En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 13Bannière 36Bannière 29Bannière 16

 TSD6 de Vinouve

Les Karellis

Doppelmayr

T3 ES
Description rapide :
Le deuxième télésiège débrayable installé aus Karellis. Le premier appareil en France à avoir des sièges chauffant.

Mise en service en : 2006

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 25/10/2009 et mise à jour le 29/10/2009
(Mise en cache le 13/10/2013)

Image


La station des Karellis est une petite station Mauriennaise située entre Saint Jean et Saint Michel de Maurienne. La station au caractère familial possède un domaine skiable compris entre 1500 mètres d’altitude et 2520 mètres d’altitude. Les soixante kilomètres de pistes balisées qu’offre le domaine sont desservie par 12 remontées mécaniques. Le Télésiège de Vinouve est le premier Télésiège débrayable à sièges chauffant à avoir été installé en France.


Les débuts de la station des Karellis

La commune de Montrichier-Albanne était une petite commune de montagne qui comme beaucoup d’autres à l’époque vivait essentiellement de l’agriculture. Dans la fin des années des années 1950 afin de limiter l’exode vers la vallée de ses habitants, la commune va entreprendre un vaste projet pour endiguer cet exode et garder ses habitants. La commune va donc décider de racheter les terrains située au dessus du Plan Thimel afin d’y implanter une station de ski. Contrairement au modèle de développement des autres stations à la même époque, ici la commune à fait le choix de garder la maitrise des remontées mécaniques et plus tard des logements afin de s’orienter vers une forme de tourisme accessible à tous.

Les premières remontées mécaniques des Karellis voient le jour en 1963. L’extension se fera progressivement avec la construction de plusieurs infrastructures dont le Télésiège fixe deux places du Plan du Four. En 1969, la station atteint la Tête d’Albiez à 2472 mètres d’altitude grâce à un téléski. La réalisation de ce téléski marque une pause dans les investissements de la commune en matière des remontées mécaniques.

Vers l’aménagement de nouveaux secteurs

L’aménagement du domaine reprendra six ans plus tard avec l’aménagement d’un secteur situé sous la pointe de Casse Massion, pointe qui culmine à 2433 mètres d’altitude. Cet aménagement commencera en 1975 avec l’installation du téléski de Casse Massion. L’accès à ce secteur a été amélioré avec la réalisation du Télésiège triplace de Porte Brune qui débitait 1100 personnes par heure. Ce télésiège partait du front de neige des Karellis et arrivait directement au cœur du secteur de Casse Massion. De son sommet on rejoignait directement le Téléski de Casse Massion ainsi que le Téléskis des Faysses installé en 1982. Cet appareil long de 1231 mètres permettait également de desservir toute la partie basse du secteur de Casse Massion avec les pistes qui redescendent au bas des Karellis. Sa venue a donc permis de venir soulager le Télésiège biplace du Plan du Four lui donnant un rôle majeur pendant un bon bout de temps puisque le débit offert était plus important. Toutefois il perdit ce rôle majeur quand le Télésiège du Plan du Four fût remplacé par un Télésiège Débrayable qui offre un débit appréciable et surtout un temps de montée nettement plus court.

Image
Gare aval du Télésiège de Porte Brune

Image
Début de ligne

Image
Ligne et vue sur la station


Après l’aménagement du secteur de Casse Massion qui c’est terminé en 1982, la station va chercher à s’agrandir. En effet il y’a des pentes douces au sud de la pointe des Chaudannes qui sont encore inexploitées. Ces pentes bien exposées au soleil quelque soit l’époque de l’année pourraient faire un espace pour les débutants assez vaste et idéal pour la clientèle familiale de la station. Mais pour cela dans un premier temps il faut pouvoir passer de l’autre coté de du Col de Charroute, col situé en contrebas de la pointe des Chaudannes qui permet d’accéder à ces fameuses pentes depuis les Karellis. Ce sera chose faite en 1988 avec la réalisation du Télésiège des Chaudannes. La même année, le Téléski de la Plagne sera réalisé pour offrir un retour depuis ces pentes sur la station des Karellis.

Toutefois il faudra attendre quelques années supplémentaires pour que le potentiel débutant sur cette partie du domaine soit exploité. Ce ne sera qu’en 1993 que le Téléski des Arpons première remontée à vocation débutante sur cette partie du domaine skiable sera installé. L’engouement de la clientèle pour ce secteur agréable et facile prendra rapidement si bien que le téléski se retrouvait vite saturé lors des périodes d’affluence. Le Téléski des Arpons fut donc rapidement remplacé puisque seulement dix ans après son installation, c’est un Télésiège Fixe quadriplace qui va venir prendre sa place.

Vinouve : le nouvel ascenseur du domaine

L’accès au secteur des Arpons est long depuis la station des Karellis. Le Télésiège des Chaudannes à ouvert la voie pour rejoindre cette partie du domaine skiable mais son temps de montée est long puisqu’il faut plus de douze minutes pour rejoindre ce sommet. Hors le secteur des Arpons est très apprécié par la clientèle des Karellis et la station ne pouvaient à terme laisser la situation telle quel. La Régie Autonome des Karellis va donc investir afin d’améliorer l’accès à ce secteur.

En 2006 au terme d’un chantier qui s’est étalé sur deux ans puisque que ce sont les employés de la Régie Autonome des Karellis qui ont construit ce nouvel appareil, la station va mettre en service un tout nouveau Télésiège débrayable au départ du front de neige. Cet appareil partant du front de neige est devenu le second ascenseur vers le domaine d’altitude depuis le bas de la station. En effet en 2006, le Télésiège de Porte Brune a été démonté. En effet ce télésiège commençait à se faire vieux et offrait un débit limité ainsi qu’un temps de monté plutôt long. A cela s’ajoute que la clientèle préfère le secteur des Arpons ce qui fait que la même occasion le secteur de Casse Massion plus technique et moins exposé au soleil notamment dans le début de saison a été quelque peu délaissé par la clientèle. Tout cela plus l’aube d’une onéreuse V3 sur Porte Brune à conduit la Régie gérant le domaine skiable des Karellis a démonté cet appareil pour le remplacer au profit d’un appareil rapide, performant et confortable, laissant donc la desserte du secteur de Casse Massion se faire principalement par le Télésiège Débrayable du Plan du Four. Vinouve vient donc remplacer cet appareil toutefois ; son tracé sera complètement différent de celui de Porte Brune. Le Télésiège débrayable de Vinouve rejoint le Plateau de Vinouva , plateau situé en contrebas du Bec de l’Aigle qui donne nom à cet appareil et qui est un point stratégique pour rejoindre directement le secteur des Arpons.


Vinouve : direction les Arpons mais pas uniquement

Suite à l’orientation prise par la station, Vinouve va donc permettre un accès direct au secteur des Arpons depuis le front de neige. La venue de ce nouveau Télésiège va donc permettre aux clients de rejoindre rapidement et confortablement ce secteur ensoleillé tout en s’affranchissant de la longue montée par le Télésiège des Chaudannes. Le Télésiège des Arpons ainsi que le Téléski de la Plagne tous deux situés sur le secteur des Arpons deviennent joignable en moins de sept minutes depuis la station alors qu’avant il fallait bien compter vingt bonnes minutes pour rejoindre ce secteur. Avec la desserte du bas du secteur des Arpons, les clients qui empruntent cet appareil pourront également rejoindre directement et rapidement le village d’Albanne et le Téléski du même nom quand l’enneigement sur la piste Vé est suffisant pour ouvrir la descente.

Même si cet appareil est clairement orienté pour desservir les pentes situées sur et sous le secteur des Arpons, l’une des autres forces de Vinouve est que l’on peut accéder toutes les autres remontées d’altitudes y compris celles situées sur le secteur de Casse Massion. On rejoint donc directement les Télésièges Chaudannes et Fontagnoux ainsi que les Téléskis de la Tête d’Albiez et de Casse Massion depuis le sommet de cet appareil. Vinouve permet donc également d’absorber le surplus de skieurs à Plan du Four et de doubler efficacement cet appareil lors des périodes d’affluence.

Vinouve servant principalement à desservir le secteur des Arpons, les pistes qu’il dessert sont donc adaptées en conséquence. Les clients pourront donc rejoindre les différents secteurs accessibles sans peine. Le Télésiège est également accessible aux randonneurs et aux piétons puisque au sommet de cet appareil, des sentiers piétons et raquettes ont été tracés afin qu’ils puissent se promener en altitude et profiter du paysage sur la vallée de la Maurienne. L’appareil transportant des piétons il est également possible de l’emprunter à la descente.

Au sommet du Télésiège Débrayable de Vinouve on a accès à deux pistes :

- La piste bleue Vé qui redescend sur Albanne tout en donnant accès au Téléski de la Plagne et au Télésiège des Arpons. Elle donne accès également à la piste bleue des Copies.
- La piste Vinouve qui permet de rejoindre les appareils Tête d’Albiez et Chaudannes. Elle donne accès en cours de route à la piste de la Combe de la Rama. Au terme de son tracé on accède aux pistes Guetton et Ponsonnière.


Situation sur le plan des pistes
Image


Les Caractéristiques techniques de l’installation


Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : VINOUVE
Maître d’œuvre : ERIC
Exploitant : REGIE AUTONOME DES KARELLIS
Constructeur : DOPPELMAYR
Année de construction : 2006
Montant de l’investissement : 4.500.000 €

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personne(s)
Débit à la montée : 2000 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 1000 personnes/heure (50%)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Tapis d'Embarquement : Non


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1600 m
Altitude Amont : 2130 m
Dénivelée : 530 m
Longueur développée : 1765 m
Pente Maxi : 107 %
Pente Moyenne : 33 %
Temps de Trajet : 5min53


Caractéristiques Techniques

Type de Gare Aval : UNIG-M
Type de Gare Amont : UNIG-M
Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Amont
Type de motorisation : Courant continu
Puissance Développée : 700 KW
Sens de montée : Droite
Dispositif d'accouplement : A108-C
Embarquement : Sens de la ligne
Nb Pylônes : 14
Largeur de la voie : 6m10
Type de Sièges : 6E98
Nb Sièges : 68
Espacement : 54 m


Caractéristiques du Câble

Fabricant du câble : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 48 mm
Ame : Compacte
Composition du Câble : 6X31 WS
Type de Câblage : Lang à droite
Galvanisation : Oui


Infrastructures et Ligne du Télésiège Débrayable de Vinouve

Le marché de cet appareil a été attribué au constructeur Autrichien Doppelmayr par le biais de sa filiale Française implantée à Modane. Construit en 2006 les gares installées sont de la famille des UNIG, gare apparue pour la première fois en France en 2001. Les deux gares possèdent une couverture dit France qui est composée de bois. Cet appareil est une première en France puisque c’est le premier Télésiège Débrayable de France à intégrer un système de chauffage des véhicules. Des frotteurs placés sur les pinces viennent acheminer le courant dans un boitier de régulation situé sous chaque assise lors du passage en gare grâce à deux rails conducteur. Lorsque le véhicule quitte la gare le courant se libère dans des tresses chauffantes placées dans les rembourrages de l’assise. Ce Télésiège débrayable devait être à terme équipé de bulles de protection, toutefois ceci a été abandonné à cause du prix de cette option. Bien que les bulles n’aient pas été installées on trouve la trace de cette option au niveau des gares puisque les ancrages des cames servant à la manœuvre du mécanisme des bulles sont clairement visibles.


  • La Gare Aval

La gare aval est située à l’extrémité gauche du front de neige des Karellis en regardant vers l’amont non loin du Télésiège du Plan du Four. Elle est accolée au nouvel hangar à dameuses qui a été construit et mis en service la même année que cet appareil. La gare aval est la gare qui assure la tension du câble par le biais d’un dispositif hydraulique composé d’une centrale et de deux vérins d’une course de cinq mètres.

Diverses vues sur la gare aval :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

L’embarquement. Vous pouvez voir également l’un des emplacements prévus pour la mise en place de la came servant à la fermeture des bulles :
Image


  • La Ligne

La ligne de cet appareil monte rapidement afin de gravir les premières pentes située au pied de la gare aval de ce téléporté. Le trajet se poursuit en montant moins fortement. Après avoir croisé le tracé de la piste Lac, la ligne s’engage dans une forêt avec le passage de deux longues portées. Après le P6, la ligne va encore passer une longue portée. Le tracé va couper celui de la piste de la Rama. Après avoir coupé le tracé de cette piste, les choses sérieuses vont venir. Le P7 imprime une première inclinaison pour gravir les premières pentes qui amènent au plateau de Vinouva. Mais ce n’est pas terminé puisque la ligne va devoir franchir une falaise pour atteindre ce plateau. Le P9 va donner à la ligne une inclinaison encore plus prononcée. La ligne va alors atteindre une inclinaison de 107% ! Vinouve entre dans le cercle des téléportés possédant les plus fortes inclinaisons maximales. Au sommet de cette falaise se trouve deux imposants pylônes de crête qui donnent à la ligne un profil moins abrupte. Une fois passés ces pylônes on arrive sur les pentes aux abords du plateau de Vinouva. Le profil de ligne se radoucit progressivement et rejoint sans encombre le terme du tracé.

Au total la ligne comporte 14 pylônes répartis comme suivant : 2 compressions et 2 supports-compression et 10 supports

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 12C/12C
P2 : 10S/8S
P3 : 8SC/8SC
P4 : 6S/6S
P5 : 8S/6S
P6 : 8S/6S
P7 : 8S/8S
P8 : 8SC/8SC
P9 : 12C/12C
P10 : 12S/10S
P11 : 12S/10S
P12 : 10S/10S
P13 : 12S/10S
P14 : 6S/6S

La ligne depuis le bas :
Image

En avant sur la ligne :
Image

Le P2 :
Image

Le Téléski des Loix sur la droite :
Image

Passage au dessus de la piste du Lac :
Image

On entre dans la forêt :
Image

Le P5 :
Image

Longue portée vers le P6 :
Image

On arrive au P6 :
Image

La piste de la Combe de la Rama :
Image

En approche de la partie difficile du tracé de cet appareil :
Image

La végétation devient plus éparse :
Image

Vue sur la partie la plus raide du tracé :
Image

Au pied de la pente à 107 % :
Image

Dans cette pente :
Image

En se retournant :
Image

On se remet dans le sens de la marche avec les deux pylônes de crête situés au terme de cette partie la plus raide :
Image

On poursuit :
Image

Le P12 :
Image

On arrive sur le plateau de Vinouva :
Image

Le denier pylône :
Image

Arrivée en gare amont :
Image


  • La Gare Amont

La gare amont se trouve à 2130 mètres sur le plateau de Vinouva. La couverture de cette gare est faite d’un bois plus foncé que celui de la gare aval. La gare amont étant la gare motrice c’est ici que l’on va trouver le poste de conduite de l’appareil

Vues sur la gare amont :
Image

Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Les véhicules sont des sièges standards 6E98. Ils intègrent le système qui permet de chauffer le véhicule. La suspente des véhicules de Vinouve est rallongée afin de conserver les gabarits de sécurité imposés entre le câble et le véhicule à cause de la pente à 107% :
Image

La pince est une pince Agamatic A108-C à ressorts. Sur chacune des pinces sont fixés les deux frotteurs qui servent à amener le courant vers le dispositif de chauffage des sièges lors du passage en gare :
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support :
Image

Passage de la pince sur un balancier de type support-compression :
Image


Fonctionnement du Télésiège Débrayable de Vinouve

Le treuil positionné en gare amont possède une configuration utilisée classiquement par Doppelmayr sur ces appareils. Un moteur courant continu entraine la poulie motrice par le bai d’un réducteur Lohmann. La marche de secours est quand à elle effectuée par un moteur thermique qui alimente une pompe hydraulique. La pompe va mettre en pression un circuit hydraulique qui va faire tourner un moteur hydraulique. Ce moteur hydraulique afin qu’il puisse faire tourner la poulie motrice sera au préalable accouplé à la couronne dentée présente sur cette dernière.

La marche principale de l’appareil est assurée par un moteur électrique Thrige. Ce moteur à courant continu développe la puissance de 700 KW à la vitesse de 1600 tours par minute
Image

Sur l’arbre provenant du moteur principal, deux volants d’inertie sont installés. Ces deux volants d’inertie servent également de piste de freinage pour les deux Freins 1 de l’installation :
Image

L’arbre entre ensuite dans un réducteur Doppelmayr-Lohmann. Ce réducteur a un rapport de réduction de 76,32 : 1. L’arbre moteur devra donc faire 76,32 tours avant que la poulie n’en fasse qu’un seul :
Image

En cas de besoin, la marche de secours est assurée par un moteur thermique que voici :
Image

Le pignon entrainé par le moteur hydraulique et la couronne dentée de la Poulie Motrice :
Image

Les voies peuvent se soulever grâce à un dispositif hydraulique. Voici la centrale qui pilote ce dispositif.
Image

Les pneus dans les voies sont entrainés grâce à une prise de mouvement sur le câble.
Image

Les galets assurant la déviation du câble :
Image

Pour le freinage d’urgence, deux freins sont montés sur la poulie motrice. Voici l’un de ces deux freins:
Image

Sur la gauche, la Génératrice d’Impulsion qui sert de référence pour le cadencement. De l’autre coté on trouve la DT Câble :
Image

Dans le poste de Conduite on trouve l’armoire de commande fournie par la Société Seirel. Elle contient un écran de contrôle qui va permettre d’afficher l’état de l’appareil , les défauts … On trouvera sur sa partie basse les fonctions courantes de l’appareil (arrêts, réarmement, mise en marche, vitesse…)
Image

Le pupitre de commande pour la marche de secours :
Image

Dans le poste de conduite se trouve également les armoires de puissance
Image

Les photos ont été prise durant le chantier avec l'aimable autorisation des monteurs de cet appareil


Diverses Photos

Gare amont depuis la piste Vinouve :
Image

Haut de la ligne depuis la piste Vinouve :
Image

Arrivée de la ligne sur le plateau de Vinouva depuis la piste Vinouve :
Image

Ligne avec la Croix des Têtes depuis la piste Combe de la Rama :
Image

Ligne depuis la piste du Lac :
Image

Vers le haut depuis la piste du Lac :
Image

Ligne depuis la gare aval du Téléski des Loix :
Image


Pour conclure

La venue de Vinouve aura permis à la station des Karellis de redynamiser son front de neige en remplaçant avantageusement le Télésiège de Porte Brune. Desservant directement le secteur plébiscité par la clientèle des Karellis, la station à répondu a l’attente de sa clientèle qui voulait un accès rapide à ce secteur. Performant et confortable avec son système de chauffage des sièges ce télésiège a vite connu le succès escompté. Parfaitement intégré dans le paysage de la station cet appareil est une réussite à tous les niveaux.

Image


Ainsi se termine ce reportage
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09581 secondes. 31 requete(s).
85 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés