En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 28Bannière 24Bannière 6Bannière 42

 TSD4 Saint Martin 2

Saint-Martin-de-Belleville (Les Trois Vallées)

Poma

T2 HS
Description rapide :
Télésiège situé sur axe important permettant l'accès à la vallée de Méribel et aux Menuires depuis le secteur de Saint-Martin-de-Belleville

Mise en service en : 1997
Fin de service en : 2015

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 10/11/2013 et mise à jour le 19/04/2014
(Mise en cache le 19/04/2014)

    Image


Au travers de ce reportage (re)découvrez le télésiège débrayable de Saint Martin 2, une installation importante au sein du domaine des Menuires – Saint-Martin-de-Belleville. Partez également à la découverte de l'histoire de cette ligne liée au développement de Saint-Martin-de-Belleville comme station de ski ainsi qu'à son rôle dans la liaison avec la vallée de Méribel.


Au sommaire :

  • Bienvenue à Saint-Martin-de-Belleville
  • Saint-Martin-de-Belleville devient également station de ski
  • 1997 : Saint Martin 2 passe à la vitesse supérieure
  • Saint Martin 2 : un appareil multi-rôles bien chargé
  • Ligne et Infrastructures du télésiège de Saint Martin 2
  • Véhicules et Pinces
  • Depuis les pistes
  • Saint Martin 2 : un appareil presque entièrement réussi



Bienvenue à Saint-Martin-de-Belleville

Saint-Martin-de-Belleville est située dans la vallée des Belleville au Sud de Moutiers. Sur son territoire se trouvent les stations des Menuires et de Val Thorens. Nichée à 1450 mètres d’altitude, la commune est également une station-village. Elle est la première station que l'on rencontre dans cette vallée. Cette dernière constitue une porte d’entrée sur le domaine skiable des Menuires - Saint Martin de Belleville, domaine faisant partie des 3 Vallées, le plus grand espace de glisse relié skis aux pieds du monde. A taille humaine et loin des grosses stations de la vallée que sont Les Menuires et Val Thorens, la commune se distingue par son authenticité et le respect des traditions montagnardes lors de son développement.

    Vue sur le village
    Image


Le domaine des Menuires – Saint-Martin-de-Belleville est compris entre 1400 mètres d’altitude et 2850 mètres d’altitude au sommet du Mont de la Chambre. Le domaine est frontalier avec les stations de Méribel et de Méribel-Mottaret ainsi que de Val Thorens. Ce domaine est l'un des plus vastes des 3 Vallées avec les nombreux itinéraires hors-pistes qu'il propose. Sur le domaine balisé, il offre du ski varié aussi bien pour les familles que pour les clients les plus chevronnés grâce aux 34 remontées mécaniques du domaine. Au total ce sont 160 kilomètres de pistes balisées qui sont offertes sur cet espace de ski.


Saint-Martin-de-Belleville devient également station de ski

Au début des années 1960, Nicolas JAY alors maire de Saint-Martin-de-Belleville exprime son intention de lancer une étude pour l'aménagement touristique de la vallée des Belleville dans sa partie haute afin de combler le retard pris par la commune dans la course à l'or blanc. Soutenu par Joseph FONTANET alors député de Savoie puis également maire de Saint-Martin-de-Belleville à partir de 1965, l'étude se concrétisera en 1963 avec la mise en place de trois téléskis sur le site de la future station des Menuires. La station des Menuires sera officiellement ouverte en 1967, date à laquelle sort de terre le premier tronçon de la télécabine de la Masse. Cette année-là, un petit téléski est installé au plus près du village de Saint-Martin-de-Belleville en remplacement d'un téléski construit dans les années 1950. Baptisé Chef-Lieu, cet appareil ne dessert qu'une seule piste et est encore complètement isolé du domaine skiable naissant des Menuires.

Le téléski va rester la seule remontée du chef-lieu pendant plusieurs années. Toutefois au début des années 1980, le maire de l'époque Georges CUMIN propose une diversification de l'offre dans la vallée, offre concentrée principalement sur les stations des Menuires et la dernière-née : Val Thorens. Ce projet baptisé "Grangeraies" va être approuvé et marque ainsi l'entrée de Saint-Martin-de-Belleville comme station de ski à part entière et non plus comme simple commune. Le projet immobilier prévoit la part belle aux matériaux traditionnels ainsi que le respecte du style architectural traditionnel. Parallèlement à l'édification de ce projet immobilier, est entrepris sur le futur domaine skiable la création des remontées mécaniques nécessaires pour relier le village au domaine des Menuires. Pas moins de trois télésièges sont réalisés au cours de l'été 1983 pour connecter Saint-Martin-de-Belleville aux pistes des Menuires ainsi qu'au domaine relié des 3 Vallées.

Les appareils mis en service cette année-là sont baptisés Grangeraies, Loy et Pramint. Grangeraies est le télésiège permettant depuis la station de gagner le domaine d'altitude. Premier maillon de la chaine de trois appareils permettant de rejoindre les appareils des Menuires, Il donne accès au télésiège de la Loy. Au sommet de ce télésiège qui mène au Pas de Cherferie, les clients peuvent basculer dans la vallée de Méribel , le Pas de Cherferie étant devenu depuis la mise en service de ces appareils un point de liaison 3 Vallées. Mais son rôle principal est de permettre l'accès au télésiège de Pramint qui est le troisième et dernier maillon de la chaîne de remontées permettant de rejoindre les Menuires depuis Saint-Martin. Le télésiège de Pramint permet d'amener les clients au sommet de Tougnète. De là, les clients peuvent de nouveau basculer vers la vallée de Méribel mais ils vont surtout bénéficier d'un accès direct au centre de la station des Menuires via les pistes Teppes Noires et Gros Tougne quand cette dernière est ouverte. Ils pourront également rejoindre depuis le sommet de ce télésiège le téléski des Teppes qui dessert un autre point de liaison avec la vallée de Méribel. En cas de fermeture de la piste Gros Tougne, c'est le téléski du Roc des 3 Marches qui prend le relais afin d'assurer l'accès au centre des Menuires en desservant au passage un autre point de liaison avec la vallée de Méribel. Les appareils Loy et Pramint permettent donc aux clients logeant à Saint-Martin d'accéder au domaine des Menuires et par la même occasion d'assurer le retour des clients vers le centre de cette station pour ceux logeant à cet endroit. Ils assurent également le retour pour les clients 3 Vallées venus découvrir ce coin du domaine skiable relié.


1997 : Saint Martin 2 passe à la vitesse supérieure

L'ouverture de ces appareils a permis à la commune de Saint-Martin-de-Belleville de devenir une station de ski et d'ouvrir une vaste extension au domaine skiable des Menuires. Cependant au fil des années l'attractivité du secteur est quelque peu pénalisée dans un premier par le temps de montée du télésiège des Grangeraies. Dans un second temps c'est également le temps de montée du télésiège de la Loy qui représente un handicap. En effet avec une ligne longue de 1826 mètres, il faut un peu plus de treize minutes en temps normal pour rallier le sommet de Cherferie depuis la gare aval de ce télésiège. Le débit proposé par Loy n'est pas encore un problème, mais il va commencer à la devenir à partir du début des années 1990. En effet, à cette période le télésiège de Pramint est purement et simplement démonté. Ce télésiège qui permettait de rejoindre le sommet de Tougnète était une voie aisée depuis les Menuires pour rejoindre le domaine skiable de la station voisine de Méribel. Il permettait entre autre d'éviter le redoutable téléski des Teppes où le détour par Mottaret via les autres points de liaison comme Roc des 3 Marches ou Mont de la Chambre. Une fois cet appareil démonté, le flux s'est donc reporté sur Loy qui a pris le nom de Saint Martin 2 suite à la suppression de ce téléporté. Désormais, seul appareil offrant un accès direct aisé au domaine de Méribel, le télésiège va commencer à saturer vu qu'en plus de la clientèle 3 Vallées , il transporte déjà les clients venant de Saint-Martin ainsi que ceux venant descendre les belles pistes en ski propre qu'il offre depuis son sommet comme la piste rouge Jérusalem.

Il va falloir attendre quelques années avant que les choses changent pour l'axe de Saint Martin 2. La Sevabel, société exploitant le domaine skiable des Menuires – Saint Martin entame à partir de 1997 un vaste plan d'aménagement qui vise à moderniser les axes forts tout en rationalisant le nombre d'appareils. Ce plan va d'ailleurs commencer à Saint-Martin-de-Belleville non pas avec le remplacement du télésiège de Saint Martin 1 (anciennement Grangeraies) mais avec celui de Saint Martin 2 vu son rôle stratégique depuis le démantèlement du télésiège Pramint. Un pari ambitieux pour cette ligne qui va viser à proposer un accès rapide et aisé à tous les clients susceptibles d'emprunter cet appareil multi-rôles. Au cours de l'été 1997, le télésiège fixe Montaz Mautino est démonté et laisse le champ libre pour la mise en place d'un télésiège débrayable qui va offrir des performances supérieures en termes de débit, le tout avec un temps de réduit. Construit sur un tracé différent, c'est donc un tout nouveau Saint Martin 2 que les clients du domaine des Menuires – Saint-Martin ont à disposition à partir de la saison hivernale 1997-1998.


Les caractéristiques du télésiège de Saint Martin 2

Caractéristiques Administratives

  • TSD-Télésiège à attache débrayable : SAINT MARTIN 2
  • Maître d’Ouvrage : SEVABEL
  • Maître d’Œuvre : DCSA
  • Exploitant : SEVABEL
  • Constructeur : POMAGALSKI
  • Installation Electrique : SEMER
  • Année de construction : 1997


Caractéristiques d’Exploitation

  • Saison d'exploitation : Hiver et Eté
  • Capacité : 4 personne(s)
  • Débit à la montée : 2400 personnes/heure (100%)
  • Débit à la descente : 288 personnes/heure (12%)
  • Vitesse d'exploitation : 5 m/s
  • Temps de Trajet : 8min16


Caractéristiques Géométriques

  • Altitude Aval : 1796 m
  • Altitude Amont : 2404 m
  • Dénivelée : 608 m
  • Longueur développée : 2483 m
  • Pente Maxi : 66 %
  • Pente Moyenne : 24 %


Caractéristiques Techniques

  • Tension : Aval
  • Type de Tension : Hydraulique
  • Tension nominale : 46180 daN
  • Motrice : Amont
  • Type de motorisation : Courant Continu
  • Puissance Développée moteur principal : 692 kW
  • Sens de montée : Droite
  • Nb Pylônes : 26
  • Largeur de la voie : 4.9 m
  • Dispositif d’accouplement : Pince OmegaT
  • Nb Véhicules : 170
  • Espacement : 30 m


Caractéristiques du Câble

  • Fabricant du câble : TREFILEUROPE
  • Type de Câblage : Lang à droite
  • Diamètre du câble : 40.5 mm
  • Ame : Compacte




Saint Martin 2 : Un appareil multi-rôles bien chargé

Le télésiège débrayable remplace le télésiège de Saint Martin 2 sur un tracé inédit puisque le sommet de ce nouvel appareil se fait désormais au point de liaison de Tougnète au lieu de celui de Cherferie. En effet ce point de liaison présente plusieurs avantages. Côté Méribel, c'est une télécabine qui permet à l'époque d'accéder à ce point de liaison, contre un téléski du côté Cherferie. Ce point de passage est donc plus fréquenté et va permettre de donner plus de visibilité au secteur de Saint-Martin en faisant partir certaines des pistes desservant Saint Martin 2 directement depuis cet endroit. L'accès à Méribel est également plus direct par les pistes de Tougnète que par Cherferie. En effet depuis ce point, il fallait soit reprendre le téléski des Caves pour gagner les pistes descendant à Méribel soit faire le détour par la longue piste bleue Gélinotte afin de rejoindre le front de neige principal de la Chaudanne. Depuis le sommet de Tougnète, la descente à l'avantage d'être plus courte et sans remontées au milieu. Ce point est également accessible à tous avec les pistes classées de facile à très difficile qui permettent la bascule. Les possibilités offertes par le point de Cherferie qui propose un accès entièrement facile au niveau des pistes sont conservées puisque ce point est accessible par gravité depuis le sommet de Tougnète. La desserte de ce point par Saint Martin 2 va permettre d'envisager une exploitation piétons aussi bien en hiver qu'en été, cette clientèle pouvant par la suite rejoindre Méribel en télécabine. Malgré tout, Saint Martin 2 reste comme son prédécesseur le seul appareil permettant un accès aisé vers Méribel depuis les Menuires et à ce titre, il reste la voie principale pour rejoindre cette station du domaine relié des 3 Vallées.

Si le positionnement de la gare amont a changé, la gare aval a quant à elle pratiquement été réimplantée au même endroit que celle du télésiège fixe afin de maintenir l'accessibilité depuis le sommet du télésiège de Saint Martin 1. Les clients devaient dès lors descendre un petit bout de piste avant de rejoindre ce télésiège. Ceci a été amélioré une fois la télécabine de Saint Martin 1 construite. Mise en service en 2002, cette dernière parachève la modernisation de la chaîne de remontées mécaniques partant de Saint-Martin-de-Belleville. Le sommet de cet appareil se trouve à seulement quelques mètres de la gare aval de Saint Martin 2 facilitant l'accès à cet appareil. Désormais, la station peut proposer une exploitation piétons permettant à cette clientèle de gagner facilement le sommet de Tougnète et ainsi rejoindre le village de Méribel en télécabine. Pour les clients arrivant des Menuires, le nouveau Saint Martin 2 n'a pas changé grand-chose au niveau de l'accès. Ce dernier reste directement accessible à sa construction depuis le sommet du télésiège des Allamands ou du téléski de la Becca. Par contre ce qui change c'est dans un premier temps, la durée du parcours. Malgré une ligne longue de plus de deux kilomètres, le sommet est atteint en un peu plus de huit minutes contre plus de treize auparavant quand tout allait bien. Le débit a aussi été largement amélioré assurant une certaine fluidité au niveau de cet appareil. Une fois au sommet, les clients peuvent enchainer facilement les rotations sur les pistes desservies comme la piste rouge Jérusalem qui offre un tracé un peu à l'écart de tout. Pour ceux souhaitant accéder ou revenir centre des Menuires, ils bénéficient d'un accès direct avec la piste Gros Tougne qui arrive sur le front de neige principal de cette station. Sinon quand la piste est fermée, la chaine de téléskis Choumes - Grand Lac permettant de rejoindre le Roc des 3 Marches est directement accessible depuis le sommet de cet appareil.

    La gare aval d'origine du télésiège en 2008
    Image


Assurant à la fois l'accès au domaine skiable pour les clients arrivant/revenant de Saint-Martin, la liaison directe vers Méribel depuis les Menuires et du ski propre, cet appareil de Saint Martin 2 est devenu indéniablement un appareil multi-rôles important. Toutefois ce dernier va être quelque peu victime de son importance ainsi que du fait d'avoir été le premier appareil du plan de modernisation de la Sevabel. En effet au cours des années 2000, le télésiège débrayable six places s'impose comme la norme pour remplacer la plupart des appareils important et le domaine des Menuires n'y échappe pas. Dans un premier temps c'est l'accès à Saint Martin 2 par la Becca qui est remplacé par un téléporté de ce type en 2003. Dans un second temps, c'est la chaine d'accès par le Roc des 3 Marches qui est revue et entièrement opérationnelle suite à la mise en service du télésiège débrayable du Roc des 3 Marches 2 en 2007. La station voisine de Méribel y va de son grain de sel en remplaçant la partie haute de la télécabine de Tougnète par un télésiège débrayable six places haut-débit en 2007. Avec la modernisation des accès à Saint Martin 2, le télésiège quadriplace commence à devenir très fréquenté et arrive régulièrement à saturation avec une attente au-delà des quinze minutes lors des périodes les plus chargées. Dans un premier temps le débit est très légèrement augmenté en 2009 et 2010 avec l'ajout progressif des quinze sièges manquant pour atteindre le débit définitif de cet appareil. Malgré cela, la Sevabel se voit contrainte d'apporter des modifications à la gare aval. En 2010, un contour tronqué est monté en gare aval ainsi qu'un tapis de positionnement afin de faciliter l'embarquement des clients tout en évitant les ralentissements d'exploitation ceci afin de rapprocher au maximum le débit réel du débit théorique de l'installation.

Avec ces améliorations, l'attente n'a pas été entièrement résorbée dans les semaines les plus chargées. Elle se cantonne à environ dix minutes ce qui reste tout à fait raisonnable vue l'importance de cet appareil. Saint Martin 2 en plus de Saint Martin 1 est donc directement accessible depuis les Menuires via les télésièges débrayable Becca et Roc des 3 Marches. Les clients arrivant de Mottaret via Plattières 3 ou les téléskis du Roc de Tougne bénéficient également d'un accès direct à cet appareil. Depuis Méribel, c'est principalement Tougnète 2 qui amène des clients au pied de cet appareil. Le point de Cherferie permet toujours la bascule vers Saint Martin. Il est à noter qu'un troisième point depuis Méribel a été ouvert quelques années après la mise en service du télésiège Olympic Express. Toutefois ce point de liaison reste plutôt marginal et il est conditionné à l'ouverture de la piste Verdet qui est assez exposée. Au sommet de Saint Martin 2, les clients pourront poursuivre vers les Menuires via le télésiège six places des Granges qui a remplacé avantageusement la chaine de téléskis Choumes – Grand Lac en 2004. La liaison directe vers le front de neige principal des Menuires reste possible quand la piste Gros Tougne est ouverte. Même si cet appareil à plus vocation à rejoindre d'autres secteurs du domaine skiable, il dessert quelques belles pistes en ski propre accessibles à tous puisque des pistes classées bleue et rouge sont desservies. Il est à noter que cet appareil est placé sur l'itinéraire du Soleil, itinéraire thématique sur la course du soleil composé majoritairement de pistes bleues. Une zone ludique baptisée Liberty Ride est également accessible depuis le sommet de cet appareil. Cette zone permet d'évoluer sur des pentes sécurisées mais non entretenues mécaniquement.

Le télésiège de Saint Martin 2 dessert les pistes suivantes :

Sur le versant Menuires – Saint Martin
- La piste bleue Gros Tougne qui permet un retour direct au centre des Menuires via le bas de la piste verte La Violette. Elle donne accès au passage au télésiège des Granges et au téléski des Teppes au niveau du croisement avec la piste Pélozet.
- La piste bleue Crêtes qui permet de rejoindre la piste bleue Chat Frère, la piste rouge Evons et la piste rouge Jérusalem avant qu'elle ne prenne la direction de Méribel. Toutes les pistes desservies par Crêtes permettent de retourner au bas de Saint Martin 2.
- La piste rouge Pramint qui débouche sur la piste Pélozet, piste permettant de retourner au bas de Saint Martin 2.

Sur le versant Méribel
- La piste Crêtes qui dessert la piste bleue Faon. Cette dernière permet de rejoindre facilement le bas du télésiège de Tougnète 2 et de poursuivre vers Méribel ou Méribel-Mottaret. Crêtes dessert au passage la piste rouge Blaireau et la piste rouge Buse qui débouche sur la piste Blaireau. Au niveau du sommet du téléski de Cherferie, la descente se poursuit via la piste bleue Choucas qui mène au bas de ce téléski et au bas du téléski des Caves. De là, la descente vers Méribel peut se poursuivre avec les pistes bleue Roc de Fer et Gélinotte.
- La piste rouge Combe Tougnète qui redescend au bas du télésiège de Tougnète 2.
- La piste rouge Dahu qui permet de prendre la direction de Mérible-Mottaret
- La piste noire Ecureuils qui est une variante plus difficile de la piste Combe Tougnète.

    Situation sur le plan des pistes
    Image


Lors de la saison hivernale, le télésiège est donc ouvert aux piétons. Au sommet de ce dernier les clients peuvent basculer vers Méribel grâce au télésiège de Tougnète ou tout simplement profiter du panorama offert depuis ce point haut. Lors de la saison estivale le télésiège est également exploité pour monter randonneurs et vététistes en altitude. Ils pourront ainsi poursuivre vers les Menuires ou vers Méribel. Deux fois par semaine les différentes remontées ouvertes l'été permettent d'effectuer les 3 Vallées en VTT ou à pieds


Ligne et Infrastructures du télésiège de Saint Martin 2

Le marché du télésiège de Saint Martin 2 a été attribué au constructeur français Pomagalski. Réalisé en 1997, nous trouvons donc ici un télésiège débrayable de la gamme OmegaT. Saint Martin 2 est le premier exemplaire de télésiège quadriplace à bénéficier de la deuxième version de la gare OmegaT. Ce dernier adopte une configuration classique avec une gare aval de type retour-tension et une gare amont de type motrice fixe. L'installation offre à la vitesse de cinq mètres par secondes avec ses 170 sièges un débit de 2400 personnes par heure.


  • La gare aval

La gare aval a été positionnée approximativement au même endroit que l'ancienne gare du télésiège fixe. Elle est située à quelques mètres de la gare amont de la télécabine de Saint Martin 1 et de deux restaurants d'altitude. Un bâtiment abritant entre autre des toilettes publiques et le local opérateur est présent côté ralentisseur ce qui rend la gare assez discrète. La face arrière de la gare a été modifiée en 2010 lors de la mise en place du contour tronqué. Elle arbore une couverture noire et une sous-face blanche, le tout étant séparé par un petit liséré rouge. Un rail permettant de stocker en temps normal le véhicule de service est également présent.

    Vue sur la gare aval avec la gare amont de la télécabine de Saint Martin 1
    Image

    Gare aval depuis la piste Verdet
    Image

    Gare aval en arrivant de la piste Pélozet
    Image

    Gare aval vue de l'arrière
    Image

    Gare depuis la file d'attente
    Image

    Gare côté lanceur
    Image

    Le contour tronqué installé en 2010
    Image

    L'embarquement avec le tapis rajouté suite à l'installation du contour tronqué
    Image



  • La ligne

La ligne prend rapidement de la hauteur afin de croiser le bas de la piste Pélozet. Elle va garder ce rythme pratiquement jusqu'au P9. Le P9 diminue légèrement l'inclinaison du câble avant que le P10 n'accentue de nouveau cette dernière pour passer une bosse. A partir du P11, l'inclinaison diminue de nouveau mais la ligne va passer quelques pentes en dévers dans les mètres qui suivent. Le P13 permet une remise presque à plat du câble avant que le P14 ne vienne de nouveau changer cela. Le P14 imprime une forte déviation afin que la ligne puisse passer un flanc de montage. Au sommet de ce flanc, ce sont trois pylônes qui permettent d'engager une nouvelle phase plus plate à la ligne. Le P19 permet à la ligne de reprendre un peu d'inclinaison, inclinaison qui va de nouveau être diminuée suite au passage du P21. Après ce pylône la ligne arrive au pied de la montée finale et le P22 imprime l'impulsion nécessaire pour gravir cette dernière. L'arrivée en gare amont est préparée de façon assez aérienne grâce aux trois grands pylônes de crête qui permettent de remettre le câble dans le bon plan.

Les 2483 mètres de ligne sont portés par 26 pylônes fixés à des ancrages en béton. Dans l'ordre de la montée, nous trouvons :

    P1 : 8C/8C
    P2 : 6S/4S
    P3 : 6S/4S
    P4 : 6S/4S
    P5 : 4S/4S
    P6 : 6S/4S
    P7 : 6S/4S
    P8 : 6S/4S
    P9 : 8S/6S
    P10 : 4SC/4SC
    P11 : 8S/6S
    P12 : 8S/6S
    P13 : 8S/6S
    P14 : 12C/8C
    P15 : 4S/4S
    P16 : 8S/6S
    P17 : 8S/6S
    P18 : 4S/4S
    P19 : 12C/8C
    P20 : 8S/6S
    P21 : 8S/6S
    P22 : 16C/12C
    P23 : 4S/4S
    P24 : 8S/6S
    P25 : 8S/6S
    P26 : 8S/8S


    En avant sur la ligne de Saint Martin 2
    Image

    P2
    Image

    Passage au-dessus de la piste Pélozet
    Image

    On arrive au P4
    Image

    Après ce dernier on abandonne le trace de la piste Pélozet
    Image

    Portée pour atteindre P6
    Image

    Le trace de la piste Pélozet sur la droite
    Image

    On poursuit notre ascension
    Image

    Encore une longue partie
    Image

    Zoom sur le P9
    Image

    Le P10 qui va permettre le passage d'une bosse
    Image

    Potée P10 –P11
    Image

    On continue en direction du P12 grâce à une longue portée
    Image

    Le Roc de Tougne sur la droite
    Image

    On s'apprête à passer un petit obstacle
    Image

    Passage plus raide
    Image

    Au terme de ce passage trois pylônes permettent de dévier le câble
    Image

    De nouveau une longue portée. Sur la droite on distingue le tracé de la piste rouge Pramint
    Image

    P18
    Image

    La ligne de crête avec la vallée de Méribel se rapproche
    Image

    On reprend un peu d'inclinaison
    Image

    On continue en direction du P20
    Image

    On approche de la montée finale
    Image

    P21 et P22
    Image

    Dans cette montée finale
    Image

    En approche de la gare amont. Les trois pylônes de crête sont équipés de protections thermiques
    Image

    Arrivée en gare amont avec vue sur le télésiège Tougnète 2 sur la droite
    Image



  • La gare amont

La gare amont est située à 2404 mètres d'altitude au sommet de la Tougnète. A proximité se trouve la gare amont du télésiège Tougnète 2 arrivant de Méribel. La gare amont ne reprend pas le même schéma de couleurs que la gare aval. En effet cette gare est toute blanche. Seul le liséré rouge entre la couverture et la sous-face a été conservé. C'est ici, que se trouve les différents éléments assurant la mise en mouvement de l'installation. C'est également ici que se trouve le poste de conduite principal de l'installation.

    Vue sur la gare depuis la piste Gros Tougne
    Image

    Vue depuis le télésiège Tougnète 2
    Image

    Gare amont
    Image

    Vue de profil
    Image

    Vue depuis la piste Crêtes
    Image



Véhicules et pinces

Les véhicules sont accouplés grâce à une seule pince à ressorts de compression de type OmegaT. Cette pince est considérée comme étant auto-dégivrante puisque le simple fait de comprimer les ressorts suffit à casser le givre.

    Pince OmegaT
    Image

    Passage de la pince sur un balancier support
    Image


Les véhicules employés sur Saint Martin 2 sont de type Doudouk 4. Il y'a deux générations de sièges sur la ligne. La différence entre ces deux générations se trouve au niveau de l'attache entre la suspente et le siège. En effet le télésiège a été livré en débit provisoire. Il a été progressivement passé en débit définitif avec l'ajout de 15 sièges sur deux ans entre 2009 et 2010.

    Siège Doudouk4
    Image


En 2008, dans le cadre de la démarche environnementale de la Sevabel, la plupart des sièges avaient été équipé de poubelles fixés à l'arrière du dossier. Cela n'a pas duré longtemps puisqu'en 2010 ces poubelles ont été démontées.

    Siège équipé d'une poubelle en 2008
    Image

    Le véhicule de service
    Image



Depuis les pistes

    Partie haute de la ligne depuis la piste Gros Tougne
    Image

    Ligne avec P10 et P11
    Image

    Ligne depuis la piste Pélozet
    Image

    Vers l'amont depuis la piste Pélozet
    Image

    Partie basse depuis la piste Pélozet
    Image

    Bas de la ligne avec la télécabine de Saint Martin 1
    Image



Saint Martin 2 : un appareil presque entièrement réussi

Saint Martin 2 a indéniablement amélioré les choses par rapport au télésiège fixe qu'il a remplacé. Offrant performance et rapidité, il a rendu plus pratique l'accès vers les Menuires et vers la Vallée de Méribel depuis le secteur de Saint-Martin. Toutefois on peut se demander si le fait d'avoir directement construit un télésiège débrayable six places n'aurait pas été opportun sur cet axe. Un fait qui aurait peut-être évité les différentes opérations plus ou moins complexes sur cet appareil afin de limiter l'attente au maximum lors des périodes les plus chargées et par la même occasion le mécontentement de la clientèle. Malgré ces quelques défauts, Saint Martin 2 reste un investissement globalement réussi sur cet agréable coin du domaine skiable des Menuires – Saint-Martin-de-Belleville même s'il peut laisser une petite image négative.

    Image





Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10209 secondes. 35 requete(s).
129 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés