En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 43Bannière 1Bannière 28Bannière 44

 TSD4 des Bouquetins

Les Sept Laux

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Le premier téléporté Doppelmayr des Sept Laux

Mise en service en : 1998



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : fufu
Section écrite le 11/11/2007 et mise à jour le 20/11/2007
(Mise en cache le 22/08/2013)

Image


Histoire de l'appareil

Le TSD4 des Bouquetins est le tout premier maillon d'un énorme programme d'investissements engagé en 1998 et couvrant la totalité du domaine des Sept Laux

En matière de téléportés, ce programme comprend :
- Le TSD4 des Bouquetins (Voir les détails plus bas)
- En 1999 : Le TSF4 de l'Eterlou, en remplacement des téléskis parallèles du Dôme
- En 1999 : Le TSD4 de l'Aigle, en remplacement du TSF2 des Roches Noires
- En 2001 : Le TSD6 des Chamois, en remplacement du TSF2 de la Jasse des Oudis
- En 2004 : Le Télécombi du Grand Cerf, en remplacement du TSF4 du Dôme des Oudis
- En 2006 : Le TSF4 de Pincerie, en remplacement du TSF3 du même nom

Tout ces appareils sont de facture Doppelmayr à l'exception du TSF4 de l'Eterlou, construit par Skirail. Il ne faut pas oublier les très nombreux téléskis à enrouleurs ou doubles qui ont été installés, dont certains ouvrent de nouvelles liaisons.

Construit en 1998, le TSD4 des Bouquetins prend la place des trois téléskis parallèles des Cortillets dont il emprunte rigoureusement le tracé.
En termes de flux de skieurs, ces téléskis étaient le moyen privilégié des clients pour commencer leurs journée et s'élever dans le domaine. A eux trois, ils offraient un débit de l'ordre de 2700pers./h lorsqu'ils fonctionnaient tous ( 3x900pers./h). Le TSF2 de la Jasse des Oudis, très long, était boudé.

Ces téléskis, situés sur le front de neige, à proximité des commerces (Restaurants, bars, crêperies en terrasses...) étaient particulièrement bruyants. D'un point de vue de l'image de la station, ils ne correspondaient probablement pas aux attentes de l'exploitant relativement à un appareil positionné sur le front de neige. La modernisation de l'ensemble s'imposa donc.

C'est Doppelmayr qui remporte le marché pour ce télésiège. Le constructeur n'en est pas à son coup d'essai. Deux téléskis d'apprentissage (Plan 1 et Plan 2) ont été livrés en 1996 sur le plateau des Cortillets, desservi par le TSD4 des Bouquetins. C'est le début d'une très longue collaboration entre la SEMT7L et Doppelmayr, qui ne semble pas prête de s'arrêter.

Stratégie de l'appareil sur le domaine

Voici l'emplacement du télésiège des Bouquetins sur le domaine des Sept Laux :

Image


Et voiçi son profil en long :

Image


C'est un appareil très court dont le rôle a toujours été capital, bien qu'il ai légèrement perdu de son importance à la livraison du TSD6 des Chamois. Dans un premier temps, le succès a été immédiat auprès des clients qui s'empressaient de l'emprunter pour monter dans le domaine en poursuivant sur le TSF4 du Lac et éventuellement le TSF4 de Pouta.

L'arrivée du TSD6 des Chamois changea un peu la donne, sa desserte du domaine d'altitude étant excellente. Les Bouquetin ne désemplit par pour autant. Il ouvre les portes du secteur de l'Ardoisière, peu fréquenté, et offrant de jolies pistes en forêt. La piste rouge du Bolet accessible immédiatement et qui retourne directement à Prapoutel, offre une superbe descente avec une vue plongeante sur toute la vallée du Grésivaudan. Enfin, le secteur débutant du plateau des Cortillets est accessible via ce télésiège. Le retour des enfants est assurée de manière efficace et en toute sécurité grâce à la capacité de cet appareil en descente de 100%.

En été, le TSD4 des Bouquetins est également exploité, essentiellement pour le produit VTT que propose la station. En haute saison (Juillet et Août), le TSD6 des Chamois fonctionne tout les jours pour desservir les pistes de descente de Prapoutel et pour assurer la liaison roulante avec Pipay. Ce sont des chemins assez techniques peu propices à l'apprentissage du VTT de descente. Pour remédier à cela, le mercredi et le jeudi, le TSD4 des Bouquetins prend la place du TSD6 des Chamois qui ferme alors ses portes, ouvrant ainsi des chemins plus roulants et plus accessibles aux débutants. Dans ce cas, la liaison roulante avec Pipay n'est pas assurée. L'embarquement s'organise alors ainsi : le VTTiste charge lui-même son vélo sur un siège, puis embarque sur le siège suivant. Le conducteur en amont récupère le vélo au débarquement.

Caractéristiques principales

  • Type d'appareil : Télésiège à pinces débrayables
  • Année de construction : 1998
  • Constructeur : Doppelmayr (Études de Transport)
  • Maître d'oeuvre : MDP
  • Électronique de commande et de puissance : SEIREL Automatismes
  • Capacité par véhicules : 4 personnes
  • Débit : 2400 pers./h
  • Capacité en montée : 100%
  • Capacité en descente : 100%
  • Type d'embarquement : Dans le contour
  • Type de débarquement : Dans l'axe

Caractéristiques géométriques

  • Longueur développée : 767m
  • Longueur au sol : 730m
  • Altitude de départ : 1330m
  • Altitude d'arrivée : 1570m
  • Dénivelée : 238m
  • Pente moyenne : 33%
  • Pente maximale : 50%

Caractéristiques techniques

  • Position motrice : Amont
  • Type de motorisation : Courant continu
  • Puissance du moteur : 250kW
  • Position tension : Amont
  • Type de tension : Hydraulique
  • Valeur de la tension : 30000daN
  • Diamètre du câble : 40mm
  • Vitesse d'exploitation : 4,5m/s
  • Garage : Oui


Gare aval

La gare aval est située au centre de Prapoutel. Elle est accessible depuis tout le village skis aux pieds, ce qui permet aux clients hébergeant au bout de Prapoutel de pouvoir la rallier facilement.

L'embarquement se fait dans le contour dont la forme a été adaptée pour cette configuration : le cheminement des véhicules n'est pas tout à fait circulaire à l'inverse des autres gares de cette génération, mais rectiligne au milieu du contour pour permettre aux passagers d'embarquer sur un siège animé uniquement d'un mouvement de translation.

La gare, dont les lanceurs sont assez courts est en retour fixe. La poulie apparente est à la largeur de la voie.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Quelques vues d'été :

Image

Image

Image

Gare amont

La gare amont est motrice-tension. Le treuil est monté sur un lorry de tension retenu par deux vérins hydrauliques. La chaîne cinématique est composée d'un moteur à courant continu de 250kW entraînant un réducteur à train épicycloïdal relié à la poulie motrice. Le groupe de freinage est composé d'un frein de service hydraulique monté sur l'arbre rapide et d'un frein d'urgence également hydraulique monté sur la poulie motrice.

L'entraînement de récupération est obtenu à l'aide d'un moteur hydraulique (Alimenté par une pompe reliée à un moteur thermique) entraînant l'arbre rapide du réducteur. Cette configuration suppose qu'en cas d'avarie du réducteur, l'évacuation verticale de l'appareil est indispensable.

La gare est pourvue d'un rail de garage utilisable à tout moment. Un véhicule de service y stationne. Il est donc possible de décycler ponctuellement certains véhicules ou d'assurer une partie de la maintenance des pinces à l'aide du poste de travail prévu à cet effet. Une fosse a été pratiquée sous le lanceur afin d'y stocker les lests servant aux essais en charge. Un rail de guidage pour un palan complète l'ensemble.

Trois portillons assurent l'embarquement cadencé des passagers à la descente.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Ligne

La ligne évolue essentiellement en forêt et ne présente aucune difficulté de franchissement. Tout les pylônes sont équipés en support, sauf le P1 et le P4 en compression.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09589 secondes. 36 requete(s).
120 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés