En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 20Bannière 26Bannière 36Bannière 41

 TSD6 de la Fontaine Froide

Val-d'Isère (Espace Killy)

BMF Bartholet - Ingélo

T3 ES
Mise en service en : 2012

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 29/04/2015 et mise à jour le 17/06/2015
(Mise en cache le 19/06/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. Val d'Isère
  2. Historique : le télésiège de la Fontaine Froide et les téléskis des Santons
  3. Le chantier de Fontaine Froide, un appareil bien singulier
  4. Fontaine Froide, entre ski d'altitude et retour vers le sommet de Bellevarde
  5. Ligne et infrastructures du télésiège de la Fontaine Froide
  6. Fontaine Froide : un appareil multi-rôles très agréable



Val d'Isère

Val d'Isère est une station de ski de Haute-Tarentaise située au pied du col de l'Iseran (2700 mètres d'altitude), à la limite entre Tarentaise et Maurienne, non loin de la source de l'Isère. Elle est connue entre autres pour ses mythiques pistes comme l'OK, la Face de Bellevarde, la Rhône-Alpes ou encore la Germain Mattis. L'ensemble fait partie prenante de l'Espace Killy, un vaste domaine skiable relié à la station voisine de Tignes.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le télésiège de la Fontaine Froide et les téléskis des Santons

Le télésiège fixe de la Fontaine Froide a été construit en 1988 par Montaval avec des éléments de manufacture Skirail. Plus de 10 ans après la construction des téléskis Santons 1&2 qui marquent l'ouverture du secteur du Grand Pré, ce télésiège visait à donner aux skieurs la possibilité d'un retour Bellevarde sans descendre sur Val d'Isère par la piste bleue lorsqu'il n'y a pas trop de risques d'avalanches, ou par la piste noire de l’Épaule du Charvet. De même pour tous les skieurs arrivant du secteur de la Daille par le télésiège des Marmottes. Pour revenir sur le sommet de Bellevarde et ses pistes si réputées comme l'Oreillier-Killy ou la Face, le télésiège de Fontaine Froide était le moyen idéal quoiqu'un peu long. Avec la construction du télésiège du Grand Pré en 1992 et l'ouverture de nombreuses pistes vertes débutantes, l'axe Fontaine prend une nouvelle dimension. Nombre de ce type de skieurs montent pour profiter d'un domaine de ski tranquille d'altitude sans égal jusqu'au télésiège du Borsat et du col de Fresse. Le télésiège de Montaval constitue donc un retour plutôt agréable pour les skieurs tout en agrandissant le domaine de ski tranquille jusqu'au rocher de Bellevarde.
Malgré tout, la construction du télésiège débrayable des Marmottes en 2008 vient réduire l'importance du vieux télésiège fixe opposé. En effet, le nouveau télésiège plus rapide et confortable est également plus accessible pour les skieurs arrivant depuis le sommet Tovière de Tignes. De plus, la STVI a l'idée ingénieuse de faire arriver cette nouvelle remontée mécanique directement au sommet Bellevarde juste à côté de la gare amont du funiculaire Funival provenant de la Daille. Fontaine Froide sert à ce moment seulement de retour depuis le secteur du Grand Pré et de ski propre pour les quelques skieurs empruntant la piste rouge éponyme. Ils leurs suffit alors ensuite de prendre un petit tapis roulant pendant quelques dizaines de secondes afin d'accéder aux multiples pistes au départ du sommet Bellevarde.

Image
Situation du télésiège fixe de la Fontaine Froide et des téléskis des Santons 1&2 sur le plan des pistes de l'Espace Killy de la saison 2011/2012.


→ Télésiège de la Fontaine Froide :

Le télésiège fixe de la Fontaine Froide reliait la fin des pistes Club des Sports et Grand Pré à la plate-forme de Bellevarde. Il arrivait une dizaine de mètres en contrebas des gares du 3S de l'Olympique, du Funival et du télésiège débrayable des Marmottes. Pour rejoindre cette plate-forme, il fallait ensuite emprunter un tapis roulant.
Fontaine Froide était donc un appareil très importnat permettant de rejoindre le domaine principal depuis le secteur du Grand Pré sans avoir à descendre à Val d'Isère par les pistes Santons ou Épaule du Charvet. En plus, la piste des Santons était régulièrement fermée pour cause d'avalanches, et la piste de l'Épaule du Charvet est très difficile.

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à attache fixe : FONTAINE FROIDE
Constructeur : MONTAVAL
Année de construction : 1988
Débit : 2400 personnes/heure (100 %)
Vitesse d'exploitation : 2,3 m/s
Altitude aval : 2365 m
Altitude amont : 2671 m
Longueur développée : 1240 m
Pente maximum : 54 %
Temps de trajet : 9 minutes
Type de tension : Hydraulique (en gare aval)
Emplacement motrice : Amont
Nombre de pylônes : 14
Sens de montée : Droite
Nombre de sièges : 161

Image
La gare aval avec sa poulie retour-tension.

Image
Vue en plongée de la gare amont. Elle était située en contrebas de l'arrivée du Funival.


→ Téléskis des Santons 1&2 :

Ces deux appareils démarraient à côté de la gare aval du télésiège de la Fontaine Froide pour arriver au niveau de la mi-parcours du télésiège fixe du Grand Pré. Ils permettaient ainsi de desservir le bas des pistes Grand Pré et Club des Sports par rotation et d'accéder au secteur du Grand Pré depuis celui de la Fontaine Froide sans avoir à emprunter la piste bleue du Collet ou la piste verte du Génépy.

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches débrayable : SANTON 1 | SANTON 2
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1977
Débit : 640 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3,53 m/s
Altitude aval : 2401 m
Altitude amont : 2536 m
Longueur développée : 940 mètres
Pente maximum : 33 %
Temps de trajet : 4 minutes 27 secondes
Type de tension : Contrepoids (en gare amont)
Emplacement motrice : Aval
Sens de montée : Droite


Le chantier de Fontaine Froide, un appareil bien singulier

L'annonce de la réalisation du chantier de Fontaine Froide s'est faite après le Salon de l'Aménagement de la Montagne, fin avril 2012. On trouve alors une banderole informative au sommet Bellevarde près du téléphérique débrayable. Ce projet a été plutôt bien accueilli car il annonçait enfin le remplacement de cet appareil long et peu adapté au secteur. Il fallait depuis la gare amont de cet appareil emprunter un tapis roulant pour pouvoir accéder à la plate-forme de Bellevarde.
Néanmoins, avec la suppression des téléskis doubles des Santons, les skieurs doivent soit emprunter la piste bleue du Collet depuis Bellevarde, soit la piste verte du Génépy depuis le sommet du télésiège débrayable du Borsat.

Les travaux préparatoires ont commencé début juillet pour le coffrage des massifs des gares. Ainsi, le béton a pu être coulé dès début août par les équipes de la STVI. Dans le même temps, la gare motrice amont de l'ancien appareil était quant à lui en cours de démontage. Dès le 11 août, les parties basses des différents pylônes étaient montées pendant que les travaux en gare aval commençaient.
Puis les pylônes de lignes ont été héliportés quelques semaines plus tard le lundi 27 août. Le fait de pré-monter la base des pylônes directement dans le béton a permis aux équipes du montage (STVI) de limiter le nombre de rotations en hélicoptère pour apporter les pylônes et donc réduire le coût final du montage.
Le levage de la gare aval a démarré plus tôt que celui de la gare amont. Les forces vives de la STVI et de VLM se sont associées pour monter au plus vite le contour ainsi que la poulie motrice mais aussi le câble multipaire entre l'aval et l'amont.
Quelques semaines plus tard fin septembre, ce sont le contour de la gare amont et la ligne de sécurité qui ont été montés.
Le mois d'octobre a été placé sous le signe de la couverture des gares avec d'abord les façades puis le "tympan avant" des deux gares. Et le mois de novembre très traditionnellement pour les tests et derniers réglages afin de livrer l'appareil pour l'ouverture de la station le 7 décembre 2012.
Néanmoins, on peut déplorer un petit soucis de jeunesse. Deux jours après le début de l'exploitation, une rupture du réducteur a entraîné l'arrêt net de l'installation. Pour information, le réducteur est un élément permettant de réduire la vitesse de l'axe moteur à la vitesse lente de la poulie motrice. Il paraît probable qu'il y avait un vice de forme puisque le même jour, le nouveau télésiège débrayable Vittoria à Passo Tonale, lui aussi construit en 2012 par BMF a observé un problème technique semblable. Il a donc fallu procéder à l'évacuation verticale des 150 passagers du télésiège pendant une heure. Les équipes de la STGM (Tignes) ont également été mises à contribution pour accélérer le secours aux clients.
Un nouveau réducteur d'une autre marque a dû être commandé d'urgence et a été installé le 11 décembre 2012, soit 4 jours plus tard.

→ Revivez l'ensemble des travaux sur le forum : Construction TSD6 Fontaine Express (2012).


Fontaine Froide, entre ski d'altitude et retour vers le sommet de Bellevarde

Le nouveau télésiège de la Fontaine Froide vient moderniser l'axe structurant du retour Secteur Grand Pré. En effet, les skieurs venant du secteur Grand Pré avaient jusqu'à lors deux choix, soit revenir au sommet Bellevarde par les télésiège Marmottes Express et funiculaire Funival, soit prendre le télésiège fixe de Fontaine Froide et enchaîner avec un petit tapis roulant de montagne. De plus, seule une piste bleue permet de redescendre vers Val d'Isère lorsque l'on vient du Grand Pré sans prendre le télésiège de Fontaine Froide, et cette piste est régulièrement fermée à cause des risques d'avalanches, obligeant sinon à prendre une piste noire : l’Épaule du Charvet. Pour les retours d'une clientèle privilégiant un secteur avec des pistes vertes, cette solution n'était pas viable. Le nouveau télésiège 6 places débrayable vient donc réceptionner cette clientèle et la remonter très rapidement le tout très confortablement.
De manière plus générale, Fontaine Froide permet le retour vers Val d'Isère par la piste de la Face de Bellevarde ou le 3S de l'Olympique, vers la Daille et vers Tignes en revenant depuis les pistes desservies par le télésiège du Grand Pré.

Le télésiège dessert donc en conséquence un grand nombre de pistes, de la piste débutante à la descente Olympique ou du Critérium de la Première Neige :

  • La piste verte "Verte" : longue piste verte de plus de 5 km qui descend vers la Daille. Idéale pour les skieurs tranquilles voulant se faire un bel itinéraire.
  • La piste verte Mont Blanc : piste verte faisant partie de l'espace de ski tranquille du Grand Pré. Elle permet d'accéder en outre au "p'tit cross". Il propose 5 types de modules : bosses, tunnel, slalom, mini boarder-cross, etc…
  • La piste bleue Diebold : piste bleue qui redescend en bas du télésiège Marmottes Express.
  • La piste bleue du Collet : piste permettant l'accès au télésiège du Grand Pré. En continuant par la fin de la piste verte du Génépy, on revient au télésiège de la Fontaine Froide. Il est aussi possible de continuer à descendre jusqu'à Val d'Isère par la piste bleue des Santons ou même par la piste noire de l'Épaule du Charvet.
  • La piste rouge de la Fontaine Froide : piste de ski propre et tranquille, peu fréquentée et très agréable. Elle redescend en bas du télésiège du même nom et donne accès ensuite à la piste noire de l'Épaule du Charvet et s'il elle est ouverte, la piste bleue des Santons qui permet de revenir sur Val d'Isère et le téléphérique de Solaise.
  • La piste rouge "OK" (Oreiller-Killy) : magnifique piste rouge portant le nom de deux grands champions de ski originaires de Val d'Isère : Henri Oreiller et Jean-Claude Killy. Le tracé suit le tour du rocher de la Daille, d'abord sur les hauteurs du télésiège des Marmottes Express, puis sur les fortes pentes sous la télécabine de la Daille.
  • La piste rouge "Orange" : variante très prisée de l'OK moins fréquentée, elle longe le rocher de la Daille pour arriver en bas du funiculaire Funival.
  • La piste noire "Face Olympique de Bellevarde" : piste noire très fréquentée pour revenir sur Val d'Isère. Nombre de skieurs viennent s'y mesurer sur ses 2988 mètres de long, son dénivelé de près de 1000 mètres, et sa pente maximale de 71 % ! Autant de chiffres qui en feront rêver plus d'un !


Image
Situation du télésiège de la Fontaine Froide sur le plan des pistes de Val d'Isère.

Ce nouveau télésiège a été conçu BMF avec l'aide du bureau d'études Ingélo. C'est un bureau d'études créé en 2012 par la Compagnie des Alpes afin de réunir le savoir-faire des différentes sociétés de remontées mécaniques du groupe comme par exemple Montaval et la STVI (Société des Téléphériques de Val d'Isère, exploitant du domaine skiable). Ainsi, cette société interne au groupe permet de réduire les coûts de réimplantation d'appareils pour les stations où la CDA est actionnaire. Aujourd'hui, elle a déjà deux réalisations majeures à Val d'Isère : le télésiège des Marmottes et le télésiège de la Fontaine Froide.
Ici, Ingélo a collaboré avec BMF pour l'installation d'un télésiège débrayable, comme Montaval a pu le faire auparavant pour l'installation d'un certain nombre de télésièges fixes sur le domaine. L'entrée de BMF sur le marché français résulte d'une nouvelle politique de la Compagnie des Alpes, propriétaire de la STVI.

Image
Le logo d'Ingélo, basé sur celui de la Compagnie des Alpes.

On remarquera également que la ligne a des pylônes à forte réduction de diamètre de fûts imposées contrairement à d'autres installations plus « standard ». En effet, les fûts sont directement coulés dans le béton.
Comme la plupart des installations BMF, on retrouve une configuration motrice amont et retour tension en aval. D'ailleurs, de nombreux terrassements ont été effectués en aval comme en amont pour réceptionner au mieux les skieurs et leur permettre d'accéder aux pistes le plus rapidement et le plus confortablement possible.

Récapitulons les caractéristiques techniques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : FONTAINE FROIDE
Maître d'œuvre : ERIC
Maître d'ouvrage : STVI (Société des Téléphériques de Val d'Isère)
Exploitant : Val d'Isère Téléphériques
Montage / Génie civil : STVI/VLM
Constructeur : INGÉLO/BMF
Installation électrique : SEIREL
Année de construction : 2012
Montant de l'investissement : 4 800 000 € HT

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit : 3000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 5,5 m/s
Tapis de positionnement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2384 m
Altitude amont : 2690 m
Dénivelée : 304 m
Longueur développée : 1186 m
Longueur horizontale : 1141 m
Portée la plus longue : 187 m
Hauteur de survol maximale : 24 m
Pente maximale : 58,3 %
Pente moyenne : 26,64 %
Temps de trajet : 3 minutes 36 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Fabricant du moteur principal : TT-Electric
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 460 kW
Emplacement tension : Aval
Tension nominale : 28 000 daN
Pression nominale : 120 bars
Nombre de pylônes : 10
Sens de montée : Droite
Type de véhicules : Siège K3
Nombre de véhicules : 66
Dispositif d'accouplement : Pince débrayable K3
Espacement : 7,2 s

Caractéristiques du câble (2012)

Fabricant du câble : REDAELLI
Diamètre du câble : 46 mm
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Compacte
Composition : 7×26 fils
Résistance à la rupture : 134 300 daN
Section du câble : 807 mm²
Section du toron : 115 mm²
Pas de câblage : 337,21 mm
Pas de toronage : 114,69 mm

Image
Panneau affichant les caractéristiques techniques principales de l'appareil en gare amont.



Ligne et infrastructures du télésiège de la Fontaine Froide

La gare aval

La gare aval est située à 2384 mètres d'altitude à l'endroit même où se tenaient les gares des téléskis des Santons 1&2 et du télésiège fixe de Fontaine Froide. C'est ici que débouchent les différentes pistes de Fontaine Froide et celles venant du Grand Pré, mais aussi où démarrent les descentes vers Val d'Isère. C'est donc un important point de rencontre qui a été retravaillé l'été 2012.
On y trouve une gare aval BMF qui joue le rôle de tension du câble. Contrairement à tous les modèles construits jusqu'ici, la couverture de gare arbore cinq fenêtres en façade contrairement à deux puis le logo de la station de part et d'autre. Cette rénovation esthétique vient redonner un coup de jeune aux gares du constructeur suisse.

Image
Vue de trois-quarts depuis la piste rouge de la Fontaine Froide.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de côté depuis la fin de la piste rouge de la Fontaine Froide.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue arrière.

Image
L'embarquement.



La ligne

La ligne prend rapidement de la hauteur pour franchir le ruisseau du Grand Pré et surmonter la principale pente de l'installation. On peut alors admirer un joli panorama entre le Rocher du Charvet dans notre dos, le Rocher de Bellevarde en face, et sur notre droite le massif de Solaise. S'en suit ensuite une montée très tranquille et agréable au-dessus des différentes pistes du secteur. Enfin, le pylône 9 amorce la montée finale vers la gare amont.

BMF et Ingélo ont donc équipé l'appareil de 10 pylônes dont un compression et 9 supports comme ceci :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 8S/6S
  • P3 : 6S/4S
  • P4 : 8S/6S
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 8S/6S
  • P9 : 8S/6S
  • P10 : 12S/12S


Image
Demi-tour vers le pylône 1.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
P4.

Image
P5.

Image
P6. On voit déjà bien la gare amont et le pylône de crête du 3S de l'Olympique.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
P8.

Image
P9.

Image
Dernière portée au-dessus de la piste rouge de la Fontaine Froide. Sur notre droite, les gares amont du 3S de l'Olympique et du télésiège débrayable des Loyes.

Image
P10.



La gare amont

Situation générale

La gare amont du télésiège de Fontaine Froide est située à 2690 mètres d'altitude sur la plate-forme située directement sous le sommet du Rocher de Bellevarde, à proximité directe du bâtiment qui abrite la gare amont du téléphérique débrayable de l'Olympique.

Image
Vue en plongée de la plate-forme de Bellevarde en été. Le télésiège des Loyes est caché par le bâtiment du 3S de l'Olympique.

Image
Vue en contre-plongée de la plate-forme de Bellevarde en hiver. On aperçoit bien le maillage complexe afin d'éviter le croisement de flux en provenance des trois appareils.


La station amont

La gare amont est située en bordure d'un boyau très fréquenté rejoignant le nœud des pistes de Bellevarde. Pour limiter les bouchons et fluidifier les trafics skieurs, la STVI a choisi un débarquement tangentiel pour diriger directement les skieurs vers les pistes.
Au niveau esthétique, cette gare bénéficie des mêmes avancées qu'en aval avec les cinq vitres et arbore un thème de couleurs rouge rappelant l'ancien logo de la station.
Enfin au niveau technique, on y trouve le moteur de 460 kW qui est chargé de la mise en mouvement du câble ainsi qu'un moteur de secours.

Image
Gare amont vue depuis la ligne.

Image
Le débarquement tangentiel. La STVI a installé des filets sur le bord pour séparer les flux provenant du télésiège de la Fontaine Froide et du 3S de l'Olympique.

Image
Vue de trois-quarts à la sortie du 3S de l'Olympique.

Image
Vue de face.

Image
Vue de trois-quarts en partant vers les pistes du secteur de Bellevarde.

Image
Vue en contre-plongée depuis le début des pistes de Bellevarde.

Image
Vue en contre-plongée avec le dernier pylône.

Image
Zoom sur la gare amont depuis le début de la piste noire de la Face de Bellevarde.


Véhicules et pinces

Le télésiège débrayable de Fontaine Froide est équipé de sièges BMF K3 pouvant transporter jusqu'à six personnes en même temps. Mais ces véhicules bénéficient aussi de la recherche et développement du constructeur suisse : en effet, des amortisseurs ont été installés dans la suspente afin de réduire les vibrations au passage de pylônes compression et ainsi améliorer le confort du client final. Un dispositif d'anti-sous-marinage « Kidstop » a été installé sur la place la plus à droite du siège. En effet, le télésiège de la Fontaine Froide est situé en bordure de l'espace de ski tranquille balayé par les télésièges Grand Pré et Borsat. Certains sièges sont même équipés de deux dispositifs d'anti-sous-marinage.
Les sièges sont accouplés au câble par des pinces débrayables de type K3.

Notons que la mise en ligne du véhicule de service ne peut pas se faire à plus de 2 m/s.

Image
Siège 6 places BMF K3 équipé d'un seul dispositif d'anti-sous-marinage.

Image
Siège 6 places BMF K3 équipé de deux dispositifs d'anti-sous-marinage.

Image
Vue générale de la pince K3.

Image
Vue par dessous avec le mors.

Image
Pince débrayée dans le contour de la gare amont.


Au cœur du télésiège de la Fontaine Froide

Traînage des véhicules en gare

Le traînage est effectué par des pneus reliés entre eux par des cardans. Juste après le contour, côté lanceur, on retrouve un cadenceur qui entraîne certains pneus par des courroies.
Le débrayage et l'embarayage se font par de courtes cames, car le levier bascule sur le côté, et non de haut en bas comme sur les appareils Leitner, Poma et Doppelmayr. En plus, la pince reste ouverte dans les voies, ce qui rend les phases d'embrayage/débrayage plus courtes.

Image
Came de débrayage.

Image
Vue d'ensemble du ralentisseur.

Image
Pince en fin de ralentisseur.

Image
Le contour.

Image
Le mouvement est transmis entre les pneus du contour par des cardans.

Image
Vue rapprochée d'un cardan.

Image
Le cadenceur.

Image
Vue opposée du cadenceur, qui transmet le mouvement par des courroies à différents pneus, ensuite reliés par cardans.

Image
Lanceur de la gare amont.


Mise en mouvement du câble

La gare amont du télésiège de la Fontaine Froide présente la particularité d'être motrice déplaçable. En effet, le treuil et la poulie motrice sont montés sur un lorry qui peut se déplacer sur deux très longues vis. Cela permet de récupérer facilement l'allongement du câble.
On retrouve un moteur TT-Electric asynchrone développant 460 kW en marche normale. Il entraîne un arbre rapide par le biais de cardans avant de transmettre le mouvement à un réducteur qui entraîne alors un arbre lent ayant plus de couple entraînant la poulie motrice. Un frein de service est présent sur le volant d'inertie.
En marche de secours, un groupe électrogène permet d'alimenter une pompe électrique qui entraîne deux moteurs hydrauliques de secours s'accouplant sur la couronne dentée de la poulie motrice.

Image
Vue d'ensemble de l'intérieur de la gare.

Image
Vue de face du lorry avec les tiges filetées, la poulie motrice et le générateur de secours.

Image
Centrale du vérin de rattrapage de l'allongement du câble.

Image
Vue d'ensemble du treuil.

Image
Le moteur électrique principal vu d'un côté…

Image
… comme de l'autre.

Image
L'arbre lent avec le volant d'inertie et son frein de service.

Image
De l'autre côté, on aperçoit le deuxième frein de service.

Image
Le réducteur.

Image
Le groupe électrogène de secours.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Le ventilateur du moteur de secours.

Image
Panneau électrique du groupe électrogène.

Image
Le moteur hydraulique de secours situé à droite de la poulie motrice.

Image
L'autre moteur électrique de secours, à gauche de la poulie. Vu de dessus, on imagine bien comment le moteur de secours entraîne la poulie motrice.

Image
Centrale des freins.

Image
Frein de poulie 1. On aperçoit le mors au niveau de la gorge de la poulie.

Image
Frein de poulie 2. On aperçoit le mors au niveau de la gorge de la poulie.

Image
Vue de face de la poulie motrice.

Image
Vue de dessus.

Image
Banane de redirection du câble.


Vues depuis les pistes…

Image
Vue de la portée finale vers le pylône 10.

Image
La fin de la ligne vue depuis le début de la piste rouge de la Fontaine Froide.

Image
Vue sur la ligne du télésiège de la Fontaine Froide. En arrière-plan, on admire les paysages immaculés bordés par le rocher du Charvet, la montagne du Charvet et la pointe du Grand Pré. On aperçoit une partie du télésiège du Grand Pré.

Image
Vue en contre-plongée de la ligne au niveau du pylône 6 depuis la piste rouge de la Fontaine Froide.

Image
Vue opposée avec la première montée.

Image
Le début de la ligne avec les pylônes 1 et 2. Derrière, on aperçoit la fin des pistes Génépy et des boarder-cross.


Fontaine Froide : un appareil multi-rôles très agréable

Le télésiège débrayable Fontaine Froide by BMF/Ingélo est donc une franche réussite et a redonné un véritable intérêt à ce secteur excentré de Bellevarde. Axé pour les débutants, il permettra à l'avenir de pérenniser et rendre encore plus attractif le secteur de ski tranquille Grand Pré/Borsat. Il dessert tout de même une véritable offre de ski propre pour les skieurs plus débrouillés.
Cette nouvelle réalisation parachève également le plan de rénovation des appareils permettant d'accéder au sommet Bellevarde. Les skieurs pourront apprécier la cohésion nouvelle des télésièges Fontaine Froide, Marmottes Express mais aussi du funiculaire Funival et du téléphérique débrayable de l'Olympique.

Image
Fontaine Froide, un nouveau télésiège débrayable 6 places pour rendre de l'attractivité au secteur du Grand Pré.


Bannière et mise en page : remontees
Photos : j'ib et remontees (sauf mentions contraires)
Texte : lla117 et remontees
Date des photos : 4 mars 2013, 10 juillet 2013 et 10 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.0963 secondes. 33 requete(s).
33 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés