En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 20Bannière 11Bannière 40Bannière 16

 TSD6 de la Vagère

Les Arcs (Paradiski)

Garaventa

T2 ES
Description rapide :
Le premier Télésiège Débrayable six places des Arcs.

Mise en service en : 2002
FE Ce reportage possède 1 fond d'écran

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 19/10/2009 et mise à jour le 01/01/2010
(Mise en cache le 11/07/2014)

Image


Le domaine skiable des Arcs est situé en tarentaise au dessus de la commune de Bourg Saint Maurice. Ce domaine comprend six stations et s’étend de 1200 mètres jusqu’à 3226 mètres d’altitude au sommet de l’Aiguille Rouge. Ce domaine offre 200 kilomètres de pistes desservies par 54 remontées mécaniques allant du petit téléski au Funiculaire d’une capacité de 270 personnes. Depuis 2003 le domaine des Arcs est relié à celui de la Plagne formant ainsi l'espace de ski dénommée Paradiski. Le Télésiège Débrayable de la Vagère construit en 2002 par Garaventa est le premier Télésiège Débrayable six places des Arcs.


Le début des Arcs et de l’aménagement d’Arc 1800

Les premiers aménagements des pentes situées au dessus de Bourg Saint Maurice commencent en 1961. L’ouverture officielle des Arcs se fera en 1968 avec l’ouverture d’Arc 1600. La station possédait déjà huit remontées mécaniques avant son lancement officiel. Le domaine a été auparavant principalement développé au dessus de cette station. Toutefois la construction en 1968 par Pingon du premier téléski de la Vagère laisse entrevoir le développement d’une nouvelle station non loin du lieu des Pierres Blanches où se trouve la station d’Arc 1600.

Arc 1800 est une station qui se développe dans le début des années 1970. Les premières remontées au départ d’Arc 1800 vont voir le jour en 1974 avec la mise en service du Télésiège triplace Pomagalski du Carreley et du Chantel. Chantel est plus à vocation débutante alors que Carreley long de 1545 mètres monte plus en altitude et rejoint le plateau de l’Arpette et les remontées qui permettent de basculer vers la Vallée de l’Arc avec notamment le Télésiège Col des Frettes réalisé la même année. Cette chaine Carreley - Col des Frettes est la première liaison directe depuis Arc 1800 vers la future station d’Arc 2000. Cette même année là, le Téléski de la Vagère qui rejoint un endroit qui va se révéler important puisqu’il permet de basculer soit sur Arcs 1600 soit de rester sur Arc 1800 est doublé par un autre appareil Pingon. En 1977 c’est un téléski Pingon baptisé Charvet qui voit le jour. Ce téléski va trouver son sommet au pied des départs des téléskis de la Vagère permettant la création d'une autre voies d'accès vers la plateau de l'Arpette depuis Arc 1800. Toutefois la station d’Arc 1800 grossissant le front de neige va se développer vers le Sud. La liaison vers Arc 2000 depuis 1800 sera doublée en 1979 avec la réalisation des télésièges triplace Pomagalski Villards et Grand Renard. Afin de faciliter l’accès au Plateau de l’Arpette et au Télésiège du Grand Renard par le Nord du front de neige d’Arc 1800 un télésiège triplace Pomagalski de 704 mètres de long est installé en 1980. Il s’agit du Télésiège du Charvet qui double le téléski du même nom et qui offre donc un débit supplémentaire pour rejoindre les téléskis de la Vagère.

Image
Situation des anciennes remontées avant 1985

Le développement inexorable de la station d’Arc 1800 se poursuit et les remontées du bas d’Arc 1800 commencent à saturer. En premier lieu c’est le Télésiège fixe des Villards qui est remplacé par un Télésiège Débrayable. Le domaine d’Arc 1800 se modernise profondément en 1992 avec l'ouverture de la Télécabine du Transarc pour pouvoir rejoindre facilement la vallée de l’Arc où se déroulent cette année les épreuves de Kilomètre Lancé dans le cadre des Jeux Olympique d’Albertville. Toutefois les premiers appareils malgré l’ajout de deux remontées mécaniques performantes sur le front de neige d’Arc 1800 ont du mal à suivre la cadence. Les queues en période d’affluences devenaient importantes avec des temps d’attente avoisinant les vingt minutes sur ces appareils. Il fallait dès lors songer à changer cette situation qui ne pouvait à terme rester comme cela.


La butte de la Vagère : le nouveau point stratégique du domaine d'Arc 1800

Afin de résoudre les problèmes d’attente au départ de 1800, la Société des Montagnes de l’Arc qui exploite et aménage le domaine de la station des Arcs va procéder en 2002, à un gros remaniement d’une partie des remontées des Arcs 1800. Cet été là pas moins de six remontées seront touchées par la réalisation d’un seul appareil. Parmi les six installations touchées par l’implantation de ce nouvel appareil, cinq d’entre elles seront démontées. Il s’agit du Télésiège du Charvet, ainsi que des Téléskis Vagère 1&2, Charvet et Col des Frettes . Le télésiège du Carreley a quant à lui été raccourci afin d’étoffer la zone débutante d’Arc 1800 avant d’être démonté en 2005.
L’appareil implanté pour remplacer ces appareils est un Télésiège débrayable six places. Répondant au nom de Vagère, cet appareil part du front de neige d’Arc 1800 non loin de l’emplacement du défunt Télésiège du Charvet et arrive sur la butte du même nom où se trouvaient les sommets des Téléskis Vagère 1&2. Cette butte située au cœur du domaine des Arcs va devenir le nouvel endroit stratégique de la station car depuis son sommet plusieurs destinations sont possibles rendant cet appareil comme une véritable colonne vertébrale sur le secteur d'Arc 1800.

Les clients pourront rejoindre directement depuis cet appareil le domaine de Peisey Vallandry qui est situé au sud du domaine d’Arc 1800. Ceci deviendra un atout non négligeable en 2003 avec l’ouverture de la liaison Paradiski par le Téléphérique du Vanoise Express. Les clients partant ou arrivant sur Arc 1800 pourront depuis le sommet de Vagère rejoindre directement le Vanoise Express. Cet accès facile et rapide depuis les Arcs est donc très important pour que les clients arrivant de ce domaine puissent avoir du temps pour skier sur le domaine voisin de la Plagne. A cela s’ajoute que le domaine de Peisey est très agréable avec la plupart des pistes qui sont situées en forêt. Depuis le sommet de Vagère on rejoint directement la plupart des appareils partant du bas de la station à savoir les Télésièges Débrayable Vallandry, Grizzly et Peisey. Le Télésiège débrayable du Derby est également directement accessible depuis la butte de la Vagère.

Un autre coin de domaine directement accessible depuis ce sommet est le secteur d’Arc 1600. Les amateurs de sensations pourront accéder directement au snowpark qui est situé sur cette partie du domaine skiable. De cet appareil les clients pourront également rejoindre directement la station d’Arc 1600. De son sommet toutes les remontées partant du bas d’Arcs 1600 sont joignables. Vagère va donc également servir comme appareil de retour skis aux pieds le soir pour les clients logeant dans cette station depuis 1800. Ceci leur évite de devoir prendre la navette bus qui relie Arc 1800 et Arc 1600. Les clients arrivant sur 1800 pourront également directement rejoindre le Funiculaire de l’Arc en Ciel et redescendre à Bourg Saint Maurice grâce à cette installation.

Un des autres objectifs de la réalisation de la Vagère était de créer un autre accès pour rejoindre les remontées offrant l’accès à Arcs 2000. La Télécabine du Transarc et le Télésiège des Villards étant régulièrement surchargés durant les périodes d’affluence, une nouvelle remontée accédant aux appareils de liaisons vers Arc 2000 devenait plus que nécessaire. Au sommet de la Vagère, à sa construction on rejoint les appareils de liaison situés sur Arc 1600 avec les appareils Clocheret, Arpette et Col des Frettes. De nos jours les deux derniers appareils précédemment cités ont été remplacés par un Télésiège Débrayable six places débitant 3000 personnes par heure mettant la vallée de l'Arc à environ 15 minutes d'Arc 1800 au lieu des 40 minutes avec les premiers appareils. Arc 1800 se voit donc dotée d’une chaine supplémentaire performante pour l’accès à Arcs 2000 qui offre une véritable solution alternative à la Télécabine du Transarc. Dans les autres options envisageables depuis le sommet de Vagère pour rejoindre Arc 2000, on peut rejoindre le Télésiège du Grand Renard ou la gare intermédiaire du Transarc.


La Vagère : une offre de ski importante accessible pour tous

Si les possibilités d’accès depuis le sommet de cet appareil sont importantes, c’est en partie grâce aux pistes qu’il dessert. Pas moins de sept pistes sont accessibles depuis le sommet de cet appareil. Avec toutes ces pistes accessibles, malgré le fort débit de l’appareil, elles pourront absorber sans problème le flux arrivant à cet endroit surtout que certaines sont très larges. Tous les points stratégiques desservis par cette installation sont accessibles par une piste bleue de quoi attirer toutes les clientèles sur cet appareil ce qui est primordial pour décharger la Télécabine du Transarc. La venue de cet appareil aura certes été bénéfique par la desserte de points importants du domaine mais elle aura surtout permis à la station d’avoir une offre intéressante de ski sur le bas d’Arc 1800 le tout avec ce seul et unique appareil.

Avant la mise en service du Télésiège Débrayable de la Vagère, cette partie du domaine d'Arc 1800 était complètement sous-exploitée. Plusieurs raisons menaient les clients à rester en altitude. Premièrement le temps de montée était long. Il fallait 15 bonnes minutes pour accéder au plateau de l'Arpette par le Télésiège du Carreley et le même temps pour enchainer la chaine de Téléskis Charvet - Vagère. A cela s'ajoute que la montée par les Téléskis de la Vagère était très raide et pas évidente voire même dangereuse. De ce fait l'accès au plateau de l'Arpette pour les débutants se faisait principalement par le Télésiège du Carreley. Vu le type des appareils installés, le débit offert n'était pas très important ce qui provoquait de longues files d'attente surtout quand les Téléskis de la Vagère ne pouvaient ouvrir par manque de neige. La venue de ce téléporté a donc permis d'offrir un accès performant avec une attente limitée à une dizaine de minutes en périodes de fortes fréquentation. Le plus importante est que cette voie d'accès vers le domaine d'altitude est devenue accessible à tous, le tout en toute sécurité avec un excellent confort. La SMA offre donc la possibilité de faire des rotations rapides et fluides avec ce Télésiège Débrayable sur le bas d’Arc 1800 pour toutes les clientèles. Tous les clients y trouveront leur compte avec de larges pistes bleues idéales pour les skieurs les moins à l’aise alors que les plus confirmés se régaleront des nombreuses pistes rouges qui se trouvent au sommet de cet appareil.


En plus du stade de slalom d'Arc 1800 qui est accessible depuis cette remontée, Vagère dessert sept pistes dont trois bleues et quatre rouges.

- La piste bleue Charmettoger qui donne accès à la gare intermédiaire du Transarc. Elle permet aussi de rejoindre les pistes menant à Peisey Vallandry
- La piste bleue Grands Mélèzes qui redescend au bas du Transarc et du Télésiège des Villards
- La piste bleue Arpette qui redescend au bas du Télésiège du même nom et du Télésiège du Clair Blanc. Elle donne accès au passage à la piste bleue Clair Blanc ainsi qu’au Snowpark. Elle donne accès également au bas de la piste rouge Col des Frettes.
- La piste rouge Vagère qui retombe sur la piste bleue Belvédère, Belvédère et Chantel.
- La piste Rouge nature du Golf qui retombe sur la piste bleue Belvédère et Chantel
- Les pistes rouges Carreley et Fontaine Froide qui donnent accès au Télésiège du Col des Frettes. Leurs tracés débouchent sur la piste Belvédère.


Situation sur le plan des pistes
Image

Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : VAGERE
Maître d’Œuvre : DCSA
Maître d’Ouvrage : SMA
Exploitant : SMA
Constructeur : GARAVENTA
Année de construction : 2002
Montant de l’investissement : 4.116.000 €

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personne(s)
Débit : 3000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Temps de Trajet : 7min04
Tapis d’Embarquement : Non


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1713 m
Altitude Amont : 2283 m
Dénivelée : 570 m
Longueur développée : 2121 m
Pente Maxi : 60 %
Pente Moyenne : 21 %


Caractéristiques Techniques

Type de Gare : MCS
Sens de montée : Droite
Embarquement : Tangentiel
Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Amont
Type de Motorisation : Courant Continu
Puissance Développée : 697 KW
Dispositif d'accouplement : Pince AK-460
Nb Pylônes : 19
Nombre de véhicules : 123
Espacement : 36 m

Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 46 mm
Câblage : Lang à droite
Ame : Compacte


Ligne et Infrastructures du Télésiège de la Vagère

Pour son premier télésiège débrayable six places, la SMA a fait installer cet appareil par le constructeur Suisse Garaventa. Revenons un peu sur le choix du constructeur. Garaventa était en concurrence avec la société Française Pomagalski sur le projet du Vanoise Express. Garaventa perd face au constructeur Français mais a engagé de fortes sommes d'argent dans les études du Vanoise Express. La SMA a estimé le cout engagé des études à deux télésièges débrayable d'où la réalisation du Télésiège des Marmottes et de la Vagère par ce constructeur. Au total Garaventa n’a construit en France que cinq appareils de ce type et Vagère est le deuxième Télésiège Débrayable en date à avoir été implanté en France. Nous retrouvons sur ce téléporté la gare classiquement utilisée par ce constructeur à l’époque de sa réalisation. Il s’agit de la gare MCS (Modular Compact Station). Classiquement pour une installation de ce type, la station de tension est située en aval et la station motrice est positionnée en amont. Le treuil en gare amont est composé d’un moteur électrique à courant continu de 697 KW et d’un réducteur épicycloïdal Kissling. La marche de secours est quand à elle assurée par un moteur thermique qui alimente une pompe hydraulique. La pression hydraulique obtenue permettra de faire tourner un moteur hydraulique associé à un petit réducteur qui engrène directement la poulie motrice via une couronne dentée.
Niveau débit l’appareil a bénéficié d’entrée de jeu, d’un débit élevé de 3000 personnes par heure qui est largement justifié par la position stratégique et l’importance de cet appareil au sein du domaine.


  • La Gare Aval

La gare aval de cet appareil est accolée à la patinoire d’Arcs 1800 et se trouve donc sur le front de neige de cette station. Elle est placée au niveau des anciens départs du Téléski et du Télésiège du Charvet. Vu le positionnement de la gare et la configuration du terrain il est tout à fait logique que la montée se fasse à droite et que l’embarquement se fasse dans le contour. La gare aval possède un petit rail qui permet de décycler un véhicule en cas de besoin.

Image

Image

Image

Image

Image

L’embarquement dans le contour:
Image


  • La Ligne

La ligne monte rapidement afin de gravir les premières présentes tout de suite après la gare aval. L’inclinaison diminue suite au passage du P18 et la ligne monte doucement et tranquillement. Le tracé se poursuit en passant à travers le lieu-dit de la Vagère puis en passant au dessus du Golf d’été. La ligne commence à reprendre de l’inclinaison au niveau du P11 et le tracé va entamer une partie plus raide. Suite à cette partie plus raide la pente diminue au niveau du P6 alors qu’on longe le haut de la piste de la Vagère. La pente continue à monter régulièrement. La ligne franchit une courte dépression sur une portée assez longue entre P3 et P2 avant de rejoindre la gare amont. Comme sur la plupart des remontées des Arcs la numérotation des ouvrages de ligne est inversée sur cet appareil.

La ligne de cet appareil comporte 19 pylônes répartis comme suivant : 1 compression : 3 supports-compression et 15 supports.
Dans l’ordre de la montée cela donne :

P19 : 14C/14C
P18 : 8S/8S
P17 : 6S/4S
P16 : 8S/6S
P15 : 8S/6S
P14 : 8S/6S
P13 : 8S/6S
P12 : 4SC/4SC
P11 : 4SC/4SC
P10 : 4SC/4SC
P9 : 8S/6S
P8 : 8S/6S
P7 : 10S/8S
P6 : 10S/8S
P5 : 8S/6S
P4 : 10S/8S
P3 : 10S/8S
P2 : 10S/10S
P1 : 10S/10S

La ligne depuis le bas :
Image

En avant sur la ligne :
Image

On entame les premières pentes :
Image

La piste Chantel sur la gauche :
Image

On poursuit :
Image

On passe à travers le lieu-dit de la Vagère qui donne nom à cet appareil :
Image

Le Télésiège du Chantel sur la gauche :
Image

Passage au dessus de la piste bleue Chantel :
Image

La piste Belvédère juste derrière le P12 :
Image

L’arrivée de la piste Vagère et Golf sur la gauche :
Image

On monte :
Image

Croisement avec la piste Vagère:
Image

On recroise de nouveau cette piste :
Image

En approche sur le P7 :
Image

La piste Vagère sur la gauche, la piste Golf sur la droite :
Image

On poursuit :
Image

Le Col des Frettes sur la gauche :
Image

On longe toujours la piste Vagère :
Image

Le Télésiège du Col des Frettes sur la gauche :
Image

On touche bientôt au but :
Image

La dernière portée :
Image

Arrivée en gare amont avec les deux derniers pylônes :
Image


  • La Gare Amont

La gare amont est située à 2283 mètres d’altitude au sommet de la butte de la Vagère où se trouvaient les anciens téléskis de la Vagère. Cette butte se trouve en contrebas du Col des Frettes situé pas très loin. La gare amont étant la gare motrice c’est là que se trouve le poste de conduite de l’appareil. La gare arbore le même schéma de couleur que la gare aval. Elle possède un petit rail de stockage ou est rangé le véhicule de service.

Vues sur la gare amont :
Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Siège six places Garaventa :
Image

Véhicule de service :
Image

Pince Garaventa AK-460 à ressorts
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support :
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support-compression :
Image


Pour conclure

Le Télésiège de la Vagère est un très bel investissement qui a permis une refonte totale des premières remontées installées sur Arc 1800. Performance, confort et praticité sont de rigueur avec cet appareil offrant un accès rapide vers les différents secteurs du domaine. La SMA aura également réussi son pari de redynamiser les pistes du bas d’Arc 1800 autrefois délaissées.

Image
Vue sur l’Aiguille Grive

Image
Vue sur le Mont Blanc depuis le sommet

Ainsi se termine ce reportage de cette installation
A Bientôt

Sources Historique www.espace-arcadien.fr



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09295 secondes. 45 requete(s).
123 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés