En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 44Bannière 40Bannière 11Bannière 3

 TSD4 de la Moraine

Val Thorens (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
TSD4 Poma construit en 1991 équipé d'un système DLS rajouté en 1998 par l'exploitant

Mise en service en : 1991

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 20/07/2008 et mise à jour le 29/07/2008
(Mise en cache le 13/10/2013)

Image


La station de Val Thorens est la plus haute station d’Europe avec ses 2300 mètres d’altitude. Son domaine skiable compris entre 1800 mètres et 3230 mètres d’altitude compose le plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds, les Trois Vallées. Val Thorens possède l’un des parcs de remontées mécaniques le plus performant au monde. La SETAM, la société qui exploite les remontées mécaniques de Val Thorens sous l’impulsion de pionniers composant ses équipes a fait naître différentes innovations dans le secteur des remontées mécaniques. C’est l’une d’entre elle que nous allons retrouver dans ce reportage consacré au Télésiège Débrayable de la Moraine

La station de Val Thorens fut crée en 1972. Le début de l’aménagement commencé un an plus tôt par la commune de Saint Martin de Belleville se concentre sur le bas de la future station et sur le secteur de Péclet avec notamment, la réalisation de la Télécabine de Péclet et le télésiège du Mont de Péclet.. Après l’aménagement du glacier de Péclet, ce sera au secteur de la Moraine et du Fond d’être équipé. Il sera réalisé un Télésiège partant des Chalets de Thorens situés un peu au dessus de la station et qui prend la direction du Col de Thorens. L’arrivée ne rejoint toutefois pas ce col. Ce long télésiège biplace permettra plus tard d’atteindre le premier Télésiège du Col qui ouvrira l’accès au Glacier de Chavière. Le premier Télésiège de la Moraine était donc un Télésiège Fixe. De part sa grande longueur et afin d’éviter que les clients ne prennent froid, certains sièges étaient équipés de couvertures amovibles permettant de couvrir les jambes des personnes empruntant cet appareil. Cet appareil avait cependant une autre particularité. L’appareil construit offrait un débit de 1200 personnes par heure. Toutefois dans sa conception, il était prévu que la SETAM double cet appareil. La gare aval étant légèrement décalée et les pylônes étaient conçus de manière à ce que le passage de deux lignes de Télésiège soit possible. Toutefois ce doublage n’aura jamais été réalisé. A noter que ce télésiège était ouvert l’été, en effet il permettait d’accéder au glacier de Chavière via le Télésiège du Col, sur lequel se pratiquait du ski d’été. Cependant la fonte du Glacier de Chavière rendant l’exploitation trop onéreuse et difficile stoppa en 1987 et stoppa par la même occasion l’exploitation estivale de ce télésiège.

Voici deux cartes postales montrant la position exacte de ce télésiège ainsi que ces fameux pylônes en triangle ayant la capacité de supporter le passage de deux lignes:

Le tracé de la ligne :
Image

Une vue sur laquelle on peut voir les pylônes de cet appareil :
Image


Malgré des caractéristiques honorables pour son époque, le développement de la station de Val Thorens ainsi que la longueur de cet appareil, on fait que la SETAM décida de remplacer cet appareil par une installation plus performante. Ce remplacement interviendra durant l’été 1991. Cet été fut une grande date pour Val Thorens qui entama la restructuration d’autres secteurs au même moment. En effet en plus du nouvel appareil de la Moraine fourni par le constructeur français Pomagalski, la même année sera réalisé un autre appareil de ce constructeur, le Télésiège Débrayable quadriplace des Deux Lacs, ainsi qu’un Télésiège Débrayable quadriplace d’Etudes de Transports (Doppelmayr France) dénommé Montée du Fond 1 et qui de nos jours s’appelle Portette.

Le nouvel appareil fourni par Pomagalski, part toujours près des Chalets de Thorens mais un peu plus bas que ces derniers. Le tracé est donc situé plus a gauche par rapport au tracé de l’ancien appareil pour arriver pratiquement au même endroit que l’ancien Télésiège. Cet appareil tout comme son prédécesseur n’a aucun rôle dans la liaison Trois Vallées. Sa mission est de servir uniquement du ski propre. La principale mission de cet appareil est donc de desservir les larges et longues pistes de faibles difficultés qui sont accessibles à son sommet. En effet les deux pistes bleues qui sont accessibles depuis le sommet de cet appareil, Moraine et Génépi, sont idéales pour l’apprentissage du ski ou pour se faire plaisir le temps d’une longue descente sur des pentes douces. De plus ce télésiège est facilement accessible depuis plusieurs installations importantes de Val Thorens et qui sont accessible aux débutants, à savoir, les Télésièges Débrayable de la Moutière des Deux Lacs et des Cascades ainsi que le Funitel de Péclet. Afin de pouvoir garantir des conditions de neige optimales, la piste de la Moraine a été depuis peu, équipée d’enneigeurs.

L’autre rôle de cet appareil est tout comme l’ancienne installation, de donner accès au Télésiège du Col permettant l’accès au Col de Thorens. De part sa situation et les pistes auxquelles il donne accès, cet appareil est bien fréquenté par la clientèle du domaine de Val Thorens. Cependant malgré la vitesse d’exploitation de cinq mètres par seconde, le trajet est un peu long. Il faut un peu plus de huit minutes pour rejoindre le sommet. Ces huit minutes paraissent un peu longues surtout quand il fait très froid ce qui n'est pas rare à plus de 2300 mètres d'altitude. D’ailleurs la SETAM envisageait à un moment, le remplacement du premier appareil par un Funitel pour que les clients voyagent à l’abri, mais c’est finalement ce télésiège débrayable qui fut construit.

Niveau technique classiquement pour un appareil de ce type, la station aval, est la station qui assure la tension du câble de l'installation et la station amont est la station motrice de l’appareil. L’appareil installé par Pomagalski est de type Performant, gares commercialisées entre 1989 et 1993. Ces nouvelles gares sont de type compact, la motrice et le lorry de tension étant à l’intérieur de la couverture. Cet appareil possède un fort débit théorique. En effet de part sa situation et son importance au sein du domaine de Val Thorens, la SETAM, a voulu un appareil avec permettant d’accueillir beaucoup de monde. Le débit installé sur cet appareil est de 2800 personnes par heure. Cependant à un tel débit, les opérations d’embarquement se font rapidement en gare aval, puisqu’ un siège se présente en gare à peu près toutes les cinq secondes. Afin d’améliorer le débit réel par rapport au débit théorique et offrir un peu plus de temps aux clients lors des phases d’embarquement, la SETAM a installé elle-même en 1998 un système de double embarquement, système plus communément appelé DLS (Double Loading System). Ce système a été mis en place pour la première fois sur le Télésiège des Cascades. Au total sur le domaine skiable de Val Thorens, quatre appareils sont équipés de ce système. Cet appareil est donc l’un des deux appareils qui se sont vus rajoutés ce système, a contrario des Télésièges Cascades et Plein Sud sur lesquels le système était intégré d’origine. La SETAM a donc modifié l’arrière de la gare aval afin de pouvoir accueillir les deux contours (un contour dit interne plus un contour dit externe) que nécessite le système. D’un point de vue technique dans le contour interne le trainage est effectué par des pneus alors que dans le contour externe le trainage est réalisé à l'aide d'une chaine.
Quand la fréquentation n’est pas très importante, les opérateurs positionnés en gare aval bloquent tout simplement l’accès à l’un des contour (généralement le contour interne) ce qui fait qu’en ligne un siège sur deux est chargé.

Situation sur le plan des pistes
Image

Vue Globale du tracé
Image


Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : MORAINE
Maître d’Ouvrage : SAS
Maître d’Oeuvre : DCSA
Exploitant : SETAM
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1991

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité des véhicules : 4 personne(s)
Débit à la montée : 2800 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 1400 personnes/heure (50%)
Temps de Trajet : 8min13
Vitesse d'exploitation : 5 m/s

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 2345 m
Altitude Amont : 2812 m
Dénivelée : 467 m
Longueur Développée : 2466 m
Pente Maxi : 56 %
Pente Moyenne : 19 %

Caractéristiques techniques

Type de gare : Performant
Sens de montée : Droite
Embarquement : Double Loading System
Tension : Aval
Type deTension : Hydraulique
Motrice : Amont
Type de Motorisation : Courant Continu
Puissance Développée : 718 KW
Dispositif d'accouplement : Pince TB
Nombre de Pylônes : 27
Nombre de Sièges : 202
Espacement : 25 m

Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 40 mm
Câblage : Lang à Droite
Âme : Compacte


Les photos de l’installation

La Gare Aval

La gare aval est donc située à proximité des Chalets de Thorens et se trouve non loin de la gare aval du Télésiège Débrayable de Portette. C’est ici qu’est effectuée la tension du câble de l’installation par un unique vérin hydraulique central. A contrario des autres DLS présents sur les appareils, les embarquements sont à 90° par rapport à l’axe de la ligne, cependant, le contour externe ne forme pas un arc de cercle parfait. Le contour externe arrive sur la gauche du lanceur. Il y a donc une légère déviation sans doute pour des raisons de contraintes mécaniques au niveau de l’aiguillage coté lanceur.

Image

D’habitude les gares Performant sont portées par deux massifs en béton (un à l’arrière et un au milieu) et un fût métallique avant. Ici vous pouvez constater que le massif en béton du milieu présent en gare amont et sur les gares Performant normales a été remplacé par deux fûts métalliques
Image

Image

Image

Image

Le double embarquement tangentiel :
Image

Image


La Ligne

Après être sortie de la gare aval, la ligne va monter afin de franchir un flanc de montagne et passer au dessus de la piste Deux Combes. Après avoir passé ce flanc de montagne, la ligne va entamer un profil descendant au niveau du P5 et ce jusqu’au P9. Entre temps la ligne franchira une portée d’environ 150 mètres entre le P7 et le P8. Après avoir passé le P9, la ligne remonte de nouveau et croise le tracé de la piste Christine, la ligne remonte de nouveau afin de gravir un nouveau flanc de montagne. La ligne monte de façon pas très prononcée et sur un terrain sans difficulté jusqu’au P12B. A partir de ce pylône, la ligne va monter un peu plus fortement pendant quelques temps. La ligne va suivre un terrain plus ou moins en dévers. Au niveau du P19, la ligne va de nouveau descendre afin de rester conforme à la règlementation qui limite le survol de ce type d’appareil. A partir du P21,la ligne va de nouveau remonter et va passer une portée assez importante entre le P21 et le P22. La fin de parcours après ce P21, jusqu’au sommet de l’installation se fait sans difficulté.
A noter que trois pylônes de type support/compression ont été rajoutés sur la ligne. Ces trois pylônes renforcés ont été installés sans doute pour limiter les balancements des sièges en cas d’arrêt. Comme sur la plupart des appareils de Val Thorens, la ligne ainsi que les véhicules sont peints en blanc.
La ligne de l’appareil comporte au total 27 pylônes qui sont repartis comme suivant : 3 compressions, 3 supports-compression et 21 supports.

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 12C/12C
P2 : 4S/4S
P3 : 8S/8S
P3B : 4SC/4SC
P4 : 8S/8S
P5 : 8S/8S
P6 : 8S/8S
P7 : 6S/6S
P8 : 4S/4S
P9 : 8C/8C
P10 : 6S/6S
P11 : 6S/6S
P12 : 8S/8S
P12B : 4SC/4SC
P13 : 8S/8S
P14 : 6S/6S
P15 : 8S/8S
P15B : 4SC/4SC
P16 : 8S/8S
P17 : 8S/8S
P18 : 8S/8S
P19 : 8S/8S
P20 : 8S/8S
P21 : 12C/12C
P22 : 8S/8S
P23 : 8S/8S
P24 : 8S/8S


La ligne depuis le bas de cet appareil :
Image

En avant sur la ligne, le P1 est relié à la gare aval par des barres de liaison :
Image

Image

Passage au dessus d’une partie de la piste de la Combe de Thorens :
Image

Image

Premier des trois pylônes rajoutés :
Image

Croisement avec la piste de luge du Toboggan :
Image

Longue portée descendante :
Image

Croisement avec la piste rouge Christine :
Image

On remonte :
Image

Sur la droite , le tracé de la piste Moraine :
Image

Image

Le deuxième pylône rajouté :
Image

Franchissement du second flanc de montagne :
Image

Image

Une partie un peu plus plate du tracé :
Image

Le troisième pylône rajouté :
Image

On poursuit sur un terrain en dévers :
Image

Image

Sur la droite, le début de la piste Génépi :
Image

On redescend de nouveau :
Image

Image

Sur la droite, la gare aval du Télésiège du Col :
Image

Derniers pylônes :
Image

Arrivé en gare amont :
Image


La Gare Amont

La gare amont est donc située au bas de la piste rouge Col et donc à proximité de la Gare Aval du Télésiège du Col. C’est ici que se trouve la partie motrice et conduite de l’appareil. La marche normale de l’appareil est assurée par deux moteurs courant continu qui par l’intermédiaire d’un réducteur donnent mouvement à la poulie motrice. La marche de secours est assurée par un moteur thermique entraînant la poulie motrice via une seconde entrée présente sur le réducteur. A noter le nombre important de freins de poulie qui sont présents, à savoir quatre.

Image

Image

Image

Vue sur la gare aval depuis le Télésiège du Col :
Image

Les quatre freins de poulie :
Image

Image


Véhicules et pinces

Pince TB
Image

Passage d’un support :
Image

Passage d’un compression :
Image

Siège 4 places Arceau Poma :
Image

Diverses photos

Les deux derniers pylônes et la gare aval du Télésiège du Col :
Image

Le haut de la ligne depuis la piste Moraine :
Image

Image

Partie intermédiaire toujours depuis la piste Moraine :
Image

Le bas de la ligne depuis la piste Deux Combes :
Image


Pour conclure, un appareil important au sein du domaine de Val Thorens, qui joue pleinement son rôle. La SETAM a su faire évoluer cet appareil afin de le rendre plus performant tout en offrant toujours plus de confort à ses clients. Cependant dommage que cet appareil ne soit pas équipé de bulles, le grand froid pouvant être difficilement supportable par certains clients vue la longueur du trajet.

Ainsi se termine le reportage sur cette installation.
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09827 secondes. 38 requete(s).
90 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés