En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 20Bannière 3Bannière 40Bannière 25

 TSD4 Piapolay

Arêches-Beaufort

Poma

T2 ES
Description rapide :
Télésiège débrayable situé au Planay qui a remplacé sur le même tracé le Télésiège fixe Piapolay

Mise en service en : 2008
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 24/02/2009 et mise à jour le 15/03/2012
(Mise en cache le 13/07/2014)

Image


Arêches-Beaufort est une petite station village de Savoie située dans le massif du Beaufortain. Elle se trouve à une vingtaine de kilomètres d'Albertville. Le domaine d’Arêches se situe entre 1020 mètres d’altitude et 2300 mètres d’altitude et offre au total 50 kilomètres de pistes variées aussi bien idéales pour le ski en famille que pour les amateurs de ski technique. Ces pistes desservies par douze remontées mécaniques sont réparties sur deux secteurs : l’un dénommé Grand Mont et l’autre dénommé Planay. En cette année 2008 Arêches-Beaufort fait sa révolution sur le versant du Planay avec comme point d’orgue l’installation d’un tout nouveau télésiège débrayable.

L’aménagement du secteur du Planay commence en 1969 avec la réalisation de trois téléskis débrayable modernes du constructeur français Montaz Mautino. Ces trois appareils sont dénommés Tronchet, Pauses et Chavonne. Ces appareils permettent ainsi à une nouvelle clientèle de découvrir de nouvelles pentes enneigées. Ces appareils ne montent pas bien haut et desservent des pentes douces qui sont idéales pour l’apprentissage du ski. Toutefois le secteur du Planay offre un potentiel de ski important et celui-ci sera vite exploité. Deux ans après la réalisation des trois téléskis, voit le jour le premier Télésiège de la station. Pour ce premier téléporté on retrouve le constructeur Français Montaz Mautino qui fournit un appareil biplace dénommé Piapolay. Ce télésiège trouve son sommet à 1641 mètres d’altitude et permet ainsi le balisage de pistes plus techniques permettant ainsi désormais d’attirer toutes les clientèles sur cette partie du domaine skiable. Toutefois la partie haute du secteur dénommée Grande Combe n’est pas encore équipée. Cela ne tardera pas puisque l’accès a été ouvert avec le TSF2 de Piapolay. C’est donc en 1975 que les skieurs peuvent découvrir le secteur de la Grande Combe grâce à la réalisation de trois appareils provenant encore une fois du constructeur français Montaz Mautino. Le Télésiège biplace du Roc Blanc permet du sommet du TSF2 de Piapolay de rejoindre le lieu dit des Arolles situé à 1908 mètres d’altitude. Depuis ce lieu dit les clients pourront rejoindre les Téléskis de la Grande Combe qui emmènent au point culminant du secteur du Planay.

Voici une image gracieusement fournie par la SEMAB représentant l’arrivée du Télésiège biplace :
Image

En 2000, le Télésiège biplace après 30 ans de bons et loyaux services commence à se faire vieux. De plus cet appareil de par son type ne propose qu’un débit limité (860 personnes/heure). Afin de rendre le secteur accessible à plus de clients, la SEMAB procède au remplacement de cet appareil durant l’été 2000. Le nouvel appareil est implanté sur un tracé différent par rapport à l’ancien télésiège. Ce tracé est plus long et permet d’aller plus haut en altitude par rapport à l’ancien appareil. Désormais, il n’est plus nécessaire de prendre le Télésiège du Roc Blanc pour rejoindre les Téléskis de la Grande Combe. Ils sont directement accessibles depuis le nouveau télésiège qui atteint donc le lieu dit des Arolles. L’appareil installé est un Télésiège fixe quadriplace à gare Alpha du constructeur Français Pomagalski. Son tracé mesurant plus de 1700 mètres, le Télésiège fixe de Piapolay a été équipé d’un tapis d’embarquement afin qu’il soit exploité à 2.7 m/s permettant ainsi d’avoir un temps de montée plus rapide. Malgré cet équipement le temps de montée était relativement long car dépassant les douze minutes. A cela s’ajoute que le secteur du Planay de part son exposition est souvent à l’ombre en début de saison. Par conséquent les clients se servaient de Piapolay comme ascenseur vers les remontées d’altitude et restaient sur la partie haute du secteur afin de ne pas avoir à reprendre cet appareil bien que les pistes desservies soient intéressantes.

Afin de remédier à cela en 2008, Arêches Beaufort va radicalement transformer le secteur du Planay dans le cadre d’un plan d’investissement de plus de 10 millions d’Euros étalé sur deux saisons. La transformation du Télésiège Fixe Piapolay en Télésiège Débrayable intervient donc dans la deuxième et dernière phase de ce plan d’investissement parachevant ainsi la mutation de ce versant du domaine skiable. L’objectif visé par la SEMAB avec ce plan est d’offrir un ski de meilleur qualité pour tous les clients de la station, le tout dans une démarche environnementale. Au plus fort de son aménagement le secteur du Piapolay comptait huit remontées mécaniques, désormais on n’en compte plus que quatre vu que les téléskis Legette et Grande Combe ne sont plus exploités. A cela s’ajoute que désormais toutes les remontées d’Arêches-Beaufort sont alimentées en électricité par des barrages hydroélectrique.

Le télésiège débrayable de Piapolay reprend donc en intégralité le tracé de l’ancien Télésiège fixe qui a été réimplanté la même année sur un autre tracé. Grâce à la technologie débrayable utilisée sur cet appareil, le temps de montée a été pratiquement divisé par deux. Fini donc les longues montées, désormais en un peu moins de six minutes on rejoint le lieu dit des Arolles depuis le bas du Planay. Partant du bas de Planay cet appareil est donc la nouvelle colonne vertébrale de ce secteur puisqu’il va assurer l’accès aux remontées d’altitude de cette partie du domaine skiable. Il est directement accessible par les clients logeant dans cette partie de la station ainsi que depuis l’espace débutant de ce secteur. Depuis le versant du Grand Mont, on le rejoint grâce à la piste rouge des Perches qui assure l’accès au versant du Planay. Une fois propulsé à son sommet on va donc pouvoir rejoindre le Télésiège des Combettes qui assure désormais la desserte du point culminant du Planay et ainsi s’offrir une descente de plus de 1000 mètres de dénivelée.
Outre son rôle d’ascenseur vers les remontées d’altitude, Piapolay dessert de nombreuses pistes de tout niveau. La réalisation de cet appareil a été l’occasion pour la SEMAB d’opérer plusieurs travaux de pistes sur le secteur afin de rendre accessible à tous cette partie du domaine skiable tout en permettant d’ouvrir même si l’épaisseur du manteau neigeux n’est guère importante. Ceci a rendu possible l’amélioration des flux de skieurs sur ce versant. Désormais grâce à la réalisation du Télésiège des Combettes, il n’est plus nécessaire d’avoir à remonter au sommet du versant afin de regagner les pistes rejoignant le bas du Planay. Ceci combiné au temps de montée raccourci permet donc de rendre plus attractives les pistes de la partie basse qui étaient jusqu’alors sous exploitées à cause de la lenteur de l’ancien appareil. Au sommet de cet appareil deux pistes bleues sont accessibles :

- La piste bleue Papillon, piste nouvellement crée, elle permet de rejoindre directement le Télésiège des Combettes.
- La piste bleue Roc Blanc. Autrefois rouge, cette piste à donc été retravaillée. Elle offre l’accès au Télésiège des Combettes. En poursuivant on tombe sur la piste bleue de l’Echarté qui elle aussi a été retravaillée permettant ainsi un retour facile sur le bas du Planay. En effet la première partie de cette piste est située sur l’ancienne partie basse de la piste rouge Roc Blanc. La piste donne accès à une variante rouge dénommée Piapolay qui elle aussi redescend au bas du Planay. Cette même piste rouge possède également une variante rouge dénommée La Platte.

Avec la technologie débrayable de cet appareil, cela permet à la SEMAB d’exploiter cet appareil aux piétons afin qu’ils profitent du paysage en altitude. Ils pourront également se restaurer en altitude, un restaurant étant situé juste au dessus du sommet de cet appareil. Cette exploitation offre également la possibilité d’ouvrir le secteur même si la partie basse ne peut ouvrir faute d’un enneigement suffisant. En effet le télésiège permettra toujours de faire monter les clients sur la partie haute et de les redescendre.


La SEMAB pour la transformation du télésiège fixe en débrayable à fait appel à Poma Services qui a en charge entre autre ce type de prestation. Afin que le coût de cette transformation soit minimal, il a été décidé de réutiliser une bonne partie des équipements de ligne de l’ancien appareil fixe. La largeur de la voie de l’ancien appareil étant de 4.90 mètres, Poma Services a fourni des gares de type SATELLIT qui font exactement la même largeur de voie. Ces gares ont été au catalogue de Poma entre 2000 et 2006 avant qu’elles ne soient supplantées par les gares MULTIX issues du rapprochement entre Poma et Leitner. L’appareil qui nous concerne comporte une configuration habituelle pour ce type de téléportés. La gare aval est en charge de la tension du câble de l’installation alors qu’en gare amont se trouve tous les éléments assurant la marche normale et de secours de l’appareil. Le télésiège offre un débit de 1800 personnes par heures à la montée à 5 mètres par seconde. Le débit offert a donc été augmenté de moitié ce qui permet ainsi à la SEMAB de limiter l’attente au pied de cet appareil. Toutefois en cas de besoin cet appareil est dimensionné pour un débit maximal de 2100 personnes par heure. Quand il le jugera nécessaire, l’exploitant pourra donc par ajout de sièges accroitre les performances de cet appareil. Le débit descendant est quand à lui équivalent au débit montant.


Situation sur le plan des pistes
Image

Les Caractéristiques techniques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : PIAPOLAY
Constructeur : POMAGALSKI
Exploitant : SEMAB
Maître d’Œuvre : AIM
Maître d’Ouvrage : SEMAB
Montage et Génie Civil : JOLY & PHILIPPE
Année de construction : 2008
Montant de l’investissement : 3.600.000 €


Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personne(s)
Débit à la montée : 1800 (2100*) personnes/heure
Débit à la descente : 1800 (2100*) personnes/heure
Temps de Trajet : 5min52
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Tapis de Positionnement : Non

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1203 m
Altitude Amont : 1877 m
Dénivelée : 674 m
Longueur développée : 1757 m
Pente Maxi : 70 %
Pente Moyenne : 42 %


Caractéristiques Techniques

Type de Gare: SATELLLIT / Bardage Bois et Tôles
Tension : Aval
Motrice : Amont
Puissance Développée : 650 KW
Type de motorisation : Courant Continu
Sens de montée : Droite
Embarquement : Sens de la ligne
Nb Pylônes : 17
Largeur de la voie : 4.9 m
Espacement : 40 m
Nb Sièges : 93
Dispositif d’accouplement : Pince Omega T

Caractéristiques du Câble

Diamètre du câble : 42.5 mm
Type de Câble : Lang à droite
Ame : Compacte
Fabricant du Câble : Arcelor Mittal

* Chiffres à terme


Les photos de l’installation

La Gare Aval

La gare aval se trouve sur le front de neige du Planay. Le départ de cet appareil est physiquement séparé de la zone débutante du Planay. C’est dans cette gare qu’est assurée la tension du câble par un vérin hydraulique. L’embarquement se fait dans l’axe de la ligne afin de permettre le débarquement des piétons de l’autre coté. On trouve également un petit rail de maintenance. La couverture de la gare ayant une partie de sa couverture en bois, cette dernière s’intègre bien autour des constructions du Planay.

Vues sur la gare aval :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

L’embarquement :
Image


La Ligne

En sortie de gare les véhicules passent près du sol ce qui donne une agréable sensation de vitesse. La pente imprimée par le pylône de sortie de gare est assez marquée et va le rester tout au long de cette première partie du parcours. Tout en conservant son inclinaison prononcée, la ligne va être bordée par la végétation abondante présente sur les pentes de la partie basse du Planay. Au niveau du P6, la pente se radoucit et va rester ainsi pendant un cours instant. Elle remonte rapidement au niveau du P9 afin de gravir un autre flanc de montagne. De nouveau le tracé est bordé par de la végétation. La pente commence à diminuer au niveau du P13 au même moment où la végétation commence à se faire plus éparse à cause de l’altitude. La pente reste constante et arrive sans encombre au sommet du tracé de l’appareil.
La ligne de cet appareil a été en partie réalisée avec les anciens éléments du Télésiège fixe. Toutefois des éléments neufs sont présents notamment au niveau des têtes de pylônes qui pour la plupart d'entre elle ont été changées.

Au total la ligne comporte 17 pylônes répartis comme suivant : 2 compressions, 2 supports-compression et 13 supports

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 12C/12C
P2 : 8S/8S
P3 : 4SC/4SC
P4 : 8S/8S
P5 : 4SC/4SC
P6 : 6S/6S
P7 : 8S/8S
P8 : 4S/4S
P9 : 8C/8C
P10 : 6S/6S
P11 : 4S/4S
P12 : 8S/4S
P13 : 8S/6S
P14 : 8S/4S
P15 : 8S/8S
P16 : 8S/8S
P17 : 8S/8S


La ligne depuis le bas :
Image

En Avant sur la ligne :
Image

On sort de l’emplacement de la gare aval :
Image

Entrée dans la partie en forêt :
Image

Forte montée :
Image

On poursuit :
Image

Portée entre P5 et P6 :
Image

Le terme de la première forte montée :
Image

P7 et le tracé de la piste rouge Piapolay :
Image

On continue avec une pente beaucoup moins raide:
Image

On remonte fortement :
Image

La ligne est de nouveau bordée par la végétation :
Image

P11 et juste derrière le tracé de la piste Roc Blanc :
Image

P12 :
Image

P13 :
Image

On sort de la partie bordée par de la végétation :
Image

L’arrivée est en vue :
Image

Croisement avec la piste Roc Blanc :
Image

La Grande Combe au fond :
Image

Dernier pylône :
Image

Arrivée en gare amont :
Image


La Gare Amont

La gare amont est située en contrebas du lieu dit des Arolles qui est situé à 1908 mètres d’altitude. Au niveau de se lieu dit se trouve un restaurant d’altitude, le seul établissement de ce type sur le secteur du Planay. Reprenant le même schéma de couleurs que la gare aval, cette dernière s’intègre également très bien dans le paysage montagnard. C’est ici que se trouve l’entrainement principal de l’appareil ainsi que les éléments qui assurent la marche de secours en cas de besoin.

Vues sur la gare amont :
Image

Image

Image

Image

Image

Image



Véhicules et pinces


Pince OmegaT :
Image

Passage de la pince sous un balancier de type compression :
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support :
Image

Véhicule 4 Places :
Image


Diverses photos

Ligne depuis le haut de la piste Roc Blanc avec le Mont Blanc :
Image

Haut de la ligne avec le sommet de la Grande Combe sur la gauche :
Image

Ligne depuis la piste Roc Blanc :
Image

Ligne depuis la piste Roc Blanc :
Image

Ligne depuis la piste Roc Blanc :
Image

Ligne avec vue partielle sur le village d’Arêches au fond :
Image

Deuxième forte montée depuis la piste Piapolay
Image

Ligne depuis la piste Piapolay :
Image

Ligne avec le Mont Blanc
Image

Le meilleur ski, pour plus de monde, le tout en alliant modernisme et respect de l’environnement montagnard. Ce leitmotiv d’Arêches-Beaufort est brillamment illustré par cette transformation du secteur du Planay. Le nouveau télésiège débrayable est un investissement cohérent et parfaitement réussi. Ce secteur est à découvrir ou à redécouvrir si vous passer par cette charmante station du Beaufortain.

Ainsi se termine ce reportage. Je tiens à remercier la SEMAB pour leurs différentes contributions dans l’élaboration de ce reportage.

A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09869 secondes. 35 requete(s).
85 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés