En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 32Bannière 13Bannière 25Bannière 27

 TSD4 de Vallandry

Peisey-Vallandry (Paradiski)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Premier télésiège débrayable de la station de Peisey-Vallandry.

Mise en service en : 1986

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 14/11/2010 et mise à jour le 17/11/2010
(Mise en cache le 08/07/2014)

Image


Le domaine skiable de Peisey-Vallandry est situé en Tarentaise juste en face de la station de Montchavin. Ce domaine qui possède 11 remontées mécaniques exploitées par la STAG est relié au domaine des Arcs. Ce domaine relié s’étend de 1200 mètres jusqu’à 3226 mètres d’altitude au sommet de l’Aiguille Rouge. Ce domaine offre 200 kilomètres de pistes desservies par 54 remontées mécaniques allant du petit téléski au Funiculaire d’une capacité de 270 personnes. Depuis 2003 le domaine des Arcs est relié à celui de la Plagne via Peisey-Vallandry formant ainsi l'espace de ski dénommé Paradiski. Le télésiège débrayable de Vallandry est le tout premier appareil de ce type à avoir été installé sur le domaine de Peisey-Vallandry


Les débuts de Peisey-Vallandry

Le tourisme commence à pointer le bout de son nez dans les années 1900 au village de Peisey Nancroix amenant par la même occasion les premiers skieurs. La première école de skis voit le jour en 1937 mais ce n’est que onze ans plus tard que verra le jour la première remontée mécanique. Il s’agit d’un appareil privé qui est utilisé en temps que télésiège ou téléski à archets suivant la hauteur du manteau neigeux. Cet appareil emmène les clients du village de Peisey Nancroix à Plan Peisey. Peu de temps après l’installation de cet appareil, un petit téléski sera installé près de son sommet. Vers 1963 deux appareil seront installés ; l’un baptisé Rey qui part de Plan Peisey et le second Plan de l’Ours qui part du sommet du téléski du Rey. Les clients vont pouvoir désormais accéder au plateau du Rey et admirer la vue sur le massif de l’Aiguille Grive. La commune passe un cap en 1966 et décide d’autoriser des constructions sur le hameau de Plan Peisey qui commenceront à sortir de terre cette même année. Parallèlement, la mairie qui gère le domaine skiable continue l’aménagement du Plateau du Rey avec la réalisation de plusieurs téléskis. Le développement de la station étant lancé et les constructions se succédant la station modernisera son front de neige. En effet le téléski du Rey ne pouvait plus assurer à lui seul la fonction d’accès au domaine d’altitude. Baptisé Parcher le premier télésiège moderne de la station fut réalisé en 1970. Il sera rejoint dix ans plus tard par le télésiège triplace de Pra Lombard.


Le télésiège de Pra Lombard

Avant de parler plus en détails de cet appareil, il faut poser le contexte. Le télésiège de Pra Lombard a été installé au départ de Plan Peisey. Ce hameau est distant d’environ cinq cents mètres de celui de Vallandry et est niché une centaine de mètre plus haut. Il joue donc le rôle de porte d’entrée sur le domaine pour les clients logeant dans ce hameau ainsi que pour ceux arrivant de l’ancêtre du télépulsé de Lonzagne. Au plus proche de Vallandry, jusqu’à 1980 c’est le téléski du Rey qui est en charge de monter les clients partant de ce hameau. L’arrivée du télésiège de Pra Lombard a permis de le soulager d’une grosse partie de sa clientèle car auparavant, il était le seul moyen d’accès vers le domaine d’altitude.

Pra Lombard a donc été mis en service en 1980 et possède un double rôle. Le premier est de fournir un débit supplémentaire pour parer à l’afflux de clients venu avec le développement de la station et désengorger le téléski du Rey. Son deuxième rôle est de permettre un accès aisé au domaine d’altitude pour toutes les clientèles. En effet le téléski du Rey, est un appareil redoutable et peu pratique notamment pour les débutants qui veulent profiter de l’espace qui leur est réservé sur le plateau du Rey.
Ce télésiège part donc de Vallandry et mène directement au lieu-dit de la Bergerie du Rey, endroit où commence le fameux plateau du Rey. Ce télésiège triplace a été construit par Montaz Mautino et possédait un débit de 1200 personnes par heure. Il fallait environ douze minutes aux clients pour parcourir les 1538 mètres du parcours et gravir les 442 mètres de dénivelée. De son sommet on atteignait le bas du plateau du Rey et les installations débutantes qui s’y trouvaient. On pouvait également emprunter l’un des deux téléskis de la Cote 2300 afin de gagner de la hauteur sur ce plateau ou alors redescendre sur les téléskis du Grand Renard.

Malgré l’adjonction de ce télésiège, le départ depuis Vallandry restait problématique car le temps de montée était long et le débit rajouté insuffisant pour faire face au développement constant de la station. Si bien que seulement six ans après l’installation de Pra Lombard, le départ depuis Vallandry est retravaillé.


Vallandry : Un ascenseur sur le domaine

Vallandry va se voir doté durant l’été 1986 d’un télésiège débrayable flambant neuf. Le tracé qu’empreinte ce nouveau télésiège a été fait de façon à simplifier les départs depuis Vallandry. En effet le tracé est décalé plus à gauche par rapport au téléski du Rey et part du cœur de Vallandry. Ceci à nécessité de tracer un nouveau layon dans la forêt de Plan Bois. Au terme de ses 2137 mètres de parcours, les clients sont propulsés directement sur la partie haute du plateau du Rey, facilitant nettement l’accès au secteur d’altitude. Toutefois ce qui a été recherché avec cet appareil, c’est le transport de nombreuses personnes en un minimum de temps et la venue de Vallandry fut un succès. Le départ au niveau de Vallandry est redevenu fluide. De son sommet les clients basculent facilement vers les appareils présents sur le plateau du Rey ainsi que vers le télésiège de Plan Bois qui succède aux téléskis du Grand Renard en 1991. Il donne accès également au télésiège de l’Ours qui atteint le point culminant du plateau du Rey; appareil construit en 1989 et qui remplaça le téléski de l’Ours. Les clients partant de Vallandry, bénéficient également grâce à ce télésiège, d’un accès direct par les pistes à la station voisine des Arcs.

Offrant du ski propre mais étant avant tout un ascenseur sur le domaine, Vallandry joue donc un rôle crucial dans l’organisation du domaine de Peisey-Vallandry. Sans cet axe majeur, le domaine est amputé de sa remontée d’accès principale et le flux serait reporté intégralement sur le télésiège de Pra Lombard. Cependant malgré sa capacité d’absorber en théorie 2350 personnes par heure, Peisey et les Arcs continuant de se développer, le télésiège finit de nouveau par atteindre son seuil de saturation lors des périodes de fortes affluences. Il n’était pas rare de voir des queues dépassant les trente minutes à ses portillons. A cela s’annonçait l’arrivée imminente en 2002 de MGM et du Club Med ainsi que de la liaison Paradiski pour l’année 2003. On pouvait se douter que la queue au bas de cet appareil n’allait pas s’améliorer surtout que le télésiège de Pra Lombard a été démonté en 2002.

Toutefois par un malencontreux hasard, la Société des Montagnes de l’Arc qui cherchait à remplacer le télésiège de Comborcière par un télésiège débrayable voit son projet bloqué. Alors que tout était négocié, la SMA et surtout Leitner se retrouve avec un télésiège sur les bars. Du coup la STAG qui exploite les remontées mécaniques de Peisey étant d’accord fait remplacer en 2004 le télésiège de l’Ours et indirectement celui de Pra Lombard par un seul et unique téléporté : le télésiège du Grizzly

Bénéficiant enfin d’un double performant, le télésiège de Vallandry se voit amputé d’une partie de sa clientèle. Si bien que même durant les périodes de fortes affluences, l’attente est redevenue tout à fait raisonnable. Par contre dès que son double n’est plus là notamment quand il ne peut être ouvert à cause des risques d’avalanches, l’attente explose à plus de 45 minutes. Depuis la venue de Grizzly, seule les clients habitant dans la partie basse du hameau s’en serve comme ascenseur pour gagner le domaine d’altitude.

Depuis 2007, les clients pourront prendre depuis le sommet de ce téléporté la direction de la station voisine des Arcs et plus précisément Arc 1800 par le télésiège du Derby. Cet accès présente l’avantage de rejoindre par la suite la gare intermédiaire du Transarc et donc de rapidement rejoindre la vallée de l’Arc et les stations d’Arc 1950 et d’Arc 2000. Par les pistes accessibles au sommet de Vallandry, il est également possible de rejoindre Arc 1800 et les remontées du front de neige avec entre autre le premier tronçon du Transarc et les télésièges Villards et Vagère.
Le point d’arrivée de ce télésiège permet d’accéder à de nombreuses pistes du domaine de Peisey-Vallandry. Les clients vont donc pouvoir accéder aux diverses pistes principalement des bleues et des rouges qui descendent dans la forêt de Plan Bois et accéder par la même occasion au lieu dit de Plan Peisey. Les rotations entre le plateau du Rey et le bas de Vallandry sont désormais rapides et fluides depuis que Vallandry est doublé par Grizzly. Il mène donc à l’espace débutant aménagé sur le plateau du Rey composé de nos jours de deux téléskis et du télésiège des 2300.

Au sommet de cet appareil deux pistes bleues sont accessibles :
- La piste bleue Foret, piste de 7 kilomètres de long qui serpente dans la forêt de Plan Peisey. Elle redescend au bas de Vallandry tout en donnant accès à diverses pistes qui rejoignent Arc 1800, Vallandry et Plan Peisey
- La piste bleue Coqs qui rejoint le télésiège du Derby. Elle donne accès à la piste rouge Myrtilles qui débouche sur la piste Forêt.
- La piste rouge Aigle qui rejoint le bas de cet appareil tout en donnant accès à la piste rouge Morey.

Situation sur le plan des pistes
Image

La station de Peisey-Vallandry étant assez exposée, le télésiège peut être exploité à la descente afin d’assurer un retour en toute sécurité aux clients quand la neige est transformée. Cela permet également à la station de rester ouverte si la neige venait à faire défaut malgré les nombreux canons à neige qui sont présents sur les pistes principales desservant Vallandry et Plan Peisey. Cette exploitation permet à la station de proposer un accès piéton vers le plateau du Rey en télésiège, leur permettant de se promener en altitude et de profiter du panorama ou encore de se restaurer.


Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable VALLANDRY
Maître d’Ouvrage : SAS
Maître d’Œuvre : CETARM73
Exploitant : STAG
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1986

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personne(s)
Débit à la montée : 2350 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 1175 personnes/heure (50%)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Temps de Trajet : 6min07
Tapis d’Embarquement : Non


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1566 m
Altitude Amont : 2145 m
Dénivelée : 579 m
Longueur développée : 2137 m
Pente Maxi : 59 %
Pente Moyenne : 27 %


Caractéristiques Techniques
Type de Gare : ALPHA EVOLUTIF
Sens de montée : Gauche
Embarquement : Axe de la ligne
Tension : Amont
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Amont
Type de Motorisation : Courant Continu
Puissance Développée : 569 kW
Dispositif d'accouplement : Pince TB
Nb Pylônes : 19
Nombre de véhicules : 146
Espacement : 30.6 m

Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 40 mm
Câblage : Lang à droite
Ame : Textile


Ligne et Infrastructures du télésiège de Vallandry

Vallandry est un télésiège débrayable de type Alpha Evolutif, télésièges commercialisés entre 1982 et 1989. Ces télésièges permettaient à Poma de modifier des télésièges fixes par ajout de lanceurs/ralentisseurs. Ici à Vallandry, c’est directement l’ensemble gare Alpha + lanceurs/ralentisseurs qui a été installé comme ce fut le cas pour certaines lignes qui avaient besoin d’un fort débit et de rapidité. La gare motrice-tension de type Alpha est située en amont de l’installation. Il offre un débit théorique de 2350 personnes par heure à la vitesse de 5 mètres par secondes avec ses 146 sièges. L’appareil est prévu pour être exploité à la descente avec un débit de 1175 personnes par heure soit 50% du débit montant.


  • La gare aval

La gare aval est située quelques mètres plus bas que le départ du télésiège débrayable Grizzly. Non loin du lieu-dit des Michailles, elle est placée en plein cœur de la partie basse de Vallandry. Les couvertures des voies ont été peintes dans une couleur assez sombre, sans doute pour l’intégrer le mieux possible dans le paysage malgré la sérigraphie assez voyante qui l’orne. Cette gare est retour fixe et ne génère que peu de nuisances sonores. Elle intègre une petite voie de service où est rangé le véhicule de service et des sièges si nécessaire. Cette gare est en charge du cadencement des véhicules grâce à une chaine.

Vues sur la gare aval
Image

Image

Image

Image

Image

La poulie de retour et le boitier cachant la prise de mouvement qui sert pour les cardans qui font tourner les pneus et la chaine de trainage
Image

Les doigts qui permettent de trainer un véhicule. Il n’y en a pas tout du long de la chaine afin de pouvoir cadencer les véhicules
Image

L’embarquement
Image


  • La ligne

La ligne prend de la hauteur rapidement afin d’affronter les premières pentes qui s’opposent à elle. La ligne prend une inclinaison régulière et s’engouffre dans la forêt de Plan Bois après P5. La ligne garde son inclinaison une bonne partie du temps qu’elle passe dans son layon. Elle ne va que baisser légèrement à partir de P10. Elle adopte de nouveau un plan de montée régulier qui va durer pratiquement jusqu’au terme du parcours. La ligne commence à sortir de la forêt au niveau de P15. On arrive ensuite rapidement sur les derniers ouvrages de ligne qui remettent le câble sur un plan horizontal avant d’arriver en gare amont.


Le tracé de cet appareil comporte 19 pylônes ancrés sur des massifs en béton.
Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 12C/12C
P2 : 8C/8C
P3 : 8S/8S
P4 : 6S/6S
P5 : 6S/6S
P6 : 8S/8S
P7 : 6S/6S
P8 : 8S/8S
P9 : 8S/8S
P10 : 8S/8S
P11 : 8S/8S
P12 : 6S/6S
P13 : 6S/6S
P14 : 6S/6S
P15 : 6S/6S
P16 : 6S/6S
P17 : 8S/8S
P18 : 8S/8S
P19 : 8S/8S

La ligne depuis le bas avec l’aiguille Grive qui dépasse
Image

En avant sur la ligne
Image

Le bas de la piste de l’Aigle et le départ du télésiège Grizzly sur la droite
Image

On continue
Image

On entre dans la forêt de Plan Bois
Image

On recroise la piste de l’Aigle
Image

En approche sur P8
Image

On poursuit à travers les sapins
Image

On arrive au niveau de P10
Image

On se rapproche de P11
Image

Passage au dessus de la piste Morey
Image

Court passage à travers la forêt
Image

Carrefour avec la piste Aigle, Forêt et Morey
Image

On continue notre ascension
Image

On croise de nouveau la piste de l’Aigle
Image

On sort de la forêt…
Image

… ce qui nous ouvre une magnifique vue sur le massif de l’Aiguille Grive
Image

Les deux derniers pylônes
Image

Arrivée en gare amont et le sommet du télésiège Grizzly sur la droite
Image


  • La gare amont

La gare amont est située à 2145 mètres d’altitude non loin d’un restaurant d’altitude. A proximité se trouve le sommet du téléski débutant des Flocons. C’est ici que se trouve la gare motrice de type Alpha. Elle est en charge d’assurer l’entrainement de l’installation ainsi que la tension du câble grâce à deux vérins hydrauliques. Les couvertures des voies sont peintes de la même façon qu’en aval.

En se retournant juste après avoir débarqué
Image

La poulie motrice et les freins de sécurité 2
Image

L’un des deux vérins hydraulique
Image

Vues sur la gare
Image

Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Pinces TB
Image

Pince TB en ligne
Image

Passage de la pince sur un balancier support
Image

Siège Arceau
Image

Siège arceau de remplacement
Image

Véhicule de service et siège Arceau sur la voie de service en gare aval
Image


Diverses photos

La ligne depuis le haut avec la station de Montchavin au fond
Image

Ligne depuis la piste de l’Aigle
Image


Vallandry : un appareil en sursis

A sa construction, l’apport effectué par ce télésiège a été indéniable. Il est même devenu l’appareil incontournable de Vallandry. Malheureusement ce télésiège fut victime de son succès et il a fallu un peu de chance pour qu’un double digne de son nom vienne l’aider dans sa mission d'ascenseur sur le domaine. Toutefois s’il rend encore service convenablement, son remplacement semble déjà scellé. A l’aube de l'été 2012, il devrait être démonté pour céder sa place à un autre télésiège débrayable encore plus performant.


Ainsi se termine ce reportage de cette installation
A Bientôt

Image



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09468 secondes. 39 requete(s).
115 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés