En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 21Bannière 7Bannière 17Bannière 34

 TSD4 Olympic Express

Méribel (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Télésiège débrayable de Méribel permettant de rejoindre le sommet de le sommet de la piste noire de la Face, piste ayant servi pour les compétitions de descente Dames lors des Jeux Olympiques d'Albertville.

Mise en service en : 1990

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 13/07/2008 et mise à jour le 22/08/2008
(Mise en cache le 09/07/2014)

Image


Méribel, station très connue aussi bien en France qu’à l’étranger possède un domaine skiable compris entre 1400 et 2691 mètres d’altitude. Ce domaine skiable est relié au plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds, les Trois Vallées. Le Télésiège Débrayable Olympic Express construit en 1990 par le constructeur français Pomagalski est le tout premier télésiège débrayable construit sur le domaine de Méribel.

Méribel débute son activité ski dans le milieu des années trente avec la réalisation d’une remontée artisanale. Cependant l’exploitation de cette première remontée est stoppée par la seconde guerre mondiale. Après la fin de la guerre, sont réalisés trois télébennes permettant l’accès à la Saulire et à la station voisine de Courchevel depuis La Chaudanne. Dix ans plus tard verra le jour la première télécabine de Tougnète ouvrant le tout premier circuit Trois Vallées. Au fur et a mesure de son développement Méribel se fit connaître un peu partout en Europe. Cette notoriété internationale lui valut l’accueil de plusieurs épreuves olympiques lors des Jeux Olympiques d’Albertville qui se déroulèrent durant l’hiver 1992. Afin de préparer ces jeux et notamment l’épreuve de descente féminine, en 1990 fut donc réalisé le premier télésiège débrayable de Méribel sur une partie du domaine jusqu’alors inexploitée. Ce télésiège débrayable construit par Pomagalski est situé à l’extrémité sud du versant limitrophe avec la vallée des Belleville.
Ce télésiège débrayable est directement empruntable depuis le Télésiège Fixe du Roc de Fer construit lui aussi en 1990 et également depuis le Télésiège Fixe du Plan de l’Homme remplacé en 2004 par un télésiège débrayable six places. Le départ de cet appareil est situé quelques mètres en contrebas de la gare sommitale de la gare du Télésiège du Roc de Fer. Cet appareil nous propulse à coté du sommet du Verdet légèrement situé plus haut que l’arrivée de ce télésiège. Par conséquent il faut un peu pousser sur les bâtons avant de rejoindre le début des pistes desservies par ce télésiège.

Son rôle est donc de nous propulser au sommet du Verdet afin que la clientèle puisse descendre les pistes qu’il dessert. Il a plus une vocation à desservir du ski propre qu’à être une remontée de liaison. Toutefois on peut lui trouver un intérêt dans la liaison Trois Vallées. En effet depuis son sommet est accessible une piste bleue qui permet de rejoindre directement le domaine skiable de Saint Martin de Belleville. Toutefois pour les clients désireux de rejoindre la station des Menuires, en passant par cette piste il leur faudra reprendre le Télésiège de Saint Martin 2. Toutefois l’intérêt pour les clients résidant à Saint Martin de Belleville peut être non négligeable. En effet cette liaison par cette piste leur permet d’éviter de passer par le point de liaison de Tougnète ou il y a souvent beaucoup de monde, bien que le nouvel appareil de Tougnète 2 réalisé en 2007 ait arrangé une partie de l’attente. Au final l’emploi de ce télésiège peut s’avérer un bon itinéraire bis pour les clients de Saint Martin de Belleville. Malheureusement cette piste est régulièrement fermée par son exposition qui fait que la neige part relativement rapidement rendant impossible la liaison par cette piste.

Au niveau des pistes desservies, trois pistes dont une noire et deux bleues sont accessibles depuis cet appareil :

Sur le versant Méribel

- La fameuse piste noire de la Face, piste qui a donc accueilli la première partie de la descente dame. Cette piste permet de retourner au bas de l’appareil.
- La piste bleue Grand Duc qui donne accès au Téléski de Cherferie ou le Téléski des Caves qui permettent de revenir sur la gare intermédiaire de Tougnète. En poursuivant par le bas de la piste bleue Escargot, on retourne au bas de cet appareil.

Sur le versant Menuires

- La piste bleue Verdet qui assure un accès direct à Saint Martin de Belleville en arrivant au niveau plateau ou se trouve le sommet de la Télécabine de Saint Martin 1 et le départ du Télésiège Saint Martin 2.

Habituellement cet appareil est fermé durant la saison estivale mais cela fait deux saisons que cet appareil est ouvert en été. En effet en temps normal ce sont les appareils Tougnète 1 & 2 qui assurent l’été la liaison avec la vallée des Belleville. Cependant l’année dernière le deuxième tronçon était en travaux et cette année c’est le premier tronçon qui est à son tour en chantier. Dès lors Méribel Alpina a décidé d’ouvrir ce Télésiège l’été afin d’assurer la liaison avec la vallée des Belleville. Cependant cet appareil n’était pas prévu pour embarquer des passagers à la descente seule la montée est autorisée. Cet été 2008 devrait être donc sa dernière saison d’exploitation estivale.

Au niveau technique nous trouvons un télésiège débrayable équipé des gares de type Compétition. Ces gares compactes de Télésièges Débrayable ont été développées par Pomagalski entre 1989 et 1993. Cet appareil est donc l’un des premiers appareil à avoir bénéficié des ces gares à l’époque. La motrice et la tension sont regroupées en gare aval pour des raisons de commodité. En effet il aurait été fastidieux d’amener l’énergie au sommet de cet appareil alors que l’énergie a été amenée pour le TSF du Roc situé non loin de la gare aval du TSD Olympic Express et qui possède une motrice amont. Niveau débit, l’appareil offre une capacité de 1500 personnes par heure ce qui est à l’heure d’aujourd’hui est largement justifié, le secteur étant peu fréquenté.


Situation sur le plan des pistes
Image

Vue Globale du Tracé
Image


Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : OLYMPIC EXPRESS
Exploitant : MERIBEL ALPINA
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1990

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et Eté
Capacité : 4 personne(s)
Débit à la montée : 1500 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Temps de Trajet : 4min42

Caractéristiques Géométriques :

Altitude Aval : 1793 m
Altitude Amont : 2292 m
Dénivelée : 499 m
Longueur développée : 1413 m
Pente Maxi : 72 %
Pente Moyenne : 38 %

Caractéristiques Techniques

Type de Gare : COMPETITION / Couverture Complète
Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Aval
Type de Motorisation : Courant Continu
Puissance Développée : 379 KW
Sens de montée : Gauche
Dispositif d’accouplement : Pince TB
Embarquement : Sens de la ligne
Nb Pylônes : 15
Nb Sièges : 63
Espacement : 48 m

Caractéristiques du câble

Fabricant du Câble : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 40.5 mm
Type de Câblage : Lang à droite
Ame : Compacte


Les photos de l’installation

La Gare Aval

La gare aval est donc située quelques mètres en contrebas du sommet du Télésiège Fixe du Roc de Fer. La gare blanche et bleue arbore sur son massif peint en blanc des dessins qui évoquent les Jeux Olympiques avec de représenté la flamme olympique ainsi qu’un skieur en position de recherche de vitesse. On trouve dans cette gare toute la partie motrice et la partie conduite de l’appareil. La tension du câble de l’installation est réalisé par un unique vérin hydraulique central. Un court rail de service est également présent dans cette gare.

Image

Image

Sur cette photo vous pouvez voir la flamme olympique dessinée ainsi que le vérin hydraulique central :
Image

Sur cette photo vous pouvez voir que le P1 est relié par des barres de liaison à la gare aval :
Image

Image

L’un des cardans assurant l’entraînement des pneus
Image

L’embarquement :
Image

La Ligne

Après être sortie de gare la ligne monté régulièrement sous l’impulsion donnée par le P1. Après avoir franchi, cette partie sporadiquement bordée par de la végétation, la ligne va se raplatit au niveau du P5, pour enchaîne une partie quasi plate jusqu’au P7. Le P7 suivi du P8 va imprimer un profil légèrement descendant à la ligne avant que le P9 imprime une forte montée. La ligne monte dès lors fortement sur un terrain en dévers. Le P12 situé sur une petite crête rend la pente un peu moins fort avant que la ligne n’entame sa plus grande portée entre ce P12 et le P13. Les P14 et P15 situés en bordure de la crête finale ramènent la ligne dans un plan horizontal avant l’arrivée en gare amont.
La ligne comporte 15 pylônes répartis comme suivant : 2 compressions, 13 supports.

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 12C/12C
P2 : 4S/4S
P3 : 4S/4S
P4 : 4S/4S
P5 : 4S/4S
P6 : 4S/4S
P7 : 4S/4S
P8 : 4S/4S
P9 : 16C/16C
P10 : 4S/4S
P11 : 4S/4S
P12 : 8S/8S
P13 : 4S/4S
P14 : 8S/8S
P15 : 6S/6S

La ligne depuis le bas des pistes :
Image

En avant sur la ligne :
Image

Première partie de la ligne :
Image

Image

Image

Image

Partie descendante avant la forte montée :
Image

Le P9 16C qui imprime cette forte montée :
Image

On grimpe fortement :
Image

Image

Une belle portée entre le P11 et le P12 :
Image

Dans la plus grande portée qui dépasse les 170 mètres entre le P12 et le P13 :
Image

Image

Arrivée en gare amont :
Image


La Gare Amont

La gare amont est donc de type retour(fixe. Elle reprend le même schéma de couleur que la gare aval sauf que les dessins présents en aval ne le sont plus ici. Tout comme la gare aval, cette gare est d’une jolie couleur et s’intègre bien dans le paysage montagnard. A proximité de cette gare, un point de vue est aménagé et qui offre un magnifique panorama sur la station de Méribel et de l’autre coté sur la vallée des Belleville.

Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Pince TB:
Image

Passage d’un compression :
Image

Passage d’un support :
Image

Siège Arceau. Vous aurez remarquez que sur l’arrière du dossier est imprimé le logo de Pomagalski:
Image

Pour finir ce reportage une vue de la ligne depuis le sommet du Télésiège avec une vue sur la Dent de Burgin, les principales remontées de Méribel ainsi que les différents quartiers qui composent la station de Méribel :
Image

En conclusion un appareil situé dans un secteur peu fréquenté de Méribel et desservant des pistes agréables dont la piste noire de la Face permettant de suivre une partie du tracé de la descente dame des Jeux Olympique. Cet appareil assure donc très bien son rôle d’ascenseur malgré son faible débit offert. On pourrait cependant se demander s’il ne serait pas judicieux que ce secteur soit rendu un peu plus attrayant notamment pour développer le ski propre sur cette partie du domaine peu fréquentée et relativement méconnue ?

Ainsi se termine le reportage sur cette installation
A Bientôt.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.094 secondes. 34 requete(s).
89 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés