En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 3Bannière 11Bannière 31Bannière 20

 TSD4B Glüna-Fuorcla Glüna

St-Moritz-Celerina - Corviglia (Engadin)

Von Roll

T2 ES
Description rapide :
Le premier télésiège débrayable Von Roll avec des sièges "Helios", aujourd'hui remplacé par des sièges standards livré par Doppelmayr (Révision été 2009)

Mise en service en : 1991



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : kilano18
Section écrite le 25/09/2011 et mise à jour le 05/05/2012
(Mise en cache le 22/08/2013)

Je vous présente un reportage sur le télésiège débrayable 4 places « Glüna-Fuorcla Glüna », à Celerina / Corviglia

Image

Celerina - Engadin : La plus ensoleillée de l’Engadine

Située en Haute-Engadine à 1756 m d’altitude, Celerina se situe au cœur de la région touristique de la Haute-Engadine, dominée par la station de St-Moritz. La région de la Haute-Engadine bénéficie en moyenne de 322 jours d’ensoleillement par an, avec un maximum pour Celerina, la station la plus ensoleillée de l’Engadine. Celerina bénéficie d’un riche patrimoine historique avec notamment les ruines de l’église San Gian et profite également de la magnificence du paysage de la Haute-Engadine avec ses lacs, ses forêts idylliques de mélèzes qui contrastent avec les hautes cimes enneigées du massif de la Bernina. Celerina possède en outre la seule piste olympique de bob au monde en glace naturelle…et toujours utilisée pour de nombreux événements.

La région de St-Moritz/Celerina est le berceau du tourisme d’hiver avec une infrastructure moderne et plus de 350 kilomètres de pistes répartis sur cinq sites différents, à savoir Zuoz, Diavolezza-Lagalb, Corviglia-Marguns, Corvatsch-Furtschellas et Maloja. Le secteur Corviglia-Marguns qui englombe les pistes de Celerina et de St-Moritz dispose d’une infrastructure performante et avant-gardiste avec pas moins de 163 kilomètres de pistes. Avec une couverture de l’enneigement mécanique proche de 90% et un parc de remontées mécaniques composé principalement de télésièges débrayables, le domaine Corviglia-Marguns compte parmi les stations les plus en vue des Alpes.

Image
-Vue globale sur la Haute-Engadine. Au premier plan, St-Moritz, au second plan, derrière St-Moritz, le village de Celerina et au dernier plan à côté de la piste de l’aéroport, le village de Samedan

Image
-Le village de Celerina avec la télécabine « Celerina-Marguns »


Situation dans le domaine skiable

Image


TSD4B Glüna-Fuorcla-Glüna: Ouverture du premier télésiège débrayable 4 places à bulles

St-Moritz, au même titre que Davos ont joué un rôle de pionner pour le tourisme en Suisse, avec l’ouverture des premières remontées mécaniques au début siècle passé. A St-Moritz, la première réalisation remonte à 1913 avec l’ouverture du funiculaire « St-Moritz-Chantarella ». Une première section suivie quinze ans plus tard par une seconde section « Chantarella-Corviglia ». Les deux premiers téléskis « Suvretta-Randolins » et « Randolins-Plateau Nair » sont réalisés entre 1935 et 1937 marquant le début de l’aménagement du plateau « Corviglia » pour le ski.

Le développement de Celerina débute plus tard et se concentre initialement sur le front de neige avec l’ouverture de deux petits téléskis « Tschainas » et « Skischule Celerina ». Pendant ce temps, St-Moritz atteint une nouvelle dimension avec l’ouverture du premier téléphérique entre le lieu-dit « Corviglia » et le Piz Nair dont le sommet culmine à 3030 mètres. L’aménagement des pistes du secteur « Marguns », située sur les hauteurs du village de Celerina est lancé en 1957 avec la mise en exploitation de deux téléskis « Marguns-Corviglia » et « Marguns-Trais Fluors ». Le premier étant principalement destiné à assurer le retour vers le plateau « Corviglia ». La porte d’accès depuis le village de Celerina est mise en service une année plus tard sous la forme d’une télécabine bi-câble de manufacture Bell. Malgré le succès rencontré par ce secteur, les investissements se poursuivent principalement sur le secteur « Corviglia » en dehors de l’ouverture d’un second téléski pour assurer le retour de « Marguns » vers le plateau de « Corviglia ». En effet, l’aménagement du Val Saluver ne se poursuit seulement en 1968 avec l’ouverture du téléski « Glüna ». En 1972, le premier téléski « Marguns-Trais Fluors » est remplacé par un double téléski de manufacture Habegger pour faire face à la fréquentation croissante connue par ce secteur, surtout depuis l’ouverture du téléski « Glüna » et de la porte d’entrée « Celerina-Marguns ».

Avec l’arrivée des télésièges débrayables « modernes », l’aménagement du Val Saluver connait une nouvelle dimension. Depuis 1983, la desserte de cette vallée et de la combe « Lej da Pêsch » est totalement revue et optimisée par la construction de plusieurs télésièges débrayables. Le premier appareil, un télésiège débrayable 3 places assure depuis 1983 l’accès au plateau de « Corviglia » depuis « Marguns. En 1988, le premier télésiège débrayable à bulles de l’Engadine ouvre ses portes avec l’ouverture d’un accès vers « Fuorcla Grischa » auparavant seulement accessible par le téléphérique « Corviglia-Piz Nair » et le téléski « Lej da Pêsch-Fuorcla Grischa » ouvert en 1967. Trois ans plus tard, le téléski à virages « Glüna » est remplacé à son tour par un appareil débrayable, à savoir un télésiège débrayable 4 places à bulles. Cet appareil inaugure cependant un nouveau tracé plus directe et surtout avec une gare amont située plus en aval pour des raisons de vents et de coûts lié à la nécessité de construire une gare virage/intermédiaire. La même année est également réalisée la nouvelle télécabine « Celerina-Marguns ».

Cet appareil a subi durant l’été 2009 une grande révision avec notamment le changement des sièges. Initialement équipés de sièges « Helios 4 », ce téléporté est équipé depuis la révision de sièges standards Doppelmayr de la gamme E98B. Cet appareil a ainsi perdu son apparence futuriste lié à ses sièges Von Roll.

Voici quelques photos de cet appareil avant la révision avec notamment les sièges « Helios ».

Image
-La ligne sur le replat avant le début de l’ascension à proprement parlé.


Image
-La plus haute portée

Image
-Gare amont

Image
-Arrière de la gare amont


TSD4B Glüna-Fuorcla Glüna : Ski propre Val Saluver – Liaison Fuorcla Grischa

Implanté au pied du Piz Glüna, sur le secteur supérieur du Val Saluver, la gare aval de cet appareil est accessible depuis le sommet du télésiège débrayable 6 places « Marguns – Trais Fluors » par les pistes Princess (21) et Mezzauna (22), respectivement bleue et rouge. Un second accès à la gare aval est possible par le haut, en empruntant le téléphérique Piz Nair et le télésiège débrayable « Lej da la Pèsch ». La première variante est la plus fréquentée car totalement ski au pied. A côté de ces deux possibilités, il existe une troisième variante qui est assurée par une traverse entre le haut du plateau de Corviglia et la gare aval de cet appareil. Une traverse cependant rarement ouverte pour des raisons de sécurité et de manque de neige.

Pour gagner les pistes les plus élevées du domaine skiable, située dans la combe « Lej da la Pêsch », deux possibilités s’offrent aux skieurs. Lesdites pistes sont directement accessibles par le téléphérique « Corviglia-Piz Nair » ou par les trois télésièges débrayables qui desservent le Val Saluver, à savoir « Trais Fluors », « Glüna » et « Fuorcla Grischa ». De part son positionnement, cet appareil constitue le second maillon de la chaine d’appareils qui compose cet axe stratégique. Cette situation confère à cet appareil un rôle de liaison vers le troisième maillon, à savoir le télésiège débrayable « Fuorcla Grischa» et les pistes d’altitude qui desservent le vallon « Lej da la Pèsch » et le Val Schlattain. Malgré ce rôle de liaison vers les pistes d’altitude, cet appareil dessert plusieurs pistes de tous niveaux de difficultés sur la partie intermédiaire-supérieur du Val Saluver. Ce télésiège débrayable est ainsi également très apprécié et voué à la pratique du ski propre.

La gare amont « futuriste » de cet appareil est effectivement le point de départ de pas moins de cinq pistes, présentant des degrés de difficulté différents et ainsi adapté à tous types de clientèle. La piste bleue Chüderas (20) emprunte en grande partie le tracé suivi par l’ancien téléski et se destine avant tout à une clientèle peu expérimentée qui souhaite rejoindre la gare aval de cet appareil ou le carrefour « Marguns ». La piste rouge Chamanna (31) est une alternative plus directe à la piste bleue Chüderas (20) sur la partie intermédiaire. La seconde piste rouge du secteur, appelée Pizzin (10) transite par la gare aval du télésiège débrayable « Fuorcla Grischa » pour finalement rejoindre la gare aval de cet appareil. La piste noire Chüderas (19), la plus « difficle » du secteur permet à la clientèle de rejoindre rapidement la gare aval du téléporté « Fuorcla Grischa ». Un second bras de cette piste fusionne avec la piste rouge Pizzin (10).


Caractéristiques techniques

Administratif:


  • Station: St-Moritz/Celerina - Engadin
  • Type d'installation: Télésiège débrayable 4 places à bulles
  • Exploitant : ENGADIN St. Moritz Mountains AG
  • Constructeur: VON ROLL
  • Année de mise en service: 1991
  • Ouverture au public : Décembre 1991
Géographie:

  • Altitude aval: 2460.50m
  • Altitude amont: 2831.38m
  • Dénivelé: 370.88m
  • Longueur horizontale: 1467.10m
  • Longueur oblique: 1521.06m
  • Pente moyenne: 25.28%
  • Pente maximale: 53.75%
Technique:

  • Nombre de pylônes: 14
  • Largeur de voie: 4.80m
  • Station motrice: Aval
  • Station tension: Aval
  • Système de tension: Contrepoids
  • Fabriquant du câble: Fatzer Romanshorn
  • Diamètre du câble: 39mm
  • Longueur du câble: 3180m
  • Poids total du câble: 18220kg – 5.73kg/m
  • Commande électronique de: Frey AG - Stans
  • Puissance du moteur (au démarrage): 442 kW
  • Puissance du moteur (en service): 381 kW
  • Puissance du moteur (de secours): 108 kW
  • Type de pince: VH400 (Simple pince)
  • Constructeur des sièges : 1991-2009 : Von Roll. 2009 : Garaventa
  • Type de sièges: 1991-2009 : Helios 4. 2009 : 4E98B
  • Nombre de sièges: 93+ 3 sièges de réserve
  • Personnes/sièges: 4
  • Espacement entre les sièges: 36m
  • Cadencement : 7.2 sec
  • Débit maximal: 2000 p/h
  • Temps de trajet: 5 min 1 sec
  • Vitesse maximale: 5 m/s
  • Sens de la montée: Droite


Infrastructures et ligne du télésiège débrayable « Glüna-Fuorcla Glüna »

Pour la construction de ce premier télésiège débrayable 4 places à bulles, le premier à l’échelle de l’Engadine, la société des remontées mécaniques de Celerina (aujourd’hui ENGADIN St. Moritz Mountains AG a privilégié la continuité en optant pour la technologie Von Roll. Avant la construction de cette première, Von Roll avait déjà assuré la réalisation de deux télésièges débrayables trois places, dont l’un avec des bulles et d’une télécabine débrayable 6 places (la même année). La gare amont est une des rares gares Von Roll équipée d’une couverture propre et non intégré à un bâtiment. Exploité à 5 m/s, ce télésiège débrayable assure un débit record de 2000 p/h. Les 96 sièges qui équipent ce télésiège débrayable sont de manufacture Garaventa. Seuls 93 sièges sont exploités simultanément sur la ligne, les trois sièges restants étant considérés comme « réserve » en cas de problèmes sur l’un des sièges exploités.

L’entrainement est garanti par un moteur à courant continu fourni par BBC Baden et développant une puissance maximale de 442 kW. Il est situé en aval et il s’agit d’un treuil aérien, « pendu » sous le lorry. La tension est assurée en aval par le biais d’un contrepoids. Classiquement sur les appareils Von Roll, le trainage et le cadencement des sièges sont totalement gérés mécaniquement. Au niveau des lanceurs et ralentisseurs, les pinces sont lancées et freinées par une série de pneus. Dans le contour, le trainage des sièges est assuré par une chaine de trainage lente. Dans les deux cas, la prise de mouvement est assurée par des cardans accompagnés de réducteurs coniques directement reliés à la poulie motrice pour la gare amont, respectivement à la poulie retour-tension pour la gare aval. Le cadencement des sièges est assuré par une seconde chaine de trainage, superposée à la chaine de trainage principale. Cette chaine est équipée à intervalle régulier d’un groupe de trois doigts qui assurent le cadencement régulier des sièges de manière totalement autonome, sans contrôle. La vitesse de la chaine de trainage inférieure est exploitée à la moitié de la vitesse de la chaine de trainage supérieure. Le siège est ainsi premièrement entrainé par la chaine de trainage inférieure (la plus lente) jusqu’à ce que les doigts de la chaine supérieure (la plus rapide) reprennent le relais, lorsque le cadencement, soit la distance entre deux sièges est correcte. Le tout est entrainé par un et seul moteur, à savoir le moteur principal.

Gare aval et garage

La gare aval est située au cœur du Val Saluver, à une altitude de 2460.50m. Elle est intégrée à un complexe abritant à l’arrière un restaurant d’altitude et à l’avant la gare aval de ce télésiège débrayable. Le garage pour les véhicules est situé au sous-sol. Les sièges sont cyclés en marche avant et décyclé en marche arrière. Le bâtiment adopte un style architectural typiquement montagnard et qui s’intègre parfaitement au milieu minéral de la Haute-Engadine. L’embarquement est assuré dans le sens de la ligne.

Image
-Gare aval sous un soleil de plomb

Image
-Gare aval et restaurant « Glüna »

Image
-Gare aval avec en fond la gare amont du télésiège débrayable « Plateau Nair »

Image
-Gare aval très discrète et première section

Image
-Portique

Image
-Embarquement

Image
-Poulie motrice-tension avec un moteur aérien


Ligne

Ce télésiège débrayable Von Roll développe une longueur oblique de 1521.06 mètres pour un dénivelé de 370.88 mètres. La ligne compte 14 pylônes à raison de 12 pylônes compression et de 2 pylônes support-compression. La pente maximale de 53.75% est atteinte après le pylône compression 6. En sortie de gare, la ligne s’élève rapidement jusqu’au pylône 3. Passé ce pylône, la pente diminue pour le franchissement d’une portion plus plane jusqu’au pylône compression 6. La dernière portée entre les pylônes 5 et 6 est légèrement descendante. A partir du pylône 6, la pente s’accroit rapidement avec le passage de la portion la plus pentue à passé 53%. Depuis le pylône 9, la pente faiblit à nouveau mais cette dernière portion de ligne jusqu’en gare amont se démarque par un tracé aérien avec de longues et hautes portées.

Image
-Pylône compression 1

Image
-Pylône 2

Image
-Pylône 3

Image
-Portée

Image
-Tête du pylône 4

Image
-Portée

Image
-Pylône 5

Image
-Portée descendante

Image
-Pylône compression 6

Image
-Pylône 7

Image
-Portée

Image
-Pylône 8

Image
-Pylône 9 et gare aval du télésiège débrayable « Grischa-Furocla Grischa »

Image
-Long et haut survol

Image
-Tête du pylône 10

Image
-Survol maximal

Image
-Pylône 11

Image
-Portée

Image
-Tête du pylône 12

Image
-Pylône 13

Image
-Dernière portée et pylône 14


Gare amont

La gare amont est implantée au pied du Piz Glüna à une altitude de 2831.38m. A l’inverse de la gare aval, la gare amont adopte une couverture appartenant à la gamme « Moonliner », installée pour la première fois sur le télésiège débrayable « Curnius-Crap Sogn Gion » à la Weisse Arena (Flims-Laax-Falera) en 1987. Ce type de couverture se distingue par sa compacité et son apparence avant-gardiste avec à la clé des coûts de réalisations plus bas. La cabane de l’opérateur reprend cependant l’architecture adoptée pour la gare aval. Le débarquement est assuré dans le sens de la ligne.

Image
-Arrivée en gare amont

Image
-Poulie retour avec la zone de débarquement. On remarque à droite la nouvelle came pour l’ouverture des bulles

Image
-Arrière de la gare amont. Zone de débarquement

Image
-Gare amont de type « Moonliner »

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont


Siège

Image
-Siège en gare aval

Image
-Siège en ligne


Pince

Image
-Pince VH400 – VR103


Photos diverses

Image
-Première portion de ligne

Image
-De longues et hautes portées

Image
-Une ligne aérienne

Image
-Le plus haut pylône de la ligne

Image
-Télésiège débrayable « Glüna » avec le paysage Engadinois en fond

Image
-Les derniers pylônes…


Conclusion

Avec l’ouverture de ce premier télésiège débrayable 4 places, en parallèle à la nouvelle télécabine « Celerina-Marguns », les remontées mécaniques de Celerina ont poursuivi activement leur objectif d’offrir à la clientèle un domaine skiable moderne avec des appareils performants. Cet appareil a également marqué la seconde étape de la modernisation de l’axe « Celerina-Marguns-Trais Fluors-Glüna-Fuorcla Grischa » avec à la clé une desserte rapide des pistes du Val Saluver.

Merci pour votre lecture ! A bientôt





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10408 secondes. 30 requete(s).
102 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés