En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 8Bannière 5Bannière 1Bannière 37

 TSD6 de Clot Gauthier

Villeneuve - La Salle-les-Alpes (Serre Chevalier Vallée)

Poma

T3 ES
Description rapide :
Le télésiège de Clot Gauthier dessert trois pistes de qualité permettant d'aller soit vers Fréjus soit vers le téléski de l'Eychauda. Appareil de grande importance sur le secteur, il a permis de décharger le télésiège de Fréjus entre 2005 et 2010 pour l'accès à la liaison vers Monêtier (ancien télésiège de Balme).

Mise en service en : 2005

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Partie 1
Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 05/08/2016 et mise à jour le 14/08/2016
(Mise en cache le 14/08/2016)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Serre Chevalier Vallée
  • Le télésiège de Clot Gauthier
  • Un accès intéressant à Fréjus et à un secteur attractif
    Le Clot Gauthier se modernise et perd une partie de son rôle
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Sièges et pinces
    Autres vues
  • Conclusion

Serre Chevalier Vallée

La station de Serre Chevalier Vallée est située dans les Hautes-Alpes, à environ 3h30 de route de Marseille et de Lyon.

Implantée dans la vallée de la Guisane, affluent de la Durance prenant sa source au Col du Lautaret, Serre Chevalier Vallée se compose de 3 ensembles de villages, Chantemerle, Villeneuve et Le Monêtier-les-Bains, et d’une ville, Briançon. Le domaine s’étend sur 250 kilomètres de pistes tous niveaux. Celles-ci alternent murs en forêt, chemins avec vue imprenable sur la vallée de la Guisane et de la Durance et champs de bosses pour les skieurs les plus expérimentés.
Ces pistes sont desservies par 61 remontées mécaniques allant du tapis roulant à la nouvelle télécabine de Ratier. Le domaine compte d’ailleurs le premier DMC au monde, celui du Pontillas. Les remontées mécaniques de Serre Chevalier Vallée sont composées de 7 tapis et télécordes, de 26 téléskis, de 11 télésièges à pinces fixes, de 10 télésièges à pinces débrayables, de 5 télécabines, d’un DMC et un téléphérique exploité uniquement en été.

L’histoire de Serre Chevalier Vallée a commencé en 1941 avec l’inauguration du premier téléphérique, reprenant le nom du sommet qu’il atteint : le Serre Chevalier. Ensuite, le développement de la liaison avec Villeneuve et des secteurs de l’Aravet, du Prorel et des combes au-dessus de Serre Ratier s’est accéléré jusqu’à l’incendie du téléphérique en 1983. En cette année, la décision est prise d’ouvrir la liaison avec Le Monêtier-les-Bains avec l’installation de plus de 12 remontées mécaniques ! De plus, un nouveau téléphérique est construit sur le tracé de l’ancien. Celui-ci réutilise beaucoup d’éléments du premier appareil. 1983 restera l’une des dates importantes dans la création de Serre Chevalier.
En 1989, le domaine de Briançon est créé avec l’installation de 9 remontées mécaniques dont le fameux télésiège de Puy Chalvin (qui n’a pas fait une saison et qui a été revendu par la suite). Depuis 2004, la station est gérée par la Compagnie Des Alpes (CDA) qui renouvelle progressivement le parc de remontées mécaniques de Serre Chevalier, la plupart des appareils datant des années 80. Les investissements se poursuivent et la station réaménage tous les secteurs du domaine afin d’optimiser encore les liaisons.

Image
Villeneuve depuis le télésiège de la Casse du Boeuf.

Le télésiège de Clot Gauthier

Un accès intéressant à Fréjus et à un secteur attractif

Le télésiège de Clot Gauthier est situé sur le secteur de Fréjus.

Ce secteur se compose de deux parties : une autour du plateau avec les pistes débutantes et l’autre située autour de la combe de l’Echaillon, sur le versant Nord du col de Serre Chevalier.
Le secteur du plateau est elle-même divisée en deux parties : une avec le Bez où l’on retrouve trois pistes (Lacets, Bez, Route de Fréjus) ainsi que le DMC du Pontillas et le télésiège de Fréjus. Le haut est constitué par les téléskis des Barres, des Crêtes, du Clot et de Méa qui desservent des pistes vertes et bleues (Pré de Jeanne, Goulet, Cabane, Barres et Chaméant). On peut accéder à cette partie du secteur (côté Nord de la crête de Malparti, où se situe l’actuel téléski des Crêtes) par le télésiège de Clot Gauthier, la télécabine de Fréjus ou encore par la piste bleue de la Traverse.
La seconde partie de Fréjus est constituée de pistes plus difficiles (bleues, rouges et noires : Fangeas, Traverse, Clot Gauthier, les 3 noires de l’Eychauda…) desservies par deux télésièges (Clot Gauthier et Côte Chevalier) et deux téléskis (Eychauda et Pré du Bois).
Fréjus est donc un secteur très varié niveau ambiances et paysages (un front de neige, puis le plateau de Fréjus au milieu des mélèzes jusqu’au sommet venté de l’Eychauda) où l’on retrouve deux parties qui ciblent chacune deux catégories distinctes de skieurs : le plateau sera plutôt destiné aux débutants tandis que l’Echaillon et le Clot Gauthier aux bons skieurs. Les skieurs moyens se partagent les pistes bleues situées sur le secteur.

Maintenant que le décor est planté, intéressons nous à l’historique du secteur de Clot Gauthier : les débuts remontent à 1968 lorsque le secteur de Fréjus est inauguré (côté Nord de la crête de Malparti). Le téléski de l’Echaillon est d’ores et déjà ouvert afin de lier le nouveau secteur de Fréjus à Chantemerle et à l’Aravet (il est alors seul dans le secteur de l’Echaillon). Lors de l’été 1969, le secteur du côté Sud de la crête de Malparti est renforcé afin de créer une multitude de pistes de difficultés diverses et de bien desservir cet espace largement servi en soleil. Deux téléskis sont construits : ceux de la Bergerie et de Malparti. Le premier permet d’accéder à la crête de Malparti et de basculer sur le versant Nord de cette crête. Le téléski de Malparti permet de desservir deux pistes dans la forêt à l’abri des intempéries au-dessus de la télécabine de Fréjus. Afin de soulager le téléski de l’Echaillon dans son important rôle, la commune de la Salle-les-Alpes construit en 1971 le téléski du Pré du Bois. Deux ans après la construction du téléski des Crêtes (qui arrive au même endroit que le téléski de la Bergerie), soit en 1980, est implanté le télésiège triplaces fixe de Clot Gauthier afin de soulager le téléski des Barres. La même année est construit le téléski de l’Eychauda qui devient par la même occasion le nouveau sommet de Serre Chevalier. Le télésiège de Clot Gauthier dessert trois pistes qui permettent soit d’aller vers le plateau de Fréjus (bleue du Goulet), ou de retourner vers la gare aval (rouge de Clot Gauthier et noire de Super Draye). Dès sa construction, il s’est avéré être une pièce maîtresse du secteur puisqu’il permet de skier sur des pistes de qualité et d’accéder directement au haut de Fréjus (téléski de Méa). Ce rôle a été renforcé en 1984 lorsque la liaison entre Villeneuve et Monêtier a ouvert (construction du télésiège de Balme). Le Clot Gauthier permettait d’accéder aussi à la liaison avec Monêtier ! Malgré la présence du télésiège de Fréjus, le Clot Gauthier et le téléski de la Bergerie se sont rapidement retrouvés dépassés par leurs multiples rôles tandis que le téléski de l’Echaillon ne désensplissait pas (il permettait, en plus d’accéder à Chantemerle, de skier sur deux très belles pistes).

Les files d’attente devenant de plus en plus longues, un grand nettoyage était nécessaire pour la combe de l’Echaillon. Celui-ci a pris forme en 2005 lorsque la Compagnie des Alpes (CDA) a repris les reines du domaine skiable. Elle a entrepris le remplacement des téléskis de la Bergerie et de l’Echaillon et du télésiège de Clot Gauthier par un unique télésiège débrayable six places reprenant presque le tracé de l’ancien appareil fixe. Le téléski de l’Echaillon n’a été démonté que pour les motifs de sa vieillesse et de l’impact visuel meilleur en son absence (la station se prive malgré tout d’un appareil rejoignant Chantemerle pour les skieurs confirmés). Le nouvel Clot Gauthier a révolutionné l’accès au secteur tout en permettant un accès plus rapide et confortable au feu télésiège de Balme, remplacé en 2010 par le télésiège des Vallons sur un tracé différent.

Voici une capture Géoportail permettant de situer les différentes remontées mécaniques (les anciennes en violet, les actuelles en rouge) :

Image

Le Clot Gauthier se modernise et perd une partie de son rôle

Le télésiège de Clot Gauthier est donc un appareil structurant de la partie Echaillon du secteur de Fréjus. Prenant son départ à proximité de la confluence entre les torrents de Fangeas et de la Glaize et en amont du télésiège de Côte Chevalier, cet appareil récupère les flux de skieurs en provenance des télésièges des Combes (Chantemerle), de la Forêt et de la Casse du Boeuf (Villeneuve) ainsi que ceux venant des téléskis des Crêtes et de Méa. Il s’agit donc d’un appareil assez fréquenté, pour plusieurs raisons déjà données dans l’historique : l’attrait des pistes qu’il dessert et l’accès au téléski de l’Eychauda. Les pistes qu’il dessert sont en effet de qualité, pentues et bien enneigées (en particulier celle des Sellettes qui est équipée en canons à neige). Les 3 pistes noires desservies par le téléski de l’Eychauda sont de grande qualité car non damées (sauf Creux du Loup) et bien inclinées, ce qui apporte encore de la fréquentation au télésiège de Clot Gauthier.

Le télésiège de Clot Gauthier permet aussi un accès au plateau de Fréjus en donnant accès aux téléskis du Clot et de Méa sans passer le télésiège de Fréjus et les téléskis des Barres ou des Crêtes, souvent encombrés. De 2005 à 2010, le Clot Gauthier soulageait aussi le télésiège de Fréjus dans l’accès à la liaison vers Monêtier (via le télésiège de Balme). En effet, avant 2005, le télésiège triplaces fixe de Fréjus devait à la fois supporter les flux de skieurs voulant aller sur Monêtier depuis Villeneuve (le télésiège fixe de Clot Gauthier et le téléski de la Bergerie étant débordés) et ceux rentrant de Monêtier vers Villeneuve ! Le télésiège six places de Clot Gauthier a donc permis un désengorgement de la combe du torrent de Fréjus composée de pistes étroites, en plus de fluidifier les files d’attente à son propre départ. En 2010, avec la construction du télésiège des Vallons, le départ de la liaison avec Monêtier se déplace au village de Fréjus, n’obligeant plus un passage par une remontée mécanique (télésiège de Clot Gauthier ou de Fréjus) depuis les télésièges de la Casse du Boeuf ou des Combes. Le Clot Gauthier perd donc une partie de sa fréquentation puisque les skieurs vont directement au télésiège des Vallons, ce qui réduit encore les files d’attente au départ.

Le télésiège de Clot Gauthier dessert trois pistes :
- Super Draye : Piste très appréciable par son état laissé brut (non damée) elle descend un peu sur la gauche du télésiège.
- Clot Gauthier : Piste rouge très agréable évoluant à proximité du torrent de Fangeas, parfois réservées pour des compétitions.
- Sellettes : Piste permettant d’accéder aux téléskis de Méa et du Clot. Après un virage serré sur la droite et un passage en aval de l’arrivée du téléski des Crêtes, les Sellettes descend agréablement au soleil vers le départ du télésiège de Clot Gauthier.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale. Plan Atelier Pierre Novat

Image
Zoom. Plan Atelier Pierre Novat

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSD - Télésiège à pinces débrayables : CLOT GAUTHIER
Maître d’œuvre : CNA
Montage / génie civil : COMAG
Exploitant : SCV Domaine Skiable
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 2005
Montant de l’investissement : 4 125 000 €

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit : 2400 personnes/heure (3000 personnes/heure*)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Aucun

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2098 m
Altitude amont : 2490 m
Dénivelée : 392 m
Longueur développée : 1244 m
Pente maximale : 74 %
Pente moyenne : 38 %
Temps de trajet : 4 min

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Phoenix
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Eléctrique
Sens de montée : Droit
Embarquement : A 90°
Nombre de pylônes : 12
Largeur de la voie : 5,7 m
Dispositif d’accouplement : Pinces OMEGA T
Nombre de véhicules/suspentes : 59 (73*)
Espacement : 45 m (36 m*)

* : caractéristiques en débit maximal

Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval prend en charge la tension de l’appareil. Celle-ci est effectuée grâce à un vérin hydraulique contrôlé par une centrale de tension. La gare est située en bas des pistes Sellettes, Clot Gauthier, Fangeas, Echaillon et Rocher de l’Enfer. De type Phoenix, elle est placée à l’endroit où était située le départ du téléski de la Bergerie. La topographie de l’endroit a impliqué l’installation d’un embarquement à 90° afin de placer la zone d’attente perpendiculairement à la gare.

Image
La gare aval depuis la fin de la piste des Sellettes.

Image
Zoom sur la gare, camouflée dans sa petite fosse, ainsi que sur les deux premiers pylônes.

Image
La gare en arrivant par la piste de l’Echaillon.

Image
En s’approchant.

Image
La gare en partant vers la piste de la Traverse.

Image
Zoom sur la gare.

Image
Le ralentisseur.

Image
L’embarquement dans le contour.

Image
Le lanceur.

Image
La gare depuis la ligne.

La ligne

La ligne se compose de 12 pylônes tubulaires : elle se compose de deux parties. La première longe puis franchit la piste bleue des Sellettes. Après le P6, la ligne descend légèrement en surplomb de la piste rouge de Clot Gauthier. La deuxième partie commence au P7, compression qui donne à la ligne une impulsion lui permettant de monter vers la gare amont. Deux grands survols entre le P9 et les deux derniers pylônes d’arrivée permettant de rejoindre la gare amont.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 8C/8C
P2 : 6S/6S
P3 : 8S/8S
P4 : 8S/8S
P5 : 6S/6S
P6 : 8S/8S
P7 : 8C/8C
P8 : 6S/4S
P9 : 6S/6S
P10 : 10S/8S
P11 : 12S/12S
P12 : 8S/8S

S : balancier support
C : balancier compression


Image
Le P2, en sortie de gare aval.

Image
P3, on longe la piste des Sellettes.

Image
Portée sous la crête de Malparti.

Image
Le P4, la ligne se redresse.

Image
Une portée presque plate.

Image
Le P5, près de la piste bleue des Sellettes.

Image
La portée entre les pylônes 5 et 6 permet de franchir la piste bleue.

Image
Le P6, on commence la légère descente.

Image
Une portée au-dessus de la piste rouge de Clot Gauthier, dans le torrent de Fangeas.

Image
Le P7, la ligne remonte.

Image
La portée vers P8.

Image
Le P8.

Image
L’inclinaison reste importante.

Image
Le P9, début du survol de la première dépression. On aborde une partie de la ligne très exposée aux vents de travers venant du col de Serre Chevalier.

Image
Au milieu de ce survol.

Image
Le P10, qui redresse la ligne. On commence la deuxième dépression, bien plus impressionnante que la première.

Image
La gare amont est en vue.

Image
Les deux derniers pylônes (P11 et P12).

Image
Depuis le côté de la gare amont.

La gare amont

La gare amont est la station motrice. Celle-ci comporte la chaîne cinématique classique des appareils débrayables (moteur - réducteur et moteur thermique de secours). L’arrivée est située au même endroit que celle de l’ancien télésiège fixe de Clot Gauthier. Elle donne accès soit à l’Eychauda soit à Fréjus (d’où l’on peut aller sur Monêtier-les-Bains par le télésiège des Vallons).

Image
La gare depuis un siège.

Image
Le débarquement.

Image
Le tympan arrière de la gare.

Image
La gare en partant vers Sellettes.

Image
La gare amont de trois quarts avec la zone de débarquement.

Image
En se rapprochant.

Image
La gare de côté.

Sièges et pinces

Le télésiège de Clot Gauthier est équipé pour le moment de 59 sièges. 14 peuvent être ajoutés afin de porter le débit à 3000 personnes par heure. Ces véhicules sont reliés au câble par des pinces OMEGA T.

Image
Un siège 6 places.

Image
Une pince OMEGA T.

Image
La nacelle de service rangée en gare aval.

Autres vues

Voici quelques vues depuis la piste rouge de Clot Gauthier :

Image
Le bas de ligne, avant le P7.

Image
La montée jusqu’au P10.

Image
D’un peu plus bas, vue sur la ligne.

Image
En se retournant depuis le même endroit.

Conclusion

Le télésiège de Clot Gauthier a remplacé trois appareils dont deux avantageusement (la perte du téléski de l’Echaillon se ressent sur la fréquentation du même nom) afin de fluidifier l’accès à l’Eychauda et à Fréjus. Le nouveau télésiège a permis une réduction sensible du temps d’attente pour accéder à la liaison Villeneuve - Monêtier entre 2005 et 2010. Depuis la construction du télésiège des Vallons, sa fréquentation a légèrement diminué malgré un afflux de skieurs qui reste important pour profiter des agréables pistes desservies. Le débit du télésiège reste cependant à 2400 personnes par heure afin de ne pas saturer les pistes desservies et de ne pas encombrer (un peu plus encore) les téléskis de Fréjus (Barres, Crêtes, Méa, Clot)... Un télésiège qui a de beaux jours devant lui.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05

A bientôt.

© - 2016 - Clément05 - www.remontées-mécaniques.net

Partie 2
Auteur de ce reportage : Flanby
Section écrite le 28/09/2005 et mise à jour le 19/03/2012
(Mise en cache le 14/08/2016)

Bonjour à tous,

C'est avec une grande joie que je vous annonce que le nouveau Télésiège du Clos Gauthier de Serre-Chevalier est bon pour le service!!!

Il est fin prêt à recevoir nos belles fesses sur ses doudouks tous neufs!

Et comme ce n'est plus une RM en construction, un joli petit reportage s'impose. Certes avec des photos d'été mais un reportage quand même!!
Bon, je sais ce n'est pas du mais comme c'est à Serre-che je fais l'effort de vous présenter du !

Alors voilà, pour ceux qui ne le savent pas, Serre-Chevalier s'est engagé depuis cette année dans un programme d'investissements assez lourd : 65 millions d'euros jusqu'en 2012.
Ces investissements sont désormais possibles puisque Serre-Chevalier est désormais exploité par la Compagnie des Alpes.
Cela devrait permettre de combler une partie de notre retard au niveau du parc de RMs et de l'aménagement des pistes.


Ce programme commence donc dès cette année avec la construction de 3 TSD6 :Poma:
- 1 sur Serre-Chevalier 1350 : le Grand Serre
- 2 sur Serre-Chevalier 1400 : les Forêts et Clos Gauthier

C'est donc sur ce dernier que nous allons nous arrêter, les 2 autres étant encore en chantier.

Le TSD du Clos Gauthier vient remplacer en plein coeur du domaine de Serre-Chevalier 1400 un TSF3 :Poma: gare Delta et sièges gouttes d'eau du même nom, ainsi que le TK de la Bergerie, lui aussi :( .
Le nouveau TSD reprend exactement le même tracé que son prédecesseur, si ce n'est que la gare de départ est située à l'emplacement de l'ancien TK.
Le TSD va permettre une liaison beaucoup plus rapide et confortable vers le secteur Fréjus (Serre-Che 1400) et son TS de la Balme permettant la liaison avec Serre-Che 1500. Mais il dessert aussi un ski propre très intéressant avec une piste rouge agréable et une piste noire des plus dures (située sous la ligne du TSD): Clos Gauthier et Super Draye.

Image
La situation du TSD en rouge sur le plan

Image
L'ancien TSF3 du Clos Gauthier

Image
L'ancien TK de la Bergerie


Les caractéristiques du nouveau TSD :
- type : Phoenix 6
- sens de la marche : à droite
- longueur : 1244 m
- denivellation : 392 m
- pente moyenne : 35%
- type véhicule : doudouk 6
- diamètre du câble : 45 mm
- largeur voie : 5.7 m
- débit : 2400p/h en prov et 3000p/h en definitif
- vitesse : 5m/s
- espace entre véhicules : 45m en prov et 36m en définitif
- nombre de véhicules : 59 en prov et 73 en définitif
- nombre de pylônes : 12
- maîtrise d'oeuvre : CNA
- exploitant : Serre-Chevalier Ski Développement

Les photos :

Image
La Gare aval

Ce TSD comme vous le voyez est équipé d'un embarquement à 90°. C'est la seule particularité technique de cet appareil.

Mais qu'y a-t-il à l'intérieur de cette gare?? A vrai dire pas grand chose puisque c'est la gare de retour/tension. Mais bon, ce n'est pas parce qu'une gare est vide qu'il ne faut pas la prendre en photo ;) :

Image
L'intérieur de la gare aval vu depuis le contour

Image
L'intérieur de la gare aval vu depuis l'autre bout

Image
Le verin de tension

Image
L'écran des armoires électriques


Continuons la visite en remontant la ligne!!

Image
Quelle belle ligne!!

Image
Le sommet se rapproche!

Image
Ca y est on y est!

Image
Quelle belle gare amont

Les 2 derniers pylônes sont assez impressionnants avec un 12S puis un 8S à la suite!

Image


Et maintenant, grimpons l'échelle pour visiter cette gare satellit motrice/fixe.

A notre grande surprise :lol: nous y trouvons un treuil, un réducteur (Poma Kissling) et un moteur thermique!

Image
Le réducteur en gris au premier plan et le treuil en vert au second

Image
Le moteur thermique, encore tout propre :MM:

Image
Et son entrée dans le réducteur

Image
Le frein

Image
Le cadenceur

Image
La fin du lanceur

Image
Une pince dans le contour

Voilà, c'est ainsi que s'achève notre petite promenade sur ce secteur, mais elle continue en direction des autres chantiers, que vous aurez l'occasion de voir ici une fois terminés.
Mais si les chantiers vous intéressent aussi, alors c'est par là!

Image
Au revoir, et à cet hiver!

Merci à la COMAG pour la visite!



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09753 secondes. 38 requete(s).
61 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés