En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 20Bannière 42Bannière 21Bannière 23

 TSD6 de la Bûche Croisée

Les Contamines-Montjoie (Les Contamines-Hauteluce)

Poma

T3 ES
Mise en service en : 2013

Remplace l'appareil suivant : Remplacé par l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : rodo_af
Section écrite le 18/01/2015 et mise à jour le 22/01/2015
(Mise en cache le 22/01/2015)

Image


Le domaine de ski des Contamines Montjoie - Hauteluce

Image
^^Cliquez sur l'image pour voir l’introduction à la station^^


Le télésiège Bûche Croisée :


Construit par Poma en 2013, le télésiège débrayable de la Bûche Croisée a remplacé un appareil Skirail datant de 1982. Ce premier Bûche Croisée constitua un agrandissement du domaine skiable qui a permis une extension du secteur de Roselette, alors équipé des téléskis Roselette et Pierre Blanche et du télésiège une place de Roselette.

Ce développement s'est accompagné de la création de deux pistes vers les champs de neige longeant les Aiguilles de Roselette. Souvent à l’ombre, cette zone est réputée froide et dispose d’une neige abondante tout au long de la saison malgré la faible présence de canons à neige sur ce secteur.

Image
^^Cliquez sur l'image pour voir le reportage consacré à l’ancien télésiège^^


En remplaçant un télésiège fixe triplace par un débrayable à six places, l'exploitant a permis d’augmenter significativement le débit de cet axe, ainsi que le confort, en divisant le temps de montée par deux. Le nombre de pylônes a quant à lui été largement réduit, ce qui offre une meilleure intégration dans le paysage.
La gare aval est située au même niveau que la précédente, tandis que la gare amont a été décalée vers la droite afin de faciliter la liaison avec le secteur de Hauteluce.
Le montage de cet appareil a été réalisé, comme souvent sur les chantiers des Contamines, par la société Joly & Philippe.
Cette modernisation s'est accompagnée du déplacement du poste de secours de Roselette, qui dispose désormais d'un espace plus adapté au travail des secouristes. En outre, la piste rouge de la Gentianes en partance du Signal, et permettant de rejoindre la gare de départ, a été équipée d’enneigeurs.


Pour plus d’information : Les Contamines Montjoie

Les photos ont été prises majoritairement en janvier 2015.

L’installation en rouge sur le plan des pistes :

Image

Image


Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TSD - Télésiège à pinces débrayables : Bûche Croisée
Exploitant : SECMH
Constructeur : Poma
Année de construction : 2013

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Hiver
Vitesse : 5,50 m/s
Durée du parcours : 6 min
Débit : 2700 p/h

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare aval : 1673 m
Altitude gare amont : 2105 m
Dénivelé : 432 m
Longueur : 1632 m

* Caractéristiques techniques :
Type de gares : Multix
Gare motrice-tension : Aval
Station retour : Amont
Type de motorisation Asynchrone
Réducteur principal : Kissling PK
Type de tension : Hydraulique
Diamètre du câble : 46 mm
Electronique : Semer
Nombre de pylônes : 12
Sens de la ligne : Droite

* Caractéristiques des véhicules :
Constructeur : Leitner
Capacité : 6 Personnes
Type de sièges : LPA6 OC
Type de pinces : LPA
Nombre de véhicules : 81


La gare aval :

Le télésiège de la Bûche Croisée est équipé de gares de type Multix à couvertures composites classiques aux couleurs sombres. La gare aval est la station motrice et tension de l’installation. Vous remarquerez que la zone d’embarquement s’effectue sur une zone sèche.

Vue lointaine de la gare aval,
Image

Différentes vues autour de la gare aval,
Image

Image

Image

Image

Image

La nacelle de service,
Image

L’accès au télésiège,
Image

Image

Le poste de conduite,
Image

Les portillons de cadencement,
Image

Image

Le départ,
Image

Sur la gauche l’échelle d’accès à la machinerie,
Image

Pylône P1 en sortie de gare,
Image


La ligne :


La ligne, composée de 12 pylônes tubulaires, est orientée sur un axe de 5 degrés à droite au regard de la ligne précédente.
Débutant dans une zone à végétation éparse, la ligne survole ensuite la piste rouge de la Bûche qu’elle longe jusqu’à l’arrivée. La pente est régulière et peu soutenue, se faufilant entre le massif des Aiguilles de Roselette et la piste noire du Toboggan. A noter, le pylône P8 équipé de balanciers support/compression faisant figure de petite rupture de pente permettant d’atteindre rapidement le plateau d’arrivée.

* Caractéristiques de la ligne :
P1 :
12C / 12C
P2 : 4S/C - 4S/C
P3 : 8S / 6S
P4 : 8S / 6S
P5 : 6S / 4S
P6 : 8S / 6S
P7 : 6S / 4S
P8 : 4S/C - 4S/C
P9 : 6S / 6S
P10 : 10S / 8S
P11 : 10S / 8S
P12 : 8S / 8S

Pylône P2,
Image

P3,
Image

P4. Survol de la piste rouge de la Bûche qui longe la ligne de l’appareil,
Image

P5,
Image

Balancier 6S/4S,
Image

Sur la droite : la piste noire du Toboggan et à l’arrière-plan le téléski de Roselette,
Image

P6,
Image

P7,
Image

Balancier 6S/4S,
Image

P8,
Image

Balancier 4S/C-4S/C,
Image

P9,
Image

P10,
Image

Image

P11,
Image

Balancier 10S/8S,
Image

Sur la droite : le départ de la piste rouge de la Bûche,
Image

P12,
Image


La gare amont :


La gare amont est positionnée sur l’arrête séparant les secteurs de Roselette et d’Hauteluce, légèrement plus bas que les arrivées du télésiège et du téléski de Roselette.
Depuis la gare, les skieurs ont accès à deux pistes de ski : la piste bleue de la Combe, qui longe au plus près le massif des Aiguilles de Roselette, et la piste rouge de la Bûche, qui, avec ses deux ruptures de pentes longe, la ligne du télésiège.
Il est également facile de basculer vers le vaste secteur de Hauteluce via la piste bleue de la Croix, ou bien de rejoindre les différentes pistes du secteur de Roselette : Toboggan, et Frédzé.

La gare amont vue de face,
Image

Le poste de conduite amont,
Image

L’aire de débarquement,
Image

Image

Image

Image

Vues autour du poste de conduite,
Image

Image

Image

Différentes vues de la gare amont,
Image

Image

Image

Image

Image


Les véhicules :


Le télésiège de la Bûche Croisée est équipé de 81 sièges 6LPA, fournis par Leitner, qui bénéficient d’une assise individuelle large -500 mm- et de coussins rembourrés recouverts d’une toile haute résistance. Les assises ont la particularité d’être bicolore -rouges et noires- afin de faciliter le bon positionnement des skieurs. Ses véhicules disposent d’une suspension à ressort et plots élastomère qui permettent un amorti et une filtration des vibrations de la ligne, améliorant le confort de l’usager.
Vous remarquerez la présence de barres de protections accès sur la sécurité. En effet, les repose-skis individuels ont une barre métallique qui passe entre les jambes de chaque skieurs et permet d’éviter les chutes accidentelles en ligne. Ce type d’équipement qui se répand de plus en plus depuis quelques années reste inconfortable pour les utilisateurs de snowboards ou de monoskis. Dès la seconde saison, la station à changer les barres de sécurité d’origine sur 4 sièges, les troquant contre des barres « traditionnelles ».

Un véhicule en ligne…
Image

… 6 places.
Image

Un véhicule dans le contour de la gare,
Image

L’assise bicolore,
Image

Les repose-skis,
Image

La plaque du véhicule,
Image

La pince débrayable…
Image

…de type LPA,
Image


Visite technique :


Le télésiège de la Bûche Croisée est animé par un moteur électrique asynchrone TT Electric. En sortie de celui-ci, nous trouvons un volant d'inertie sur lequel agit un frein de service électromagnétique. L'arbre rapide vient animer un réducteur épicycloïdal Kissling mettant en mouvement la poulie motrice. Cette dernière est équipée de deux freins d'urgence hydrauliques qui agissent sur sa piste périphérique.
En cas de défaillance de l'entraînement principal, la marche de secours est assurée par un moteur thermique Cummins. Il est relié par un couple hydraulique à un réducteur auxiliaire pourvu d'un inverseur de marche et d'un point mort (embrayage manuel). Le réducteur auxiliaire est intégré au réducteur principal.
Notons que l'ensemble de l'entraînement est monté sur un chariot déplaçable de façon à récupérer l'allongement du câble sans avoir à réaliser d'épissure.

En entrant dans la gare : le tableau électrique, et la coupure générale,
Image

La centrale hydraulique qui maintient la pression du circuit du vérin assurant la tension du câble,
Image

Le vérin hydraulique,
Image

Vue d’ensemble de la gare,
Image

Image

La centrale hydraulique des freins d'urgence, placés sur la poulie,
Image

Au centre le moteur électrique asynchrone TT Electric,
Image

Vue inverse,
Image

Le volant d'inertie sur lequel agit le frein de service,
Image

Le réducteur épicycloïdal Kissling mettant en mouvement la poulie motrice,
Image

Vue opposée : l’arbre rapide du moteur thermique de secours, accouplé sur le réducteur auxiliaire,
Image

Le moteur thermique de secours Cummins,
Image

Radiateur du moteur thermique de secours,
Image

Les armoires de commande Semer, dans le local du poste de conduite aval,
Image

La télécommande permet de pouvoir se déplacer en gardant accessible les principales commandes de l’installation,
Image


Autres photos :

Nombreuses photos autour de la remontée vue depuis les pistes,
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Texte & photos : Rodo_Af
Tous mes remerciements à Jean-Michel Peuzin et à la SECMH pour la visite de l'installation.
Lien vers le forum de discussion : TSD6 Bûche Croisée



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11369 secondes. 40 requete(s).
153 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés