En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 38Bannière 15Bannière 13Bannière 2

 TSD6 des Chaudannes

Tignes (Espace Killy)

Doppelmayr

T1 ES
Mise en service en : 1998

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 28/11/2015 et mise à jour le 01/12/2015
(Mise en cache le 04/12/2015)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Tignes
  2. Chaudannes, entre ski propre et liaison rapide avec le secteur du Marais
  3. Ligne et infrastructures du télésiège des Chaudannes
  4. Chaudannes, un appareil très pratique mais peu utilisé


Tignes

Tignes est une station de ski située en vallée de Haute-Tarentaise, étalée entre 1550 et 3430 mètres d'altitude, des Brévières au sommet du téléphérique de la Grande Motte. C'est donc un domaine très varié tant au niveau de l'altitude que des reliefs et des paysages (forêt, glacier, haute-montagne, lacs).

On y trouve 57 remontées mécaniques dont de nombreux appareils à particularités (le télésiège de Bollin-Fresse, les télécabines de la Sache et de Tovière pour ne citer que celles-ci). Elles desservent 64 pistes dont 10 noires, 18 rouges, 35 bleues et une verte. Grâce à l'Espace Killy, il est possible de rejoindre skis aux pieds le domaine voisin de Val d'Isère.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Chaudannes, entre ski propre et liaisons

Le télésiège des Chaudannes est situé sur le secteur de Tignes Le Lac, et plus précisément sur le bas du front de neige de Tignes – Le Lavachet. Il est, comme son voisin le télésiège débrayable de Paquis, un ascenseur vers le domaine skiable depuis le quartier du Lavachet. Le Paquis monte sur le massif de Tovière pour rejoindre à la fois la télécabine du même nom, Val d’Isère avec le téléski de la Combe Folle accessible depuis son sommet, ainsi que Tignes – Val Claret via la piste bleue Henri.
De son côté, Chaudannes se place sur le versant opposé au Paquis et permet lui aussi de rallier le front de neige de Tignes le Lac grâce à l’enchaînement des pistes Rhododendron et du Petit Col ou l’enchaînement de la rouge Bleuets et de la bleue du Petit Col. Il permet aussi de rallier le plateau du Marais via la piste bleue Rhododendron. Depuis ce dernier plateau, il est possible de rejoindre l’Aiguille Percée via le télésiège fixe du Marais, où alors continuer de descendre vers les stations de Tignes Les Boisses (via la piste bleue des Mélèzes) et de Tignes Les Brévières par la piste rouge des Chardons ou avec l’enchaînement des pistes bleues des Mélèzes et des Myrtilles.
Ainsi, il peut aussi permettre d'éviter le télésiège de Palafour lorsque le téléski des Almes est ouvert. Depuis le sommet de ce dernier téléski, on peut rejoindre le télésiège des Chaudannes via la fin de la piste bleue du Petit Col.

Enfin, au niveau ski propre, le télésiège des Chaudannes donne accès à trois pistes :
  • La piste bleue Rhododendron qui permet de rejoindre le plateau du Marais.
  • La piste bleue du Petit Col, redescendant vers le front de neige de Tignes le Lac, avant de revenir sur le Lavachet.
  • La piste rouge des Bleuets, plus technique que la précédente, elle permet une liaison plus rapide vers le front de neige de Tignes le Lac.

Image
Situation du télésiège des Chaudannes sur le plan des pistes de Tignes.


Le télésiège des Chaudannes est un appareil classique issu de la gamme des téléportés débrayables développée par Doppelmayr au début des années 2000. Notons que le débit a été réduit de moitié (en passant de 3000 à 1500 personnes par heure avec le retrait de 22 véhicules) en 2001, car il était très peu fréquenté.


Voici donc les caractéristiques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à pinces débrayables : CHAUDANNES
Maître d'œuvre : DCSA
Maître d'ouvrage : STGM (Société des Téléphériques de la Grande Motte)
Exploitant : STGM (Société des Téléphériques de la Grande Motte)
Constructeur : DOPPELMAYR
Année de construction : 1998

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 1500 personnes/heure (*3000 personnes/heure)
Débit à la descente : 375 personnes/heure (*750 personnes/heure)
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
Equipement d'aide à l'embarquement : Non
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2050 m
Altitude amont : 2438 m
Dénivelée : 388 m
Longueur développée : 1191 m
Longueur horizontale : 1126 m
Portée la plus longue : 178 m
Survol maximal : 25 m
Pente moyenne : 34,46 %
Pente maximale : 62,50 %
Temps de trajet : 3 minutes 58 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare amont : Uni couverture complète
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 701 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 112 bars
Tension nominale : 32 000 daN
Type de gare aval : Uni couverture basse
Nombre de pylônes : 12
Largeur de la voie : 6 m

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 36 (*)
Type de véhicules : Sièges EF 98 6 places
Masse à vide : 482 kg
Espacement : 14,4 s (*)
Dispositif d'accouplement : Attache débrayable ET108

Caractéristiques du câble (1999)

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 45 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x31 fils
Type d'âme : Compacte
Section du câble : 834 mm²
Section du toron : 139 mm²
Pas de câblage : 317 mm
Pas de toronage : 132 mm
Résistance à la rupture : 157 740 daN

*Chiffres théoriques


Ligne et infrastructures du télésiège des Chaudannes

La gare aval

Aspect extérieur :

La gare aval est située à 2050 mètres d’altitude, dos au départ du télésiège débrayable du Paquis.

Image
Situation de la gare aval du télésiège des Chaudannes (à droite) par rapport à celle du télésiège débrayable du Paquis (à gauche).

Image
Vue de profil depuis la fin de la piste bleue du Petit Col.

Image
Vue de trois-quarts depuis la fin d’attente.

Image
L’embarquement.


Approfondissement technique :

C’est une gare couverture basse Uni développée par Doppelmayr qui assure la tension dynamique du câble grâce à deux vérins hydrauliques.

Image
Vue arrière des vérins hydrauliques. En haut à gauche, on peut apercevoir la centrale hydraulique.

Image
Vus en longueur.

Image
La poulie retour-tension.



La ligne

La ligne du télésiège des Chaudannes est assez mouvementée. A la sortie de la gare aval, le pylône 1 imprime une courte montée raplatie par l’ouvrage suivant. Juste après le passage du pylône 2, la ligne survole la route d’accès à Tignes le Lac et Tignes Val Claret. Le troisième pylône quant à lui imprime la principale montée de l’appareil qui est assez régulière jusqu’au pylône 6 qui radoucit quelque peu l’inclinaison du câble. Au terme d’une portée assez longue, le pylône 7 impulse une nouvelle courte montée qui dure jusqu’au pylône 8. Ensuite, la pente reste régulière mais assez importante. Le pylône 9 imprime la montée finale vers la gare amont. Au terme d’une très longue portée au-dessus d’un hors-piste fréquenté, les pylônes 11 et 12 redressent le câble sur le plan horizontal pour l’entrée en gare amont.

Doppelmayr a ainsi équipé la ligne de 12 pylônes, dont 2 compressions, 8 supports et 2 supports-compressions :
  • P1 : 16C/16C
  • P2 : 10S/10S
  • P3 : 8C/8C
  • P4 : 4S/4S
  • P5 : 10S/8S
  • P6 : 10S/8S
  • P7 : 4SC/4SC
  • P8 : 10S/10S
  • P9 : 4SC/4SC
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 12S/12S
  • P12 : 12S/12S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Retour sur le pylône 1.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3 et survol de la piste bleue du Petit Col.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
P5.

Image
P6.

Image
P7.

Image
P8.

Image
P9.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
P12.



La gare amont

La gare amont du télésiège débrayable des Chaudannes est située à 2438 mètres d’altitude, au sommet des pistes du Petit Col et des Bleuets et à une centaine de mètres en contrebas de l’arrivée du télésiège fixe de l’Aiguille Rouge.
Au niveau technique, nous retrouvons ici une gare Uni à couverture complète qui assure la mise en mouvement du câble grâce à un moteur à courant continu de 701 kW.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois-quarts en partant vers la piste bleue du Petit Col.

Image
Vue opposée.

Image
Vue en contre-plongée de la gare amont depuis la piste rouge des Bleuets.

Image
Vue depuis le télésiège de l’Aiguille Rouge. En arrière-plan, le domaine skiable de Val d’Isère.

Image
La gare amont dans son environnement avec juste devant le télésiège fixe de l’Aiguille Rouge.



Véhicules et pinces

Le télésiège des Chaudannes est équipé de 36 sièges EF 98 6 places qui assurent un débit horaire de l’ordre de 1500 personnes. Les véhicules sont reliés au câble par une pince débrayable ET108.

Image
Un siège EF98 en ligne.

Image
Vue de dessous d’une pince ET108.

Image
Le véhicule de service en ligne. Ce dernier est rangé en gare aval lors des périodes d’exploitation de l’appareil.



Chaudannes, un appareil très pratique mais peu utilisé

Le télésiège des Chaudannes est, comme son voisin du Paquis, un appareil bien pratique pour rejoindre différents secteurs de la station depuis celui du Lac. Associé au téléski des Almes permettant de sortir des quartiers du Lac et du Lavachet, il est donc une sorte de doublon du télésiège débrayable de Palafour pour rejoindre le secteur de l'Aiguille Percée.
Néanmoins, sa position assez excentrée de l’important front de neige du Lac le rend assez peu fréquenté. En effet, seules les personnes logeant à proximité de son départ l’empruntent.
Avec la construction prochaine du télésiège des Almes en remplacement du téléski éponyme prévu en 2016, le télésiège des Chaudannes sera-t-il plus utilisé pour rejoindre le secteur de l’Aiguille Percée depuis Tignes le Lac ? Seul l’avenir nous le dira…

Image
Zoom sur la partie finale de la ligne, en version estivale.


Je tiens à remercier remontees pour l’ensemble des photos de ce reportage.

Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : remontees
Dates des photos : 29 avril 2008, 12 et 13 avril 2011, 11 juillet 2011, 4 mars 2013 ainsi que les 18 février 2014 et 9 juillet 2014.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09364 secondes. 39 requete(s).
127 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés