En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 43Bannière 5Bannière 19Bannière 14

 TSD4 de Zore

Morzine - Super-Morzine (Morzine-Avoriaz)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Télésiège desservant de belles pistes agréables sur le secteur assez méconnu de Super-Morzine et faisant office de deuxième maillon dans la chaîne de trois remontées permettant de relier les stations de Morzine et d'Avoriaz.

Mise en service en : 2003
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 20/04/2015 et mise à jour le 23/04/2015
(Mise en cache le 23/04/2015)

LE TELESIEGE DE ZORE
Morzine-Avoriaz (Portes du Soleil)
Poma - 2003


Image


Les Portes du Soleil : 12 stations entre France et Suisse

Le domaine skiable des Portes du Soleil est un immense domaine franco-suisse, regroupant les stations suisses de Champoussin, Champéry-Val d’Illiez-Les Crosets, Morgins et Torgon, ainsi que les stations françaises de Châtel, Morzine, Avoriaz, Les Gets, Saint-Jean-d’Aulps, Abondance, Bellevaux-la Chèvrerie et la Chapelle d’Abondance. On y skie entre 900 et 2275 mètres d’altitude, sur des pentes variées sur lesquelles tous les skieurs peuvent se faire plaisir.
Totalisant ainsi près de 650 km de pistes, ce domaine est un des plus grands domaines skiables d’Europe et du monde. Sa situation, au cœur du massif du Chablais, lui prodigue un enneigement abondant, tout particulièrement à Avoriaz, véritable « trou à neige » bien connu dans la région, où les 8 à 10 mètres de neige cumulés sur l’année sont régulièrement atteints.

Avoriaz : au cœur des Portes du Soleil

Avoriaz a vu le jour dans les années 1960. A l’époque, le domaine de Morzine était déjà bien développé, et on cherchait à l’étendre. Déjà, des compétitions de ski avaient lieu en juin et juillet, sur le névé d’Arare, sur la face nord des Hauts-Forts, au-dessus de l’Alpage d’Avoriaz. C’est cet emplacement qui sera repéré par Jean Vuarnet, né à Morzine, pour implanter une nouvelle station de ski. Il se voit confier l’ensemble des études d’aménagement du plateau à l’été 1960.
Ainsi naît Avoriaz. La station ouvre ses portes en 1966, bien que les premières remontées sont en place depuis 1962 : le télésiège des Follys, le téléski d’Arare et le télésiège de Plan Brasy.

Depuis, la station s’est considérablement agrandie, et le domaine aussi. On y skie entre 1160 et 2275 mètres d’altitude, sur un domaine d’une quarantaine de pistes desservies par un 3S, deux télécabines, quatorze télésièges débrayables, trois télésièges fixes et quinze téléskis.

Super-Morzine : des années 50 à nos jours

L’histoire de l’aménagement de Super-Morzine commence en 1953, avec la construction du télébenne de Super-Morzine. Celui-ci, avec un départ sur l’adret de la vallée de Morzine et une arrivée au sommet de l’arête de Super-Morzine, quelques 750 mètres de dénivelé plus haut, desservait des pentes douces et ensoleillées, très agréables à descendre en ski. Les skieurs de Morzine avaient donc le choix entre le domaine du Pleney, équipé d’un téléphérique et de quelques téléskis, relié à celui des Gets, ou le petit domaine de Super-Morzine.

L’exploitation de ce télébenne prend toutefois fin en 1965, en raison du manque d’attractivité du secteur. En effet, la lenteur du télébenne couplée à l’apparition d’Avoriaz et au développement du domaine de Morzine en parallèle de celui des Gets ont eu raison du petit domaine de Super-Morzine, progressivement délaissé par les skieurs.

On aurait pu croire à une mort certaine du secteur de Super-Morzine… Il n’en fut rien !

La liaison skis aux pieds entre Morzine et Avoriaz, déjà en projet depuis quelques années, voit le jour en 1987. Cette année-là, pas moins de six remontées mécaniques sont implantées sur la montagne de Séraussaix, afin de relier les deux stations :
- La télécabine six places de Super-Morzine part du centre-ville de Morzine et monte tout droit en coupant plusieurs fois la route menant à Avoriaz. Elle s’arrête un peu en-dessous des chalets de Zore, à une altitude d’environ 1460 mètres. C’est une télécabine somme toute très classique, avec des lanceurs pentagonaux et des cabines SP77 suspendues par des pinces TB.
- Le télésiège fixe quatre places de Zore prolonge la télécabine en montant jusqu’à l’arête de Super-Morzine. Il est doté d’une gare aval de type Alpha, et de sièges Arceaux quadriplaces.
- Le téléski du Baron arrive au même endroit que le télésiège de Zore, et permet aux skieurs venant d’Avoriaz d’accéder aux pistes de Zore et à Morzine. Il dessert également une petite piste bleue agréable.
- Le téléski de l'Alpage part du même endroit que le téléski du Baron, et monte à flanc de coteau jusqu’à l’extrémité nord de l’arête de Super-Morzine. Il permet aux skieurs venant de Morzine et de Zore d’accéder au domaine d’Avoriaz.
- Le télésiège fixe quatre places de Séraussaix arrive au même endroit que le téléski de l'Alpage, et part du bas du plateau situé en contrebas d’Avoriaz. Comme son collègue de Zore, il est équipé d’une gare Alpha et de sièges Arceaux.
- Le télésiège fixe quatre places du Proclou part du même endroit que le télésiège de Séraussaix, mais monte directement sur une petite crête surplombant Avoriaz, en contrebas de l’arrivée des téléskis de la Lécherette et à proximité immédiate de l’arrivée du télésiège fixe des Lindarets. Il permet en outre de basculer sur la vallée des Lindarets et sur la station d’Avoriaz.

Vue aérienne de la montagne de Séraussaix telle qu’elle était organisée après les investissements massifs de 1987 :
Image

Sur cette photo sont visibles, de gauche à droite : le téléski du Baron, le téléski de l'Alpage et le télésiège de Séraussaix :

Image


Mais très vite, cette nouvelle liaison révèle ses points faibles. Le télésiège du Proclou, en particulier, s’avère particulièrement long et insuffisant en termes de débit. Pour cette raison, il est remplacé en 1996 par un télésiège débrayable à quatre places, du constructeur isérois Poma.

Le télésiège de Zore montre aussi des signes de faiblesse. Assez emprunté pour son rôle de liaison et de desserte de pistes faciles très agréables, sa lenteur et sa longueur, la décision est prise de le remplacer par un télésiège quadriplace débrayable de Poma. Sa construction s’accompagne de la création d’une piste afin de faciliter l’accès à Avoriaz depuis Super-Morzine : partant du sommet du télésiège de Zore et serpentant à travers les alpages jusqu’au bas des télésièges de Séraussaix et du Proclou, elle sonne le glas du téléski de l'Alpage qui, ne desservant aucune piste intéressante, est rayé de la carte.

Derniers investissements en date sur ce secteur, le remplacement des télésièges de Séraussaix et du Proclou par deux télésièges débrayables six places de Poma, en raison de leur débit devenu insuffisant et de la lenteur du télésiège de Séraussaix. Désormais, les stations de Morzine et d’Avoriaz bénéficient d’une liaison skis aux pieds particulièrement efficace, dans des paysages grandioses et bénéficiant d’un bon enneigement malgré l’exposition défavorable.

Zore : entre liaison et ski tranquille

Le télésiège de Zore, construit par Pomagalski à l’été 2003, exerce deux rôles principaux.
Premièrement, il est chargé d’effectuer la liaison entre Morzine et Avoriaz pour les skieurs Morzinois ou Gétois désirant se rendre à Avoriaz. Il constitue ainsi le deuxième maillon d’une chaîne de trois appareils (Télécabine de Super-Morzine, télésiège de Zore et télésiège du Proclou) permettant d’y accéder.

Outre ce rôle de liaison, il permet d’accéder à quatre pistes bleues très agréables et peu fréquentées :
- La piste « Germes », courte piste bleue descendant au pied du téléski du Baron ;
- La piste « Séraussaix », longue piste bleue peu pentue menant aux télésièges du Proclou et de Séraussaix ;
- La piste « Zore », longue bleue très agréable longeant la ligne du télésiège de Zore dans son intégralité ;
- La piste « Tétras », autre longue piste bleue provenant du sommet du télésiège de Séraussaix et redescendant au pied du télésiège de Zore en serpentant dans la forêt.

Il est à noter que ce télésiège est également ouvert l’été, afin de faciliter l’accès aux nombreuses pistes de VTT et aux nombreux sentiers de randonnée pédestre que propose ce secteur.

D’un point de vue technique, il s’agit d’un télésiège très classique pour son époque et son constructeur. Equipé de gares « Satellit », gares commercialisées par Poma à l’époque, et de sièges Doudouk 4 places, la mise en mouvement du câble est effectuée en gare aval, tandis que sa mise en tension est réalisée en gare amont. Les deux gares arborent les mêmes couleurs.

Situation sur le plan des pistes des Portes du Soleil :
Image

Situation sur le plan des pistes d’Avoriaz :
Image

D'un peu plus près :
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000e d’Avoriaz (Géoportail – Droits réservés) :
Image


Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSD – Télésiège à pinces débrayables
  • Nom de la remontée : ZORE
  • Exploitant : SERMA
  • Constructeur : Poma
  • Maître d’œuvre : CNA
  • Maître d’ouvrage : SERMA
  • Année de construction : 2003

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver et été
  • Capacité : 4 personnes
  • Débit à la montée : 2400 p/h
  • Débit à la descente : 1200 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 5 m/s

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1452 m
  • Altitude amont : 1756 m
  • Dénivelé : 304 m
  • Longueur développée : 1299 m
  • Longueur horizontale : 1260 m
  • Pente moyenne : 24,13 %
  • Pente maximale : 67,40 %

Caractéristiques techniques :

  • Type de gare aval : Satellit
  • Type de gare amont : Satellit
  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Amont
  • Sens de montée : Droit
  • Nombre de pylônes : 12
  • Dispositif d'accouplement : Pince débrayable Oméga T
  • Nombre de sièges : 92
  • Type de sièges : Doudouk 4
  • Espacement entre deux sièges : 6 secondes
  • Puissance développée : 415 kW
  • Moment de puissance : 730
  • Diamètre poulie motrice : 4400 mm
  • Diamètre poulie retour : 4900 mm

Caractéristiques du câble :

  • Fabricant du câble : TREFILEUROPE
  • Diamètre du câble : 40,5 mm
  • Type de câble : Lang à droite
  • Âme : Compacte
  • Revêtement : Zingue
  • Composition : 6*26 fils

Caractéristiques de la ligne:
P1 : 8C/8C
P2 : 8C/8C
P3 : 12S/12S
P4 : 6S/4S
P5 : 8C/8C
P6 : 8S/8S
P7 : 8S/8S
P8 : 8S/8S
P9 : 6S/6S
P10 : 6S/4S
P11 : 6S/4S
P12 : 8S/8S

Ligne et infrastructures du télésiège de Zore :

La gare aval :

Elle est située à 1452 mètres d’altitude, non loin de la gare amont de la télécabine de Super-Morzine. C’est la station motrice de l’appareil.

Premier aperçu de la gare aval et des premiers pylônes :
Image

La gare aval depuis la piste « Zore ». En arrière-plan, de gauche à droite : la Pointe d’Angolon, Chamossière, la Pointe de Nyon et le Pleney :
Image

De trois-quarts depuis l’avant :
Image

L’arrière de la gare, vu depuis la file d’attente :
Image

Embarquement :
Image

Dans le lanceur :
Image


La ligne :

La ligne du télésiège de Zore ne présente pas de difficultés particulières. Après une brève mais forte montée en sortie de gare aval, nous gravissons tranquillement le versant sud-ouest de la montagne de Séraussaix, en survolant la piste de Zore.

Vue arrière sur les deux premiers pylônes :
Image

Première portée, P2-P3, afin de sortir du décaissement de la gare aval :
Image

P3 :
Image

Assez longue portée P3-P4 :
Image

P4 :
Image

Tête du pylône P4 :
Image

Portée P4-P5, puis compression avec le pylône P5 :
Image

Portée P5-P6, et passage parmi les maisons de Zore :
Image

P6 :
Image

Portée P6-P7, on survole à nouveau la piste « Zore » :
Image

P7 :
Image

Portée P7-P8 :
Image

P8 :
Image

Longue portée P8-P9 :
Image

P9 :
Image

Portée P9-P10 :
Image

P10 :
Image

Portée P10-P11 :
Image

P11 :
Image

Portée P11-P12, et survol de la piste « Tétras »
Image

P12, dernier pylône de la ligne :
Image


La gare amont :

Située à 1756 mètres d’altitude, tout près de l’Arête de Super-Morzine et de la gare amont du téléski du Baron, c’est la station tension de l’appareil, cette dernière étant effectuée à l’aide d’un vérin hydraulique. Elle est, extérieurement, identique à la gare aval.

Arrivée en gare amont :
Image

La zone de débarquement, et les bornes de validation des forfaits utilisées à la descente :
Image

Image

De trois quarts :
Image

De profil :
Image

De trois-quarts, mais cette fois depuis l’autre côté :
Image

En contre-plongée depuis la piste « Tétras » :
Image


Véhicules et pinces :

Poma a équipé le télésiège de Zore de 92 sièges Doudouk 4 places, suspendus au câble par des pinces Oméga T. Ils sont, durant l’été, équipés de porte-VTT Poma.

Un siège en ligne :
Image

La pince depuis le siège :
Image


Zore : la solution parfaite

Ayant avantageusement remplacé le long télésiège fixe qui ne répondait plus aux attentes de la clientèle de la station, le télésiège de Zore s’avère être la solution idéale pour desservir ce secteur très agréable et peu fréquenté, et assure une liasion rapide et efficace entre Morzine et Avoriaz, été comme hiver. Aucun projet de remplacement n’est à l’ordre du jour, et il a encore de beaux jours de bons et loyaux services devant lui.

Image


------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

Merci à remontees pour les caractéristiques complètes de l’appareil !

(c) – Avril 2015 – kilano18 et collonges74 - Tous droits réservés – Modification interdite sans l’accord des auteurs.

Photos : kilano18
Photos prises le 6 mars 2015
Textes, bannière et mise en page : collonges74



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11015 secondes. 29 requete(s).
120 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés