En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 35Bannière 31Bannière 32Bannière 11

 TSD4 des Villards

Les Arcs (Paradiski)

Poma

T2 HS
Description rapide :
Le premier télésiège débrayable des Arcs. Transforme l'ancien télésiège fixe des Villard en téléporté débrayable.

Mise en service en : 1985
Fin de service en : 2014
FE Ce reportage possède 3 fonds d'écrans

Remplacé par l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 23/10/2009 et mise à jour le 03/11/2009
(Mise en cache le 11/07/2014)

Image


Le domaine skiable des Arcs est situé en tarentaise au dessus de la commune de Bourg Saint Maurice. Ce domaine comprend six stations et s’étend de 1200 mètres jusqu’à 3226 mètres d’altitude au sommet de l’Aiguille Rouge. Ce domaine offre 200 kilomètres de pistes desservies par 54 remontées mécaniques allant du petit téléski au Funiculaire d’une capacité de 270 personnes. Depuis 2003 le domaine des Arcs est relié à celui de la Plagne formant ainsi l'espace de ski dénommé Paradiski. Le Télésiège Débrayable des Villards construit en 1985 par Pomagalski est le tout premier Télésiège Débrayable des Arcs.


Le début des Arcs et de l’aménagement d’Arc 1800

Les premiers aménagements des pentes situées au dessus de Bourg Saint Maurice commencent en 1961. L’ouverture officielle des Arcs se fera en 1968 avec l’ouverture d’Arc 1600. La station possédait déjà huit remontées mécaniques avant son lancement officiel. Le domaine a été auparavant principalement développé au dessus de cette station. Toutefois la construction en 1968 par Pingon du premier téléski de la Vagère laisse entrevoir le développement d’une nouvelle station non loin du lieu-dit des Pierres Blanches où se trouve la station d’Arc 1600.

Arc 1800 est une station qui se développe dans le début des années 1970. Les premières remontées au départ d’Arc 1800 vont voir le jour en 1974 avec la mise en service du Télésiège triplace Pomagalski du Carreley et du Chantel. Avec le télésiège du Carreley, on rejoint le plateau de l’Arpette et les remontées qui permettent de basculer vers la Vallée de l’Arc avec notamment le Télésiège Col des Frettes réalisé la même année. Cette chaine Carreley - Col des Frettes est la première liaison directe depuis Arc 1800 vers la future station d’Arc 2000. En 1977 c’est un téléski Pingon baptisé Charvet qui voit le jour. Ce téléski va trouver son sommet au pied des départs des téléskis de la Vagère permettant la création d'une autre voie d'accès vers le plateau de l'Arpette depuis Arc 1800. Toutefois la station d’Arc 1800 grossissant le front de neige va se développer vers le Sud avec le développement du Village des Villards.


Le Télésiège des Villards : un nouvel ascenseur depuis Arc 1800

La création du village des Villards qui est une extension de la station d’Arc 1800 a été menée à bien pour l’année 1979. Pour desservir cette nouvelle partie de la station d’Arc 1800, la Société des Montagnes de l’Arc (SMA) a fait installer la même année un Télésiège triplace Pomagalski partant au pied de ce village. Ce télésiège long de plus de 1700 mètres va permettre aux clients résidant dans cette partie de la station d’Arc 2000 de monter facilement en altitude et de rejoindre notamment les Téléskis de la Vagère qui permettaient à l’époque entre autre de basculer sur Arc 1600.

La liaison vers Arc 2000 depuis 1800 sera doublée la même année puisque dans la foulée de Villards sera construit le Télésiège du Grand Renard qui atteint le Col du même nom. Avec l’accession à ce col, une nouvelle voie vers la Vallée de l’Arc depuis Arc 1800 a été ouverte. Cette nouvelle chaine de remontées va donc permettre de décharger quelque peu les premières remontées au pied d’Arc 1800.

Le développement inexorable de la station d’Arc 1800 se poursuit et les remontées du bas d’Arc 1800 commencent à saturer. La SMA va donc procéder au remplacement d’un des appareils partant du bas afin d’accroitre le débit et d’offrir un accès plus rapide en altitude.


Le Télésiège Débrayable des Villards : le premier appareil performant au départ d’Arc 1800

Le nouvel appareil va être installé en lieu et place du tracé du Télésiège des Villards ce qui peut paraître surprenant au premier abord vu que c’est l’appareil le plus récent mis en place au pied d’Arc 1800. Toutefois ce changement peut se justifier par la position centrale de l’appareil sur le domaine d’Arc 1800. Ce remplacement va permettre également à la SMA de réutiliser la ligne de cet appareil pour remplacer le Téléski de Comborcière sur le secteur d’Arc 2000..

La station d’Arc 1800 nécessitant plus de débit au départ de son front de neige, la station va installer un Télésiège Débrayable quadriplace qui sera le tout premier télésiège débrayable de la station. Le tracé de cet appareil reprend exactement le même tracé que l’ancien Télésiège fixe des Villards. Il part donc du front de neige des Villards pour terminer son trajet non loin du départ du Télésiège Grand Renard pour continuer d’offrir une autre voie d’accès vers la Vallée de l’Arc depuis Arc 1800. La venue de cet appareil aura permis également d’offrir à Arc 1800 un accès rapide et confortable au départ d’Arc 1800. En effet avant il fallait plus de douze minutes pour rejoindre le sommet des Villards. Désormais en un peu plus de six minutes on rejoint le Télésiège du Grand Renard. Cependant une fois au sommet de cet appareil qui offre 2800 personnes par heures, le problème pour rejoindre Arc 2000 c’est déplacé au bas du Télésiège du Grand Renard qui offre un débit bien inférieur à celui de Villards. Ceci va donc pousser la SMA à investir dans un appareil à fort débit qui permettra une liaison directe vers Arc 2000 depuis Arc 1800. Cet appareil sera mis en service en 1991; il s’agit de la Télécabine du Transarc.

Villards avec les réalisations successives de la Télécabine du Transarc et du Télésiège Débrayable de la Vagère en 2002 est devenu un appareil secondaire vu qu’il double en entier Vagère et le premier tronçon du Transarc. Désormais Villards est principalement ouvert durant les vacances et les semaines de fortes fréquentation afin d’absorber le surplus de clients de Vagère et Transarc. Toutefois Villards ne se contente pas de permettre l’accès à Grand Renard. La venue de Villards va désormais permettre un accès rapide au domaine skiable voisin de la station de Peisey-Vallandry. Villards, permet de rejoindre depuis 2003 le Téléphérique du Vanoise Express et la liaison vers la Plagne. Quand il est ouvert, il permet d’éviter Vagère et Transarc pour rejoindre Peisey. Ceci peut se révéler avantageux car il est nettement moins fréquenté que les deux autres remontées principales d’Arc 1800. Sinon ce télésiège dessert plusieurs pistes bleues qui étaient sous exploitées avant la venue de cet appareil. Vu les pistes desservies, il est donc idéal pour toutes les clientèles et les rotations sur les pistes sur ces dernières sont rapides. De ce sommet on rejoint également le stade de slalom d’Arc 1800.

Au sommet de cet appareil deux pistes bleues sont accessibles :
- La piste bleue Charmettoger qui donne accès à la gare intermédiaire du Transarc. Elle permet aussi de rejoindre les pistes menant à Peisey Vallandry
- La piste bleue Grands Mélèzes qui redescend au bas du Transarc et du Télésiège des Villards



Situation sur le plan des pistes
Image

Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : VILLARDS
Maître d’Œuvre : CETARM 73
Maître d’Ouvrage : SMA
Exploitant : SMA
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1985

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personne(s)
Débit : 2800 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Temps de Trajet : 6min12
Tapis d’Embarquement : Non


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1710 m
Altitude Amont : 2172 m
Dénivelée : 462 m
Longueur développée : 1862 m
Pente Maxi : 57 %
Pente Moyenne : 26 %


Caractéristiques Techniques
Type de Gare : ALPHA EVOLUTIF
Sens de montée : Gauche
Embarquement : Axe de la ligne
Tension : Amont
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Amont
Type de Motorisation : Courant Continu
Puissance Développée : 573 KW
Dispositif d'accouplement : Pince TA
Nb Pylônes : 20
Nombre de véhicules : 149
Espacement : 25.75 m

Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 40.5 mm
Câblage : Lang à droite
Ame : Compacte


Ligne et Infrastructures du Télésiège des Villards

Pour son premier télésiège débrayable, la SMA a fait installer cet appareil par le constructeur Français Pomagalski. Le constructeur Français a installé un Télésiège Débrayable de type Alpha Evolutif. Ces appareils sont constitués d’une gare Alpha pour la partie motrice et de lanceurs/ralentisseurs. Cette configuration permettait au constructeur français de transformer des télésièges fixes Alpha à moindre frais en appareil débrayable quand l’exploitant en avait le besoin. Le débit initial de cet appareil était de 2400 personnes par heure la première année. L’année suivante il fut poussé à 2800 personnes par heure par ajout de sièges.


  • La Gare Aval

La gare aval de cet appareil est située sur le front de neige d’Arc 1800 au pied du village des Villards non loin de la gare aval de la Télécabine du Transarc. La gare aval de type retour-fixe est en charge du cadencement grâce à une chaine. Elle comporte un rail de service en demi-cercle permettant ainsi de décycler quelques véhicules en cas de besoin .

Image

Image

Image

Image

Image

L’embarquement dans le contour:
Image


  • La Ligne

La ligne entièrement symétrique prend rapidement de la hauteur afin de franchir le talus sur lequel passe une piste d’accès au front de neige d’Arc 1800. La partie qui suit est moins raide et monte régulièrement. Après être passé au dessus du terrain de golf d’été et avoir croisé plusieurs pistes, la ligne va reprendre de l’inclinaison au niveau du P11. La ligne va monter plus fortement pendant un certain moment. A partir du P5, la ligne redevient faiblement montante et rejoint sans problèmes le terme du tracé. Comme sur la plupart des téléportés des Arcs, la numérotation des ouvrages de ligne sur cet appareil est inversée.

La ligne de cet appareil comporte 20 pylônes répartis comme suivant : 2 compressions et 18 supports.
Dans l’ordre de la montée cela donne :

P20 : 12C/12C
P19 : 8S/8S
P18 : 4S/4S
P17 : 6S/6S
P16 : 6S/6S
P15 : 6S/6S
P14 : 6S/6S
P13 : 8S/8S
P12 : 6S/6S
P11 : 8C/8C
P10 : 6S/6S
P9 : 8S/8S
P8 : 8S/8S
P7 : 8S/8S
P6 : 6S/6S
P5 : 4S/4S
P4 : 6S/6S
P3 : 6S/6S
P2 : 8S/8S
P1 : 8S/8S


La ligne depuis le bas :
Image

En avant sur la ligne :
Image

On monte rapidement pour franchir le talus située au pied de la gare aval :
Image

La Télécabine du Transarc sur la droite :
Image

Petit passage à travers de la végétation :
Image

L’Aiguille Grive sur la droite :
Image

Une longue portée :
Image

La piste Belvédère derrière le P15 :
Image

Le P14 :
Image

L’arrivée du stade de slalom :
Image

Une autre longue portée :
Image

Enchainement P12 et P11 :
Image

On remonte :
Image

On se retrouve à nouveau dans un layon bordé par de la végétation :
Image

On continue :
Image

Sortie du layon :
Image

On recroise le stade de slalom d’Arc 1800 :
Image

Enchainement P6 et P5 :
Image

La piste Grand Mélèzes sur la gauche :
Image

Les Dents du Peigne en face :
Image

Le Télésiège du Grand Renard sur la droite :
Image

Le dernier pylône en portique :
Image

Arrivée en gare amont :
Image


  • La Gare Amont

La gare amont est située à 2172 mètres d’altitude non loin du départ du Télésiège du Grand Renard et de la gare intermédiaire du Transarc. C’est à ce niveau que l’on trouve la gare Alpha qui est en charge d’assurer les différentes marches de l’appareil. Cette gare assure également la tension dynamique du câble de l’installation grâce à deux vérins hydraulique.

Vues sur la gare amont :
Image

Image

Image

Image

Image

L’un des deux vérins assurant la tension du câble :
Image

Poulie Motrice + Freins de Poulie + DT Câble :
Image


Véhicules et pinces

L’un des sièges Arceau :
Image

La pince TA caractérisée par l’aiguille arrière plus courte que l’aiguille avant :
Image

Passage de la pince sous un balancier de type compression :
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support :
Image


Diverses photos

Haut de la ligne avec le départ du Télésiège du Grand Renard, la gare intermédiaire du Transarc et une vue sur le domaine de Montchavin Les Coches :
Image

Ligne avec le Beaufortain au fond :
Image

Ligne avec la Pierra Menta sur la droite :
Image

Ligne depuis la piste Grand Mélèzes :
Image

Ligne avec les P12 et P11 :
Image

Ligne au niveau du Golf d’Arc 1800:
Image

Ligne avec le P15 au premier plan :
Image


Pour conclure

Cet appareil dès sa venue à permis de soulager le front de neige d’Arc 1800 en apportant débit et rapidité qui faisaient cruellement défaut avant sa réalisation. De nos jours cet appareil est plus autant important qu’auparavant avec les modernisations successives du front de neige d’Arc 1800. Toutefois quand il est ouvert, il n’en reste pas moins une alternative rapide pour aux grands axes au départ d’Arc 1800 pour rejoindre le domaine de Peisey Vallandry et la liaison vers Paradiski.

Image

Ainsi se termine ce reportage de cette installation
A Bientôt

Sources Historique www.espace-arcadien.fr



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10031 secondes. 46 requete(s).
96 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés