En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 14Bannière 27Bannière 10Bannière 4

 TSD6 des Chamois

Les Sept Laux

Doppelmayr

T3 ES
Mise en service en : 2001
Video Ce reportage possède 1 video



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : fufu
Section écrite le 25/01/2007 et mise à jour le 14/11/2008
(Mise en cache le 22/08/2013)

Image


Construit en 2001, le TSD6 des Chamois est un appareil absolument vital sur le domaine des Sept Laux. Il est LA porte d'entrée privilégiée des skieurs partant de Prapoutel qui veulent soit l'emprunter pour commencer leurs journées, soit profiter de belles pistes desservies par cet appareil.

Histoire de l'appareil

Représentant un investissement de l'ordre de 4,5 millions d'?uros, le TSD6 des Chamois remplace le TSF2 de la Jasse Dessus, dont il emprunte rigoureusement le tracé. Construit en 1970, c'était le plus vieil appareil de la station. Surnommé le "Transiberien" par les skieurs, il est était tout aussi important sur le domaine mais sa longueur de 2200m et l'inconfort de ses sièges à lattes en rebutaient plus d'un, d'autant plus que la ligne est particulièrement exposée au vent.

Voici les caractéristiques principales de l'ancien télésiège :

- Type : TSF
- Capacité : 2 personnes
- Date de construction : 1970
- Date de démontage : 2001
- Constructeur : Pomagalski
- Maître d'oeuvre : DCSA
- Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s
- Débit horaire : 720 pers./h
- Capacité en montée : 100%
- Capacité en descente : 0%
- Cadencement : 10 secondes
- Position motrice : Aval
- Position tension : Amont
- Type de tension : A contre-poids mouflés
- Tension du câble : 14000 daN
- Nombre de pylônes : 21


Par voie de conséquence, l'autre chaîne d'appareils qui permettaient de s'élever dans le domaine d'altitude étaient régulièrement saturés : Les trois téléskis parallèles des Cortillets (Aujourd'hui remplacés) et le TSF4 du Lac ne tenaient pas la cadence et la montée était encore longue. Pour résumer, dans tout les cas, 25 minutes au minimum étaient requises pour accéder à des pistes intéressantes. Depuis 2001, ces deux appareils et particulièrement le Lac sont très fluides.

Stratégie de l'appareil sur le domaine

Voici sa situation sur le plan des pistes :

Image

Aujourd'hui, ce TSD6 est donc très important : Il permet de rallier rapidement Prapoutel, le site principal des Sept Laux au TSF4 du Pouta qui dessert parmi les plus belles pistes du domaine (Dont les noires de Pouta et le vallon du Pra), et le TSF4 de l'Eterlou qui assure la liaison avec les sites de Pipay et de Pleynet, situé sur l'autre versant. Enfin, on accède à de belles pistes rouges qui redescendent sur Prapoutel.

Si il venait à être immobilisé, le retour sur les deux autres sites ne serait plus possible à moins d'être un très bon skieur et d'emprunter des pistes noires pour la plupart.

Enfin, la construction à partir de l'été 2006 de nouvelles résidences haut de gamme à proximité immédiate de l'appareil consolidera encore plus son rôle en début de journée.

En été, le TSD6 des Chamois est également exploité essentiellement pour l'activité VTT en plein essor dans la station. Le télésiège est ouvert tout les jours en Juillet et en Août pour desservir les pistes de descente dont le niveau est assez technique (Rouges sur la cotation bleu/rouge/noir). Ces pistes permettent le retour direct sur Prapoutel ou la liaison roulante vers Pipay ou le Télécombi du Grand Cerf attends les descendeurs tout les jours. Le Mercredi et le jeudi, le TSD6 des Chamois ferme, et c'est le TSD4 des Bouquetins qui est exploité, de manière à offrir des pistes moins techniques. La liaison roulante vers Pipay n'est alors plus assurée.

En été, l'appareil est exploité à vitesse réduite (3m/s). Le VTT est posé à plat sur le côté du siège, permettant au VTTiste de s'installer à côté et de fermer normalement le garde-corps. C'est lui qui procède au chargement et au déchargement de son vélo.

Caractéristiques principales

Type : TSD
Capacité : 6 personnes
Construction : 2001
Constructeur : Doppelmayr
Maître d'oeuvre : MDP
Débit : 2135 pers./h
Capacité montée : 100%
Capacité descente : 50%
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Cadencement : 10 secondes
Longueur horizontale : 1986 m
Longueur selon la pente : 2160 m
Altitude aval : 1340 m
Altitude amont : 1985 m
Pente maximum : 80%
Pente moyenne : 30%
Tension : 30 000 daN
Nombre de vérins : 2
Pression du circuit hydraulique de tension : 97 bars
Position de la tension : Aval
Position de la motrice : Amont
Sens de la montée : Gauche
Nombre de pylônes : 22
Dont pylônes support : 15
Dont pylônes support-compression : 6
Dont pylônes compression : 1
Nombre de véhicules : 85 véhicules
Dont en ligne : 81 véhicules
Dont en gare aval : 2 véhicules
Dont en gare amont : 2 véhicules
Diamètre du câble : 50 mm
Type de câble : Lang à droite, à torons compactés

Gares motrices et retour

L'ancien TSF2 était situé sur une butte, alors bien au dessus du front de neige, des commerces et des caisses de forfaits. Son accès n'était donc pas aisé. Le TSD6 des Chamois est lui complètement enfoncé au fond d'un gros décaissement, ce qui ne résout en fait que partiellement le problème puisqu'il faut encore utiliser un tapis pour y accéder. Les ateliers des remontées mécaniques et les garages des dameuses le jouxtent immédiatement.

Image

L'embarquement est tangentiel ce qui se justifie parfaitement compte tenu de la configuration des lieux, la montée à gauche en découle donc naturellement.

Image

Image

Image

Image

La gare aval est retour tension : Deux vérins retiennent le lorry ou est monté la poulie. En outre, le cadencement est du type tout ou rien en G1 (Vitesse variable en G2).
Un rail de service est prévu : Il est possible d'y stocker une quinzaine de véhicules, mais est surtout utile pour la révision des pinces dans la mesure ou une plate forme dédiée a été installée au bout de ce rail. Une nacelle de service y est stockée en permanence. Aucun véhicule n'est décyclé périodiquement en saison (Ni même hors saison...), l'utilisation du rail imposant le démontage des portillons d'embarquement au sol.

Image

Image

Ceci mis à part, aucune spécificité technique particulière n'est à relever dans cette gare.

La gare motrice est, sur le plan de la couverture, du même type que la gare retour. Le treuil est enterré.

Image

Image

Image

Quelques photos de l'organe moteur :

Un morceau du moteur, le réducteur, les deux volants d'inertie (Tout deux utilisés pour le frein de service) capotés en jaune. Au fond, le moteur thermique qui entraîne une pompe hydraulique qui elle-même actionne un moteur hydraulique monté sur le réducteur :

Image

Le moteur électrique, dont on distingue nettement l'ensemble balais/collecteur :

Image

Détail du frein 1 :

Image

L'arbre lent qui entraîne la poulie motrice :

Image

Le réducteur, ou l'on distingue le moteur hydraulique de secours :

Image

Les armoires de puissance, au fond, la salle du treuil :

Image

La ligne

La ligne de cet appareil est très irrégulière : Elle commence de manière relativement peu pentue, passe une bosse dont elle redescend, et poursuit sur une portion de pente soutenue jusqu'à la gare amont. La pente maximale est très prononcée : 80%.
Le confort en ligne est remarquable : Cela a été une volonté affichée de la SEMT7L d'avoir un appareil confortable : Les sièges sont donc pourvus d'amortisseurs qui remplissent très bien leur office

Voici quelques photos de la ligne dans le sens de la montée :

Immédiatement après le départ :

Image

La montée, peu prononcée pour gravir la première butte :

Image

Dont on passe le sommet :

Image

Pour en redescendre légèrement, et survoler la gare aval du TSF4 du Lac :

Image

Image

Image

Image

En se retournant...

Image

La portion finale de la ligne, la plus pentue :

ImageG]

Avant les supports d'alignement en gare amont :

Image

Image

Je remercie chaleureusement tout le personnel des Sept Laux qui m'ont permis de pouvoir visiter cet appareil.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.0975 secondes. 36 requete(s).
79 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés