En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 31Bannière 14Bannière 18Bannière 38

 TSD4B Boden-Chuenisbärgli

Adelboden - Silleren-Hahnenmoos (Silleren-Hahnenmoos-Metsch)

Garaventa

T2 ES
Description rapide :
Télésiège Garaventa avec gare couverture bois

Mise en service en : 2005



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Néoto
Section écrite le 04/01/2011 et mise à jour le 27/08/2013
(Mise en cache le 31/12/2013)

A l’occasion des épreuves de coupe du monde FIS qui se dérouleront les 8 et 9 Janvier prochains dans le cadre des 55e journées internationales du ski d'Adelboden, j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui une refonte du reportage sur le:

Image


Adelboden: Ici, on vit bien!

Situé idéalement au plein cœur de l’Oberland bernois, le village d’Adelboden n’est qu’à une heure en voiture de Berne. A 1353m d’altitude, c’est la plus haute station de ski de la région, derrière Mürren et ses 1638m.

En été, c’est une destination touristique de premier choix pour les personnes en quête du bien-être alpin: Détente, repos et air pur sont au programme, le fameux « Alpine Wellness » dont Adelboden en fut la première destination suisse accréditée en 2005. Pour les plus sportifs, 300 km de chemins balisés les attendent ainsi que 70 km pour les VTT sans oublier le Trottiland et ses 45 km, record mondial présent dans le Guinness book.

En hiver, en collaboration étroite avec la moderne mais tout aussi chaleureuse station de la Lenk, ils forment le domaine Adelboden-Lenk qui propose pas moins de 210km de pistes avec 72 remontées mécaniques, entre 1000 et 2400m d’altitude, ce qui en fait l'un des plus réputé domaine skiable de Suisse. Bref, on est sur d’y trouver de la neige de Novembre à Mai!

Site de la station: http://www.adelboden.ch
Site du domaine skiable (En allemand): http://www.adelboden-lenk.ch
Site des Bergbahen Adelboden AG (BAAG): http://www.adelboden-silleren.ch
Vidéo présentant Adelboden: http://www.myswitzerland.com/video/?id=2624

Chuenisbärgli: Adel, c’est la plus belle!

Non, ce n'est pas moi qui le dit, mais les skieurs eux même qui la considère comme la plus belle piste de slalom géant du circuit.

Image

La Chuenisbärgli (Aussi Kuonisbergli), c’est une véritable piste de légende, à l’image du Lauberhorn de Wengen ou encore de la Streif à Kitzbühel. La première épreuve officielle fut organisée en 1955 à l’occasion des 1ères journées internationales du ski d’Adelboden (Internationale Adelbodner Skitage), c’est le coureur suisse Julen Martin qui s’est imposé dans le cadre d’un slalom, la première épreuve de slalom géant ne fut disputée que 3 années plus tard, en 1958, remportée par un Suisse également, Roger Staub.

A partir de 1967, c’est sous l’égide de la Fédération Internationale de Ski (FIS) que l’épreuve du Chuenisbärgli est organisée, en prémice des courses du Lauberhorn à Wengen, les deux sites étant très proches d'un point de vue géographique. Rapidement, Adelboden et son épreuve de slalom géant se sont imposés comme une étape incontournable du cirque blanc et parvinrent à se distinguer de Wengen. En 1988, 1990, 1993 et 1994, l’épreuve ne fut pas courue sur le Chuenisbärgli mais à la TschentenAlp en raison du manque de neige.

Dans tous les cas, seul les plus grands noms du ski y ont triomphé, citons par exemple Killy, Stenmark, Zurbriggen, Von Grünigen, Maier, Cuche, Miller, Raich, Berthod ou encore Lizeroux. Ils ont alors l’immense honneur de marquer de leur emprunte la place du village.

Image
Place of Fame

A l’heure actuelle, le succès ne se dément et le publique est plus que jamais au rendez-vous. C’est également un succès inestimable pour Adelboden, le temps d’un week-end, des millions de personnes à travers le monde entier voient que « ici, il y a du sport ! ». Au niveau de la montagne en tant que telle, l’alpage du Chuenisbärgli est constituée essentiellement d’un pâturage privé de 24ha ou l’une des fiertés de la région est produite: Le Berner Alpkäse, que l'on déguste bien volontiers sous forme de rouleaux. Malheureusement, comme le veut la tradition, on n’en trouve pas en plaine car il n'a pas le temps d’y arriver.

Chuenisbärgli: Du TKE2 Sameli-Huber au TSD4B Garaventa:

Situation sur le plan des pistes:

Image

C’est durant la seconde guerre mondiale, en 1943, qu’un premier téléski fut implanté sur les pentes du Chuenisbärgli. Auparavant, une luge tractée double y était déjà présente. Il est bon de savoir qu’à l’époque, Adelboden abritait des centaines de soldats anglais, le ski était pour eux un loisir important et cette époque marqua à jamais le village. C’est Henri Sameli-Huber qui réalisa ici son 5e téléski à enrouleurs 2 places, avec comme particularité d’avoir recourt massivement au bois comme matériau (Pour les pylônes, les pioches et certaines parties de la gare). Le débit était assez faible, 275 P/H.

Image
Funi Wintertal, 100 Jahre Skiclub Adelboden

Image
Photo Klopfenstein, Adelboden

En 1964, Habegger, qui avait déjà construit son 2e téléski à Adelboden à la TschentenAlp, construisit un nouveau TKE2 en lieu et place du TKE2 Sameli-Huber. Certains éléments furent conservés comme la gare aval mais le débit passa à plus de 700 P/H. Il est assez difficile de lister les différentes évolutions du TKE2 entre 1943 et 2005, mais hormis certains éléments, le TKE2 de 2005 avait bien évolué comparer à celui de 1943 bien évidement.

Image
Photo Klopfenstein, Adelboden

Cependant, ce vieux téléski était toujours aussi long et raide. C’est ainsi qu’au début des années 2000, la FIS menaça Adelboden de lui retirer son épreuve de coupe du monde car l'installation était beaucoup trop vétuste pour y faire monter les professionnels dans des conditions optimales, ainsi que le matériel. Dans les autres stations en effet, on ne retrouvait que des TCD ou des TSD. C'était impensable de perdre cette épreuve pour la station, mais les Skilift Chuenisbärgli AG n’avaient pas de quoi satisfaire la demande de la FIS. Quand vous possédez 2 téléskis, vous pouvez difficilement envisager de construire une installation à plusieurs millions de francs.

Image
L'ancien TKE2 Habegger, photo Chasseral

C’était un monstrueux problème donc pour Adelboden! Pensez-vous, sans coupe du monde, ça en été fini des retombée médiatiques. C’est une course contre la montre qui va alors s’engager afin, dans un premier temps, de faire fusionner ensemble les Adelboden-Silleren-Bahn AG avec les Ski- und Sessellift Hahnenmoos AG et les Skilift Chuenisbärgli AG, 3 sociétés d'exploitation présentes à l'époque à Adelboden qui géraient chacune leur domaine respectif. La fusion fut votée à une assez large majorité par les habitants et les différents actionnaires acceptèrent. De plus, relier correctement le Boden était profitable à l'ensemble du domaine car en plus des skieurs logeant à proximité, c'est également une seconde porte d'entrée sur le domaine en soutient au Sillerenbahn.

Une offre fut alors demandée à Garaventa qui fit une proposition à 4,8 millions de francs suisses pour un télésiège débrayable 4 places. En plus de cette somme d'argent, il fallait encore rajouter 2,2 millions de CHF afin d'enneiger artificiellement les pistes, condition sine qua non à l'exploitation de la zone et à l'organisation des épreuves de slalom.

Malheureusement, seul 3,5 millions de francs sur les 7 étaient disponible. Les Bergbahnen Adelboden AG demandèrent alors une prolongation du temps imparti pour la réalisation du nouveau télésiège, ce qui fut accepté par les différents acteurs.

Divers actions furent mises en place :

- Parrainage avec la vente de m2 de la piste à 50 francs le m2 et 200 francs sur la partie finale, ce qui rapportera ainsi 700 000 francs.
- 1500 francs pour avoir son nom sur un siège.
- 15 000 francs pour avoir son nom sur un pylône.
- La mise en circulation de titres au porteur d'une valeur nominale de 15 francs.

Le nouveau télésiège fut finalement livré par Garaventa pour le début de la saison 2005/2006, malgré certains recours en justice. On peut également rajouter que des éclairages furent posés afin de permettre le ski nocturne, ce qui est proposé tous les vendredi soir avec show laser et animations .

Image

Image
Photos Klaus Loetscher / photopress

TSD4B Chuenisbärgli:

Pour la construction de cette nouvelle installation, les Bergbahnen Adelboden AG ont fait appel à la société helvétique Garaventa déjà réalisatrice de nombreuses installations dans le domaine. Garaventa a fourni ici un appareil de type UNI-G, commercialisé en lieu et place des anciennes MCS depuis la fusion avec Doppelmayr en 2002. Les couvertures quant à elles sont un peu plus traditionnelles mais surtout, moins courantes. C’est en effet la première installation de type UNI-G à se voir dotée d’une telle couverture, auparavant utilisée sur certaines gares MCS. D’autres installations se sont vues équipées par la suite par ce même type de couverture, tel que le Laveybahn à Adelboden, mais aussi le Honegg et l’Eigernordwand à Grindelwald.

Bien qu’équiper de bulles, cette installation ne possède pas de garage. En effet, au vu du faible débit (1200 p/h), seul 50 sièges sont nécessaires à la vitesse de 5 m/s et ils sont ainsi ainsi stockés en gare en période estival ou en cas de mauvais temps. Il est à noter que pour fermer l'accès à la gare aval, vu qu'elle est située à proximité de nombreuses habitations, des panneaux similaires à ceux présents sur les côtés en gare amont sont fixés en fin de saison.


    Caractéristiques Administratives:

    TSD-Télésiège à attache débrayable : Chuenisbärgli
    Exploitant : Bergbahnen Adelboden AG
    Constructeur : Garaventa / Doppelmayr
    Année de construction : 2005
    Montant de l’investissement : 5.000.000 CHF


    Caractéristiques Géométriques:

    Altitude Aval : 1305 m
    Altitude Amont : 1741 m
    Dénivelée : 436 m
    Longueur développée : 1355 m
    Temps de Trajet : 4min30


    Caractéristiques Techniques:

    Saison d'exploitation : Hiver
    Capacité : 4 personnes
    Débit à la montée : 1200 personnes/heure
    Débit à la descente : 1200 personnes/heure
    Vitesse d'exploitation : 5 m/s
    Fournisseur du câble : Teufelberger
    Système électronique : Frey AG
    Type de Gare : UniG
    Emplacement Tension : Aval
    Type de Tension : Hydraulique
    Emplacement Motrice : Amont
    Type de motorisation : Asynchrone
    Puissance nominale : 265 kW
    Sens de montée : Gauche
    Embarquement : Tangentiel
    Débarquement : Sens de la ligne
    Nombre de pylônes : 9
    Largeur de la voie : 5,2 m
    Type de pince : DT-104
    Type de siège : 4E98/B
    Nombre de sièges : 50+1
    Espacement : 60m / 12 secondes


Les photos datent du 31 Décembre 2010

Gare aval:

La gare aval est située légèrement au dessus de Boden et de sa Wendeplatz, à 1305m d’altitude. Jusqu’à la saison 2008 l’embarquement à 90° était régulé par un portillon, mais celui-ci n’est maintenant plus utilisé. Comme sur toute installation de la station, on notera également la présence d’une « Single Line » ce qui permet d’atteindre le débit théorique de l’installation.

Une petite cabane a également été construite dans le style de la gare lors de l’été 2009 sur le côté droit de l’installation, afin d’y stocker du matériel divers. Dans le prolongement de la gare, on retrouve un rail de stockage pour le panier de service ainsi que, le cas échéant, pour entreposer un ou deux sièges défaillants.

Image
La gare aval en bordure de Boden, très discrète et parfaitement intégrée.

Image

Image
En arrière plan, la tribune en construction qui accueille les spectateurs VIP lors des épreuves de ski.

Image

Image
La gare aval avec en arrière plan, le Wildstrubel (3243m) qui domine l'Engstligental et son petit domaine de l'Engstligenalp.

Image

Image
La cabine sur la gauche sert de guichet secondaire les jours de forte affluence, elle provient de la TCP Städeli de la TschentenAlp. On notera la présence d'un spot sur le rail de stockage pour le ski nocturne.

Image

Image
L'embarquement n'est plus régit par un portique et n'est plus parfaitement tangentiel comme avant, cet aménagement permet une circulation plus fluide des skieurs en zone d'embarquement. A gauche, la file pour les personnes seules qui viennent complétés les sièges.

Image
Arrivé d'un siège en gare, zone de débarquement.

Image
L'embarquement est très aisé et confortable grâce à la très faible vitesse des sièges en gare.

Image
Le portique skidata de sortie et le post de commande, avec deux guichets.

Image
L'accélération est déconcertante de part son confort et sa souplesse.

La Ligne:

Composée de 9 pylônes, 1 compression, 1 support / compression et 7 supports, elle survole en grande majorité la piste de coupe du monde, offrant ainsi un point de vue remarquable. Compte tenu de la faible charge de la ligne, on retrouve ici de longues portées.

Vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=JNfid2QevaY

Image

Image
P1 compression

Image
P2

Image
Mur final de la piste de coupe du monde, qui ne fait pas partie de la piste ouverte au publique, l'un des passages les plus raide du circuit.

Image

Image
P3

Image

Image
P4

Image

Image
P5 support-compression

Image
P6

Image

Image

Image
P7, on notera l'éclairage sur le côté gauche de la tête de pylône.

Image
Mur de départ du slalom géant.

Image
P8

Image
La cabane de départ du slalom géant

Image

Image
P9

Image
Arrivée en gare amont

Gare amont:

Implantée à 1741m d’altitude, la gare amont est située immédiatement à proximité du restaurant Chuenisbärgli et du départ de la piste de coupe du monde. Elle revêt elle aussi une couverture en bois intégrale, ce qui lui assure une parfaite discrétion puisqu’elle s’intègre totalement dans l’habitat existant ainsi que dans les arbres environnants. Les sous-sols abritent en plus de cela des sanitaires ainsi que le garage à dameuse du secteur. D'un point de vue technique, la gare amont accueille la chaine cinématique de l’installation, dotée d’un moteur d’une puissance raisonnable de 265 kW.

Image

Image

Image
Entrée du garage à dameuse

Image

Image
A l'avant plan, les filets de protection de la piste.

Image

Image

Image

Image

Les sièges:

Très confortables, ces sièges Doppelmayr de type 4E98/B sont équipés d'une pince DT-104 à torsion ainsi que d'une bulle de protection, qui contribue largement au confort général de cette installation.

Image

Conclusion:

Alliant parfaitement confort et rapidité, Garaventa signe ici une magnifique réalisation qui a redynamisé ce secteur en perte de vitesse, améliorant considérablement la desserte des pistes mais aussi la liaison entre le domaine du Chuenisbärgli et du Silleren. En outre, cette installation fait également le bonheur des randonneurs et des parapentistes qui y trouvent une zone de jeu et de détente idéal. L'avenir s'annonce très intéressant pour ce secteur, puisque cette installation sera peut-être rejointe par un autre télésiège depuis Bergläger d'ici quelques année.

Merci à Kilano18 pour son aide





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11665 secondes. 38 requete(s).
80 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés