En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 14Bannière 36Bannière 2Bannière 39

 TSD4B Schlegelkopfbahn 1

Lech - Zürs (Ski Arlberg)

Girak Garaventa

T2 ES
Description rapide :
Télésiège débrayable Girak permettant de rejoindre le domaine d'altitude et le hameau d'Oberlech depuis le village de Lech.

Mise en service en : 1990

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 29/07/2012 et mise à jour le 27/11/2015
(Mise en cache le 27/11/2015)

Image



Bienvenue à Lech - Zürs

Lech am Arlberg et Zürs sont deux stations de ski localisées dans le Vorarlberg. Situées entre Warth et Stuben, les deux stations acquirent depuis les années 1900 une certaine renommée grâce à la qualité de la neige présente et au panorama offert depuis les pentes bordant les villages. Ce n'est pas un hasard si c'est à Zürs que Doppelmayr réalise sa toute première installation en 1937. Malgré l’expansion de l’industrie du ski, les deux villages ont volontairement gardé un développement limité de façon à conserver une atmosphère conviviale et une architecture typique du Vorarlberg. L'été la fréquentation des villages est moindre qu'en hiver mais reste un lieu prisé pour les balades et le VTT.

    Vue sur le village de Lech
    Image


Bien qu'ayant conservé leur charme authentique, les deux stations n'ont pas oublié pour autant la modernité. Les deux stations exploitent en 2012 un parc de 31 remontées mécaniques majoritairement composé de téléportés débrayables récents. Ces remontées desservent un domaine skiable compris entre 1450 mètres d’altitude et 2350 mètres d’altitude. Le domaine propose aussi bien des pistes damées que des itinéraires de ski hors-pistes contribuant à entretenir la réputation des deux stations. Depuis leur intégration dans le forfait commun Ski Arlberg, les deux stations ont pris une dimension internationale. Bien que faisant partie de ce forfait commun, le domaine de Lech et Zürs n’est pas relié skis aux pieds aux autre stations composant cet espace de ski.


Le Schlegelkopf : les origines du ski à Lech

La première remontée mécanique de Lech fut construite en 1939 soit deux ans après la première remontée installée dans le village voisin de Zürs. Baptisé Schlegelkopf, ce téléski à archets va donner la capacité à la station d'ouvrir ses premières pistes. Offrant une dénivellation supérieure à 360 mètres, ce dernier va permettre également à la station d'organiser ses premières courses. Toutefois le développement du domaine skiable à une échelle plus importante ne va réellement commencer qu'à partir de la fin des années 1950. En 1955, la station ouvre le téléphérique Rüfikopfbahn qui atteint le point culminant du domaine à 2337 mètres d’altitude. Cet appareil dessert le versant opposé à celui déjà équipé. Cependant, les pentes abruptes de cette montagne qui surplombe le village de Lech ne sont pas propices à l’aménagement d’un vaste domaine skiable. Le développement va se poursuivre principalement sur le versant où se trouve le Schlegelkopflift qui offre un terrain plus facile pour aménager des pistes praticables par toutes les clientèles. En 1959, est ouvert un téléphérique reliant Lech au hameau de Oberlech. La station de Lech continue son expansion et ouvre une troisième voie d'accès au domaine avec le télésiège Schlosskopfbahn à l'extrémité Nord-Est du domaine. L'attraction phare de ce versant sera réalisée en 1967 avec la mise en service du Mohnenfluh qui atteint les 2365 mètres d’altitude et qui devient par la même occasion le nouveau point haut du domaine.

Progressivement le versant Oberlech se voit doté de nouvelles infrastructures et en 1972, le téléski se voit doublé par un télésiège fixe biplace construit par Girak: le Schlegelkopfbahn. Sans doute modernisé entre temps, le téléski ainsi que le télésiège vont permettre aux clients partant du centre de Lech de rejoindre rapidement Oberlech et le télésiège Petersbodenbahn réalisé un an avec le télésiège Schlegelkopf. Continuant son expansion les deux appareils du Schlegelkopf vont à partir de 1977 alimenter en clients le tout premier télésiège débrayable de la station. En enchainant cette installation, les clients arrivant de Lech via les appareils Schlegelkopf vont se retrouver propulsé au sommet du Kriegerhorn d'où ils pourront poursuivre vers les plus hauts sommets du versant. Pendant une dizaine d'années la situation ne va pas changer sur le front de neige de Lech mais force est de constater qu'avec l'augmentation de la fréquentation et l'évolution de la technique, le téléski du Schlegekopf devient au fur et à mesure obsolète avec la démocratisation de la technologie des téléportés débrayables. En 1990, la fin de la toute première remontée installée à Lech est prononcée et le téléski est démantelé.

1990 : Du téléski à enrouleurs au télésiège débrayable

En 1990 à la place de l'ancien téléski, sort de terre un télésiège débrayable quadriplace Girak flambant neuf. Le télésiège débrayable double intégralement le télésiège fixe et trouve son sommet légèrement en contrebas de ce dernier. L'ancien télésiège fixe se voit rebaptisé Schlegelkopfbahn 2 alors que le télésiège débrayable est baptisé Schlegelkofbahn 1. Le téléporté débrayable va désormais permettre un accès express au télésiège du Kriegerhorn et au hameau d'Oberlech depuis le centre du village de Lech. Un accès qui est également amélioré avec l'augmentation de débit qu'apport ce nouveau téléporté par rapport à l'ancien téléski. Le télésiège fixe qui depuis sa réalisation était la voie principale pour gagner les remontées d'altitude passe dorénavant au second plan. Le rôle de ce dernier est désormais d'absorber le trop plein du télésiège débrayable ou de monter les gens qui ne sont pas pressés. En plus de donner l'accès au Kriegerhornbahn, cette remontée mécanique permet de rejoindre le télésiège débrayable du Petersbodenbahn au niveau d'Oberlech. Il donne également accès à un petit téléski excentré baptisé Hinterwies qui est l'appareil dédié au stade de slalom de la station.

La station de Lech est choisie régulièrement pour accueillir une étape de la coupe du monde de ski alpin. Tout comme aux origines de la station, ce sont sur les pentes du Schlegelkopf que sont organisées les compétitions. En temps normal outre sa mission d'accès vers le domaine d'altitude, le télésiège compose l'espace débutants de la station. Il offre en effet accès à plusieurs pistes bleues qui sont idéales pour l'apprentissage du ski. Il dessert également le snowpark de la station permettant par ailleurs aux usagers de cet espace ludique d'enchainer rapidement les rotations sur ce dernier.

A son sommet deux pistes sont accessibles :
- Le bas de la piste bleue 34 "Kriegeralpe – Petersboden –Oberlech -Lech". Cette piste permet depuis le Schlegelkopfbahn d'accèder au hameau de Lech et au télésiège Petersbodenbahn. En poursuivant, on redescend au pied de cet appareil
- La piste bleue 34a "Schlegelkopf – Rudalpe - Lech" large piste avec variante de même couleurs permettant de rejoindre le bas de la station.
- La piste rouge 34b"Waldabahrt – Oberlech". Cette piste permet de rejoindre le hameau d'Oberlech après une descente en forêt.

L'accès au Schlegelkopf est ouvert pendant la saison estivale cependant ce n'est pas le télésiège débrayable qui est exploité durant cette période mais le télésiège fixe.

Situation sur le plan des pistes
Image


Les Caractéristiques de l’installation

    Caractéristiques Administratives

    TSD-Télésiège à attache débrayable : SCHLEGELKOPFBAHN 1
    Exploitant : SKILIFTE LECH ING. BILDSTEIN GMBH
    Constructeur : GIRAK
    Année de construction : 1990


    Caractéristiques d’Exploitation

    Saison d'exploitation : Hiver
    Capacité : 4 personne(s)
    Débit : 2400 personnes/heure
    Vitesse d'exploitation : 4.5 m/s
    Temps de Trajet : 4min48
    Tapis : Oui / Positionnement


    Caractéristiques Géométriques

    Altitude Aval : 1441 m
    Altitude Amont : 1808 m
    Dénivelée : 367 m
    Longueur développée : 1298 m


    Caractéristiques Techniques
    Sens de montée : Droite
    Embarquement : Axe de la ligne
    Tension : Aval
    Type de Tension : Hydraulique
    Motrice : Amont
    Type de Motorisation : Asynchrone
    Dispositif d'accouplement : Pince Girak
    Nb Pylônes : 13
    Nombre de véhicules : 105
    Espacement : 27 m

    Caractéristiques du Câble

    Fabricant du câble : AUSTRIA DRAHT GMBH
    Câblage : Lang à droite



Ligne et Infrastructures du télésiège Schlegelkopfbahn 1

Le Schlegelkopfbahn est le premier télésiège débrayable quadriplace de la station à avoir vu le jour. La station a fait appel aux services du constructeur Girak pour réaliser ce téléporté. Le télésiège possède une configuration classique la gare aval assurant la tension du câble tandis que la gare amont assure l'entrainement du câble. Le télésiège offre un débit de 2400 personnes par heure avec ses 105 véhicules équipés d'une bulle de protection. Suite à une modernisation du télésiège par Garaventa, ce dernier a été doté du système de sièges chauffant.


  • La gare aval

La gare aval du télésiège débrayable est située sur le front de neige de Lech, le long du bâtiment qui abrite la gare aval du télésiège fixe Schlegelkopf 2. Ce bâtiment en plus de la gare du télésiège fixe abrite un point de vente pour les forfaits de ski et un bureau de l'école de ski de Lech. La mécanique du télésiège débrayable est intégrée à l'intérieur d'un bâtiment largement vitré et bardé de bois. La tension du câble est assurée par un vérin hydraulique. L'embarquement se fait dans l'axe de la ligne à l'aide d'un tapis de positionnement.

    Le bâtiment abritant la gare aval du télésiège fixe. En se dirigeant sur sa gauche, on embarque sur le télésiège fixe, en allant sur sa droite, on se dirige vers le télésiège débrayable
    Image

    Les deux bâtiments depuis les pistes
    Image

    Zoom sur la gare du télésiège débrayable
    Image

    Image

    L'embarquement
    Image




  • La ligne

La gare aval étant située au plus proche possible des premières pentes, la ligne prend rapidement de la hauteur sur les premiers mètres. Cette forte pente s'atténue toutefois assez rapidement puisqu'au niveau du P3, l'inclinaison du câble diminue. La ligne va continuer sa progression de façon constante sur les larges pentes qui s'en suivent. La ligne va reprendre de l'inclinaison au niveau du P9 afin de gravir la dernière pente plus forte menant au sommet de l'installation. Deux ouvrages de ligne, P11 et P12, permettent de remettre le câble dans le bon plan avant l'arrivée en gare amont.

Le tracé de cet appareil comporte 13 ouvrages de ligne
Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1A : 6C/6C
P1B : 8C/8C
P2 : 8S/8S
P3 : 8S/6S
P4 : 8S/6S
P5 : 8S/6S
P6 : 8S/6S
P7 : 8S/6S
P8 : 8S/6S
P9 : 10C/10C
P10 : 8S/6S
P11 : 8S/8S
P12 : 8S/8S

    La ligne depuis le bas
    Image

    En avant sur le tracé de ce télésiège débrayable
    Image

    Sur la gauche, le télésiège fixe et le Kriegerhorn
    Image

    On remonte tranquillement la piste 34a
    Image

    On arrive au niveau d'un espace ludique aménagé pour les débutants
    Image

    On survole cet espace
    Image

    On arrive au niveau du P7
    Image

    On continue
    Image

    Le P9
    Image

    Le sommet du télésiège fixe est visible sur la gauche
    Image

    La gare amont est proche
    Image

    Le dernier pylône avec les lignes du Kriegerhornbahn et Petersbodenbahn visibles
    Image

    Arrivée en gare amont
    Image



  • La gare amont

La gare amont se trouve à 1807 mètres d'altitude. Tout comme la gare aval, la mécanique des voies se trouve à l'intérieur d'un bâtiment. Cette construction intègre tout comme en aval de large baies vitrées afin de profiter de la lumière naturelle. Toutefois la structure est plus imposante qu'en aval car la gare intègre au niveau du sol la salle des machines. Le débarquement se fait au niveau supérieur et une pente descendante permet aux clients de rejoindre les pistes. La gare amont intègre également le garage qui permet de stocker l'ensemble des véhicules de la ligne.

    Dans le ralentisseur
    Image

    La poulie motrice de l'installation
    Image

    Vue sur l'arrière du bâtiment avec le coté débarquement et la porte d'accès pour la descente
    Image

    Gare amont avec celle du télésiège fixe sur la droite
    Image

    Gare amont
    Image

    La gare amont avec la ligne du télésiège Kriegerhorn
    Image


Véhicules et pinces

Les véhicules sont ceux classiquement utilisés par le constructeur depuis les années 1990. Les véhicules sont reliés au câble à l'aide d'une pince à rondelles élastiques avec levier à came, pince utilisée uniquement par ce constructeur. Les pinces sont équipées de frotteurs permettant au boitier situé sous l'assise d'alimenter les tresses chauffantes intégrées dans cette dernière.

    Siège en ligne
    Image

    D'un peu plus près
    Image

    Vue sur la pince Girak
    Image

    Autre angle permettant de voir les frotteurs servant pour le système de chauffage des sièges
    Image



Le Schlegelkopf, l'âme de Lech

Du téléski d'antan desservant les premières pentes de la station au télésiège moderne d'aujourd'hui assurant l'accès aux remontées d'altitude du domaine,le Schlegelkopf est la base du ski à Lech. Un axe qui aura permis à la station d'obtenir ses premiers titres de noblesse et d'entretenir au fil du temps l'âme sportive qui y règne désormais. Le télésiège débrayable a permis à la station de donner un nouveau souffle à son secteur historique en remplaçant avantageusement l'ancien téléski. Épaulé par le vénérable télésiège fixe, il assure avec performance et confort aux petits et grands l'accès vers les sommets de cette charmante station de l'Arlberg.

    Image



Ainsi se termine ce reportage de cette installation
A Bientôt




Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09719 secondes. 30 requete(s).
112 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés