En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 11Bannière 27Bannière 15Bannière 1

 TSD4 Gensbichlalm

Neukirchen am Grossvenediger (Wildkogel Arena)

Leitner

T2 ES
Description rapide :
TSD4 Leitner sans bulles, à gares courtes.

Mise en service en : 2005

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : monchu
Section écrite le 12/05/2013 et mise à jour le 21/05/2013
(Mise en cache le 24/08/2013)

Image



En raison de sa forte pente, de son orientation plein sud, et de la forte exposition au foehn, le versant adret du col de Gensbichl, au-dessus du village de Neukirchen am Grossvenediger, ne constitue pas a priori un terrain idéal pour la pratique du ski. Les conditions topographiques et climatiques sont bien meilleures sur l’autre versant du col, situé sur les terres de la station voisine de Bramberg.

Hormis le second tronçon de la télécabine d’accès, un seul appareil dessert ce versant difficile, mais qui offre des vues de toute beauté sur la chaîne des Hautes Tauern : le télésiège débrayable de Gensbichl ou Gensbichlalm. Il permet aux skieurs d’enchaîner les rotations sur le haut de la piste retour station, dans un secteur prisé des familles pour ses faibles pentes et ses vues panoramiques.

Voici un court voyage sur ce télésiège.



Sommaire :
1. A l’ouest de la Wildkogel Arena
2. Historique succinct
3. Caractéristiques techniques
4. G1 « Gensbichlalm »
5. En ligne
6. G2 « Braunkogel»
7. Points d’intérêt à proximité de la ligne




1. A l’ouest de la Wildkogel Arena…


Neukirchen am Grossvenediger et le domaine Wildkogel Arena

Une présentation de la station de Neukirchen est disponible à cette adresse :

Image
^ Cliquez sur l'image pour accéder à la présentation de la station. ^


Un ski propre intéressant

Le télésiège Gensbichlalm dessert la partie la plus occidentale du domaine skiable de Neukirchen. Il part de la lisière de la forêt s’étendant au-dessus du hameau de Gensbichl qui lui a donné son nom, et permet de remonter tout l’alpage jusqu’à la limite ouest du large seuil faisant communiquer les secteurs Neukirchen et Bramberg.

Les pentes modérées du secteur sont le terrain d’évolution préféré des familles et des débutants, à qui deux pistes bleues et une piste rouge sont dévolus, à l’est de la ligne. En outre, des champs de neige peu pentus sont accessibles en hors piste à l’ouest de l’appareil.

Image
Situation du télésiège sur le haut du secteur Neukirchen.


Image
Détail des pistes desservies.





2. Historique succinct


Le premier appareil mis en service sur ce tracé était un téléski à enrouleurs biplace, construit en 1970 par Doppelmayr. Au début des années 2000, l’exploitant souhaitait améliorer l’offre en direction des débutants et des familles, en augmentant le débit mais aussi en améliorant le confort au cours de la montée. Ainsi fut décidé le remplacement du téléski par un télésiège, pour une mise en service prévue initialement à Noël 2004.

Image
Ancien TKE2 et panorama sur les Hautes-Tauern.


Image
La pente dans la partie inférieure était plutôt soutenue.


La même année, l’exploitant avait programmé la construction d’un TSD6 en remplacement du TSF4 Pfeifferköpfl, sur le versant Bramberg. Il compter profiter du démontage de cet appareil, encore très récent car construit en 1995, pour le réimplanter sur la ligne du TKE2 Gensbichlalm.

Cependant, l’Autriche transposa en droit national la directive européenne 2000/9 relative aux téléphériques, par une loi qui entra en vigueur le 3 mai 2004. Toutes les installations dont le permis de construire était délivré après cette date devaient présenter une conformité CE, y compris pour la réimplantation d’appareils. Ce changement de réglementation, qui finit par être assoupli en 2009, mis à coup d’arrêt à bon nombre de projets de déplacement d’appareils. Le télésiège de Gensbichl ne fit pas exception : la certification CE de l’ancien TSF4 du Pfeifferköpfl datant de 1995 étant impossible à obtenir, le projet fut annulé et le télésiège fut vendu à une station libanaise.

Les bons résultats financiers de l’exploitant lui permirent d’envisager l’achat d’un appareil neuf pour la ligne de Gensbichl, mais le projet ne put se réaliser qu’à l’été 2005. La société Leitner, partenaire de longue date du domaine, fit une offre de télésiège débrayable et non fixe, en raison de l’annulation d’une commande. L’exploitant finit ainsi par remplacer son téléski avec un an de retard, mais le domaine avait gagné un appareil débrayable.

Le projet fut chiffré à 3,5 millions d’euros, incluant une tranche d’enneigement artificiel sur le secteur Ganseralm (versant Bramberg).

Image
Situation sur un ancien plan des pistes de 2004, sur lequel le télésiège était déjà annoncé.





3. Caractéristiques techniques


  • Constructeur : Leitner
  • Année de construction : 2005
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Capacité : 4 personnes
  • Altitude Aval : 1 778 m
  • Altitude Amont : 2 104 m
  • Dénivelée : 326 m
  • Longueur développée : 1 189 m
  • Débit maximum : env. 1 500 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 5,0 m/s
  • Emplacement motrice : amont
  • Emplacement tension : amont




4. Station inférieure "Gensbichlalm" (G1)

Situation

La gare est implantée au bord de la piste de retour vallée, sur une rupture de pente naturelle entre le versant escarpé et boisé qui domine Neukirchen en aval et l’alpage au relief modéré en amont.

Image
La G1 est implantée au plus bas de l’alpage.



Equipements

La station aval est retour fixe, en l’absence d’alimentation électrique à proximité. La poulie retour est toutefois montée sur un petit lorry déplaçable pour rattraper les allongements de câble éventuels.

Située face à la chaîne du Grossvenediger et au parc national des Tauern, la gare aval bénéficie d’une couverture basse et de lanceurs courts pour limiter les terrassements et faciliter son intégration dans le paysage. L’embarquement s’effectue ainsi dans le contour.

Image
La courte station aval est implantée sur la plate-forme de départ de l’ancien téléski.


Image
Courts lanceurs à couverture basse.


Image
Ralentisseur et début de la ligne.


Image
Poulie retour fixe et massif.


Image
Embarquement dans le contour.


Image
Poulie retour aérienne.


Image
Détail de la poulie.


Image
Lanceur et début de la ligne.




5. En ligne


Généralités

La ligne monte de manière régulière jusqu’au seuil de Gensbichl puis progresse en faible pente vers l’arrivée, dans un paysage vallonné. Conformément aux recommandations des autorités environnementales à l’époque de la construction, les fûts arborent une livrée vert foncé.

Détail de l’équipement des pylônes :
P1 : 8C/8C
P2 : 8C/8C
P3 : 10S/8S
P4 : 4SC/4SC
P5 : 8S/6S
P6 : 12S/10S
P7 : 6S/4S
P8 : 4SC/4SC
P9 : 12S/10S
P10 : 8S/8S
P11 : 6S/6S


Image
Vue de la partie inférieure du tracé.



En ligne

Image
Double compression en sortie de gare aval.


Image
P3.


Image
Jonction des pistes 7 (rouge) et 6 (bleue de retour à Neukirchen).


Image
P4 support-compression.


Image
Sortie de la forêt au P5.


Image
La pente s’adoucit à l’arrivée sur le seuil de Gensbichl.


Image
En l’absence de balises sphériques orange traditionnellement utilisées, la tête du P6 est peinte en rouge pour signaler l’ouvrage aux navigants aériens.

Image
P7 et piste rouge n°7.


Image
P8 support compression dans un paysage vallonné.


Image
Les têtes des P9 et P10 sont aussi peintes en rouge.


Image
Passage du seuil géographique, soumis aux rafales de foehn qui ont tendance à déplacer la neige et à former des congères.


Image
P10 et arrivée en vue.

Image
La hauteur de survol diminue fortement en aval du P11 et de l’arrivée.



Vues depuis les pistes

Le télésiège constitue un premier plan idéal pour les photos de la chaîne des Hautes Tauern.

Image
Passages en forêt.


Image
Piste de retour station et massif des Hautes Tauern à l’arrière-plan.





6. G2 "Braunkogel"


Situation

La gare amont est implantée sur l’épaule du Braunkogel, à la limite communale de Neukirchen, légèrement au-dessus du seuil de Gensbichl. Cet emplacement permet aux skieurs qui débarquent de rejoindre par gravité l’ensemble des installations du domaine, à l’exception de la télécabine de Bramberg.

Image
Position de la G2 sur l’épaule du Braunkogel. Au premier plan, l’arrivée du TKE1 Wolkenstein se situe déjà sur la station de Bramberg.



Equipements

La station amont est une classique motrice tension, précurseur de la gamme actuelle, mais reposant uniquement sur le massif central en béton.

Image
G2 depuis l’aval.


Image
A la différence des gares Leitner actuelle, la station ne repose que sur le seul massif.


Image
Zone de débarquement et local opérateur.


Image
La station amont de l’ancien téléski à enrouleurs a été conservée. Elle se situe quelques centaines de mètres au-dessus de la G2 actuelle.




7. Points d’intérêt à proximité de la ligne


Le sommet de l’appareil donne accès à la piste rouge n°7 et à sa variante bleue du même numéro, ainsi qu’à la piste bleue n°6 de retour village. Sur le versant opposé, la piste bleue n°8 descend en pente douce dans la cuvette du Wildkogel, d’où les clients peuvent rayonner sur 6 appareils éventail, depuis le TSD6B Frühmesser jusqu’au TSD6 Pfeifferköpfl.

Image
G2 depuis la ferme solaire du Wildkogel.


Image
La piste bleue n°6 est très prisée des familles et des skieurs débutants.


Image
La piste bleue n°8 ramène les skieurs vers la cuvette du Wildkogel et le départ de 6 appareils en étoile.




Pour l’avenir…


Le domaine skiable de la Wildkogel Arena a remplacé en une décennie l’ensemble des appareils majeurs de son secteur d’altitude par des télésièges débrayables. Compte tenu de la faible taille du domaine et de ses moyens limités, ce remplacement s’est fait selon le « modèle français », mettant en œuvre exclusivement des télésièges sans bulles ni options, ce qui est atypique pour le pays.

Un changement de cap s’est opéré en 2012, avec la construction du premier télésiège à bulles du domaine. L’exploitant, dont les recettes se sont améliorées depuis l’ouverture d’une nouvelle télécabine d’accès depuis Bramberg, envisage désormais d’améliorer qualitativement ses appareils.

Ainsi, les 54 sièges sans bulles du TSD4 de Gensbichl assurent à l’heure actuelle un débit provisoire d’environ 1 500 personnes/heure, mais l’appareil est dimensionné pour un débit définitif de 2 000 personnes/heure. Plusieurs options de modernisation du télésiège sont envisagées à court terme : le rajout de sièges, de bulles, ou les deux à la fois.

Le domaine de la Wildkogel Arena deviendrait ainsi un peu plus proche du niveau de confort qu’offrent les autres domaines de la région, comme celui des Alpes de Kitzbühel.


Image




Informations pratiques

Coordonnées de l’exploitant :

Oberpinzgauer Fremdenverkehrsförderungs- und Bergbahnen AG
Wildkogelbahnstraße 343
A-5741 Neukirchen am Großvenediger
Site : http://www.wildkogel-arena.at

Ouverture :
Saison d’hiver de mi-décembre à mi-avril
Saison d’été de mai à octobre.

Accès :

Par la route :
à 1h 30 minutes de Salzburg via Bischofshofen (A10) ;
à 2h30 de Munich et d’Innsbruck via Kufstein ou Wörgl (A12) ;

Par le rail :
gare ÖBB de Zell am See à 25 km. Lignes régionales Zell am See – Kitzbühel – Wörgl et trains de nuit/de jour internationaux depuis l’Allemagne, dont le célèbre Schnee-Express, train de nuit avec bar, après-ski et discothèque de et vers Hambourg et Cologne.
Ligne locale du Pinzgau depuis Zell am See, direction Krimml. Gare de Neukirchen à 200 mètres de la télécabine.

Par les airs :
aéroport de Salzburg à 140 km.


Remerciements

Grand merci aux membres du personnel qui réservent un accueil particulièrement chaleureux !


Fil de discussion

Accès au fil de discussion consacré à l’appareil sur le forum.



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.08972 secondes. 24 requete(s).
85 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés