En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 20Bannière 25Bannière 10Bannière 40

 TSD4B Wurzenbord

Bettmeralp (Aletsch Arena)

Garaventa

T2 ES
Description rapide :
Premier télésiège de Garaventa avec des couvertures UNI-G

Mise en service en : 2003



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : kilano18
Section écrite le 31/05/2010 et mise à jour le 21/07/2013
(Mise en cache le 13/07/2014)

Je vous présente un reportage sur le télésiège débrayable 4 places à bulles « Wurzenbord », à Bettmeralp - Aletsch Arena

Image

Bettmeralp – The better Alp

La station de Bettmeralp est située dans le Haut- Valais, plus précisément sur une terrasse ensoleillée dominant la vallée du Rhône. Bettmeralp est une station sans- voiture accessible depuis la plaine par deux téléphériques. Cette station vise avec son label « Familles bienvenues » une clientèle principalement familiale et offre un panorama grandiose sur les 4000 des Alpes valaisannes, dont le Cervin et le Dom. Elle dispose d’un domaine skiable de taille moyenne desservi par une télécabine, trois télésièges débrayables et plusieurs téléskis.

Le domaine skiable de Bettmeralp est intégré à l’espace « Aletsch Arena » qui regroupe également les stations de Riederalp et de Fiescheralp. Cet espace s’étend de 1050 mètres (altitude de Fiesch) à 2869 mètres (altitude de l’Eggishorn) et propose 104 kilomètres de pistes de ski alpin évoluant dans un cadre unique, « Jungfrau- Aletsch- Bietschhorn » également portée sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO. Ces pistes sont desservies par un total de 35 remontées mécaniques.

Situation dans le domaine skiable

Image
-Situation sur le plan des pistes « Aletsch Arena »

Image
-Situation sur le plateau « Schönbiel- Wurzenbord »


TSD4B Wurzenbord : Un deuxième télésiège débrayable pour Bettmeralp

L’essor de Bettmeralp remonte à 1951 avec l’exploitation des deux premiers téléphériques pour relier la vallée au plateau de Bettmeralp. La première section mène de Betten Nussbaumbrücke (aujourd’hui Betten Talstation) à Betten Dorf. La seconde section relie Betten Dorf à Bettmeralp. Le ski débute cependant en 1955 avec la construction du premier téléski, remplacé en 1956 déjà par un modèle plus puissant.

L’aménagement du plateau « Schönbiel – Wurzenbord » débute en 1962 avec la réalisation du premier téléski « Zurschmitten ». Suite à la forte affluence, ce téléski est remplacé cinq ans plus tard par un nouvel téléski fourni par Habegger Willy Thun. En 1968, soit une année après la construction du nouveau téléski, les remontées mécaniques de Bettmeralp investissent dans la construction d’un télésiège fixe 2 places en parallèle au téléski pour augmenter le débit sur le secteur « Schönbiel ». La même année est également réalisé le premier téléski « Wurzenbord » qui dessert le partie sud du plateau « Schönbiel – Wurzenbord ».

L’extension du domaine skiable se poursuit en 1977 avec comme point d’orgue l’ouverture de la télécabine débrayable 4 places « Bettmeralp – Bettmerhorn » donnant accès au point culminant de l’espace ski de Bettmeralp à 2652 mètres. Depuis l’ouverture de la télécabine du Bettmerhorn, le domaine skiable de Bettmeralp a connu une croissance accélérée de la fréquentation. La société des remontées mécaniques a réagi à cette augmentation en remplaçant le téléporté fixe 2 places « Schönbiel » construit en 1968 par un nouveau télésiège fixe 3 places, le premier en Suisse. Ce télésiège est fourni par l’entreprise Städeli.

Après le remplacement de la télécabine « Bettmeralp – Bettmerhorn » en 1995, la société d’exploitation réaménage en 1998 le secteur « Bettmeralp- Schönbiel » par la construction d’un télésiège débrayable 6 places à bulles pour le remplacement du télésiège fixe 3 places et son téléski parallèle. Une première pour le Valais, qui plus est avec des bulles !

La dernière étape de la modernisation du plateau « Wurzenbord – Schönbiel » est achevée à l’été 2003 lors du remplacement du téléski « Wurzenbord » par un appareil débrayables à sièges quatre places. L’ère du téléski est ainsi définitivement révolue sur cette partie du domaine skiable de Bettmeralp. Ce deuxième télésiège débrayable pour Bettmeralp offre une augmentation sensible du débit, une amélioration du confort et garantit finalement une meilleure sécurité sur les pistes avec la suppression des croisements.


TSD4B Wurzenbord: Un espace pour débutants

Ce télésiège débrayable est situé directement sur le front de neige principal de Bettmeralp, avec une gare aval implantée légèrement en amont de la gare aval du télésiège débrayable « Schönbiel ». Cet appareil est ainsi directement accessible à ski depuis les résidences principales de Bettmeralp. Pour la clientèle à la journée, le passage par le télésiège « Bettmeralp - Schenä Bodu – Blausee » et le téléski « Läger » est obligatoire depuis le terminal du téléphérique, à moins de traverser le village à pied.

Ce téléporté assure strictement un rôle de desserte du secteur « Wurzenbord ». La fréquentation de ce télésiège est ainsi régulière sans pic de fréquentation. De ce fait, en plus des deux pistes bleues desservies, cet appareil est particulièrement apprécié par les écoles de ski et les débutants. Depuis la mise en exploitation du télésiège « Bettmeralp - Schenä Bodu – Blausee » en 2010, un télésiège spécialement conçu pour les enfants avec le système "Skippy", ce télésiège est moins fréquenté par les écoles de ski.

Cette remontée mécanique dessert les pistes suivantes :
- Piste bleue « Bletter », cette piste rejoint la gare aval de cet appareil et donne accès aux pistes de liaison vers la télécabine du « Bettmerhorn »
- Piste bleue « Fährich », cette piste se développe sous la ligne du télésiège et donne accès au front de neige de Bettmeralp.
Depuis la gare amont de cet appareil, il est possible de rejoindre les gares aval de la télécabine du « Bettmeralp- Bettmerhorn » et du télésiège débrayable « Schönbiel ». En outre, il est également possible d’accéder au tapis de liaison, première étape pour rejoindre le domaine voisin de Riederalp.

Depuis plusieurs années, cette installation est également ouverte durant les mois d’été pour les randonneurs. La gare amont est un des points de départ des chemins de randonnées à destination de la station voisine de Fiescheralp.


Caractéristiques techniques

Administratif:


  • Station: Bettmeralp (Aletsch Arena)
  • Type d'installation: Télésiège débrayable 4 places à bulles
  • Exploitant : Bettmeralp Bahnen AG
  • Constructeur: GARAVENTA/DOPPELMAYR
  • Année de mise en service: 2003
  • Ouverture au public : 13/12/2003
Géographie:

  • Altitude aval: 1966m
  • Altitude amont: 2224m
  • Dénivelé: 258m
  • Longueur horizontale: 1041m
  • Longueur oblique: 1076m
  • Pente moyenne: 24.75%
  • Survol maximal: 15.67m
Technique:

  • Nombre de pylônes: 11
  • Largeur de voie : 5.2 m
  • Station motrice: Amont
  • Station tension: Aval
  • Système de tension: Hydraulique
  • Diamètre du câble : 38 mm
  • Fabriquant du câble : Fatzer AG
  • Commande électronique de: Sisag AG
  • Puissance du moteur (au démarrage) : 420 kW
  • Puissance du moteur (en service) : 270 kW
  • Type de pince: DT-104
  • Constructeur des sièges : DOPPELMAYR
  • Type de sièges: E498B
  • Nombre de sièges : 64 + 1 véhicules de service
  • Personnes/sièges: 4
  • Espacement entre les sièges: 36m
  • Cadencement : 7.2 sec
  • Débit maximal (montée): 2000 p/h
  • Temps de trajet: 4 min.
  • Vitesse maximale: 5 m/s
  • Sens de la montée: Gauche


Infrastructures et ligne du télésiège débrayable « Wurzenbord »

Pour la réalisation de ce deuxième télésiège débrayable, la société des remontées mécaniques, aujourd’hui « Bettmeralp Bahnen AG » a opté pour l’offre du groupe Garaventa/Doppelmayr. Le groupe autrichien a notamment assuré la construction de la télécabine « Bettmeralp- Bettmerhorn » en 1995 et la réalisation du télésiège débrayable « Schönbiel » en 1998. Construit durant l’été 2003, cet appareil appartient à la gamme UNI-G. Les sièges découlent de la gamme 4E98B et ils sont portés par le modèle de pince DT-104.

La configuration motrice- tension est classique pour ce type d’appareil. La chaine cinématique est située sous la couverture de la gare amont et le système de tension par vérins hydrauliques est disposé au niveau du lorry de la gare aval. Exploité à 5 m/s, cet appareil assure un débit de 2000 p/h avec 64 sièges. Ce débit, certes modeste pour une installation de cette envergure, est suffisant surtout que ce téléporté est partiellement doublé par le télésiège débrayable « Schönbiel ».


Gare aval et garage

La gare aval est située sur le front de neige de Bettmeralp à une altitude de 1966 mètres. Elle est implantée légèrement en amont de la gare aval du télésiège débrayable « Schönbiel » pour des raisons de place. La gare aval dispose d’une couverture intégrale de la gamme UNI-G de teinte violette avec des tympans, trompettes et sous- face de couleur grise. Le garage semi- souterrain pour les véhicules est attenant à la gare aval. L’accès à la zone d’embarquement passe sous les rails d’accès au garage. Lors des phases de cyclage et décyclage les portiques disparaissent automatiquement dans le plancher. La zone d’embarquement tangentiel est équipée d’un tapis de positionnement, réglable en hauteur. D’un point de vue technique, la gare aval est retour- tension.

Image
-Front de neige de Bettmeralp avec les deux télésièges débrayables « Wurzenbord » et « Schönbiel »

Image
-Gare aval du télésiège débrayable 4 places « Wurzenbord »

Image
-Gare aval et le garage mi- souterrain

Image
-Gare aval et pylône de compression 1 et 2

Image
-La gare aval et la zone d’embarquement dans le contour

Image
-La gare aval

Image
-La gare aval et le garage attenant

Image
-Gare aval et garage

Image
-L’emplacement de la gare aval vu depuis les pistes

Image
-Accès à la zone d’embarquement

Image
-Accès au garage

Image
-Embarquement avec tapis de positionnement, réglable en hauteur pour les enfants

Image
-Lanceurs


Ligne

La ligne qui s’étend sur le plateau de « Wurzenbord » développe une longueur de 1076 mètres, compte 11 pylônes et franchit un dénivelé de 278 mètres. Après le passage des pylônes de compression 1 et 2, la ligne s’élève rapidement pour survoler la piste bleue « Aletschhang ». Depuis le pylône 4, la pente diminue et les sièges franchissent de longues portées survolant à plusieurs reprises les pistes desservies par ce télésiège débrayable. La pente s’accentue à nouveau légèrement depuis le pylône support- compression 9 jusqu’au niveau du pylône 11 disposé à proximité de la gare amont.

Image
-Pylône 3

Image
-Pylône 4

Image
-Tête du pylône 4

Image
-Pylône 5

Image
-Zoom sur la portée avant le pylône support- compression 6

Image
-Pylône support- compression 6

Image
-Longue portée au dessus du plateau de « Wurzenbord »

Image
-Zoom sur le pylône 7

Image
-Pylône 8

Image
-Tête du pylône 8

Image
-Zoom sur la portée avant le pylône 9

Image
-Pylône support- compression 9

Image
-Dernière longue portée en direction de la gare amont

Image
-Pylône 10

Image
-Pylône 11


Gare amont

La gare amont est sise au sommet du plateau « Wurzenbord » à une altitude de 2224 mètres. Elle reprend la couverture et les couleurs de la gare aval avec une teinte violette omniprésente ! La vigie dispose par souci de cohérence un liseré de couleur violette. La zone de débarquement est située dans le sens de la ligne. Le contour de la gare amont est équipé d’un rail pour bloquer la bulle en position ouverte lorsqu’il y a des rafales de vents. Une came supplémentaire pour la fermeture des bulles est installée au centre du contour. Cette fermeture prématurée de la bulle limite la prise au vent du siège dans le lanceur. Techniquement, la gare amont est motrice. L’entrainement est assuré par un moteur développant une puissance maximale de 420 kW.

Image
-Arrivée en gare amont

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont et zone de débarquement

Image
-Jeu de lumière

Image
-Gare amont et vigie pour l’opérateur

Image
-Gare amont et trompettes

Image
-Gare amont et vigie


Sièges

Image
-Siège 4E98B

Image
-Croisement de deux sièges

Image
-Siège bulle ouvert peu avant les lanceurs


Pinces

Image
-Pince DT-104


Photos diverses

Image
-Ligne depuis la gare aval

Image
-Le tracé du télésiège s’étend sur la totalité du plateau « Wurzenbord »

Image
-Les derniers mètres de la ligne

Image
-Retour sur la ligne depuis la gare amont

Image
-Les deux derniers pylônes


Conclusion

La réalisation de cet appareil a permis de finaliser la restructuration du secteur « Schönbiel- Wurzenbord » aujourd’hui desservi par deux télésièges débrayables à bulles. Par les pistes desservies et la suppression des croisements avec le téléski, cet appareil est devenu un haut- lieu pour les écoles de ski et pour les débutants.

Fin du reportage, à bientôt !





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09415 secondes. 38 requete(s).
105 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés