En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 33Bannière 3Bannière 17Bannière 36

 TSD4 Gaisberg

Kitzbühel

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Télésiège débrayable isolé du domaine de Kitzbühel, sur la commune de Kirchberg-in-Tirol. Il a remplacé un très vieux télésiège fixe à une place.

Mise en service en : 2003

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 24/12/2014 et mise à jour le 19/04/2016
(Mise en cache le 23/04/2016)

LE TELESIEGE GAISBERG
Kirchberg-in-Tirol (Kitzbüheler Alpen)
Doppelmayr - 2003


Image


Kitzbühel : la légende du ski autrichien

Au cœur du Tyrol, région très préservée d’Autriche, à 800 mètres d’altitude se trouve la petite ville de Kitzbühel. Peuplée d’un peu plus de 8 000 habitants, c’est sans aucun doute la station de ski autrichienne la plus connue du monde. On y skie sur 170 kilomètres de pistes entre 800 et 2000 mètres d’altitude, et l’ensemble du domaine est desservi depuis 1929 par des remontées mécaniques très modernes.

Image

^^ Découvrez l’introduction à la station en cliquant sur le logo ci-dessus ^^

Le télésiège Gaisberg : un appareil isolé sur le domaine

Le télésiège Gaisberg est un télésiège quadriplace débrayable, construit en 2003 par le constructeur autrichien Doppelmayr.
Il remplace un télésiège fixe une place, du constructeur Felix Wopfner. Il empruntait le même tracé que l’actuel télésiège, et devenait complètement inadapté. Construit en 1957, celui-ci avait un débit très faible, de l’ordre de 370 personnes par heure.

Très isolé sur le domaine, puisqu’il ne lui est pas relié skis aux pieds, ce télésiège est situé sur la commune de Kircherg-in-Tirol, voisine de celle de Kitzbühel.
Il est dès lors utilisé pour descendre les pistes de ski qu’il dessert, mais aussi et surtout pour les diverses activités auxquelles il donne accès, comme un site de cascade sur glace, ou encore une très longue piste de luge disposant d'enneigeurs et de candélabres permettant une exploitation en nocturne. Le panorama depuis le sommet est également tout à fait appréciable.

La piste du Gaisberg a par ailleurs accueilli des épreuves de la Coupe du Monde de ski en 1982, 1984 et 1989. La station espère à moyen terme organiser à nouveau des étapes de la Coupe du Monde, notamment des slaloms nocturnes.

Deux pistes sont accessibles à son sommet : une piste rouge et une piste noire. Toutes deux rejoignent le bas de l’appareil, et sont éclairées pour permettre la pratique du ski nocturne. Il est à noter que la plupart des éclairages de la piste sont fixés aux têtes de pylônes du télésiège.

D’un point de vue technique, il s’agit d’un télésiège classique. Doté de gares Uni-G métal/plexiglas, qui sont légion en Autriche, la mise en mouvement du câble effectuée est en amont, tandis que sa mise en tension est réalisée en aval. Il dispose d’un rail de stockage de sièges sur la droite de la gare amont, permettant ainsi de ranger quelques sièges lorsque l’appareil n’est pas exploité.

Situation sur le plan des pistes :
Image

D'un peu plus près :
Image

Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSD – Télésiège à pinces débrayables
  • Nom de la remontée : GAISBERG
  • Exploitant : Kitzbühel Bergbahn AG
  • Constructeur : Doppelmayr
  • Année de construction : 2003

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver et été
  • Capacité : 4 personnes
  • Débit : 1600 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 5 m/s

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 800 m
  • Altitude amont : 1235 m
  • Dénivelé : 435 m
  • Longueur développée : 1525 m
  • Pente moyenne : 28,52%

Caractéristiques techniques :

  • Type de gare aval : UNI-G métal/plexiglas
  • Type de gare amont : UNI-G métal/plexiglas
  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Amont
  • Sens de montée : Gauche
  • Nombre de pylônes : 13
  • Dispositif d'accouplement : Pince débrayable à barres de torsion DT 104G
  • Fabricant du câble : Teufelberger

Caractéristiques de la ligne:
P1 : 12C/12C
P2 : 6S/6S
P3 : 6S/6S
P4 : 4SC/4SC
P5 : 4SC/4SC
P6 : 6S/6S
P7 : 6S/6S
P8 : 6S/6S
P9 : 6S/6S
P10 : 6S/6S
P11 : 8SC/8SC
P12A : 8S/8S
P12B : 8S/8S

Ligne et infrastructures du télésiège Gaisberg :

La gare aval :

C’est ici qu’est réalisée la tension de l’appareil.

La gare aval de face :
Image

Les caisses situées sur la droite de la gare :
Image

Vue à l’intérieur de la gare aval, avec en particulier les pneus du contour :
Image

Les plaques des différents fournisseurs pour la construction de l’appareil, situées sur le pilier principal de la gare :
Image

Dans le lanceur :
Image

Dernier regard sur la gare aval :
Image


La ligne :

La ligne du télésiège de Gaisberg est assez irrégulière. Tout au long de la montée, elle évolue dans les alpages du village de Kirchberg. La pente est peu prononcée et assez régulière jusqu’aux pylônes 4 et 5, qui marquent une première rupture de pente. La ligne grimpe alors modérément jusqu’au pylône 7, premier d’une série de 4 pylônes assez éloignés chargés de la remettre à l’horizontale. Le onzième pylône imprime une dernière montée à la ligne, avant le passage des deux derniers pylônes qui précèdent la gare amont.

En avant sur la ligne avec la première portée, P1-P2 :
Image

Deuxième pylône :
Image

Portée P2-P3 :
Image

Troisième pylône :
Image

Portée P3-P4, on approche de la fin de cette partie très plate de la ligne :
Image

P4, qui marque une très nette rupture de pente :
Image

Portée P4-P5 :
Image

P5 :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6 :
Image

Portée P6-P7 :
Image

P7 :
Image

Portée P7-P8 :
Image

P8 :
Image

Portée P8-P9 :
Image

P9, la pente se radoucit progressivement :
Image

Portée P9-P10 :
Image

P10 :
Image

Portée P10-P11, la gare amont est en vue :
Image

P11, nouvelle rupture de pente :
Image

Vue de la tête du pylône :
Image

Portée P11-P12A :
Image

Les deux pylônes P12A et P12B sont chargés de remettre le câble à l’horizontale avant son entrée en gare amont :
Image

Ils sont particulièrement rapprochés :
Image


La gare amont :

C’est ici qu’est réalisée la motorisation de l’installation. On y trouve également un petit rail de stockage des sièges, à côté du lanceur.

Arrivée en gare amont :
Image

Entrée dans le ralentisseur :
Image

Vue sur la zone de débarquement :
Image

Quelques vues de la gare amont :
Image

Image

Vue sur l’avant de la gare :
Image

Le rail de stockage des sièges :
Image


Véhicules et pinces :

Un siège en ligne (les sièges ont été changés depuis la construction de l'appareil):
Image

Une pince :
Image

Gaisberg, le remplacement idéal

Ayant avantageusement remplacé le vétuste télésiège fixe, ce télésiège débrayable remplit aujourd'hui parfaitement ses fonctions, desservant des pistes très agréables à l'écart de l'agitation du domaine central l'hiver. Il sert également d'ascenseur lors de la saison estivale, et sa gare amont sert de point de départ pour de très belles randonnées à travers les "Kitzbüheler Alpen".

Image

Image

Image
------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) - Décembre 2014 – Chamonix et collonges74 - Tous droits réservés

Photos : Chamonix
Textes, bannière et mise en page : collonges74



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10521 secondes. 23 requete(s).
119 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés