express (2014).


Loze Express : ski propre et liaison facile entre Méribel et Courchevel

Le télésiège de la Loze Express est situé sur le secteur de l'Altiport, en amont du front de neige éponyme. Il est accessible depuis la Chaudanne par la télécabine de Saulire Express 1 ou des Rhodos 1&2, depuis le rond-point de Méribel Centre par le télésiège de l'Adret, ou grâce au télésiège et au téléski de l'Altiport plus généralement. Depuis Méribel-Mottaret, on y accède également par gravité en empruntant la télécabine du Pas du Lac 1.
Le télésiège de la Loze Express permet l'accès au col de la Loze, second point de passage entre les vallées de Méribel et de Courchevel après la Saulire. Il a pour particularité de desservir des pistes de liaisons plus accessibles, tout en permettant un accès rapide et gravitaire tant à la Tania qu'au front de neige de Courchevel 1850.

N'oublions quand même pas que le télésiège de la Loze Express dessert aussi du ski propre de qualité autant sur le versant de Courchevel et sur celui de Méribel. Résumons donc cette offre de ski :

Versant Méribel :

  • La piste bleue du Boulevard de la Loze : piste assez plate qui a l'avantage de permettre d'accéder à la télécabine de la Saulire Express 2 (qui permet de basculer vers Méribel Mottaret), au télésiège de la Dent de Burgin, ainsi qu'aux différents quartiers de Méribel et au front de neige de la Chaudanne d'où l'on peut basculer aisément dans la vallée des Belleville.
  • La piste bleue du Pic Bleu, piste de ski propre en forêt très agréable, elle permet l'accès au front de neige de l'Altiport ainsi qu'à Méribel Village, au quartier du Morel, et via la piste de la Forêt au front de neige de la Chaudanne.
  • La piste noire des Tétras, très belle piste de ski propre peu entretenue et à terrain découvert. Elle est donc très soumise au manque de neige.

Versant Courchevel/la Tania :

  • La piste bleue du Col de la Loze, large boulevard permettant d'accéder aux très nombreuses pistes disponibles à l'arrivée de la télécabine des Chenus, permettant de descendre à la Tania, au Praz, ou à Courchevel 1850.
  • La piste noire du Dou des Lanches, piste de ski propre sur le secteur de la Tania.


Image
Situation de l'appareil sur le plan des pistes du domaine de Méribel.

Image
Situation plus globale sur le plan des pistes des Trois Vallées.

Rentrons à présent dans les aspects plus techniques de l'appareil. On retrouve ici un télésiège débrayable Alpha Évolutif initialement fixe. Les systèmes de débrayage ont été montés pendant l'été 2014 et ont été récupérés du télésiège du Biollay, démonté à Courchevel en 2012 : ainsi, le télésiège de la Loze Express bénéficie de contours à pneus, systèmes actuels mais rares sur les télésièges évolutifs Poma. Le télésiège du Rocher de la Loze a pu bénéficier d'une technologie débrayable la plus moderne possible, le tout à moindre coût. Pour compléter le tout, les gares ont été totalement fermées afin de faciliter les opérations de maintenance.
Au niveau électrique, en 2004, les armoires électriques avaient déjà été remplacées par celles du télésiège du Plan de l'Homme, démonté la même année sur le domaine de Méribel.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :


Caractéristiques administratives

TSD – Télésiège débrayable : LOZE EXPRESS (officiellement et anciennement connu sous le nom de ROCHER DE LA LOZE)
Maître d'ouvrage : Méribel Alpina
Exploitant : Méribel Alpina
Installation électrique : SEMER
Constructeur : POMAGALSKI/INGÉLO
Année de construction : 1988
Année de passage en débrayable : 2014
Montant de l'investissement du passage en débrayable : 2 750 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure (100 %)
Débit à la descente : 400 personnes/heure (20 %)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1750 m
Altitude gare amont : 2239 m
Dénivelé : 489 m
Longueur développée : 1489 m
Longueur horizontale : 1323 m
Pente moyenne : 36,96 %
Pente maximale : 65 %
Temps de trajet : 4 minutes 58 secondes


Caractéristiques techniques

Type de gares : Alpha Évolutif
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 34 000 daN
Pression nominale : 147 bars
Emplacement gare motrice : Amont
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 332 kW
Sens de montée : Droite
Nombre de pylônes : 16
Dispositif d'accouplement : Pince débrayable TB41
Nombre de véhicules : 84
Type de véhicules : Sièges Doudouk4
Espacement : 7,2 s

Caractéristiques du câble (2014)

Fabriquant du câble : REDAELLI
Diamètre : 40,5 mm
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Textile
Composition : 6×17 fils
Résistance à la rupture : 113 800 daN
Section du câble : 640 mm²


Ligne et infrastructures du télésiège de la Loze Express


La gare aval

Aspect extérieur

La gare aval du télésiège débrayable de la Loze Express est située à 1750 mètres d'altitude sur le secteur de l'Altiport de Méribel, en contrebas du départ du télésiège débrayable de la Dent de Burgin. En bordure de la forêt du Fontany, la gare s'intègre bien dans l'environnement grâce à sa couverture mixte bois/tôle gris foncé.

Image
Vue d'ensemble du départ du télésiège de la Loze Express depuis la piste verte du Blanchot.

Image
Vue de trois-quarts de la gare aval en arrivant depuis la piste bleue du Pic Bleu.

Image
Vue de face.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue rapprochée de la gare Alpha.

Image
Vue de profil.

Image
Vue arrière de la gare aval.

Image
Vue arrière du module de la gare aval assurant la fonction "débrayage".

Image
L'embarquement.

Image
Sortie de gare.


Approfondissement technique

Le télésiège de la Loze est devenu "Alpha Évolutif" en 2014. On retrouve donc malgré tout l'ancienne gare aval "Alpha" de l'installation, mais qui a été rénovée.
En effet, la poulie motrice a été changée ainsi que le système de freinage : il n'y a plus qu'un seul frein de poulie. La gare en entier a aussi été repeinte en gris foncé.

Image
Cheminement du câble de l'installation entre la poulie motrice et la gare débrayable.

Image
Galets de redirection du câble pour entrer dans la gare.

Image
La poulie motrice.

Image
Vue de côté du frein de poulie. On aperçoit bien la piste de freinage et les mâchoires.

Image
Zoom sur ce même dispositif de freinage.

Image
Zoom sur l'un des deux vérins de tension de l'installation.

Image
La voie de stockage du véhicule de service, montée à cheval entre la gare Alpha et le module de débrayage.

Image
Vue rapprochée.



La ligne

Dès le début, la ligne devient vite pentue afin de s'échapper de l'espace terrassé pour implanter la gare aval. S'en suit une première section régulière mais sans réelle forte pente. L'enchaînement des pylônes 4 et 5 entraîne par la suite une longue portée très pentue au-dessus de la forêt du Fontany. Les pylônes 6, 7 et 8 viennent remettre la ligne dans un plan plus horizontal avant une seconde forte montée imprimée par les pylônes 9 et 10. La pente faiblit petit à petit jusqu'à la gare amont.

On notera que la portée entre les pylônes 5 et 6 est particulièrement longue avec 230 mètres développés et atteint un survol de 21 m.

Pomagalski a équipé la ligne de 16 pylônes dont trois compressions, onze supports et deux supports-compressions comme ceci :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 8S/6S
  • P4 : 4SC/4SC
  • P5 : 4SC/4SC
  • P6 : 8S/8S
  • P7 : 8S/8S
  • P8 : 8S/6S
  • P9 : 8C/8C
  • P10 : 8C/8C
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 8S/8S
  • P13 : 4S/4S
  • P14 : 6S/6S
  • P15 : 8S/8S
  • P16 : 8S/8S


Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
Demi-tour sur le pylône 1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Début d'une longue portée vers le pylône 3.

Image
Fin de la portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4 et survol de la piste bleue du Pic Bleu.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Début d'une seconde longue portée entre les pylônes 5 et 6.

Image
Demi-tour sur la ligne. On se rend encore mieux compte de la pente et de la hauteur de survol.

Image
Fin de la portée.

Image
P6.

Image
P7.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9. Sur la droite, la piste noire des Tétras.

Image
P9.

Image
P10.

Image
Vue de profil du pylône 10 depuis la piste noire des Tétras. On se rend encore mieux compte de la pente imprimée à la ligne dans ce secteur.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
P14.

Image
P16.

Image
Les quatre derniers pylônes.



La gare amont

La gare amont est située à 2239 mètres d'altitude au sommet du col de la Loze, face à l'arrivée du télésiège débrayable du Dou des Lanches. On accède facilement aux différentes pistes tant du côté de Courchevel/La Tania que vers Méribel.
On retrouve une gare Alpha évolutive montée sur l'ancien retour-fixe qui équipait le télésiège fixe du Rocher de la Loze.

Image
Vue d'ensemble de l'emplacement de la gare amont au col de la Loze par rapport au télésiège du Dou des Lanches.

Image
Vue de la gare amont depuis la ligne.

Image
Zone de débarquement. On peut voir face à nous l'arrivée du télésiège débrayable du Dou des Lanches.

Image
Vue rapprochée de la gare amont.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue de côté. On aperçoit encore bien les pieds de la gare retour-fixe de l'ancienne configuration fixe entre les deux tubulaires qui maintiennent l'arrière de la gare.

Image
Vue de profil.

Image
Vue en léger contre-plongée depuis le début de la piste bleue du Pic Bleu.

Image
Vue de trois-quarts de l'avant de la gare.

Image
Vue d'ensemble de l'arrivée depuis l'entrée de la piste noire des Tétras.

Image
Zoom sur la gare amont depuis le même endroit. On voit bien les trompettes asymétriques entre le sens montée et le sens descente.



Véhicules et pinces

Le télésiège débrayable de la Loze Express est équipé de sièges Doudouk4 aux assises bicolores (bleu/noir) afin de faciliter l'embarquement pour les skieurs débutants et moyens. Toujours dans cette même optique, les garde-corps sont équipés du dispositif d'anti-sous-marinage « U-Block ».

Les sièges sont reliées au câble via des pinces débrayable TB41 récupérées du télésiège débrayable du Biollay.

Image
Siège en ligne.

Image
Siège dans le contour en gare aval.

Image
Système d'anti-sous-marinage « U-Block ».

Image
Zoom sur le véhicule de service.

Image
Zoom sur une pince débrayable TB41.



Vues depuis les pistes


Image
Vue de la ligne depuis la gare amont.

Image
Les quatre derniers pylônes avant la gare amont vus depuis le début de la piste noire des Tétras.

Image
La fin de la ligne vue depuis la piste bleue du Pic Bleu.

Image
Vue en plongée de toute la ligne jusqu'au pylône 12 depuis la piste bleue du Pic Bleu. On aperçoit en contrebas l'Altiport, puis le versant Tougnète/Roc de Fer.

Image
Replat au niveau du pylône 9 vu depuis la piste noire des Tétras.

Image
Vue d'ensemble de la montée finale vers le col de la Loze depuis la piste noire des Tétras.

Image
Pylônes 6, 7 et 8 vus depuis la piste noire des Tétras.

Image
Vue en contre-plongée du pylône 4 et plus généralement de la première forte montée de l'installation depuis la piste bleue du Pic Bleu.

Image
Vue opposée vers le pylône 3 depuis la piste bleue du Pic Bleu.

Image
Vue d'ensemble de la ligne en partant vers la piste verte du Blanchot.



Loze Express, un appareil remis à niveau

Le passage du télésiège fixe du Rocher de la Loze en télésiège débrayable Alpha Évolutif a permis de redonner un nouveau souffle au secteur de la Loze côté Méribel en desservant rapidement et confortablement le secteur. Il permet aussi aux skieurs de niveau moyen de basculer plus efficacement vers Courchevel et la Tania en évitant les pistes plus difficiles du sommet de la Saulire.
À l'avenir, la piste du Pic Bleu devrait être scénarisée afin d'offrir une nouvelle zone de ski moyen, en approfondissement de la piste des Inuits et du Moon Wild le long du téléski de l'Altiport. Le télésiège de la Loze Express est donc le fer de lance d'une nouvelle dynamique pour le secteur de la Loze qui devrait catalyser davantage de flux du circuit « Trois Vallées ». On peut cependant toujours regretter l'absence d'enneigement artificiel sur les pistes du secteur.

Image
Loze Express, un nouvel axe remis à niveau pour du ski propre de qualité et une liaison facile vers Courchevel/La Tania.


Je tiens à remercier Bouctou pour ses deux photos du télésiège fixe du Rocher de la Loze et pour ses plans des pistes d'archive du domaine de Méribel ainsi qu'Adrien74 pour les photos du chantier.

Bannière : Bovinant
Photos : Adrien74, Bouctou et remontees
Texte et mise en page : remontees
Date des photos (hors chantier et historique) : 19 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.12943 secondes. 36 requete(s).
123 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés