En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 27Bannière 44Bannière 32Bannière 18

 TSD6 de la Moutière

Val Thorens (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Seul télésiège débrayable six places Pomagalski de Val Thorens. DLS ajouté en 1998.

Mise en service en : 1997

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 18/08/2008 et mise à jour le 19/08/2008
(Mise en cache le 13/10/2013)

Image


La station de Val Thorens est la plus haute station d’Europe avec ses 2300 mètres d’altitude. Son domaine skiable compris entre 1800 mètres et 3230 mètres d’altitude compose le plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds, les Trois Vallées. Val Thorens possède l’un des parcs de remontées mécaniques le plus performant au monde. La SETAM, la société qui exploite les remontées mécaniques de Val Thorens sous l’impulsion de pionniers composant ses équipes a fait naître différentes innovations dans le secteur des remontées mécaniques dont le double embarquement et le Funitel. C'est cette technologie du double embarquement que nous allons retrouver sur le Télésiège Débrayable de La Moutière qui va faire l'objet de ce reportage.

La station de Val Thorens fut crée en 1972. Le début de l’aménagement commencé un an plus tôt par la commune de Saint Martin de Belleville, se concentre sur le bas de la future station, sur le secteur de Péclet avec la réalisation de la Télécabine de Péclet et le versant sud avec la réalisation du Télésiège Mont de Péclet. Après ces aménagements, ce sera au secteur de la Moraine et du Fond d’être équipé. Par la suite ce sera le glacier de Chavière qui sera aménagé. Dans les début des années 1980, la SETAM société crée en 1972 commence à équiper le secteur du virage de Caron avec la réalisation d’une Télécabine en deux tronçons et la construction en 1982 du plus gros téléphérique du monde pour cette date. Ce sera durant l’été 1984 que sera construit le premier télésiège de la Moutière. Réalisé par le constructeur français Skirail, cet appareil est avec le Télésiège des 3 Vallées 1 construit la même année, le premier Télésiège fixe quadriplace de la station. Cet appareil partait en contrebas des Télécabines de Caron-Cairn et permettait de revenir sur Val Thorens sans avoir à déchausser pour prendre une télécabine. Il permettait également de rejoindre directement les téléskis du Plateau. Cet appareil avait la particularité d’avoir un pylône commun avec la télécabine de Caron.

Voici les caractéristiques de cet appareil :

TSF-Télésiège à attache fixe : MOUTIERE

Constructeur : SKIRAIL
Année de construction : 1984
Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personne(s)
Altitude Aval : 2070 m
Dénivelée : 434 m
Longueur développée : 1725 m
Temps de trajet : 11min30
Pente Maxi : 52 %
Débit à la montée : 2200 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2.5 m/s
Nb Sièges : 185
Puissance développée : 260 KW


Malgré des caractéristiques honorables pour ce télésiège, il était devenu trop long et lent et ne correspondait plus à la qualité souhaitée par la SETAM sur ces installations majeures. Le Télésiège fut donc démonté en 1997 et revendu à la station de Valmorel et se nomme désormais Télésiège de la Grande Combe. La SETAM a donc choisi de remplacer cet appareil par un télésiège débrayable six places. Le constructeur retenu pour cette installation fut le constructeur français Pomagalski.

Le nouvel appareil fourni par Pomagalski, suit un tracé légèrement plus à gauche par rapport à l’ancien appareil Cet appareil tout comme son prédécesseur n’a aucun rôle dans la liaison Trois Vallées. Toutefois il est d’une grande importance sur le domaine de Val Thorens. Le Virage de Caron étant situé plus bas que la station, cet appareil va permettre depuis cet endroit de remonter en altitude afin de rejoindre notamment par gravité le front de neige principal de Val Thorens et les remontées partant de là. Bien, que la Télécabine de Cairn permette également de revenir au niveau de la station de Val Thorens, il faut déchausser pour pouvoir remonter ce qui n'est pas le cas avec le télésiège. De plus l'accès au retour Val Thorens de l'ancienne Télécabine de Cairn n'était pas trop aisé.

En plus de permettre un retour sur le front de neige principal de Val Thorens, cet appareil permet de regagner les appareils de Portette et de la Moraine qui sont deux appareils important au sein du domaine skiable de Val Thorens. D'autre part, il permettait de rejoindre avant les Téléskis Double du Plateau. Désormais, il assure toujours l'accès au seul Téléski du Plateau permettant entre autre l'accès au snowpark. Le Funitel du Grand Fond est également joignable depuis le sommet de cet appareil. Ainsi il offre un accès rapide depuis Val Thorens aux clients désireux de skier sur le secteur Orelle du domaine skiable. De part son accès direct au Funitel du Grand Fond, il est très emprunté par les clients ayant accédé au domaine de Val Thorens par la Télécabine d'Orelle. L'ancienne Télécabine Pomagalski de Caron qui permettait de rejoindre le Téléphérique de la Cime Caron ne débitant plus assez, le Télésiège de la Moutière avec le Télésiège de Boismint est devenu un itinéraire bis pour rejoindre le Téléphérique. Bien que les clients ne profitent plus de l'accès prioritaire qu'offrait la Télécabine, il était parfois plus judicieux d'emprunter le Télésiège de la Moutière ou de Boismint pour rejoindre le Téléphérique. Cependant la télécabine de Caron ayant été remplacée en 2007 par une télécabine plus performante que l'ancienne, ceci a permis de décharger cet appareil de ce Télésiège déjà très fréquenté. Toutefois l'accès au Téléphérique reste possible présentant l'avantage de ne pas avoir à déchausser avant de rejoindre la gare aval du Téléphérique.

Au niveau du ski, trois pistes dont une noire et deux bleues sont accessibles depuis le sommet de cet appareil :
- La piste noire Arolles, piste laissée vierge d’entretien qui permet de rejoindre le bas de la piste Hermine et donc de rejoindre le Virage de Caron
- La piste bleue Linotte qui permet de rejoindre le sommet du Télésiège des Deux Lacs et les piste bleue Hermine qui permet de rejoindre le Virage de Caron. On rejoint également la piste verte Chalets de Thorens qui permet de prendre la direction des Télésièges de la Moraine et de Portette. En poursuivant on rejoint le front de neige principal.
- La piste bleue Altiport qui donne accès au Téléski du Plateau et au Funitel du Grand Fond. De cette piste on rejoint également la piste bleue Lagopède qui rejoint le Téléphérique de Caron.


L’appareil installé par Pomagalski est de type Omega T. Cet appareil est le seul et unique Télésiège Débrayable six places réalisé par Pomagalski sur le domaine de Val Thorens. La gare Omega T a été commercialisée entre 1996 et 2000. Les premiers prototypes de gares Omega T ont été installés sur les Télésiège Débrayable des Lindarets et de Proclou à Avoriaz ainsi que sur le Télésiège Débrayable du Col du Joly à Hauteluce. Par la suite a été développé la version finale de la gare qui est la plus connue. Toutefois ici nous sommes en présence d’une Omega T un peu spéciale puisqu’elle diffère quelque peu de la forme de la version finale de l’Omega T. La gare fait plus massive par rapport aux Omega T classiques que l’on connaît. La gare Omega T qui est portée par deux massifs en béton armé permet systématiquement d’exploiter à la vitesse de cinq mètres par seconde ce qui n’était pas le cas sur les précédentes gares de type Omega. Classiquement pour un appareil de ce type, la station aval est la station qui assure la tension du câble et la station amont est de type motrice fixe.

En 1997, à la réalisation du télésiège, le télésiège ne possédait qu’un seul contour. L’embarquement se faisait dans l’axe de la ligne et le débit offert par cet appareil était de 2800 personnes par heure. Afin d’améliorer le débit, la SETAM demanda à Poma Services de procéder à une augmentation de débit afin de pouvoir à terme atteindre le débit théorique de 3600 personnes par heure. Poma Services installa donc un deuxième contour où le trainage est effectué par une chaine afin d’augmenter le débit de l’appareil. L’appareil est donc désormais équipé d’un système à double contour appelé Double Loading System. En 1998 avec l’ajout du système DLS, le débit offert par cette installation est de l’ordre de 3300 personnes par heure. L’embarquement initial est des lors changé de place puisque ce système impose des embarquements tangentiels. Par la suite en 2000 des sièges furent ajoutés afin d’atteindre le débit théorique de 3600 personnes par heure que l’on connaît actuellement.


Situation sur le plan des pistes
Image

Vue Globale du tracé
Image


Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : MOUTIERE
Maître d’Ouvrage : SAS
Maître d’Oeuvre : DCSA
Exploitant : SETAM
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1997

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité des véhicules : 6 personne(s)
Débit à la montée : 3600 personnes/heure
Temps de Trajet : 5min37
Vitesse d'exploitation : 5 m/s

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 2077 m
Altitude Amont : 2511 m
Dénivelée : 434 m
Longueur Développée : 1686 m
Pente Maxi : 58 %
Pente Moyenne : 27 %

Caractéristiques techniques

Type de Gare : Omega T
Sens de montée : Droite
Embarquement : Double Loading System
Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Amont
Type de Motorisation : Courant Continu
Puissance Développée : 700 KW
Appareillage Electrique : SEIREL
Dispositif d'accouplement : Pince Omega T
Nombre de Pylônes : 19
Nombre de Sièges : 119
Espacement : 30 m

Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 45 mm
Câblage : Lang à Droite
Âme : Compacte


Les photos de l’installation

La Gare Aval

La gare aval est donc située au virage de Caron. Elle se trouve en contrebas des Télécabines de Caron et de Cairn. C’est ici que la tension du câble de l’installation est effectuée par un unique vérin hydraulique central. Le contour rajouté n’est pas positionné à 90° par rapport à l’axe de la ligne. Il est décalé afin de créer un angle permettant d’éviter de trop fortes déviations au niveau des aiguillages. Bien qu’assez imposant cette gare aval reste relativement discrète.

Vues de la gare aval :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Vue du contour rajouté depuis la file d’attente du Télésiège de Boismint :
Image

Siège qui rentre dans le deuxième contour :
Image

L’aiguillage sur le brin descendant :
Image

L’embarquement dans le contour externe :
Image

Vues des voies de cheminement depuis l’embarquement du contour externe ;
Image

L’embarquement du contour interne :
Image

L’aiguillage coté brin montant :
Image


La Ligne

Après être sortie de gare la ligne prend rapidement de la hauteur. La ligne va passer d’une seule portée au dessus de la piste Gentiane. Par la suite la ligne va passer au dessus de la ligne de la télécabine de Caron entre le P4 et le P5. Après ce pylône, la ligne va légèrement redescendre. Après le passage du P6, la ligne va se raplatir et commencer à remonter doucement. Après avoir passé une portée avoisinant les 150 mètres entre le P8 et le P9 et continué à monter régulièrement, la ligne va monter de façon plus prononcée au niveau du P11 afin de franchir le flanc de montagne sur lequel passe non loin de là le tracé de la piste noire Arolles. Le pente décline légèrement à partir du P13 et poursuit régulièrement jusqu’au P16. A partir de là le profil de ligne devient quasi horizontal et la ligne finit son parcours sans difficulté. Comme la majeure partie des installations de Val Thorens, les pylônes sont peints en blanc.

Au total, la ligne comporte 19 pylônes qui sont répartis comme suivant : 2 compressions, 2 supports-compression, 15 supports.
Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 12C/12C
P2 : 8S/6S
P3 : 8S/6S
P4 : 8S/6S
P5 : 8S/6S
P6 : 4SC/4SC
P7 : 4SC/4SC
P8 : 8S/6S
P9 : 6S/4S
P10 : 4S/4S
P11 : 8C/8C
P12 : 6S/6S
P13 : 8S/8S
P14 : 8S/6S
P15 : 8S/6S
P16 : 8S/6S
P17 : 8S/6S
P18 : 8S/6S
P19 : 6S/6S

La ligne depuis le bas de cet appareil :
Image

En avant sur la ligne :
Image

Sortie du décaissement de la gare :
Image

Image

Passage au dessus de la piste Gentiane et croisement avec la Télécabine de Caron:
Image

Sur la droite le bas du tracé de la piste Hermine :
Image

Vue avec le bas de la piste Hermine et le mur de la piste Arolles :
Image

Image

Croisement avec la piste Hermine :
Image

On longe le tracé de la piste noire Arolles :
Image

On remonte de façon plus prononcée :
Image

Image

On continue :
Image

Image

Croisement avec la piste Arolles :
Image

Le Funitel du Grand Fond sur la droite :
Image

La piste Linotte sur la gauche:
Image

Image

Les deux derniers pylônes :
Image

Dernier pylône et arrivée en gare amont :
Image

Dans le ralentisseur :
Image


La Gare Amont

La gare amont est située à proximité du lieu-dit de la Moutière qui donne le nom à cette installation. La gare a été intégrée dans un grand bâtiment bardé de bois afin de la rendre plus discrète et qu'elle s’intègre au mieux dans le paysage montagnard. Dans ce bâtiment on y trouve notamment une voie de garage permettant de stocker le véhicule de service. C'est ici que l'on va trouver la partie motrice et conduite de l'appareil. A noter que l'appareillage éléctrique a été fourni par la société SEIREL.

Poulie motrice et les deux freins de service :
Image

Structure Omega T à l’intérieur du bâtiment :
Image

Le treuil de Moutière situé en sous-sol possède une configuration particulière. Pour la marche normale d’exploitation, la chaine cinématique est classique. A savoir un moteur principal qui donne mouvement à un arbre rapide. Cet arbre rapide entre dans un réducteur qui fait tourner un arbre lent sur lequel est placé la poulie motrice. La marche de secours est quand à elle aussi classiquement celle installée par Pomagalski sur ces appareils. Un moteur thermique donne mouvement à un arbre qui entre dans le réducteur par une seconde entrée sur ce dernier afin de faire tourner l’arbre lent sur lequel se trouve la poulie motrice. Moutière étant un appareil stratégique sur le domaine de Val Thorens un autre moyen d’entrainement est présent dans le treuil. Un puissant moteur thermique est installé et donne puissance à trois pompes hydraulique. Ces pompes hydraulique vont faire tourner trois moteurs hydraulique qui vont donner mouvement à un arbre. Cet arbre entre dans le réducteur et permet ainsi de faire tourner la poulie motrice.

Voici un schéma du treuil de la Moutière :
Image

La gare amont vue depuis l’extérieur :
Image

Image

Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Pince Omega T :
Image

Passage d’un support :
Image

Passage d’un support compression :
Image

Passage d’un compression :
Image

Siège 6 places Poma :
Image


Diverses photos

Le haut de la ligne depuis la piste Linotte :
Image

Le haut de la ligne depuis le début de la piste noire Arolles :
Image

La ligne avec la pointe de la Masse au fond :
Image

Vue sur la ligne depuis la piste noire Arolles :
Image

Vue sur la ligne depuis la piste Hermine :
Image

Vue sur la partie basse depuis le bas de la piste Arolles :
Image


Pour conclure, un appareil incontournable au sein du domaine de Val Thorens. L’appareil fourni par Pomagalski joue parfaitement son rôle assurant un temps de montée rapide et un débit suffisant pour la clientèle de cet appareil et par la même occasion répond pleinement aux attentes de la SETAM pour cette remontée importante.

Ainsi se termine le reportage sur cette installation.
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10062 secondes. 37 requete(s).
98 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés